Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Vie politique : L’ancien député, Drissa Sanogo, crée un nouveau parti, le Front commun pour le développement (FCD)

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • vendredi 5 juin 2020 à 13h30min
Vie politique : L’ancien député, Drissa Sanogo, crée un nouveau parti, le Front commun pour le développement (FCD)

Le paysage politique burkinabè s’élargit avec la création du Front Commun pour le développement (FCD), dont le lancement des activités est intervenu ce vendredi 5 juin 2020 à Ouagadougou.

« La création du Front Commun pour le développement (FCD) se justifie par la proposition des solutions concrètes pouvant répondre aux aspirations du peuple burkinabè, car le FCD constate allègrement une pénurie d’alternatives, de programmes politiques fortes. Le triste constat à ce jour est que la plupart des politiciens font de la surenchère sur l’incompétence, l’inexpérience et le manque de volonté politique de ceux qui sont au pouvoir, exacerbant le mécontentement des populations sans apporter de perspectives sérieuses », convainc le président du FCD, Drissa Sanogo.

Drissa Sanogo, président du FCD

A l’en croire, le FCD va se lancer dans une quête du changement de mentalité, de restauration de la paix et de la sécurité, de l’égalité et la justice. Aussi poursuit-il, la refondation de l’administration, la réforme institutionnelle par une diminution du nombre d’institutions, jugé pléthorique et budgétivore, la croissance accélérée et pro-pauvre et le développement harmonieux et durable du Burkina.

Drissa Sanogo est un ancien député sous la bannière du PAI (Parti africain de l’indépendance, 2007) qu’il va quitter en 2010 pour rejoindre l’ADF/RDA. Il y sera également élu député à la faveur des législatives du 2 décembre 2012. Mandat qu’il ne terminera pas ; l’insurrection populaire (d’octobre 2014) ayant écourté le processus. Il a été également frappé par la loi dite « chérif » qui exclut des élections de 2015, les soutiens du pouvoir Compaoré.

Selon ses responsables, le FCD se distinguera des autres par ses actions

Avec le FCD, c’est donc une “nouvelle’’ dynamique politique qui est amorcée par lui et ses camarades. C’est aussi, dit-il, une volonté de s’émanciper des carcans politiques pour prendre en mains sa propre vision.
Le FCD vise, poursuit-il donc, le rassemblement de tous les filles et fils du pays dans leur diversité, sans distinction d’origine, de sexe, de religion et d’ethnie, en vue de bâtir une nation moderne, libre et démocratique.

A en croire ce dernier, le FCD se veut un mouvement d’éveil de conscience, une force de propositions et de pression tout en acceptant des compromis pour le bonheur du peuple burkinabè.

Les journalistes ont entre autres voulu savoir ce qui la particularité du FCD par rapport à ceux existants déjà

Crée en avril 2020, le FCD est dirigé par un bureau exécutif national (dont Drissa Sanogo est le président) fort de 63 personnes provenant de divers horizons socio-professionnels. Le parti a pour ligne idéologique, la sociale démocratie.

Il se distingue par le noir et le blanc et se matérialise par des « symboles panafricains » que sont ici le cauri, la calebasse, le bambou, le tout soutenu par deux mains unies.

O.L
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Proposition de report des législatives : Les députés auraient-ils la mémoire courte ?
Présidentielle de 2020 : Le CDP Section USA félicite Eddie KOMBOIGO pour sa désignation en tant que candidat du parti
Vie des partis : HAWRE installe les membres du bureau de sa section des Hauts-Bassins
Politique : Roch Marc Christian Kaboré investi pour la présidentielle de novembre 2020
Politique : Salia Sanou démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès
Investiture du candidat du MPP à la présidentielle : « Notre bilan est incontestable », brandit Simon Compaoré
Candidature à l’élection présidentielle : Blaise Compaoré donne son OK pour la procédure d’investiture d’Eddie Komboïgo
Échéances électorales 2020 au Burkina Faso : La classe politique rejette le découplage des législatives
Politique : L’Opposition non affiliée contre la prorogation du mandat des députés
Prorogation du mandat législatif : Eddie Komboïgo « met en garde » le président de l’Assemblée nationale
Application de la loi 081 : La coordination régionale des instituteurs principaux dénonce une injustice subie
Rapport de Human Right Watch sur les exactions des FDS : Le Porte-parole du gouvernement donne sa version des faits
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés