Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les difficultés n’existent pas. Il y a seulement des challenges qui une fois relevés nous rendent expert dans un domaine qui nous était jusque là inconnu» Nora Samir

Université Saint Thomas d’Aquin : 35 nouveaux médecins reçoivent leurs parchemins

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Recherches et innovations • LEFASO.NET | Par Mariam Ouédraogo • mercredi 30 octobre 2019 à 11h04min
Université Saint Thomas d’Aquin : 35 nouveaux médecins reçoivent leurs parchemins

Ce 29 octobre 2019, l’Université Saint Thomas d’Aquin (USTA) a décerné des attestations de docteur en médecine à 35 étudiants en fin de formation. Mathilde Zerbo, lauréate du concours international d’éloquence Paris I Panthéon Sorbonne a aussi reçu les encouragements du monde universitaire dudit établissement et des communautés partenaires.

L’histoire de Mathilde Zerbo a commencé en avril 2019 lorsqu’elle a représenté le Burkina Faso au concours international de débat d’art oratoire à Beyrouth, au Liban. Sacrée lauréate, elle est désignée par l’Agence universitaire de la francophonie pour participer au concours international d’éloquence organisé par l’Université Paris I Panthéon Sorbonne. Face à sept autres concurrents, elle décroche le prix du public TV5 Monde et le prix de la révélation. Et c’est ce que l’Agence universitaire de la francophonie est venue célébrer au sein de l’établissement de la lauréate, l’USTA, ce 29 octobre. Ainsi, elle a reçu un trophée et des ouvrages.

« C’est un travail de groupe que je tiens à dédier à toutes ces personnes qui m’ont soutenue », a déclaré Mathilde Zerbo. Celle qui se dit honorée de la distinction a appelé ses camarades à cultiver la confiance en soi.

A cette cérémonie, l’USTA a décerné des attestations de docteur en médecine à des étudiants en fin de formation. Au nombre de 35, ces nouveaux docteurs entièrement formés à la faculté des sciences de la santé de l’établissement sont désormais aptes à servir dans les formations sanitaires. Mais avant, ils devront se faire inscrire au sein de l’Ordre des médecins. Ce que leur a rappelé le Pr Charlemagne Ouédraogo, président de l’Ordre des médecins du Burkina. En effet, précise-t-il, c’est la condition sine qua non pour exercer le métier au Burkina, conformément aux règlements dudit corps.

L’obtention de ce parchemin couronne huit années de sacrifices. « Les conditions d’études en médecine sont très strictes. Il faut du sacrifice et de l’endurance pour pouvoir accumuler et assimiler les leçons. Les conditions sont difficiles certes, mais toute chose qui a de la valeur nécessite du sacrifice. Alors, nous avons consenti à le faire et les résultats sont là devant nous », s’est félicité Dr abbé Albert Traoré, délégué des impétrants.

Et Mgr Séraphin Rouamba, président de la Commission épiscopale pour l’éducation catholique, d’insister sur les valeurs conformes au serment d’Hippocrate qu’ils ont déjà prononcé. « Soyez porteurs de l’amour compatissant de Dieu pour les personnes qui souffrent, en mettant au-dessus de toutes considérations personnelles et financières, l’amour de la personne, la protection et la sauvegarde de la vie humaine », a exhorté l’évêque.

Mariam Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 30 octobre 2019 à 08:57, par Le Pacifiste En réponse à : Université Saint Thomas d’Aquin : 35 nouveaux médecins reçoivent leurs parchemins

    Le privé a mis des médecins à la disposition des populations burkinabè. L’État doit signer un contrat clair avec Ceux qu’il va recruter pour éviter que deux ou trois ans après ils se mettent à revendiquer au hasard sans tenir compte du serment d’Hippocrate qu’ils ont prêté et sans tenir compte de cette parole digne d’intérêt de Mgr Séraphin Rouamba, président de la Commission épiscopale pour l’éducation catholique : « SOYEZ PORTEURS DE L’AMOUR COMPATISSANT DE DIEU POUR LES PERSONNES QUI SOUFFRENT, EN METTANT AU-DESSUS DE TOUTES considérations PERSONNELLES ET FINANCIÈRES, L’AMOUR DE LA PERSONNE, LA PROTECTION ET LA SAUVEGARDE DE LA VIE HUMAINE ».
    Que ce professeur digne soit leur boussole : j’ai nommé LE PR CHARLEMAGNE OUEDRAOGO que nous suivons et dont nous apprécions positivement le travail de moralisation et de conscientisation du monde médical

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2019 à 16:05, par PIETRO VENEZIA En réponse à : Université Saint Thomas d’Aquin : 35 nouveaux médecins reçoivent leurs parchemins

    Les félicitations les plus sincères aux 35 nouveaux médecins de l’Université Saint-Thomas d’Aquin, Docteur de l’Église, en particulier à le Docteur Zerbo. L’Art Médical n’est pas une simple mètiere et le malade n’a pas de couleur de peau, ou de croyance religieuse ou politique à considerer : il est toujours un fil de Dieu et donc chaque Médecin a le devoir de prendre soin de lui partout et de toute façon riche ou pauvre qu’il est et toujours de la meilleure façon possible.
    Docteur Professeur Pietro Venezia
    Chirurgien et Oncologue, Benevole in Afrique

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
L’ère du COVID-19 : Les gros poissons mangent les petits dans les sites d’orpaillage du Burkina Faso.
Actions socio-économiques et environnementales prometteuses à l’échelle locale pour renforcer le bouclier des mesures de lutte contre la pandémie de Covid-19 en milieu Sahélien
Les monuments représentant la femme : Limitation ou valorisation ?
De la contribution des sciences sociales à lutte contre le Covid-19 au Burkina Faso !
Soutien à la relance économique au Burkina : « Les mesures risquent d’enrichir les entreprises sans effet conséquent sur l’économie nationale » dixit l’économiste, Jean SANON
Analyse des implications des mesures de gestion du COVID-19 au Burkina Faso
La maladie à Corona virus au Burkina Faso : Perceptions et attentes de la population
COVID-19 : Un mini-review sur la maladie à corona virus 2019 (Covid-19) ou virus à couronne
Covid-19 au Burkina : Des enseignants proposent un modèle numérique de prédiction
Le COVID–19 : quelle approche pour la riposte au Burkina Faso ?
Université Joseph Ki Zerbo : Abdoulaye Sawadogo analyse les rapports Homme-Nature-Culture dans la gestion de la forêt classée de Dindéresso
La démocratie participative locale : le budget participatif, une autre réalité de la citoyenneté active
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés