Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Où serait le mérite, si les héros n’avaient jаmаis реur ?» Alphonse Daudet

Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • • jeudi 5 décembre 2019 à 23h20min
Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

Le président du Faso, président en exercice du G5 Sahel, sera présent à la réunion de « clarification » entre le président français et les présidents des pays du G5-Sahel . Ce sera « l’occasion de parler franchement sur les différentes questions », a déclaré le président Roch Kaboré dans la soirée du jeudi 4 décembre 2019, en marge de la soirée de l’anti-corruption. La réaction du président du Faso à suivre dans la vidéo

Vidéo : Direction de la communication de la présidence du Faso

Vos commentaires

  • Le 5 décembre 2019 à 16:26, par Burkinabè 1er En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Bon courage à vous son excellence. moi particulièrement je vous fais entièrement confiance à défendre les intérêts du BURKINA FASO et de l’AFRIQUE. vous avez notre soutien

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2019 à 16:30, par Ka En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Tout va se savoir mon président ! Surtout ne vous laissez pas berner par les antis Français, ou se cavaler seul dans cette aventure. Aucun chef d’état des cinq pays du Sahel ne doit recevoir les directives de qui que ça soit. Cette clarification que demande Macron et la communauté internationale, ‘’demande une réponse commune des cinq chefs d’état et non les dictats de nos antis Français. Si les cinq chefs d’état n’arrivent pas a avoir une réponse commune et ferme a convaincre Macron et la communauté internationale que d’écouter les charabias de quelques-uns de leur peuple pour des intérêts personnels, on comprendrai pourquoi on condamne nos chefs d’états d’embourbés le continent dans son avancement : Car nos chefs d’états ne sont pas capables de ce mobiliser autour d’un objectifs ou une solution commune et de faire passer l’intérêt général avant les intérêts personnels.
    A Pau, c’est une réponse communautaire et solidaire avec des objectifs concrets a bien lutter contre le terrorisme que donnera nos cinq chefs d’états, et qui honorera non seulement les cinq pays, mais tout le continent.

    Répondre à ce message

    • Le 5 décembre 2019 à 17:26, par Hussein En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

      Pourquoi vous vous n’émigrer pas simplement en France puisque vous pourrez trouver le salut là-bas. Ils nous font chier ici en Afrique, nous en avons marre !

      Répondre à ce message

      • Le 5 décembre 2019 à 17:56, par Ka En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

        Détestez gratuitement quelqu’un qui vous aide est un sacrilège : Je suis Burkinabé, mossi balafré avec des cicatrices raciales dit mossi pure. A notre jeune âge, j’ai vu mon grand-père nous mettre de côté et faire nourrir des étrangers de passage. Il nous disait ‘’’’l’étranger d’abord,’’’’ et qui fait une vraie richesse du pays des hommes intègres. Quoi qu’on dit de la France, toi Hussein tu était a l’école et apprendre sa langue, c’est pourquoi tu puisse me dénigré avec. Et si je te disais que tu es ‘’’Boudnafiqua’’’ tu ne sauras qu’est-ce que ça veut dire, car tu es étranger dans ton propre pays. Pourquoi détester les étrangers qui t’aident ? Quitte dans ce jeux

        Répondre à ce message

        • Le 6 décembre 2019 à 11:24, par Sapience En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

          Bonjour Monsieur Ka
          Autres temps autres moeurs, vous savez que les Cindy pays visés par la convocation de Macron n’ont pas les mêmes peuples ( valeurs) encore moins les mêmes défis sécuritaires. Alors, il ne saurait avoir une prise de position commune. Le Burkina doit discuter avec la France sur la base de ses réalités et celle du Tchad ou du Mali, le voisin immédiat.

          Dans la lutte contre le terrorisme que cherché chaque pays ? Préserver sa population d’abord, mais comment ? C’est le comment qui pose problème avec la France. Vrai ou faux ?

          Répondre à ce message

        • Le 6 décembre 2019 à 16:55, par un observateur En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

          @ka, le début de votre commentaire est vrai.
          C’est la tradition ;
          Mais la fin me désole
          Le Burkina Faso n’a pas une langue avec laquelle on peut faire enseigner, communiquer avec l’international ?
          Non, cette comparaison est un rejet de nos langues. Tu viens de tuer a nouveau Sankara
          Les français eux même détestent les américains.
          Est ce pour cette raison que Mr Trump convoque la France pour une clarification ?

          Répondre à ce message

        • Le 7 décembre 2019 à 11:13, par YARO Alassane En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

          oui ! vous avez peut être raison mais c’est pour cela que Thomas Sankara disait :

          Répondre à ce message

        • Le 7 décembre 2019 à 15:31, par Figaro En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

          C’est vrai que c’est ingrat de detester quelqu’un qui vous aide. Mais la FRANCE soutien le MNLA au détriment du Mali. Si la France est sincère, elle doit permettre à l’armée malienne d’occuper le nord du Mali. Elle en a les moyens. C’est la France qui a chasser les terroristes au nord Mali pour ensuite laisser le MNLA s’installer à la place de l’armée malienne. Aujourd’hui, c’est à partir du Nord Mali que certains groupes terroristes attaquent nos pays. Que dis tu par rapport à cela ?

          Répondre à ce message

        • Le 8 décembre 2019 à 17:12, par Levide En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

          @Ka, quand nos grand-parents disaient ‘’’’l’étranger d’abord,’’’’ c’est precisément là qu’ils se sont trompé. Les pays qui nous enmerdent aujourd’hui n’avaient pas cette tradition d’hospitalité excessive qui est la notre, au point d’affamer ses propres enfants pour juste que l’on dise qu’on etait gentil ou bien. Ils aurait fallu partager la peu de nourriture avec l’etranger plutot que d’affamer ses propre enfants. L’etranger passe mais vos enfants restent et vous aident et vous enterre. J’ai enttendu des pélérins dire que quand tu demande de l’eau à au pelerinage on t’ignore royalement.
          Quand l’etranger reste chez vous, on le vois bien maintenant ; c’est pour vous etudier, s’accaparer vos terres et/ou vous dominer.
          C’est ce qui est arrivé aux indiens d’Amerique et au indigènes d’Austalie. Il ont acceuilli leurs futures bourreaux avec hospitalité sans le savoir.
          Mon cher @Ka tu penses bien que si Naaba Wobgo avait liquidé les premiers prêtres et les premiers explorateurs nos vies aujourd’hui auraient été très differentes. Il n’y aurait pas eu l’esclavage à grande échelle (20 millions de déportés) ni les guerres qui ravagent l’Afrique sans cesse. Nos traditions et cultures auraient été preservées.
          Aujourd’hui quand tu fais reference à tes ancêtres on dit que c’est " Haram" selon la culture de l’etranger que nous avons embrassé. Notre aliénation est presque quasiment totale maintenant. On ne jure que par la culture de l’etranger.
          On aura compris trop tard qu’il ne fallait pas laisser le loup entrer dans la bergerie. @Ka, Regarde les Chinois avec la muraille de Chine , cela les a un tant peu sauver et maintenant ils remontent. Non je n’ai plus envie qu’on disent de moi que je suis gentille ou hospitalier ; c’est le dernier de mes soucis.
          C’est ce qu’ils ont fait croire à nos parent " Tu n’es pas un bon musulman" quand tu veux garder une partie de ta culture. Nos parent ont été formatter à telle enseigne que si tu reste dans la tradition ils ne viennent pas a ton enterrement.
          Ceux qui nous font souffrir aujourd’hui se foutent royalement de comment on les appelle (mechants, teroristes bandits, imperialistes, etc.). Il avancent vers leurs objectifs.
          Africains, Il faut laisser l’hospitalité de coté. Nos enfants qui meurt dans le desert pour se render en Europe, lorsque certain survivent à la traversée et se font prendre, ont les rapatrie simplement par avions ou bien ils sont parqué et vendu en Lybie. De quelle hospitalité parle t-on ? Africains soyez vous-même et quitter dans ça !
          Tu ne seras jamais respecté quand tu embrasse la culture de l’autre. Tu ne pourras jamais battre l’autre dans sa propre culture ; tot ou tard il te fera savoir que tu n’es pas des leurs. Le président américain Donald Trump a appelé dernièrement des parlementaires démocrates à "retourner" d’où elles venaient (pourtant une d’entre elle est née aux USA et l’autre refugiée, venue très jeune avait pris la nationalité Americaine)

          Répondre à ce message

        • Le 9 décembre 2019 à 12:22, par dazi En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

          KA, ne perdez pas votre temps à chercher de la cohérence chez HUSSEIN ! Il y a plus d’un an, il ne jurait que par la Russie puis, cette année, je l’ai surpris à envoyer un message dans lequel il disait que le BF ne s’en sortirait que PAR LUI-MEME, c’est-à-dire sans attendre l’aide des autres !!

          Répondre à ce message

          • Le 10 décembre 2019 à 08:20, par Ka En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

            Cher internaute ‘’’’dazi,’’’ merci de me lire : Ne t’inquiète, « de façon générale je me méfie de ceux qui prétendent, sans en avoir fait la preuve, détenir les solutions aux problèmes des autres comme HUSSEIN. C’est ainsi que prospèrent tous les accros de l’ancien régime depuis le 31 Octobre 2014 : Des faux supporteurs de Blaise Compaoré, pourtant ce sont ces supporteurs baptisés ‘’’son entourage’’’ qui ont causé sa chute. A présent n’ayant plus rien a remplir leur gosier, ils versent leur haine sur les internautes de bonne foi pour se soulager. Quelle honte !

            Répondre à ce message

            • Le 10 décembre 2019 à 13:18, par Hussein En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

              Droit de réponse à Ka : Ka, tu (je garderais le vous mais comme tu as commencé) es démasqué par ton hypocrisie criarde. Honte à toi qui chaque fois clame les valeurs morales de Sankara, pour venir défendre morducus les impérialistes francais, les tueurs notre Thom Sank et de la RDP ici, me traitant de "Buudmunanfika". Je ne connaîs pas Blaise Compaoré (avec qui toi même tu a du souper puisque que tu dis l’avoir conseillé, en quoi je ne sais encore) ni son entourage. Si tu conseillais bien comme tu le prétends très souvent dans tes postings, tu aurais pu conseiller Blaise Compaoré d’empêcher ton petit dieu francais Sarkozy de destabiliser la Libye en assassinant le Colonel Khadafi, parce que tout ceux qui étaient avertis voyaient venir ce qui devait arriver au sahel. Essaye de boire un peu plus d’eau pour être un peu lucide et de te recupérer de tes insomnies en prenant moins de drogue, parce que ce que tu déverses ici sur les sincères combattants pour la Liberté et la Prospérité de l’Afrique ne peut pas provenir d’une personne bien cultivée. Désolé, si tu es agé et tu ne sais pas bien te comporter en publique, tu ne ne mérites aucun respect !

              Ce que tu racontes de ton grand père n’est pas bien pour nous : c’est justement cette mentalité naive qui a mis tout le continent dans ces problèmes qui persistent encore. Pour terminer, moi je crois en l’Afrique, je crois au Burkina Faso ma Patrie que je ne trahirai jamais pour un bonheur quelconque d’un francais, respectivement de la France comme toi. Je ne suis pas contre la France en tant que telle, mais contre sa présence militaire en terre africaine qu’elle veut être sa propriété privée. Ce n’est pas pour rien les Africains non francophones disent et répètent toujours que pour développer l’Afrique, il faudra d’abord décoloniser les frères francophones. Ce qui est triste mais bien vrai ! Mamé yaa burkimbila, raa paow maam kué. Ka sekké ? Wend na zâanged ne massiib la yeemdo !

              Répondre à ce message

          • Le 10 décembre 2019 à 08:50, par Hussein En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

            Et pourquoi le Burkina Faso (BF) et l’Afrique ne pourrons pas se développer tous seuls ? Laissez les pays et le continent libres dans des économies libres sans votre dictat et on se donne rendez-vous dans 10 ans. Le BF a déjà démontré ce qui est possible en quatre ans de Révolution.

            Au Fasonet, si vous permettez à certaines personnes d’insulter sur votre médiat d’insulter lâchement les autres vous devez permettre en bon arbitre à ceux qui sont insultés de répliquer convenablement à ces insultes. Merci !

            Répondre à ce message

            • Le 10 décembre 2019 à 11:51, par dazi En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

              HUSSEIN : afin de ne pas verser dans une polémique franchement stérile et donc sans issue, je tiens à vous dire combien je suis d’accord avec vous sur la 1ère partie de votre message. Cependant, si vous voulez vous passer de l’exploitation de vos richesses par les entreprises étrangères, vous allez devoir chasser sur TOUS les continents. Regardez quelle est votre situation relativement à vos richesses aurifères (citez-moi le nom d’une entreprise française.....) : ! La situation la plus emblématique du mal que vous dénoncez est celle de la pauvre RDC, qui n’a pas connu une semaine de paix depuis son indépendance, et on sait pourquoi... Comme j’aimerais lire aussi la dénonciation des dégâts causés sur l’environnement, notamment, par Shell et ENI !
              Oui, sincèrement,bonne chance à l’Afrique !

              Répondre à ce message

              • Le 10 décembre 2019 à 17:11, par Hussein En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

                Cher Monsieur, nous les Africains nous voulons au seuil de ce 21e siècle traiter d’égal à égal avec tout le monde entier. Si quelqu’un a son revolver à votre tempe, vous faites ce qu’il veut. Voilà pourquoi toutes les forces militaires étrangères (pas seulement celles de la France) doivent quitter l’Afrique (Je puis vous aviser que l’Afrique sans arme à destruktion massive (les armes du chantage et de soumission des peuples) est même moins exposée que tous les pays qui en possèdent avec une grande densité de centrales nucléaires sur leurs territoires. Quant aux sociétés d’exploitation minières étrangères, si elles ne peuvent ou ne veulent pas créer de la valeur pour les économies et les populations, elles doivent également quitter le continent.

                Je pense même que c’est un crime contre toute l’humanité de priver l’Afrique des technologies. Certainement il y’aurait eu de très grands scientifiques et ingénieurs très créatifs qui auraient su mettre leur compétence aussi au service de tous les êtres de la Terre. Qui sait où nous en serions maintenant ? Bon c’est le destin et maintenant nous voulons le prendre nous-même en main pour le forger selon nos besoins.

                Pour les dégâts causés à l’environnement et par les uns aux autres, ceux qui les ont causés répondront un jour devant une justice mondiale pour les réparer. L’Afrique que nous voulons construire ne veut que se développer en toute LIBERTE, Elle n’est pas vindicative, Elle n’en veut à personne mais aura appris de son Histoire. C’est claire, merci !

                Répondre à ce message

    • Le 5 décembre 2019 à 19:18, par Sidpassata Veritas En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

      @Ka je suis d’accord avec vous sur l’idée d’une position commune concertée de nos chefs d’État qui doivent parler un seul langage. Mais vous ne dites rien sur le fond de ce qu’ils doivent avoir comme position commune, alors que vous être rageusement contre les "antis Français". D’ailleurs je ne suis pas d’accord avec vous pour cette manière "macronne" de qualifier ceux qui ne partagent pas les positions de la France en Afrique. Les Africains se positionnent et se prononcent pour défendre ce qu’ils croient être les intérêts de leurs populations. Pourquoi les taxer d’antis Français ? Sont-ils allés en France pour s’attaquer à elle pour nuire à ses intérêts par pure haine de la France comme font les terroristes ? Ils ne sont pas contre la France, ils défendent leur Afrique avec leur vision à eux Africains. Ils veulent se débarrasser de la France dont l’action chez eux en Afrique est estimée nuisible pour eux. En ont-ils le droit légitimement ? Pourquoi faut-il que leur manière de penser leurs intérêts chez eux soit évaluée à l’aune de l’humeur du chef D’état Français ? Il y a des Français qui partagent ces positions d’Africains, sont-ils eux, qualifiés d’antis Français ?
      Par ailleurs, je n’aime vraiment pas votre manière méprisante de parler des idées et des propos des autres. S’agissant des positions de ceux que vous voyez comme antis Français, vous estimez que le président de Faso et ses pairs ne devraient pas « écouter les charabias de quelques-uns de leur peuple pour des intérêts personnels ». A mon humble avis, si les présidents se concertaient et que chacun traite de "charabias" les idées des autres qu’il ne partage pas, je crois qu’il ne pourront pas avoir un langage commun comme vous les souhaitez. Je suis convaincu que pour défendre nos vrais intérêts, il faut commencer par nous respecter mutuellement et avoir la patience de laisser les autres parler et les écouter sans mépris.
      Monsieur Ka je m’excuse si mon désaccord avec les points évoqués vous déplaît, soyez sûr que je n’ai pas voulu vous vexer, mais seulement attiré votre attention sur ce qu’il peut y avoir quelques fois comme excès dans nos propos. Je vous lis souvent ici et j’apprécie vos posts, votre engagement et votre souci pour l’intérêt général. Sans rancune, fraternellement !

      Répondre à ce message

      • Le 6 décembre 2019 à 07:27, par Fasobiiga En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

        Merci Ka
        J’apprécie sincèrement votre ouverture d’esprit et votre sens élevé du respect des opinions des autres. On n’est pas d’abord mais on veut discuter pour se donner des idées et faire avancer notre chère Faso. Continuez ainsi, vous serez inspirateur pour beaucoup sur la Toile. Une fois de plus BARAKA à vous

        Répondre à ce message

      • Le 6 décembre 2019 à 08:36, par Ka En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

        Sidpassata Veritas : Comme j’ai l’habitude de le dire dans ce forum, nos différences font la richesse des débats des analyses de Lefaso.net depuis sa création. Et tous les internautes de bonne foi dont je fais partie, plaçons nos critiques fondées au service des autres dans un souci permanent de promouvoir une société fraternelle et solidaire.

        Soit rassurer que je ne suis pas une personne dont ’’l’extrémisme exprime la pensée de celui qui n’admet pas qu’on lui oppose une autre manière de penser :’’ Car j’étais auprès du valeureux et visionnaire Thomas Sankara pour lutter contre les impérialistes avec notre révolution inachevée : Aujourd’hui cette lutte n’a plus raison d’être : Car nos propres décideurs en font de nos jours plus que les impérialistes qu’on luttait contre.

        Et si ma colère est-elle jusqu’à en vouloir ceux qui en veulent a la France, une France pourtant qui veut se rattraper comme la générations Macron qui veut des clarification avant de nous aider sans tabou, ma colère est que je me pose toujours la même question : ‘’’Quel Bilan faire, plus de 50 ans d’indépendance après ?’’’’ C’est la question que tout le monde doit se poser avant d’en vouloir a la France. ‘’’’’’Comment un continent qui possède des richesses potentielles aussi colossales peut-il être tombé si bas ? Et est toujours à la remorque de la France et tous les pays Européens, surtout bientôt la Chine ?’’’’’’’ La colonisation était une malédiction mais l’indépendance... c’est encore pire mon cher internaute Sidpassata Veritas .

        Quand a MACRON qui essai de tous les moyens pour faire savoir aux antis Français que la France n’est pas au Sahel pour l’argent, mais pour rectifier les erreurs de la mission de SERVAL, je te dis ici mon cher internaute Sidpassata Veritas que du haut de ma noblesse par rapport à ce jeune président, j’avoue qu’il force le respect : humble, peu exigeant, mais très convaincu de la charge qui est la sienne dans son rôle de président d’une France qui gagne. J’aimerai qu’en 2025, le Burkina ait un tel jeune président pour arroser les racines de l’alternance politique de notre pays voulu par le peuple souverain le 31 Octobre 2014.

        Quand a ceux dont j’appelle des antis Français que toi tu dis qu’on n’a le droit de défendre sa patrie et dire ce qu’on veut, je suis totalement d’accords avec toi : Mais il se trouve que ça soit le Mali, Le Burkina, a l’heure ou nos propres frères se sont déguises en terroristes pour déstabiliser les pays que nous aimons, nous qui n’avons pas assez de moyens pour les combattre, sont obligé d’accepter de nous aider comme fait la France et la communauté internationale. Mais je vois sur le forum que toutes et tous les sicaires de l’ancien régime de notre pays qui n’attendent que nos malheurs pour applaudir, tous les prétextes sont bons pour ces personnes de ne pas faire soi-même les efforts nécessaires. On refuse de se remettre en cause, on trouve toujours des causes extérieures à nos malheurs, et, au moment venu, on se livre à des comparaisons et des amalgames douteux pour "arranger" la réalité et pomper tout le monde. Dans ce forum je refuse d’accorder à ces personnes aucun crédit que ça soit. Car, tous ceux qui veulent utiliser la haine pour dire les Français de nous laisser, cette haine nous qualifiera aux yeux de tous comme des extrémistes.

        Ce que je peux te confirmer de ce que je n’ai pas dit de la décision commune des cinq chefs d’états, c’est simples : Ils renouvèleront leur confiance à l’aide de la France et la communauté internationale pour lutter sans tabou nos frères déguisés en terroristes pour s’emparer du Sahel pour tuer, violer, fouetter, égorger dans l’impunité.

        Ceci étant mon cher internaute Sidpassata Veritas, il nous faut être assez intelligent pour nous efforcer à vivre ensemble, surtout avec ceux qui nous aident, au risque de mourir comme des idiots. Merci de me lire et sans rancune.

        Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2019 à 16:32, par korotimi En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Voilà que c’est dévoilé qu’ils ne se parlent pas franchement jusque-là.
    Pauvre de nous.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2019 à 16:33, par jan jan En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Monsieur le PF, j’esper réellement que vous allez dire la vérité là-bas, comme Salif Keita l’a fait, ke ce ne sera pas une fois de plus le language de la langue de bois et la mal cause que Macron vous a fait sur votre propre terrictoire, ce petit blanc ne sait pas qu’en Afrique il faut savoir manier la langue quand on parle aux aînés.

    Répondre à ce message

    • Le 5 décembre 2019 à 17:51, par yannick En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

      Oh mon cher Jan Jan,
      Comme ça,vous vous laissez manipulé par des personnes comme Salif Kéita,qui a chanté les louanges du dictateur Sékou Touré ?
      Allez-y donc en Guinée demandé ce qu’ils retiennent de votre Sékou Touré !!!
      Ce meme Salif Kéita,qui était hébergé chez Sékou Touré chaque année pendant tout le mois de "jeun"(ramadan)et tout au long du règne de ce dictateur donne aujourd’hui des leçons ?
      Méfions nous de ces artistes qui sont les "griots modernes" de certains présidents.
      Tiken Jah Fakoly a chanté Alpha Condé alors opposant politique et qu’en est il aujourd’hui ?
      "Ces griots modernes ont toujours tiré la mauvaise carte".
      A l’aube,après le retrait de l’armée française,quand les armes des terroristes crépiteront à l’endroit ou vous vous trouvez actuellement épargné par ce que subissent ceux de nos villes et villages attaqués,j’espère que votre Salif Kéita viendra à votre secours lui qui se trouve bien à l’aise pourtant ou ?Aux Etats-Unis,un pays traité d’impérialisme aussi par son protégé Sékou Touré.
      Il ne suffit pas de "hurler" pour une indépendance,pour une souveraineté mais avoir les capacités humaines,les ressources nécessaires pour son indépendance,sa souveraineté donc sa liberté.
      Certains,nés sous Blaise Compaoré,citent à chaque fois que cela les arrangent Sankara en ayant en eux,tout ce que Sankara combattait. N’est pas Sankariste qui veut !!!
      Pour finir,quand on crie à son père qu’on est devenu majeur,alors on se prend en charge totale et non continuer à vivre sous le toit de papa,faire des enfants à la charge de papa et croire que la vie se résume à etre collé à l’écran d’une vie virtuelle,écrire et dire des betises entre les plaisirs mondains et l’alcool(les 3B).
      Le réveil sera difficile,amer et douloureux !!!

      Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2019 à 16:34, par mninda En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », déclare le Président du Faso

    Exactement Excellence ,c’est la meilleure attitude . Partir et se parler très franchement sans sujet tabou face à ce grand danger du terrorisme qui menace notre existence à tous . Les affaires d’une nation ne sont pas une affaire d’orgueil et de narcissisme personnels . C’est même une très bonne chose que la France même accepte qu’on se parle très clairement et franchement . En toutes choses ,il faut savoir saisir et exploiter une opportunité à priori désavantageuse. Que nos 5 chefs d’Etat partent et parlent d’une seule et même voix . Qu’ils disent à la France ,oui nous avons besoin de votre aide précieuse pour vaincre ces terroristes . Pour autant, nous ne comprenons pas aussi certains de vos comportements ambigus, tels par exemple ,le soutien de certains politiques et associations françaises à l’indépendance de l’AZAWAD . Que la France se prononce par exemple très clairement sur cette question et se démarque publiquement de la fraction MNLA qui revendique l’indépendance de l’AZAWAD .
    D’ailleurs moi ,au contraire , je pense qu’il faut féliciter le président MACRON pour cette initiative . Une vraie amitié doit reposer sur l’ honnêteté ,la franchise entre amis . Pas de jeu de cache -cache ,pas de lib lib . Donc pour une fois Excellence président, vous avez eu le nez creux pour prendre la bonne décision d’aller à cette rencontre sur un sujet important . N’écoutez pas les fiers à bras de votre entourage et de certaines OSC qui ne sont braves que derrière un clavier d’ordinateur à OUAGA ,Bobo et autres localités burkinabè .
    Que Dieu vous assiste et vous donne toute la bonne inspiration et le courage pour dire tout ce qui va dans le sens de l’intérêt supérieur et de la survie de votre peuple ..Amen

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2019 à 16:41, par wsm77 En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Je ne vois pas vraiment cette visite comme étant une "invitation", mais plutôt une "convocation". Et après, Macron dira encore que la France-Afrique n’existe plus... Quel mensonge.
    J’ose espérer que nos Présidents seront nos porte-voix, afin de demander plutôt à la France de clarifier sa position au Sahel, car sa position nous semble trouble...

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2019 à 17:12, par Courageux En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Bonjour, est-ce obligé d’y aller ? N’est-ce pas à lui de venir nous voir ?

    Répondre à ce message

    • Le 5 décembre 2019 à 18:24, par Dedegueba SANON En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

      Très juste, comme l’a dit Salif KEITA, " le gamin" se prend trop la tête. Normal ses parents et ses grands-parents nous ont toujours écrasés, et nous mêmes nous nous faisons docilement écraser. Lorsque vous habituez les autres à vous regarder d’une certaine façon, ne soyez pas étonné qu’on vous caricature avec ce regard. Pour illustrer mon idée, prenons l’exemple de nos voisins ivoiriens pour lesquels,le Burkinabè c’est le boy cuisinier, ou le gardien ou le planteur, et imaginer qu’un gars comme ça, soit leur président, peut tuer d’indignation les " ivoiriens de souche multiséculaire ".
      Cela dit, président comme je vois que de plus en plus votre réserve est entrain de vous quitter, à cette rencontre ( si vous y allez), restez ferme et fier. Ayez votre propre opinion, et s’il vous refait son impolitesse de Ouagadougou remettez le à sa place. Nous ne sommes aucunement contre le peuple français, mais contre une politique française qui veut nous prendre pour des cons. Ce "petit président " me semble plus " moderne" que ces prédécesseurs, mais inexpérimenté sans doute, parce qu’il croit qu’assimiler facilement les théories suffit à diriger un peuple. Black So Man disait " la théorie est facile, mais la pratique difficile.
      Cette fois s’il " vous cherche, qu’il vous trouve". La vérité rougit l’oeil mais ne crève pas l’oeil.

      Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2019 à 17:53, par Jean-Paul En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Président, j’espère que tu pourras réellement dire à Macron ce que ton peuple souhaite. Il ne s’agit pas d’aller s’aligner sur la position des autres. Tu dois défendre les intérêts du Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2019 à 17:58, par Le panafricain En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    La présence française au Sahel presente des resultas catastrophiques. Nous esperons qu’apres la reunion de Pau, que nos positions soient tres claires et explicites. D’autres forces etrangeres comme la Russie et la Chine pourraient mieux combattre le terrorisme. Leurs positions ne sont pas ambigues et ambivalantes et nous en avons marrre de la politiqiue ploticienne de la France. La France doit bouger du Sahel et on prendra nos destins en main. Ensuite, on pourra discuter de comment quitter le franc CFA. Nous ne voulons plus vraiment d la Fance dans nos pays... sauf pour une cooperation dans le respect mutuel. Pour le moment, on a plus rien a gagner de la France apres plus de 200 ans d’exploitation.
    Emmanuel Macron a demande l’aide des pays de l’OTAN mais je suis sure qu’ils ont refuse. Ce n’est pas apres avoir pille l’or dans le sahel que Macron va leur demander der venir aider.

    Bon courage mon president Roch MC Kabore. Dites leur vos quatre verites et on se debrouillera comme on peut mais sans la france.

    Meric !

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2019 à 18:03, par papa En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Il n´ y a rien de mal que la France nous accompagne dans la lutte contre le terrorisme , mais avec franchise . vous savez notre armee n´est pas douee´ face a cette guerre assymetrique et n´est pas dotee´ d´armes sophistiquees pour faire face a ces bandits invisibles, donc il est mieux que nous apprenions un peu plus aux cotes´ de l´armee´ Francaise avant de nous affranchir. Arretons notre nationalisme mal place´et acceptons que les armees etrangeres nous accompagnent car, si nous tournons dos a la france de maniere precipitee´ ,nous aurons des batons dans les roues et c´est lä que notre calvaire va s´emplifier. Les Guineens sont bien places´ pour nous conseiller . Allons doucement chers freres.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2019 à 18:50, par Mass En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    D’abord la première observation que je fais sur cette sortie M. Macron ça veut dire que les choses n’étaient pas claires jusque là et qu’on ne se parlait pas franchement.Ensuite je remarque une sorte d’intimidation de sa part comme s’il essayait de dire qu’il nous protégeait réellement.Enfin,sont-ils obligés nos dirigeants de répondre à son appel ???

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2019 à 19:00, par Tigre en Papier En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Ah bon ! donc depuis vous ne parlez pas franchement ???

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2019 à 19:13, par Prince Sanmatenga à Montpellier France En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Je suis d’avis avec Ka. Aux grands maux, les grands remèdes. J’ai le sentiment qu’on veut éradiquer le phénomène du dijhadisme avec la main de la communauté internationale. Si l’origine du phénomène est la Libye, les antifrançais ne devraient pas accusé uniquement la France. La Chancelière Angela Merkel a été claire avec les étudiants à l’université de Ouagadougou. L’Allemagne a été contre ce qui s’est passé en Libye. A supposer que les antifrançais "chasse" la France dans leur pays et les autres pays qui étaient contre ce qui est arrivé en Libye antécédent du dijhadisme s’abstiennent dans leur logique d’abstinence pour ne pas etre dans la merde, quel sera le résultat de la situation sécuritaire : du "maiis" ( Ka comme kamana) comme dit l’autre pour les dijhadistes. Et ça sera compliqué pour tout le monde meme les antifrançais qui ont des intérets avec les dijhadistes. Prions donc pour la résolution du probleme par une puissance, un pouvoir mondial.

    Répondre à ce message

    • Le 6 décembre 2019 à 08:33, par Ka En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

      Prince Sanmatenga à Montpellier France : je suis rassuré quand je lis certains commentaires comme le tien qui est limpide d’un intellectuel averti : En effet la mauvaise est une des qualités ou défauts les mieux partagés ici-bas !

      Tout dont je demande a mes frères et sœurs du Sahel, c’est de ne pas se laisser aveugler par celles ou ceux qui veulent que cette guerre asymétrique perdure. Ouvrons les yeux et apportons notre pierre à nos forces des défenses, a la coalition internationale au Sahel, au G5 pour avancer tous ensembles, et éradiquer un jour ces punaises nuisibles. Ne soyons pas dans le déni : Car, la nouvelle génération Africaine quoi qu’on dise, valent mieux que ça.

      Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2019 à 20:29, par Pleures oh pays bien aimé En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Sincèrement ça me fait très mal que nous continuons à trouver toujours des boucs émissaires à nos échecs ! Il faut qu’on se regarde nous même dans un miroir, évaluer notre réelle valeur. Si la France plie bagage aujourd’hui les djihadistes siroterons la bière à Bamako le 31 décembre ! Mettons notre orgueil de coté et reconnaissons que nos pays n’ont pas de vraies armées et surtout depuis les indépendances il n’y pas vraiment un seul "État nations" dans la sous région.

    Sachez que les russes ont accepté l’aide de l’occident (USA et RU) pendant la guerre 39-45 !
    La France n’est pas responsable de nos problèmes, c’est nous même !
    Pour le cas de Kidal c’est très sensible et il y a une réalité géopolitique qui est là.

    1-Pour Kidal, l’armée malienne n’a pas les moyens de reprendre Kidal et si la France attaque Kidal il y aura des milliers de morts et demain on accusera la France d’avoir perpétré un génocide contre les les Touaregs ! Ce n’est pas si simple

    2- Il y a l’équation algérienne, pour des raisons historiques et idéologiques, l’Algérie ne veut pas troupes Françaises à sa frontières

    Quand j’écoute les gens aussi sur le CFA on pense qu’il suffit de quitter la zone francs pour être développer dans 10 ans.
    Si nous quittons cette zone, je donne 18 mois au plus, certains pays par incompétence et par cupidité ferons tourner la planche à billet et ça sera le ko.
    La seule personne qui avait compris le monde et qui voulait relevé l’Afrique c’est SANKARA avec des solutions : patriotisme, intégrité, travail, humanisme

    DIEU sauve le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2019 à 20:57, par grandsank En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    SARKOZY A TUE KHADAFI ET FABRIQUE LE MLNA AVEC LE SOUTIENT DE FRANCE24 .SEULE LA FRANCE PEUT ARRETER LE TERRORRISME DANS CETTE REGION .POURQUOI SEULE LE BURKINA .LE MALI ET LE NIGER ALORS QUE LES AMIS DE LA FRANCE( COTE D IVOIRE/SENEGAL ETC )SONT EN PAIX.

    Répondre à ce message

  • Le 5 décembre 2019 à 20:59, par Sama Dieudonné En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Bon courage à vous ! Que Dieu bénisse l’Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2019 à 06:37, par verite En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Je ne comprend les objectifs de cette rencontre etant entendi qu’ol y a deja des accord militaires qui encadtent deka les relations entre ces etats. Ou ces accords ne sont pas claires ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2019 à 06:40, par poisson opposé En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    et si le président ROCK ne répondait pas à cette cette invitation POINT D INTERROGATION

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2019 à 07:33, par OUATTARA En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Bonjour,

    Je salue personnellement mon excellence Mr le Président pour son courage et pour son engagement pour la patrie. Je reste convaincu que vous êtes solide en esprit, ne vous laisser pas malaxer vos bonnes idées par les esprits malins. Le monde est devenu un gros village planétaire, c’est une vie équitable que le peuple veut. Sachez que vous n’êtes pas seul au rendez-vous, le peuple burkinabé se déplace avec vous. Selon moi dire non à la France c’est la redéfinition des relations. Nous ne sommes jamais contre les français comme autant le pensent mais nous sommes mécontentent de leur diplomatie, leurs politiques envers le sahel. Ils couvrent leurs intérêts en se masquant derrière la sécurisation de notre espace. Nous, on a besoin des aides qui nous aident à s’en passer de l’aide. Ils disent qu’ils perd des hommes en nous défendant, je salue leur bravoure. Pour cela nous on veut plus qu’ils meurt à notre place, l’aide ? oui ! ils n’ont qu’à évaluer le coût de barkhane et échanger avec du matériels. Là, cela les évitera de perdre des hommes pour notre cause.
    Mr le président, je vous prête ma langue.

    Merci et cordialement

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2019 à 07:39, par Cecile En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Je suis triste qu une partie des débats soit haineux : dans l histoire qui lie nos pays il y a en effet eu des horreurs qui créent aujiourd hui une situation où le terrorisme devient une urgence internationale : ici en France il y a des personnes qui pensent : pourquoi allons nous faire tuer des hommes alors que l on ne nous veut pas et d autre part des personnes vivant ds les pays du g5 qui dénoncent là présence des allies avec parfois de la violence verbale : Mais il y aussi des citoyens français qui considèrent que c est notre devoir de partiper à la résistance contre le terrorisme : le terrorisme est un problème international qui nous concerne tous’ il crée de la souffrance et de la terreur et oblige les humains à devoir fuir leur pays et à vivre la souffrance et la misère du statut de réfugié : nous devons tous nous unir et espérer qu un maximum d états participent à la lutte contre le terrorisme afin que chacun puisse ensuite décider dans un climat serein de la gouvernance qu il souhaite pour le lieu où il a choisi de vivre. Merci de m accepter dans cet echange

    Répondre à ce message

    • Le 13 décembre 2019 à 14:16, par Gwandba En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

      Votre analyse de la situation semble sincère mais, la méconnaissance de certains éléments traduit effectivement l’incompréhension de la demande que font les africains de nos jour à la France colonisatrice de bon nombres de nos pays. Il ne s’agit pas d’une opposition entre peuples africains et français. Il est question d’une pratique ancienne de plusieurs décennie entre exploiteurs de "certains français" sur les richesses d’Afrique. Car, cela était possible sans que personne ne bronche suite aux hommes politiques placés par ces même exploiteur français à la tête de nos états. Aujourd’hui, ces pratiques sont misent à nues par des africains éveillés. les africains conscients plus que jamais de la source du malheur souhaite mettre fin à ces pratiques.
      la bonne volonté de certains français de se joindre aux africains pour que la VERITE triomphe, que les assassinats s’arrêtent, que la JUSTICE soit, semble être le dernier des soucis des exploiteurs français. Ce qui tient en Afrique est peut être le second sinon la dernière des soucis de ces personnes en France qui vivent sur ces pratiques assassines en Afrique. vous êtes d’accord avec moi que la VERITE et la JUSTICE n’ont pas les mêmes connotations selon où on se trouve et qui l’on est.....
      être honnête en Afrique est primordiale. Je ne suis pas certain cela soit la même chose en France, !

      Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2019 à 08:18, par Un Burkinabê En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    J’ai trois propositions à faire à nos 5 chefs d’Etat. La réalité est que la France reconnait son échec à sécuriser le sahel puisqu’elle demande plus de soldats européens des forces spéciales à l’aide. Avant que nos Leaders clarifient leurs positions il faut exiger de la France les 3 choses suivantes ;
    1- Que l’Uranium du Niger soit revalorisé et payé à son vrai prix. Que le Niger arrête de fournir de l’Uranium à la France tant que la France ne construira une centrale nucléaire capable de fournir de l’Energie à toute l’Afrique de l’Ouest.
    2- Que le coton du Burkina et du Mali ne parte plus à l’état brut en France. Que ce coton ouest africain doit transformé sur place.
    3- Que l’Europe rembourse à l’Afrique la dette de sang. Tous les pays qui ont engage des troupes pour libérer l’Europe des griffes des troupes allemandes ont été récompensés ou payée sauf les africains.
    Finalement que nos fonds qui alimentent la banque centrale de France nous soient retournés pour financer Notre bien être cause de ce terrorisme.

    Répondre à ce message

    • Le 6 décembre 2019 à 10:01, par kwiliga En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

      @ Un Burkinabè.
      Mais c’est plein de bonnes idées tout ça.
      J’aimerais juste quelques précisions.
      - Quel est le vrai prix de l’uranium ?
      - Est-on capables de l’extraire nous mêmes ?
      - Le coton brut du Burkina n’est-il pas acheté en majorité par la Chine ? C’est en tous cas ce que disent les chiffres officiels.
      - Le fait que le coton du Faso ne soit pas transformé sur place, n’est-ce pas de notre faute ? Qu’a fait le gouvernement burkinabè pour maintenir et encourager l’industrie du pays de manière générale ?
      - Que vaudrait notre monnaie, si elle n’était pas appuyée sur l’euro ?
      - Qui va percevoir le remboursement de "la dette de sang"
      - Et enfin : êtes-vous d’accord pour qu’on construise la centrale nucléaire à coté de chez vous, ainsi, vous pourrez en assurer la sécurité, en cas d’éventuels actes terroristes.

      Comme elle est attractive la paille du voisin.

      Répondre à ce message

      • Le 6 décembre 2019 à 12:38, par Dedegueba SANON En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

        Mon ami, je suis d’accord sur l’essentiel de ce que tu dis sur nos pays et nos dirigeants par rapport à ta " septième puissance ", qui du reste ne l’est que parce qu’elle gère notre monnaie. Certains diront que c’est pour la stabilité du CFA. Au passage je rappelle que même le dollar US "monte et descend", mais nous notre CFA reste même chose, jusqu’à ce que la France décide autrement.
        J’ai repris le mot de Salif KEITA, non pas par mépris, mais juste par rapport à une " certaine manière de faire". Mon président incarne une " certaine respectabilité " même si vous n’êtes pas d’accord, et je n’apprécie pas qu’on lui manque de respect.
        Sinon dans le fond je pense que tous les pays africains sattelites de la France, et qui contribuent à cette septième place mondiale de la France, ont l’occasion avec ce jeune président de dire certaines vérités sans risquer de se faire " debunqueriser". Et lorsque j’insinue qu’il ne s’agit pas d’avoir juste la tête pleine, etc, etc...c’est juste que j’ai remarqué que le jeune président est assez malmené actuellement par une fronde sociale chez lui. Et il doit mesurer l’ampleur de la tâche d’être un otage du système. Comme quoi, la bonne volonté ne suffit pas toujours...

        Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2019 à 08:38, par Le Pacifiste En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Je voudrais demander humblement aux Burkinabè et aux autres citoyens des colonies françaises d’Afrique de savoir raison garder. nous disons aux troupes françaises de foutre le camp, c’sst à la mode. mais savons-nous les conséquences du départ des français ? nos dirigeants le savent mais ils ne peuvent pas nous en parler. Avec la situation actuelle au Mali, si les troupes françaises quittent, le pays s’enroulera comme comme un château de carte

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2019 à 09:14, par Bahdon Abdillahi Mohamed En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Oui, monsieur le président vous dites bien que vous allez parler franchement. C’est quoi parler franchement avec un chef d’Etat contesté dans son propre pays, un dirigeant qui ne tient pas ses promesses, un dirigeant qui cache son jeu. Est-ce que ce n’est pas à un diktat de répondre positivement à la convocation du chef d’Etat de l’ex-puissance coloniale ?
    Ne croyez-vous pas que la réponse positive à cette convocation ne vous soumet pas en tant que chef de l’Etat d’un pays souverain ? Le lieu de l’annonce de la convocation, Londre lors du sommet de l’OTAN, ne vous interpelle pas ? Je trouve que ce jeune président,par sa convocation, ne manifeste-t-il pas une certaine déconsidération de votre statut ? Ce jeune président (né après les indépendances africaines francophones) a repris la culture colonialiste française.
    Au lieu d’aller à Pau aux frais des contribuables Burkinabè, pourquoi vous ne lui demandez pas de venir sur le terrain, au Sahel, et lui parler franchement. Il se préoccupe de la mort de quelques militaires (qui tuent ou qui meurent, c’est le métier) alors que vous comme président du Faso, votre politique devrait se focaliser sur des milliers de personnes qui meurent sous le nez et la barbe de ses militaires de l’ex puissance coloniale. Les Burkinabè et les populations des autres pays du G5 souffrent doublement des attentats des groupes terroristes et de la violence de la présence militaire française et occidentale en général, qui ne lutte pas sérieusement le terrorisme. Cette présence militaire goûte chère aux populations du Sahel. Et cela doit être votre principale préoccupation et non d’écouter à monsieur, loin de la dure réalité des peuples qui vivent dans une instabilité humaine et socioéconomique.
    Le voir chez lui, c’est jouer son double, un discours sur la sécurité et des actes qui ne suivent pas ce discours.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2019 à 09:20, par Nestor HEMA En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Bonjour à tous et à toutes. Merci au Président pour cette volonté de vouloir discuter franchement. La France cherchera à nous créer tous les problèmes comme elle l’a fait avec avec la Guinée de Sekou TOURE. Quand la France appelle un responsable africain qui défend vaille que vaille les intérêts dictateur, on trouve des africains au bas esprit les appeler aussi à tout bout de champ dictateur. Mais quand il s’agit de vrai dictateur qui roule pour la France, on ne pipe pas mot. Je propose aux chefs d’États du G5 Sahel de signer un contrat d’un an avec la France. Ce contrat devra être évalué en décembre 2020 dans un des pays membres du G5 Sahel. Il doit contenir entre autres le désarmement du Mnla et la présence de l’autorité du Mali à Kidal. Si le contrat est concluant il sera renouvellé une et une seule fois. Pendant ce temps nos armées doivent se préparer à cette autonomie. Sans indépendance il n’y a aucun avenir.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2019 à 10:16, par O PASCAL En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Il ne faut pas que ceux qui parlent, pensent que ceux qui les écoutent ne sont pas intelligents. C’est clair, il n’y a pas trop de français dans cette affaire. Arrêtez d’utiliser la tempête antifrançais pour un fond de commerce. il s’agit d’aller dire si vous souhaitez la présence de Barkhane dans notre pays ou pas. En rappel c’est le président malien Diakounda TRAORE, en janvier 2013 qui a demande l’intervention de la France lorsque les terroristes étaient aux portes de Bamako.
    Nous allons dire à Macron que nous ne voulons plus de Barkhane dans notre pays, ça devrait être votre réponse.
    Un HOMME, c’est celui qui reconnait ses faiblesses et tentent de les corriger. et un TRAÎTRE est celui qui passe tout le temps à pleurnicher ou à accuser les autres face aux difficultés qu’il rencontre.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2019 à 11:03, par YAWOTO En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Avant de parler franchement à Macron parlez franchement à votre peuple monsieur le Président, nous voulons savoir quel est le contenu de ces accords avec la France, il me semble que beaucoup ne s’intéressent même pas à cette question alors que nous avons le droit de savoir.Pourquoi l’assemblée nationale ne pose même pas la question au gouvernement, elle qui est chargée du contrôle de l’action gouvernementale ? Quand à la présence de l’armée française, elle doit partir mais il y a un préalable, on vient pas créer le bordel, sans aider à limiter les dégâts et on plie bagage, les pays du G5 SAHEL doivent demander un chronogramme de retrait clair, ne devant pas excéder un an, le temps de prendre les choses en mains. Mais le départ doit être acté

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2019 à 11:41, par Abdoulaye akandji En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    On vous soutient. On veut plu de la france pour nous aider on va compter sur nos frères africains quand le bosoin se ferra sentir le Nigeria et le Ghana.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2019 à 12:09, par jaf En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    je viens de lire sur le site de jeune afrique que Macron a pris soin d’informer les 5 du G5 avant de faire son show à Londres.il a une opinion publique très exigeante.comprenons le

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2019 à 12:15, par Aboudra En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Pour ma part, je souhaiterai que les chefs d’état du G5 se retrouvent en mi-sommet avant la date J, se concerter, parler le même langage, se donner une vision, avoir une position commune vis-à-vis de la France, et déléguer un seul chef d’état à aller rencontrer Macron. D’abord lui signifier que son terme convoquer ne sied pas pour des homologues chefs d’état, avant de lui décliner leur position et avis pour la suite de la coopération avec la France. Il faudrait qu’ils aillent en rang serré et parler le même langage. Même s’il faut revenir se concerter avant de lui revenir sur certaines questions. S’ils vont en rang dispersé et ne pas parler le même langage, d’autres vont perdre leur fauteuil en moins d’une année. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2019 à 13:19, par ROCH PEUT DIRE QUOI ET FRANCHEMENT A MACRON ? En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    EST CE QUE DANS LES PAYS RESPECTIFS DES présidents DU G5 SAHEL CES DERNIERS PARLENT FRANCHEMENT A LEURS COMPATRIOTES ? NON ET NON !
    MACRON VA T IL LEUR DICTER DES DIRECTIVES, DES ORDRES ? OUI ET OUI !
    QUEL PRÉSIDENT DU G5 SAHEL OSERAIT DIRE QUOI QUE CE SOIT A MACRON ? AUCUN BIEN SUR ! A LA LIMITE MAMADOU ISSOUFOU PUISQU ÉTANT EN FIN DE MANDAT.

    PS ROCH MARC CHRISTIAN KABORE PRÉSIDENT DU BURKINA FASO NE POURRA JAMAIS PARLER FRANCHEMENT A UN président, DE SURCROIT CELUI DE LA république FRANÇAISE.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2019 à 13:30, par Sidpawetta En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    C’est de quelle vérité, vous parlez, dites nous d’abord quelles sont les termes des accords que vous avez signé avec la France. Quand on est amorphe face a une situation, on ne doit pas faire beaucoup de bruit. Vous voulez que la France se désengage ou pas. Il faut répondre à cette question. On a trop entendu ce langage populiste.
    Vous avez gelé l’argent des pauvres investisseurs de trading, vous êtes aussi sollicité pour cette question

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2019 à 13:34, par TANGA En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Pourquoi ne pas dire à macron de venir au Burkina pour débattre ?
    Proposons à macron et aux autres présidents de faire la rencontre à Ouagadougou.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2019 à 14:01, par sidbala En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Je comprend pourquoi ce pays a été morcelé, reconstitué, ensuite fait indépendant. En fait la haute volta aujourd’hui Burkina Faso ne devrait pas exister. C’est par miracle que ce pays existe en tant qu’entité.

    Comment c’est maintenant que tout un président se dit avoir l’occasion de parler franchement à son homologue, donc depuis votre prise du pouvoir vous n’avez jamais eu l’occasion de vous parler franchement, pourtant le même c’est venu ici s’entretenir avec vos enfants devant vous.
    Hé burkinabè plus hypocrite que lui tu meurs.

    Le populisme ça ne marche jamais, le Burkina est un pays où on aura tout essayé, révolution, insurrection, révolte, populisme.
    Je pense que c’est la dernière trouvaille que nous allons essayé qui sera certainement la bonne et ça ne saura tarder.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2019 à 18:07, par warzat En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Que Dieu confère au président Rock Kaboré, la sagesse de percevoir ce qui est juste et vrai, la volonté de le dire à cette rencontre et la force de le défendre en cette circonstance.
    Pauvre quidam, citoyen lambda que je suis, je voudrais donner un point de vue :
    Le peuple Burkinabé n’a aucune animosité envers le peuple Français.
    Le sentiment anti français ambiant est un cumul d’injustice justifié qui ressort à la faveur de la lutte anti terroriste.
    Les signatures d’accord que lui-même signe n’a pas l’assentiment de tout le peuple français. Il en est de même chez nous. Même en emprisonnant ou en assassinant les leaders anti politique française, leurs idées demeurent et profileront. (Sankara n’est plus ; mais il a des gens qui défendent ses idées ; Compaoré en exil, il a des gens qui défendent ses idées au pays...).
    Monsieur le président, il se chante partout que le terrorisme a le champ libre parce que l’état et ses investissements y sont peu nombreux. Chez nous, même hors du sahel et du nord, il y a peu ou pas du tout de projet qui ne tiennent pas compte des campements de nos frères sahéliens.
    Dites lui aussi que si le rail était arrivé au sahel, il générerait une activité économique qui engendrerait des milliers d’emplois aussi bien étatiques que privés et que notre rail est dans les mains de qui vous savez. Un grand voleur néocolonial de l’Afrique francophone. Rien que la facilitation du transport entrainerait le développement du sahel.J’ai lu des fois que le développement passe par le développement de la route ou quelque chose du genre. ’’Si vous faites le rail entre le Ghana et vous, je laisse le mien’’. Tu sera chassé chez nous. Même de grand escroc comme Franc Timis na pas eu gain de cause chez nous concernant notre manganèse de Tambao. Aux dernières nouvelles, il serait dans le pétrole au Sénégal où il risque d’envoyer en prison le frère de l’ingénieur.
    Dites lui, que les francophones sahéliens constatent que la pauvreté, la misère en Afrique sont essentiellement francophone et les spécialistes l’expliquent par la main mise française sur le franc CFA.
    Dites lui que c’est en cela que les états européens trainent des pieds pour venir soutenir l’effort de la France, parce que cela signifierait aider la France à poursuivre sa main mise dans la zone.
    Dites lui enfin que l’aide militaire de la France, les Français seront toujours la bienvenue chez nous. Du reste, au Burkina, on n’a jamais, en ma connaissance fait la chasse à une communauté étrangère. Et ce n’est pas maintenant que cela se fera. Ceux qui parlent de conflits communautaires racontent des contre vérités.

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2019 à 20:33, par Le Quidam En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Mon cher ami Ka, vous avez une mauvaise lecture de la situation. Ce n’est pas une question d’anti ou pro Français, c’est une question de souveraineté. Et nous ne disons pas au Président d’aller s’aligner avec qui que ce soi. Nous lui disons tout simplement d’aller dire la vérité. Ce que nous les Burkinabè voulons c’est-à-dire le départ de ces troupes françaises de notre territoire. Ce que les Maliens, Nigériens, Tchadiens et Mauritaniens veulent ne nous regardent absolument pas. Par conséquent, mon Cher Ka ne demandez pas de réponses communes car nous n’avons pas les mêmes objectifs. Et si les peuples de ces pays demandent à leur Chef d’ État de vendre leur pays à la France ? Diriez-vous au Président du Faso de s’aligner ? Souvent il faut savoir prendre des décisions courageuses même si on est seul. C’est ce que Thomas SANKARA a toujours fait même si cela lui a coûté la vie. Ils y a certains chefs d’État qui ne s’en foutent pas mal du devenir de leur pays, seuls leurs intérêts importent . Et dire au Président du Faso de s’aligner avec un chef d’État de ce genre, je pense que c’est inconcevable. La preuve, derrière la lagune Ebrié on se bat pour que la future ECO soit une copie conforme du FCFA même si tous les profanes de ce domaine voient les inconvénients du CFA. Dans une telle situation vous demanderiez au Président du Faso de s’aligner ?

    Répondre à ce message

  • Le 6 décembre 2019 à 22:34, par Vérité indiscutable En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Nul n’est anti-français chez nous en Afrique, ou plus précisément au Burkina Faso. Nous sommes contre le Néocolonialisme. C’est très différent.
    Le Président Rock et ses pairs doivent être conscients qu’une belle opportunité de l’histoire actuelle les attend le 16 novembre ; (je ne parle pas de l’histoire générale qui a aveuglé les africains et qui continue de trainer ses débrits dans les commentaires nauséabonds qu’on lit avec désolation ci-dessus).
    Faites de vos pays ce que vous voulez.
    Mais je suis anti-néocolonialisme ! Et j’en suis fier !

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2019 à 17:30, par Figaro En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Ma question elle est simple. Pourquoi la France protège et soutien le MNLA ? Pourquoi la France permet au MNLA d’occuper le Nord du Mali contre le grès du gouvernement malien ? Pourquoi la France, qui a les moyens de chasser le MNLA du Nord Mali ne le fait pas ? Pourquoi la France oblige le gouvernement malien à négocier avec le MNLA. Aujourd’hui le Nord Mali est devenu une base arrière des terroristes qui attaquent nos pays. Pourquoi le MNLA est épargné par les groupes terroristes ? Pourquoi le MNLA ne participe pas à la lutte contre les groupes terroristes depuis que la France l’a aider à occuper le Nord Mali ? Permettez moi de douter de la bonne foi de la France. Pourquoi, l’ONU refuse d’adopter une résolution qui permettrait le déploiement de troupes Onusiennes pour combattre le terrorisme au Sahel. Qui bloque cela, et pour quelle raison ? La France est elle le seul pays qui puisse aider les pays du G5 Sahel pour lutter contre le terrorisme ? D’autres pays comme la Chine et la Russie ont déjà proposé leurs soutiens. Aujourd’hui la situation sécuritaire se dégrade de malgré la présence de Barkhane. N’est t’il pas temps de changer de fusil d’épaule pour changer d’approche ? Il faut arrêter avec ce paternalisme à l’égard de la France et nous assumer. Si la France et son Barkhane part d’autres pays viendrons nous soutenir et la France le sait très bien. La France fait du chantage au chefs d’État du G5 SAHEL pour les obliger à coopérer avec elle. Cela est inadmissible de nos jours. Vu les centaines de millions d’euros d’aides octroyés au G5 Sahel, pourquoi les armées nationales sont mal équipées et s’en plaignent régulièrement. Où va cet argent ? Pourquoi c’est la France qui en a la gestion et non les États concernés ? Cet argent ne sert t’il pas à entretenir l’opération Barkhane au détriment des armées nationales ? Trop de zones d’ombres dans l’action de Barkhane.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2019 à 20:21, par Ka En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Mon ami Fasobiiga : Baraka mam yaou sôogo ! Wennam bêe né toond-tinga. Toute chose a une fin. Même Hitler qui jouissait de sa puissance, en sautant le pas avec l’extermination des Juifs sans raison que le Dieu tout puissant n’aimait pas, a été stopper par les alliés. C’est pourquoi j’ai confiance qu’avec nos alliés comme la communauté internationale et la France, suivi des forces de défense du G5 Sahel, avec une bonne coordination, nous vaincrons ces mécréant qui veulent nuire le monde. Merci de me lire.

    Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2019 à 18:47, par caca En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

      @Ka, vous êtes dans une démagogie intellectuelle délirante. Maintenant que les choses commencent à gâter on veut reconnaitre le mérite de la France. Que pourront faire les cinq chefs d’Etat menteurs à un Macron qui ne connait pas la France-Afrique ?
      La nouvelle génération de français n’ont jamais connu la colonisation pour comprendre l’ingratitude de certains africains vis à vis de la France. Aujourd’hui, chaque pays et chaque peuple défend ses propres intérêts comme le font les occidentaux. Tes maitres du pouvoir ont toujours eux un comportement délirants vis à vis de l’ancien régime et maintenant c’est la France qui est accusée à son tour.

      Répondre à ce message

      • Le 9 décembre 2019 à 07:55, par Ka En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

        Mon jeune caca, avec le respect que je te dois, je n’ai aucun patron au pays des hommes intègres. Mon patron depuis que j’ai servi plus de 40 ans mon pays, ‘’’est l’état Burkinabé.’’’ Du régime de Lamizana en traversant tous les régimes, passant par notre révolution inachevée au régime de Blaise Compaoré, jusqu’à ma retraite bien mérité et récompenser par des décorations, j’ai toujours servi l’état et non un individu. Alors mon jeune caca, arrête tes dénigrements gratuits et sans raison à mon égard.

        Quand a la situation actuelle de notre patrie ou nos FDS en coordination avec nos alliés Américain et Français commence à prendre le dessus, que cela ne vous déplaise, vous les accros et revanchards de l’ancien régime applaudissez dès que nos frères déguisés en terroristes tuent sans raison, mêmes des pauvres croyants dans des églises ! ça change maintenant et c’est bien grâce à nos braves FDS mais aussi avec la coordination de nos alliés en particulier la France et les Américains qui ont plus des moyens de combat, car Blaise Compaoré a vendu toutes nos armes a son ami Charles Taylor et le rebelle SORO.

        La France est revenu avec la mission Barkhane pour rectifier les erreurs commises par la mission SERVAL, et les résultats commence a jaillir de la boue quand on voit que leurs avions en coordination avec nos FDS nuisent ceux qui veulent déstabiliser notre pays bien aimé, et personne, je dis personne, ne peut le nier (sauf des amnésiques dans ton genre) : Et quand on est arrivé au point d’arrogance et d’ingratitude que le moindre mot est considéré comme une "impolitesse" (en clair, voilà qui va inciter le peuple à vous détester. Surtout insulter de menteur un président élu a plus de 50% par le même peuple.

        A PAU, je persiste et signe que ces cinq chefs menteurs que tu qualifies, diront d’une même voie la vérité a Macron et ses alliés l’attente du G5 et leur peuple. Merci de me lire, et sans rancune mon frère en christ.

        Répondre à ce message

        • Le 9 décembre 2019 à 10:27, par caca En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

          @Ka, bon début de semaine avec la bénédiction du Seigneur Jésus-Christ, cependant je voulais que tu sache mon respect pour toi. Bientôt le monde chrétien célébreront la naissance du sauveur, le Christ, le Messie, Jésus-Christ qui s’est fait homme. Lui qui a prêché la non violence et l’amour du prochain, le pardon et la réconciliation. N’est ce pas le message de l’espoir pour un Burkina embourbé dans une guerre avec les mécréants ?
          Je pense qu’il est temps de faire une pause dans notre haine contre nos amis et frères d’un même pays. La convocation de Macron de nos chefs d’État menteurs à Pau vient à point nommé pour que nos dirigeants arrêtent dans leur schizophrénie de haine et d’accepter des soins. Tu as raison de reconnaître le mérite de la France dans l’intervention SERVAL au Mali, mais un peu exagéré quand à tes critiques contre Mr SEM Compaoré. Ton Rock est loin d’être un Messie pour notre pays. D’ailleurs, si les terroristes prospèrent dans le pays c’est leur mauvais choix des 30 et 31 octobre 2014. . La maison bâtie sur le roc est une parabole de Jésus-Christ dans les Évangiles de Mathieu et de Luc. Elle met en exergue les vertus de la vie. 24 C’est pourquoi, celui qui écoute ce que je dis et qui l’applique, ressemble à un homme sensé qui a bâti sa maison sur le roc. 25 Il a plu à verse, les fleuves ont débordé, les vents ont soufflé avec violence, ils se sont déchaînés contre cette maison : elle ne s’est pas effondrée, car ses fondations reposaient sur le roc.
          26 Mais celui qui écoute mes paroles sans faire ce que je dis, ressemble à un homme assez fou pour construire sa maison sur le sable. 27 Il a plu à verse, les fleuves ont débordé, les vents ont soufflé avec violence, ils se sont déchaînés contre cette maison : elle s’est effondrée et sa ruine a été complète
          . En démocratie, le choix du peuple est parfois insensé qui construit dans le sable. En démocratie ce qui est légitime n’est pas forcément un choix sage et légal ou ce qui est légal n’est pas aussi légitime. Comment comprendre que 50% de burkinabé ont pu faire un choix insensé et ont construit dans le sable ? Le rock n’est pas le vrai roc car la fondation était dans le mensonge, la haine et règlement de compte.

          Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2019 à 07:17, par Nabi Kièra En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Vérité indiscutable, votre position est la bonne même si certaines personnes voient le contraire. Ils veulent continuer de nous tromper. Depuis quand les peuples se détestent ? Nombreux sont les Français qui rejettent cette vision condescendante et méprisante française à l’égard de nous, de nos pays dont ils exploiitent honteusement les richesses en complicité avec nos dirigeants corrompus et malhonnêtes. La politique française est hideuse car ils savent très bien qu’ils contribuent au malheur de nos populations. Alors l’esprit de domination et de l’esclavage sans fin est un mépris et une humuliation inhumaine que le bon sens ne peut cautionner. C’est de la pire hypocrisie lorsqu’ils crient fort en parlant des droits de l’homme !

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2019 à 11:20, par Ka En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Mes amis internautes : Sapience, un observateur, YARO Alassane, et Figaro : Je vous comprends parfaitement. ‘’’’C’est vrais que tout pays souverain dans ce bas monde doit défendre ses intérêts.’’’’’ Mais ici, nous sommes face à une lutte commune contre une guerre asymétrique dont la France mène le jeu en première ligne parmi les forces coalisées comme celle du G5 et autres au Mali.

    Si la France était là uniquement pour le Burkina, Roch Kaboré à travers les doléances de son peuple doit régler ses comptes avec Macron à PAU en lui disant ‘’’’’mon peuple te dit de dégager car, tes actions ne conviennent plus à ses attentes.

    Mais La France est là pour combattre les terroristes à la conquête de tous les pays du Sahel : La France est en coordinations non obligatoire avec les FDS de chaque pays. Si La France avec ses alliés commettent des erreurs dans l’espace d’un pays du Sahel comme ces aéronefs dont notre armée a fait sa réflexion, est légitime.

    A PAU, en tant qu’un vieux routier des couloirs de ces rencontres communes que ça soit en Europe, aux états Unis, en Asie, ‘’’’les questions de Macron ne s’adresseront pas à un seul chef d’état, mais aux chefs d’états des pays du Sahel qu’on qualifie le G5. Et notre président qui préside ce G5 ne se dérobera pas, il dira toute la vérité a Macron en concertation avec les autres.

    Même en parlant du valeureux et visionnaire Thomas Sankara qui a aimé son pays jusqu’à donner sa vie, je lui ai accompagné à la rencontre de l’UA en Ethiopie, aux Nations Unis, Franco-Africain a Vittel, mais le visionnaire n’a jamais focalisé dans ses discours-réponses sur son pays, mais pour tout le continent. Et ces discours et ses réponses aux questions d’intérêts, ont eu des succès planétaire.
    Ne rêvez pas ! Car, Roch Kaboré à PAU ne sautera le pas, et cavaler seul en oubliant qu’il préside le G5, et doit parler en concertation avec ses pairs au lieu de pleurnicher pour les doléances de quelques antis Français de son pays.

    Quant au soutien de la France au MNLA, demandez pourquoi ce n’est pas IBK qui le crie sur les toits ? Quand on ne connait pas le fond d’un accord entre deux états, on se renseigne avant d’accuser : Car, ‘’’’’’c’est extraordinaire comment la désinformation et le sens de la simplification outrancière propre aux médias "parallèles" et non-professionnels finit par dénaturer une vraie information pour en faire un mensonge, voire une absurdité.’’’’’’ Ici on part d’une stratégie normale entre les décideurs du Mali et la France de ne pas laisser une chaise vide qui doit être les responsables du MNLA pour la réconciliation nationale, et dire que la France soutienne le MNLA. ‘’’’Les responsables du MNLA ne veulent plus jouer la stratégie de la chaise vide pour l’émergence et le développement du Mali, et ils l’ont fait savoir d’une part, les décideurs du Mali, et d’autre part, la France : Sans ces accords qu’on ne parle pas, c’est vrais que la France a des moyens pour engloutir sous le sable le MNLA’’’’’ Je vous remercie à tous de me lire : Mais sachiez que nos différences font la richesse aux analyses du forum de Lefaso.net.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2019 à 13:28, par Bahdon Abdillahi Mohamed En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Monsieur le président, il est trop de se parler franchement avec la France macronnienne, qui a repris le discours et les actes de la Françafrique de ses arrière-pères, Faucard et de Gaule. La franchise doit exister dès le début. Or dans la précipitation des attaques terroristes, qu’on peut se demander ceux qui les ont orquestrés, vous avez vu le court terme. Or une action politique, ça se fait pour le long terme. La France a gagné la supposée lutte contre le terrorisme dans le Sahel, en s’implantant de bien bel. Macron parle de clarrification, pourquoi gardez-vous le silence depuis longtemps. La France comme d’autres pays européens, les Etats-Unis et certains pays arabes ont promu de l’aide financière et matérielle au G5. Où en est-elle ? Pourquoi la franchise surgit après la mort de 13 soldats ? Par ailleurs, ces derniers ne sont pas tombés dans des affrontements avec des terroristes.
    Sans aller à Pau, vous pouvez lui demander des clarifications de la position de la France dans cette lutte et lui donner un délai pour avoir des résultats et dans le cas contraire les militaires ou miliciens doivent partir du pays. Un tel discours est un élément de clarification. Vous montrerez votre légitmité au Burkina Faso. N’oubliez jamais que le dictateur, qui vous a précédé à la présidence du pays, a été soutenu jusqu’au dernier jour par la Fance. Une France qui ne respecte les droits des peuples à avoir leurs dirigeants, d’avoir la liberté, de vivre en paix, de profiter de leurs ressources...

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2019 à 17:45, par Wendyamba En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    l’Afrique a l’occasion de se mettre debout et parler face à face au néo colonisateur, plutôt qu’ à genou...

    Prions pour que nos "dirigeants" ne livrent les pauvres générations futures, nos enfants, nos petit-enfants, nos arrières petit-enfants pieds et points liés au néo colonisateur...

    Ah, ces jeunes, ils savent parler quand c’est pas utile ! ou, ils ne savent pas ce qui va arriver....

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2019 à 08:54, par Bao-yam En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Ce forum est plein d’inflitrés français qui se font passer pour des Burkinabè afin de semer le doute dans nos esprits. Les vrais formistes, on les connaît. Il n’y a qu’un non-mooga qui veut faire croire qu’il est un moaga balafré, sans doute parce qu’il a lu dans son manuel de manipulation que les Mossés sont balafrés. Ils sont plein, ils prennent plusieurs pseudos, ils n’interviennent généralement que pour défendre la France (c’est leur seule mission) et propager des fausses idées : c’est la guerre de l’information !

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2019 à 14:21, par Ka En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    ‘’’A’’’ Bao-yam : Pourquoi porter un masque pour critiquer yemdaogo Kayouré dit Ka ? ça vaut la peine de perdre ton temps ? Je ne tire jamais ma vérité sur corbillard comme toi. Depuis les créations des réseaux sociaux, que ça soit dans notre pays ou les pays voisins, le petit prince Yemdaogo Kayouré de la ligné du roi Yemdaogo qui est un pure mossi, tire sa vérité sur la France comme il le fait pour son pays le Burkina et tout le continent Africain. Si tu n’es pas cet infiltré de la France, ressorts moi toutes mes critiques fondées depuis la création de Lefaso.net de l’homme a la plume d’or qui est le Dr. Paré, et aussi les tiennes avec ton vrai pseudos sans les multiples que tu emplois, nous verrons qui est l’infiltré de la France. Si vraiment tu es un Burkinabé, tu sauras là ou me trouvé pour qu’on se dise la vérité.

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2019 à 14:55, par NongSiida ! En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Chers Internautes ! Personnellement je suis consterné par les interventions de certains grands frères, dont certains même ont l’âge de mon père. Vraiment faisons preuve de bon sens et d’unité autour des questions essentielles. En tant qu’Africains, à ma connaissance on ne refuse pas l’aide de son frère ou ami ; à moins que celle-ci porte atteinte à notre dignité et dans ce cas l’Africain ayant le minimum de courage et de vertu que ses ancêtres avaient, doit refuser cette aide même s’il doit y laisser sa vie.

    Ceci pour dire qu’au jour d’aujourd’hui, dire que sans la France nous ne parviendrons pas à tenir un ou deux jours c’est insulter la mémoire de tous ceux qui ont sacrifié leur vie pour cette noble cause. Et si les critiques sont nombreuses c’est qu’il y’a des failles dans ces opérations de libération du Sahel surtout quand on a l’impression qu’il y’a un double jeu de certains sinon pourquoi les FAMA n’arrivent pas à rentrer à Kidal ?Cette aide étant contestée par les populations en général (surtout au Mali) je pense qu’elle ne soit pas imposée(exigeant d’un président qu’il aille à l’encontre de la population_c’est la Démocratie.)

    Sur la question d’aller à Pau pour soi-disant dire la vérité ou répondre à la convocation de Mr Macron pour qui je n’ai aucune rancune (au contraire il fait preuve de détermination pour le peuple français 1000 fois plus que nos dirigeants ici en Afrique pour leur peuples) ; c’est quand même faire de lui un dieu.

    Même le Vrai Dieu créateur de toutes choses ne nous demande pas de se déplacer à lui pour qu’il nous vienne en aide.

    Bref ! Tout ce remue-ménage pour dire que nous n’avons jamais été indépendants depuis l’esclavage de nos ancêtres à aujourd’hui Mais comme une famille nous devons tous nous rassembler afin que ce jour paraisse même si ce sera pour la génération à venir ou celle d’après. Peu importe notre appartenance politique , ethnique ou autres.

    Fraternellement !!

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2019 à 08:30, par Nabi Kièra En réponse à : Invitation du président Macron à Pau : Une « occasion de parler franchement sur les différentes questions », selon le président du Faso

    Bravo NongSiida. Pour certains qui croient qu’ils ont le monopole de la vérité, l’humilité est la seule valeur qui élève l’esprit et force le respect. Chapeau !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Primature : Visite d’amitié et de travail du Premier ministre à Malabo en Guinée-Equatoriale
Appuis budgétaires de l’Union européenne au Burkina : Une communication pour rendre visibles les résultats
Gestion intégrée des ressources en eau : Le ministre danois de la Coopération visite le barrage de Loumbila
Vision post-2020 de la CEDEAO : Bobo-Dioulasso accueille la première phase d’évaluation
G5 Sahel : Une troisième conférence pour renforcer la confiance entre les FDS et les populations
Ministère des Affaires étrangères : Alpha Barry rend hommage aux agents admis à la retraite
Diplomatie : Des anciens ambassadeurs du Burkina proposent leurs services au chef du gouvernement
Sommet de Pau sur le Sahel : La déclaration conjointe des chefs d’État
Sommet de Pau sur le Sahel : Le programme des travaux de ce lundi 13 janvier 2020
Please note that there are two different Vacancy Announcements for this position. (Ouaga-2020-003 RA1) is for the normal required education, while (Ouaga-2020-003 RA1S) is for the substitution of your experiences for education.
Sommet du G5 Sahel à Pau : S’accorder pour une nouvelle dynamique dans la lutte contre le terrorisme au Sahel
G5 Sahel : Les ministres des Affaires étrangères peaufinent le sommet de Pau à Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés