Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Prenez la décision aujourd’hui de faire quelque chose de merveilleux avec votre vie» Brian Tracy

Protection de l’environnement : Les députés outillés sur les mécanismes juridiques

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • mardi 18 février 2020 à 12h48min
Protection de l’environnement : Les députés outillés sur les mécanismes juridiques

Un atelier national de formation des députés sur les conventions internationales en matière d’environnement ratifiées par le Burkina Faso a eu lieu, à Ouagadougou, le 18 février 2020. Cette formation, organisée par le ministère en charge de l’Environnement, en collaboration avec le Programme médicaments, technologie et services pharmaceutiques (MTaPS) de l’USAID, a regroupé les députés membres de la commission en charge de l’environnement et des agents dudit ministère.

Cette formation au profit des députés et des agents du ministère de l’Environnement s’est voulue un rappel des engagements internationaux ratifiés par le Burkina Faso, dans l’optique de protéger la biodiversité. La Convention de Bale, celles de Rotterdam et de Stockholm ont notamment été évoquées.
Dans son intervention, Désiré Ouédraogo, directeur général de la protection de l’environnement, a expliqué que le Burkina Faso est un bon élève en matière de protection de l’environnement.

Toutefois, explique-t-il, les députés ont besoin de sensibilisation relative aux conventions internationales pour pouvoir contrôler l’action du gouvernement et formuler des lois. Aussi, poursuit Désiré Ouédraogo, à l’heure de la menace sur l’environnement, les parlementaires ont plus que jamais besoin de connaître les outils juridiques pour mieux éclairer le peuple et faire pression sur les décideurs politiques.

En somme, résume le député Tini Bonzi, président de la commission parlementaire pour la protection de l’environnement, il s’agit de « connaître tous les engagements internationaux pour mieux apprécier ce qui est fait et encourager à faire ce qui n’est pas encore fait ».

Cette formation, financée par l’USAID, vise à sensibiliser les élus nationaux aux enjeux de l’environnement et des engagements pris par le Burkina Faso.

A l’heure actuelle, expliquent les organisateurs de la formation, le Burkina Faso est signataire de la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants, la Convention de Rotterdam sur les produits chimiques et la Convention de Bale sur le contrôle des mouvements transfrontaliers de déchets dangereux et de leur élimination.

E.K.S.
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mise en œuvre des PDIC : Le FIE forme les acteurs de la chaîne financière des communes bénéficiaires
Environnement : Un atelier pour redéfinir les éléments de base pour une meilleure gestion des forêts
Environnement : Un nouveau projet pour améliorer la disponibilité de l’eau dans les aires fauniques
Changement climatique : Le Conseil national pour le développement durable forme les acteurs en suivi-évaluation
Développement durable : Vingt-cinq formateurs renforcent leurs capacités dans l’élaboration de cartes sur la gestion forestière
Environnement : Un conseil scientifique et technique pour sauvegarder la biodiversité du parc urbain Bangr-weogo
Ressources forestières : Le Fonds d’équipement des Nations unies explore les opportunités d’affaires dans le secteur
Pollution de l’eau et l’environnement : « Il est clairement établi que les pesticides sont toxiques pour l’homme », député Alidou Sanfo
Burkina : L’actualité météorologique pour les périodes de juin-juillet-août et juillet-août-septembre 2020
Eau et assainissement : Des députés burkinabè s’inspirent de l’expérience de l’ONG Eau Vive
CASEM du ministère de l’Eau : Les rapports annuels de performances des programmes budgétaires en examen
Déclassement de la forêt de Kua : Le Syndicat des travailleurs de l’environnement réclame la publication du rapport d’étude
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés