Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ne peut supporter ou n’a pas réponse à la critique n’a pas la maîtrise de son pouvoir» Pierre Boisjoli

Télévision numérique terrestre : Les acteurs impliqués font l’état des lieux

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mardi 22 octobre 2019 à 19h57min
Télévision numérique terrestre : Les acteurs impliqués font l’état des lieux

A compter du 1er novembre 2019, le Burkina Faso basculera dans la Télévision numérique terrestre (TNT). Pour faire le point de l’avancement du processus de basculement dans la TNT, le Conseil supérieur de la communication (CSC) a initié une rencontre, ce mardi 22 octobre 2019, avec les éditeurs de services et les acteurs institutionnels impliqués.

Processus engagé en 2012, la mutation de l’analogique au numérique dans le domaine de l’audiovisuel sera bientôt une réalité au Burkina. En effet, si aujourd’hui la construction des infrastructures et la création de la Société burkinabè de télédiffusion (SBT) sont effectives, des zones d’ombre demeurent dans le processus de basculement dans la TNT. Ce sont notamment la numérotation des chaînes, l’extinction du signal analogique et l’articulation des relations entre le CSC et la SBT. Ainsi, c’est pour évaluer les préoccupations des éditeurs de services qu’a été organisée cette rencontre.

Ce fut l’occasion d’interpeller les différents acteurs sur les enjeux et défis de l’avènement de la TNT. Le président du CSC, Mathias Tankoano, a souhaité, dans son intervention, une réflexion sur les enjeux politiques, économiques, professionnels et culturels du passage à la TNT.

Selon M. Tankoano, si le dispositif juridique confie aux régulateurs la possibilité d’une extinction du signal analogique, la garantie de la liberté de la presse et du droit à l’accès à l’information ne permet pas une suspension sans l’avis du CSC, même au constat d’une violation de la convention qui lie la SBT aux promoteurs des télévisions privées.

Pour conclure, il a souhaité que cette rencontre de concertation débouche sur une approche consensuelle, non seulement sur le basculement dans la TNT, mais aussi sur un encadrement des relations entre la SBT et le CSC.

Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Médias : Le Conseil supérieur de la communication suspend l’émission Biibénooré de radio Optima FM pour 3 mois
Journalisme : La défense des droits de la presse et la promotion du respect de l’éthique et de la déontologie, le leitmotiv de Crédo Tetteh, journaliste togolais
Ouverture du Prix AJB de la redevabilité citoyenne en journalisme
Burkina : La Société des éditeurs de la presse privée dit halte au piratage des journaux !
11e édition des Universités africaines de la communication de Ouagadougou : Un briefing pour les journalistes de Bobo-Dioulasso
Loi anti-corruption : La déclaration de patrimoine et le délit d’apparence débattus à Bobo-Dioulasso
Médias : L’agence panafricaine d’ingénierie culturelle présente son site d’informations www.noocultures.info
Innovations technologiques : MIFOM, une nouvelle application pour la sécurité des enfants
Bobo-Dioulasso : L’Initiative pour la transparence et l’efficacité de la commande publique présentée aux journalistes
Ministère du Développement de l’économie numérique : Les Services informatiques de l’administration publique en conclave
Médias : Le Conseil supérieur de la communication du Niger dans les locaux de Lefaso.net
Télédiffusion : Fin du signal analogique pour la télévision nationale du Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés