Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui épouse facilement la foule connaît des jouissances fiévreuses.» Charles Baudelaire ; Le spleen de Paris, Les foules (posthume, 1869)

Commune de Tanghin-Dassouri : Kadré désiré Ouédraogo explique le sens de son engagement pour la présidentielle de 2020

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mardi 5 novembre 2019 à 00h57min
Commune de Tanghin-Dassouri : Kadré désiré Ouédraogo explique le sens de son engagement  pour la présidentielle de 2020

Prenant part à une Assemblée générale du mouvement AGIR dans la commune rurale de Tanghin-Dassouri, le samedi, 2 novembre 2019, l’ancien Premier ministre, Kadré Désiré Ouédraogo (KDO), a saisi l’occasion pour expliquer le sens de son engagement à la prochaine élection présidentielle (2020) et surtout, solliciter le soutien et la mobilisation de la population de cette localité située à une cinquantaine de kilomètres à l’Ouest de la capitale

« Vous avez déjà fait vos preuves au plan national et international ; votre expérience nous encourage et nous savons que vous avez les moyens de gérer le pays », expliqué le porte-parole des jeunes, Amidou Nana.

Comme lui, les différents intervenants qui se sont succédé au pupitre ont tenu le même discours et ce, au nom des 59 villages de la commune rurale de Thangin-Dassouri. Pour eux, Kadré Désiré Ouédraogo est celui-là qui est à même de rassembler les Burkinabè et de trouver des solutions nouvelles aux difficultés que vit le Burkina Faso.

Avec une intention clairement affichée depuis février 2019, Kadré Désiré Ouédraogo ne doute pas qu’il a beaucoup à donner à son pays, surtout dans le contexte actuel qui appelle à l’unité des Burkinabè.

« J’ai décidé de répondre présent et de cheminer avec tous ceux et toutes celles qui pensent que le Burkina Faso a besoin d’une rupture, d’un changement positif dans la cohésion sociale, dans la gestion de sa sécurité, et dans sa gouvernance totale », a-t-il souligné, soutenant à cet effet que ce changement passe par une véritable réconciliation nationale et un apaisement des cœurs.

« Ce qui est important pour moi, c’est le travail pour le redressement du Burkina Faso, avec tous les fils et filles dans une réconciliation véritable ; que ce soit dans les partis politiques ou dans notre pays en général », a poursuivi l’ancien président de la Commission de la CEDEAO.

A ce propos, va-t-il bientôt retourner dans la famille du Congrès pour la démocratie et le progrès(CDP), conformément aux recommandations du fondateur du parti Blaise Compaoré qui prône l’union pour la conquête du pouvoir d’Etat ? Sur cette question, Kadré Désiré Ouédraogo n’a pas voulu piper mot. Le candidat indique qu’il précisera, au moment opportun, les voies et moyens qu’il compte engager pour la victoire de ses idéaux en 2020. Pour l’instant, il dit poursuivre le contact avec les populations pour leur expliquer le sens de son engagement.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Révision du fichier électoral dans la Boucle du Mouhoun : 42 684 personnes enrôlées en neuf jours
Burkina : L’UPC invite le gouvernement à saisir la main tendue de Zéphirin Diabré, en acceptant une subvention rapide et générale de la Carte nationale d’identité burkinabè
Situation sécuritaire : Le CDP s’insurge contre « l’abandon des populations civiles »
Houndé : Les actions gouvernementales jugées satisfaisantes dans la province du Tuy
Réconciliation nationale : « Les lignes bougent dans le sens des conclusions du dialogue politique », apprécie l’opposition politique
Burkina : L’opposition politique déplore l’activisme politique du médiateur du Faso, Saran Séré
Politique : Le Faso autrement se félicite de son admission au Réseau libéral africain
PDIS-Laafia : « Le Burkina Faso ne va pas bien et nous en sommes tous responsables », dixit Jacob Tarpaga, président par intérim du parti
Élections de 2020 et 2021 au Burkina Faso : La Turquie offre environ 120 millions FCFA à la Commission électorale nationale indépendante
Burkina Faso : Yacouba Isaac Zida confirme sa présence au prochain congrès du MPS
Elections de 2020 : L’UNIR/PS sonne le rassemblement dans l’arrondissement 7 de Ouagadougou
Meeting du MPP : « Roch Kaboré fait ce qu’un grand chef de guerre doit accomplir pour sa nation », foi d’Abdoulaye Mossé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés