Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand obstacle à la découverte n’est pas l’ignorance, c’est l’illusion de la connaissance» Daniel J. Boorstin

Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par Juste Ephrem ZIO • mardi 15 octobre 2019 à 22h40min
Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

Suite au mouvement d’humeur organisé par le Syndicat des travailleurs de la poste Burkina (Syntrapost) le lundi 14 octobre 2019, pour exprimer son mécontentement après la décision de la direction générale relevant le chef d’agence de Gourcy, nous avons rencontré le secrétaire général de La Poste Burkina, Oumarou Ouédraogo, après le secrétaire général Gilbert Goh du SYNTRAPOST, pour avoir sa version des faits. Il est revenu également sur les raisons qui font perdurer la crise.

Lefaso.net : Le Syntrapost vous reproche d’avoir remplacé le chef d’agence de Gourcy qui respectait le mot d’ordre de grève de son syndicat, et d’avoir nommé son adjoint, malgré le refus de ce dernier ; et ensuite, par une décision administrative, d’avoir imposé un 3e comme directeur de cette agence. Ce qui a conduit le Syntrapost à observer un sit-in le lundi 14 octobre. Quelle est votre version des faits ?

Oumarou Ouédraogo : Je remercie Lefaso.net de nous donner la parole pour éclairer l’opinion publique sur le mouvement d’humeur que le Syntrapost a organisé le lundi 14 octobre 2019. Les jours qui ont précédé le sit-in, il est apparu dans la presse des informations faisant état d’une difficulté survenue à l’agence de Gourcy. Effectivement, suite au contrôle de routine que l’inspection fait chaque année sur les agences dans le cadre de la garantie de la bonne gestion des fonds publics, une équipe de l’inspection s’est retrouvée à Gourcy et a voulu inspecter, comme elle le fait ailleurs. Il se trouve qu’elle a eu une opposition du chef d’agence.

Ce dernier n’a pas voulu se plier à cette inspection, au motif qu’il suivait un mot d’ordre de grève. Je tiens à rappeler qu’il ne s’agit pas d’un mot d’ordre de grève, car si tel était le cas, l’opinion publique aurait été avertie et le ressentirait même dans nos agences et nos prestations. Il s’agit d’un mot d’ordre de désobéissance aux activités et instructions de la direction générale qui avait été donnée par le syndicat à laquelle, dans l’application, il y avait une diversité d’interprétations du personnel. C’est dans ce cadre que l’agent a invoqué ce mot d’ordre de désobéissance pour ne pas accepter l’inspection.

Mais en pareille circonstance, l’équipe d’inspection, qui est le service assermenté de La Poste pour s’assurer de la bonne gestion des fonds publics, applique les textes en vigueur et a jugé, en fonction des éléments sur place et de la gravité de la situation, qu’il était bon, face au refus du chef d’agence, de nommer immédiatement quelqu’un pour faire l’inspection. Le choix d’un nouveau chef répondait uniquement à ce souci, car l’équipe ne tenait pas à revenir à Ouagadougou dans cette situation de flou de refus, parce qu’on ne sait pas ce qui cache ce refus. Est-ce qu’il n’y a pas de dégâts commis ? Qu’adviendra-t-il si l’équipe revenait à Ouagadougou sans inspecter et que, par la suite, il se trouvait qu’il y avait des problèmes de gestion dans l’agence ?

C’est à cause de ces questionnements que l’équipe d’inspection a nommé un intérimaire qui était un agent même de l’agence. Compte tenu, à mon avis, du fait que l’agent a été pris sur place, parce que c’était des mesures d’urgence, l’agent qui s’est retrouvé devant le fait accompli, la direction a estimé que c’est pour cela que l’agent n’a pas voulu immédiatement prendre la place, n’étant pas préparé à la fonction. Je précise que c’est une disposition qui est appliquée ailleurs et qui a toujours été appliquée et que ceux qui contestent cette procédure savent très bien.

Ce n’est pas la première fois que l’inspection qui arrive pour inspecter une agence trouve qu’il y a une difficulté, décharge immédiatement le chef d’agence et charge quelqu’un d’autre pour pouvoir faire le travail. C’est une mesure de routine qui s’applique et dont le syndicat est au courant. Alors, la direction a été étonnée de voir qu’on parle d’acharnement, ce qui n’est pas le cas. Parmi les membres du syndicat, certains ont eu à vivre ce genre de situation dans leur carrière, où ils ont été pris pour remplacer des chefs d’agence en urgence pour sauver des situations.

Donc, face aux inquiétudes soulevées par le premier agent, on a changé d’option. La direction a décidé de ne pas nommer un intérimaire, mais de remplacer carrément le chef d’agence en nommant quelqu’un définitivement. La deuxième nomination était maintenant une nomination définitive d’un nouveau chef d’agence, ce qui change l’orientation de la mission qui n’est plus une mission d’inspection, mais une mission d’installation d’un nouveau chef d’agence en lieu et place de l’ancien déchargé.

Au lieu que les gens fassent des suspicions ou des préjugés, la direction aurait souhaité que le Syntrapost approche la direction générale pour comprendre quelles étaient les démarches, les contraintes qui ont amené à prendre ces décisions. Il aurait eu toutes les informations et il aurait été rassuré par rapport à ce qui s’est passé.

Au-delà de cette préoccupation, le syndicat reproche à l’actuel directeur général d’être en mission commandée pour mettre en faillite La Poste Burkina. Qu’avez-vous à répondre à cette question ?

Je dois d’abord regretter de tels propos et faire remarquer que ceux qui ont pris la décision de nommer le directeur général de La Poste avaient tous les éléments pour prendre cette décision. Vu le contexte de La Poste, vu les besoins de dynamisation du secteur postal, c’était le cheval qu’il fallait pour venir redresser un certain nombre de choses. Donc dire cela, c’est contester la clairvoyance de ceux qui ont nommé le directeur général.

Moi qui ai actuellement la chance de servir à ses côtés, je peux dire que les autorités ont bien vu. Vous avez tous constaté, depuis son arrivée, que beaucoup de projets ont émergé, car La Poste ne peut pas vivre sans une mutation, elle ne peut plus rester dans ses missions traditionnelles, ni rester dans son contexte, ses analyses et son comportement d’antan.

Depuis son arrivée, nous avons constaté l’innovation, la diversification des produits avec le souci de présenter la poste autrement. Pour cela, il se bat. Mais vous savez, les uns et les autres étaient déjà installés dans des habitudes, des pratiques au niveau de La Poste qui épousent certaines mauvaises pratiques de l’administration qui font que les gens voient mal les changements d’envergure. Par exemple, dès l’arrivée du directeur général, avant de pouvoir composer son équipe, il a fait un audit sur l’entreprise et la compétence des cadres supérieurs, pour mettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut.

Donc, on a vu, dans le déroulement de la crise, que parmi les événements et les problèmes qui reviennent et qui ont sous-tendu la crise, il ressortait couramment que certaines personnes, qui ont perdu leurs avantages à la suite des audits de compétences, n’ont pas vu cela d’un bon œil et ont travaillé dans l’ombre pour saper l’ambiance. Je trouve que venant de cadres supérieurs, c’est un peu regrettable. Les postes de nomination sont des postes de confiance et le directeur qui là, qui n’est pas un postier et qui est venu d’ailleurs pour nous aider à avancer, doit être soutenu ; nous devons lui faire confiance.

Il n’a aucun intérêt à venir faire crouler La Poste. Encore que ceux qui l’ont nommé ont vu en lui quelqu’un qui peut redresser la maison et lui ont donné des missions qu’il est venu pour accomplir. C’est vrai, venant du privé où la rigueur et les pratiques sont difficiles, les approches au début ont été mal vues. Il est venu avec la volonté d’avancer et de transformer les choses. A travers la réduction des charges, de certaines dépenses, les gens ont estimé qu’ils perdaient des acquis ou des avantages. Mais c’était dans le sens, pour le directeur, de maîtriser les charges et de permettre à La Poste de faire face aux dépenses.

Et c’est en cela que nous avons compris toutes les premières mesures qui ont été édictées pour contenir un certain nombre de choses. Parallèlement à cela, il y a de nouveaux projets qui sont créés de sorte à augmenter le chiffre d’affaires et réussir la mutation de La Poste qui va consister à aller vers l’adoption de nouvelles technologies. En l’espace de deux ans, La Poste a en projet de lancer 11 projets pour répondre à la concurrence et aux besoins des clients. Je pense que cela doit nous assurer que le directeur général est venu pour travailler, contrairement à ce que les gens disent.

Je souhaiterais que ceux qui l’accusent fassent la preuve de leur déclaration. Jusqu’à présent, personne n’a fait la preuve d’une mauvaise gestion et si cela s’avère, qu’il le fasse sortir pour défendre leur accusation. Du reste, nous avons toujours souhaité que si les gens ne comprennent pas les choses ou les démarches qui ont été expliquées à travers des séminaires, qu’ils viennent encore pour qu’on discute face à face.

Revenant à la crise, vous avez vu la mobilisation au temps fort du mouvement. Quand vous regardez la mobilisation, il y a une prise de conscience du personnel de La Poste. Parce que les gens ont compris que le directeur actuel est un salut pour La Poste, en ce sens que les chantiers qui sont en train d’émerger feront de La Poste une entreprise sur laquelle il faut compter pour demain. Quand on voit que l’Etat est en train de se désengager d’un certain nombre de secteurs et où La Poste est obligée de compter sur elle-même, on ne peut qu’accompagner le directeur pour faire face aux futurs problèmes.

Pour dire que c’est la rupture entre les anciennes pratiques et la nouvelle manière d’apporter les choses qui fait que certaines personnes voient le directeur, non comme un sauveur, mais comme une personne qui est venue pour faire tomber l’entreprise.

Moi je retournerais même les choses, parce que, dans les pratiques, quand on regarde les différents mouvements d’humeur, on peut se demander est-ce que c’est effectivement le directeur général qui veut faire tomber la boîte. Ou c’est ceux qui sont à l’origine des mouvements qui sont entrain de scier la branche sur laquelle ils sont assis.

Quand on décrète des mouvements de désobéissance, des grèves et les gens ne travaillent pas, l’argent ne tombe pas du ciel ! C’est parce que nous travaillons qu’on a l’argent. Les revendications qui sont soumises à la direction n’ont pas de solutions à l’interne. Le directeur est venu pour travailler et s’il y a des gens qui ne veulent pas qu’il soit à son poste, c’est à ces gens de préparer leur dossier avec toutes les preuves possibles et d’aller voir l’autorité qui l’a nommé pour fournir les preuves comme quoi le directeur général travaille mal et l’autorité agira en conséquence.

Si on va penser à de la mauvaise gestion, on va penser plutôt le contraire, car beaucoup de charges ont diminué. Pour son premier exercice, il a fait un résultat acceptable et cela est lié aux mesures d’urgence qu’il a prises pour relancer la boîte. Je ne dis pas que tout est parfait, mais je dis que l’esprit actuel de la direction est de faire avancer l’entreprise, plutôt que la faire crouler.

Il est reproché à direction générale des dépenses superflues, notamment des arbres taillés à des coûts de millions de francs. Qu’avez-vous à dire sur cette déclaration ?

Je crois qu’on doit élever les débats et laisser certaines considérations qui n’en valent pas la peine. Nous avons été interpelés par les mêmes agents, comme quoi les arbres qui sont dans la cour représentent des dangers du point de vue de leur proximité avec les fils électriques. Nous avons connu, il y a quelques années de cela, un incendie qui a été vite circonscrit parce qu’effectivement, des branches sont tombées sur des fils.

Nous avons voulu vraiment aérer la cour et satisfaire à la demande des agents. C’est notre rôle de prévenir tout danger. C’est dans ce sens que nous avons fait couper les arbres et déraciner d’autres qui présentaient des dangers pour la maison. Si on ne le faisait pas, si une catastrophe intervenait, ce sont les mêmes personnes qui diront que nous n’avons rien fait pour prévenir le danger. Tout cela vient du refus de communication des partenaires sociaux.

Quand vous êtes dans une entreprise et que des choses se passent, la moindre des choses est d’approcher la direction générale pour avoir les bonnes informations et comprendre ce qui se passe. Les gens commencent à parler, à se plaindre dehors avant de revenir demander pour avoir la bonne information. Il faut que les gens revoient l’approche, car c’est une envie de dénigrement, de discrédit, de salir la direction générale, dans le but effectivement d’arriver à leur fin. Pourquoi on ne parle pas des bons chantiers qui sont en train de se faire et qu’on parle d’abattage d’arbres ?

Pourquoi jusqu’à présent la crise perdure ?

La crise perdure parce que nous pensons que des gens ne veulent pas qu’elle finisse tant que le directeur général n’est pas parti. C’est en cela que nous voyons tout ce qui se passe. Il y a des gens qui sont là et ont des agendas cachés. Je vous dis que les événements du 6 mai avaient été savamment préparés quand vous regardez sa méthode d’exécution qui a obligé le directeur à quitter son bureau.

Heureusement, l’autorité supérieure a gardé son sang-froid et a pris ses responsabilités, car c’était simple qu’un sit-in aboutisse à de telles dérives assez violentes. Quand nous analysons les choses, il n’y a pas quelque chose de concret qui soit reproché au directeur général. Ce sont des accusations sans preuves. Nous pensons, dans ce cas, que les gens se sont trompés de forme de lutte par rapport aux causes.

Quand vous interrogez les gens, vous ne trouvez pas une personne qui dira quelque chose d’objectif avec des preuves sur la gestion du directeur. Nous pensons que la forme de lutte appropriée face à des revendications subjectives devrait aussi avoir une autre forme. Nous pensons que la meilleure forme était de venir discuter avec nous et cela allait permettre de comprendre les vraies préoccupations et voir comment solutionner cela.

Quand alors verrons-nous une sortie de crise ?

La crise va finir, car nous croyons et avons vu la capacité d’analyse et de prise de conscience du personnel de La Poste. Comme je vous l’ai dit, quand vous regardez la mobilisation du personnel lors des temps forts de la crise et les dernières mobilisations, les postiers ont compris qu’ils sont en train de foncer vers le mur. Car certaines personnes sont en train de les entraîner dans le gouffre et que demain c’est eux qui vont pleurer avec leur avenir hypothéqué.

Le mot d’ordre de désobéissance même n’est plus suivi et il y a un paradoxe, car ceux qui ont décrété le mot d’ordre ne le respectent pas. Ils s’associent aux activités de la direction générale pour la gestion de la société et ça fait qu’on se demande à limite où se trouve la désobéissance. Quand on prend l’organisation des concours professionnels, cela a été fait avec les partenaires sociaux. Il y a des gens qui sont allés à des missions, alors qu’ils appellent à désobéir.

Il faut se demander si, au finish, on n’est pas en train de faire de la plaisanterie, est-ce qu’on ne perd pas notre temps sur des choses sans importance tout en hypothéquant l’avenir de l’entreprise. Nous pensons que les postiers eux-mêmes mettront fin à cette crise en voyant qu’ils ne gagnent rien, sinon que de faire plaisir à quelques personnes. Chaque travailleur pris individuellement a un contrat avec l’entreprise et il a le devoir de s’acquitter de ses obligations pour espérer d’avoir sa rémunération.

Nous voyons l’avenir avec espoir et optimisme, car la lutte faiblit de jour en jour, de mois en mois et c’est ensemble que nous allons redresser La Poste. On n’a pas intérêt à installer le désordre, car si une nouvelle équipe arrive aux commandes, non seulement elle ne pourra pas gérer, mais les mesures de redressement seront plus draconiennes. Le départ du directeur général va créer la méfiance et ce n’est pas sûr que son départ soit la solution de nos problèmes.

Juste Ephrem ZIO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 16 octobre à 06:20, par Mano En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    A lire cette interview on comprend très clairement que ce sont des gens qui manipulent d’autres pour parvenir à leur fin. Il y a vraiment un agenda caché dans cette crise. Je ne suis pas postier et je lis sur les médias cette crise depuis le début. Si ma mémoire est bonne je pense savoir qu’au début, il s’agissait d’une question de revendication salariale suite à des accords conclus avec la Direction Générale depuis longtemps et que cette dernière ne voulait concrétiser. C’était le seul motif qui était porté à la connaissance du public et qui était le fond de la plate forme revendicative. Il n’était pas d’autre chose. la revendication a été satisfaite on a lu cela sur les media et les réseaux sociaux. Si ce syndicat de syntrapost était honnête les choses s’arrêteraient là. Voila qu’après c’est devenu une question du départ du DG. Allez y comprendre quelque chose bonne gens. Moi j’ai l’impression qu’il y a maintenant UNE RECUPERATION DE LA LUTTE DES POSTIERS à d’autres fins. Lesquelles ? Je n’en sais rien. Ce que je demande aux postiers surtout aux jeunes, c’est de chercher à sauver leurs emplois parce qu’ils seront les plus perdants et les premiers si la Poste tombe. Un proverbe de chez nous dit que si l’on t’envoie il faut savoir t’envoyer. Cela pour dire qu’il faut appliquer le discernement par rapport à tout ce qu’on te demande de faire pour ne pas te retrouver dans le feu. Jeunes postiers il est temps de vous désengager de cette crise qui ne vous arrangera pas à long terme, cherchez à sauver vos emplois. C’est ce conseil que je vous donne.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 06:31, par Tempouré En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    J’ai écouté hier le chef syntrapost sur une radio où il a évoqué une affaire de 24 millions, moi je veux qu’il nous dise si c’est la première fois que cela se produit à la Poste ou bien c’est le nouveau qui a dit de bouffer les 24 millions là. C’est ce que je veux savoir.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 06:36, par Kab. En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    « On n’a pas intérêt à installer le désordre, car si une nouvelle équipe arrive aux commandes, non seulement elle ne pourra pas gérer, mais les mesures de redressement seront plus draconiennes ». Si d’aventure une nouvelle équipe arrive, il va utiliser les conséquence de la crise pour baisser les salaires, c’est une forte probabilité.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 06:48, par broo En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    IL YA DES SYNDICATS TRES SERIEUX QUI OEUVRENT POUR LINTERET DES TRAVAILLEURS TOUT EN AYANT DES ATTITUDES PROFESSIONNNELLE EN RESPESTANT LES PRINCIPES SACROSAINTS DE LADMINISTRATION ; LADMINISTRATION EST FONDEE SUR DES TEXTES ET LE RESPECT DE LAUTORITE. CERTAINS MILIEUS SYNDICAUX SONT PRIS EN OTAGE PAR DES INTERETS EGOISTES INDIVIDUELS QUI VEULENT REGLER LES COMPTES AVEC LA HIÉRARCHIE ; IL FAUT QUE LES TRAVAILLEURS SE DEMARQUENT DES RECUPERATIONS DE GROUPUSCULES ; CA DEVIENT SOUVENT VOUER UN CULTE DE PERSONNALITE AUX LEADERS QUUNE LUTTE SYNDICALEQUI REVET LOYAUTE VERITE IMPARTIALITE. IL FAUT EXTIRPER LA MAUVAISE GRAINE DE CES MILIEUX POUR QUE LE SYNDICALISME RETROUVE SES NOBLESSE DATAN ;

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 07:03, par le visa En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    Tout est bien dir.vous verez des commentaires ridicules qui nont aucun rapport avec les arguments enonces.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 08:54, par postier En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    Cela confirme réellement que le SG veut préserver son poste. Accuser les cadres supérieures c’est décevant. La poste est une savane. On se connait tous.La questions sur les arbres pourquoi avez vous survolé ? Dites combien de millions vous avez dépensé.Pour le sit- in le syndicat vous ait informé par une circulaire c’ était à vous de les recevoir pour dialoguer vu qu’ ils ont accepté renoué le dialogue en participant aux concours professionnels et aux affectations.Pendant le sit in vous avez vu le nombre d’agence qui était fermé.cela doit vous interpelé au lieu de faire de telle commentaire.A entendre vos commentaires on se rend compte que le management n’est vraiment pas votre bâton de commandement.Le DG doit comprendre que ses l’ensemble de ses types de réactions et du non respect à autrui par ses directeurs qui ont engendré la crise.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 09:16, par Par un agent En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    Pour dire la vérité on a pas besoin de trop parler. Si réellement le DG a mit des gens à la place qu’il faut c’est biens. Mais je pense que il y’a des.gens.qui ne sont pas à leur place déh. Passer deux fois en conseil de discipline et on les nomme directeur d’une direction c’est grave.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 09:32, par pual En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    Bonjour monsieur Ouédraogo à peut être raison mais est ce qu’aux premières heures de la crise sa nomination comme SG n’a pas été décrié par les postiers qui trouvent qu’il n’est pas aussi propre comme il veut le faire croire ? est ce qu’un départ éventuel du DG ne serait il pas synonyme de son départ de ce poste de SG ? A votre place chers lecteurs quelle allait être version ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 09:42, par Demain En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    Monsieur le secrétaire général ayez un peu d’humilité n’àccusez pas vos collègues qui ont eu le courage de dire les quatre vérités à votre Mentor et qui ne négocient pas les postes comme vous. A ce que je sache vs ne voyez même pas la chéville de ceux que vs pretendez accuser. Dites moi quelle compétence et quel mérite vs Avez de plus ceux qui ont été débarqués et qui ont été appelés ailleurs ou qui font l’objet de candidature du BF à de plus hautes fonctions régionales ? On se connait tous à la poste et vs avez manqué le coche ici. Parlant de vos innovations qu’avez apporté de nouveau et qui est porteur ? Rien que de l’argent jeté par la fenêtre à travers vos concours épistolaires et votre market place fasoranana qui est infirme ou bien c’est le changement inopportun de dénomination et du visuel sans plus value avec son corrolaire de dépenses à travers lequel vs qui étiez directeur des marchés avez mangé avec lui et reçu comme récompense votre poste actuel. Dites nous et l’affaire du carburant ? dans lequel vs avez refusé qu’on releve vos protégés et où vs venez d’y installer allègrement votre ami et votre deuxième bureau connue et sue de tous. Pour les arbres vous parlez du bien fondé mais et le coùt ? Revoyez votre équipe de rédaction. Vous dites redresser la maison était elle en difficulté ? Et votre résultat était il meilleur que celui des autres ? On sent une volonté d’accuser pour masquer vos tares et votre incompétence mais surtout votre accompagnement au pillage. Les personnes qui ont des agendas cachés on les connait sinon on ne tient pas de tels propos si l’on veut l’apaisement.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 10:33, par lompo sibiri En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    sortie totalement ratée du SG qui ne dit pas la vérité. Une sortie télécommandée et pour faire l’apologie d’un DG qui sait lui même que son départ sera salutaire pour la boîte.
    quels sont les projets que ce DG a apportés
    - on avait pas besoin d’un changement de visuels , il fallait juste intensifier la communication sur l’entreprise et les services
    - fasoranana n’apporte rien à la Poste.
    - certains chefs de zone nommés parce que du MPP ne sont pas à la hauteur de leur tâche et on les connait
    - l’organigramme n’est pas opérationnel car des conflits de poste existe déjà ; un administrateur commandé par un inspecteur
    - le DG voulait recruter ses amis et même la femme du PCA .
    etc..

    dites le montant utilisé pour couper les arbres : 8000.000 francs
    - 
    - 

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 10:58, par réalité En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    monsieur le SG, vous voulez que la crise perdure afin que vous restez à votre poste. cela c’est de l’ incompétence.Accusé ouvertement les cadres c’est révoltant.
    SG une autorité administrative ne parle pas ainsi. vous avez divisé la poste.je confirme qu’ avec cette équipe la poste sera un champ de bataille un bon matin.
    q’ Allah vienne au secours des agents en les épargnant de tels dirigeants. je suis écœuré.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 11:09, par justice En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    Mon cher LOMPO, les 8 000 000 étaient pour la première tranche.y’ a eu une deuxième phase et même une troisième.le tout dépasse 20 000 000 pour la coupure des arbres.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 11:12, par DG POISSEUX En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    monsieur le SG, ou en est-on avec l’affaire des 13 milliards de money express ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 11:21, par Muntinbila En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    L’heure de la vérité a sonné.
    Respect et considération à monsieur le Secrétaire Général.
    Vous avez tout deballé. Semblerait que "quelle qu’en soit la durée de la nuit, le jour finira par apparaître".

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 11:54, par pual En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    A regarder le commentaire de certaines personnes on perd son latin . comment quelqu’un de sérieux va dire aux jeunes de se retirer de cette lutte ? dites moi comment un jeune peut avoir de l’avenir dans une entreprise où un arbre est coupé à près de cent quatre vingt mille (180000) francs ? près de vingt trois millions de francs détourner en carburant en l’espace de deux mois et les auteurs ne sont pas inquiétés ? De quel avenir vous voulez pour les jeunes avec tout ça ? personnellement je pense que ces jeunes sont plus intelligents que vous croyez et savent qu’à ce rythme la Boutique risque de fermer ces portes plus tôt que prevu

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 12:43, par nong sida En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    la poste/bf son DG SON SG le SYNTRAPOST ON EST FATIGUE DE ça.QUE l’ETAT PRENNE SES RESPONSABILITES YA QUOI MEME.NUL N’EST INDISPENSABLE MR LE SG POURQUOI DIRE QUE PERSONNE D’AUTRE NE POURRA GERER LA POSTE/BF ACTUELLEMENT QU’IL EST PREFERABLE DE GARDER CE DG LA JE VOUS AVOUE QUE JE SUIS DEçU DE VOUS.A VOUS ENTENDRE VOUS ON PEUT MEME PENSER QUE VOUS ET SEUL VOUS AVEZ UN AGENDA CACHé ON EST PLUS DE 18.000.000 millions D’habitants NE REPETEZ PLUS PAREILLE INEPTIES.ET SURTOUT POUR UN CADRE JOUER SURTOUT LA CARTE DE L’APAISEMENT AU LIEU DE LA QUERELLE VOUS MANQUEZ DE MANAGEMENT.AU DG JE DIS FAITE BEAUCOUP ATTENTION A VOTRE ENTOURAGE PEUT ETRE QUE VOUS ETES PAS AUSSI MAUVAIS MANAGER MAIS VOS A COTES ET C’EST POURQUOI CETTE CRISE.REVOYEZ VOTRE EQUIPE DE DIRECTION EN PASSANT DU SG AU DR RESEAU LA DRH CAR IL JOUENT A UN JEU DU DOUBLE AGENT TANTOT AVEC VOUS TANTOT AVEC EUX MEME SURTOUT QUE D’AUTRE LE DISE CLAIREMENT LES MENBRES DE VOTRE EQUIPE QUE VOUS N’ETIEZ MEME PAS DU BORD POLITIQUE QU’EUX LE( MPP ) ALLEZ Y DONC COMPRENDRE.DONC MEFIANCE MEFIANCE ET CHERCHEZ LA CONFIANCE DU POSTIER ET NON DE VOTRE ENTOURAGE IL JOUE A UN JEU D’ECHEC

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 12:47, par ispo En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    Selon les dire le DG aurait miser des millions dans son projet Fasorarana qui n’a apporté jusque que la moins de cent mille francs pareil pour les concours épistolaires . En tant que client de cette boite j’attend toujours les innovations sur les produits financiers de la Poste.
    On attend la version du syndicat également.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 12:53, par OUEDRAOGO En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    QUAND JE VOIS CERTAINES PERSONNE RÉAGIR, JE CONSTATE QU’ILS PENSENT A LEURS VENTRE.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 13:00, par teliman En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    Pour les recrutements n’ oublie pas la femme de l’actuel DPM. vous êtes dans marché,dans recrutement. qu’est ce que votre équipe n’a pas dit sur ce DG. Individuellement vous l’avez vilipendé ici. parce que vous êtes nommé aujourd’hui vous accusez vos anciens amis comme si c’était votre dernier jour à la poste. l’ avenir nous le dira !!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 13:03, par fraoco En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    Merci le SG pour la clarté de l’interview. A présent les oiseaux de mauvaise augure savent ce qu’il leur reste à faire si tant qu’ils ont les preuves de mauvaise gestion de la direction. Vous avez le conseil d’administration, l’inspection du travail, la justice pour déposer vos plaintes avec justificatifs et surtout faites une ampliations des preuves sur la gestion du DG dans les médias. Du n’importe quoi. Il est très facile de se cacher derrière le forum des internautes pour dire des contre vérité juste pour salir le nom de votre DG.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 13:43, par NOAGA En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    Ce qui se passe à laPOSTE burkina se passe dans bien d’autres entreprises ici au burkina ou on a des DG qui pensent qu’ils sont entrain de gérer leur famille. C’est la gouvernance actuelle qui a permis tout cela et certains même disent à qui veut l’entendre que tant que le MPP sera au pouvoir, eux ils feront ce qu’ils veulent. Faut que l’on revienne à la désignation des DG par voie de TEST CLAIRS, FRANCS, TRANSPARENTS, HONNÊTES.....

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 15:06, par Enfant terrible En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    Les propos du SG ne doivent pas être étonnants. Demandez lui qui était son prédécesseur en matière de gestion dans la boîte ? Ce monsieur parle pour son ventre, il sait bien que s’il tient un autre propos il sera éjecté comme son prédécesseur plus compétant que lui.
    Sinon comment expliquer que pour couper des arbres et combien ? Il faut dépenser jusqu’à plus de 20 millions cfa. Et que dire des missions à l’étranger accordé à ses mèches bottes.
    SG vous devriez avoir honte car vous avez un dossier sam et connus de tous. Au contraire c’est votre compétence en v..l qui as fait que vous êtes SG à côté du DG pour mieux v.ler !
    Si c’est pour saper l’opinion vous êtes fort !! Chrurrr !!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 15:58, par Citoyen En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    8 000 000 fcfa pour couper une trentaine d’arbres. Et plus de 20 000 000 fcfa l’année pour tailler une trentaine d’arbres.
    Monsieur le SG, répondez simplement à ça svp.
    La MACO sera bien bourrée.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 16:17, par QUI vivra Vera En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    Monsieur le SG de la Poste BF ,
    J’ai beaucoup du respect pour vous mais force est de reconnaitre que cette fois vous avez fait un mauvais sortie avec la presse que vous avez invité pour livrer un tel message plein de contrevérité. Pouvons nous avoir les résultats de l’étude sur les compétences des cadres qui ont permit de mettre les hommes qu’il faut à la place qu’il faut ? mettez la disposition du Personnel ! C’est cette études meme qui a permis à votre DG de changer trois SG en 19 mois dont vous êtes le troisième et de quatre Directeurs de marcher dont vous aviez été le troisième aussi dans cette même Période ? Soyez humble dans vos propos l’égard de vos collègues cadres et surtout aines qui oser recadre les dérives de votre DG qui fait ses preuves de mauvais manageur. Tes aines dont vous traitez d’incompétents ont déposé leurs valises ailleurs ou ce n’est pas évident que aurez la chance d’occuper leur poste un jour.
    Quels sont les innovations majeurs que votre DG a apporté à la poste ? si il y en a quel est son apport en terme de chiffre d’affaire ? citez les à l’opinion et au personnel de la Poste BF. quels sont les noms des nouveaux produits que Nabi issa Coulibaly a créé pour diversifier les produits ? le Poste disposait de se gammes de produits avant son arrive !
    Quels sont les onze projets crée par ce DG ? Citez nous les ! et leurs cout et leur Valeur ajoute a la poste.
    donne nous l’études comparée des résultats des 15 dernières années de la Poste et en fonction des différents DG de la Poste. Songez à relever votre niveau de communication et apprendre à faires des déclaritions justes et factuelles surtout que vous êtes le Tout Puissant N°2 du moment de la Poste BF.
    M le SG , vous aviez taille les arbres pour écarter ou prévenir d’éventuels dangers oui c’est bien ! Mais quel est le Cout de ses travaux ? ou pouvons trouvez les facture et les procédures du marche ? Plus de 20.000.000fcfa pour couper des arbres alors que des agents et des clients n’ont pas de quoi s’assoir à l’aise dans vos agences ? ses dépenses sont elle rationnelles ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 16:27, par Moulo En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    Si vous voulez continuer de passer votre temps à vous chamailler. boycotter vos activités comme bon vous semble. Faites vos sit-in, continuer votre grève. On verra ce que ça vous donner si votre DG ne part pas. Si celui qui l’a envoyé refuse de l’enlever c’est qui vous qui perdez. Et votre DG ne partira pas. Vous saisissez la moindre occasion pour chanter. Je suis client mais je pense que c’est la première fois qu’on taille des arbres à la Poste. Dites-nous les précédents taillages ont couté combien ? Continuez seulement....

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 16:39, par QUI vivra Vera En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    M le SG vous avez dit que le DG a relance la Poste oui on a note bien cela !Mais en quoi ? Dans le vole avèré du carburant de tes soit disant protégés que vous aviez formez avant de quitte à la Direction des Marchés il y a à peine 5 mois ?Pourquoi ,après contrôle des inspecteurs techniques,ils ont demandé de relevés ses agents et qu’on les affecte dans une autre direction vous et votre mentor se sont vigoureusement opposées ? ou sommes nous avec cette affaire ? c’est ca la relance ? les innovations ? les Grands projets ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 18:47, par SAWADOGO En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    Si vous voulez, dormez, ronflez, comme vous voulez nous serons tous comptable du mauvais resultat de notre entreprise. Quand nous n’aurons plus nos salaires c’est là que nous comprendrons et la faute ne sera pas à la Direction Generale mais à nous les postiers.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre à 22:43, par Postier En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    A mon humble avis ce directeur est dans l’ambara. Même les photos parlent... Désolé SG mais le mot "redressement" est mal placé ici car la maison se sentait très bien et faisait de bons résultats avant l’arrivée de monsieur Nabi.

    On vous pose des questions sur le coût des arbres taillés à la direction , vous parlez de la nécessité de les taille .Pour ceux que se poser des question à ce sujet,sachez qu’une cinquantaine d’arbres ont été taillé à plus de 8millions de francs soit 180000f par arbre.

    Et que dire,monsieur Ouedraogo des 24millions de francs utilisés en 2mois pour du carburant à la direction des marchés ? Jusque là les détourneurs n’ont jamais été inquietés car étant vos protégés... ou peut-être masquez vous vos propres deals lors de votre passage à ce poste ? Car rappelons nous,c’est de là que voilà avez ete nommé SG.

    Eclairez nous un peu ,monsieur le SG sur la situation de l’affaire money express où nos 13milliards cours toujours . Votre passé monsieur le SG en dit long sur vous .

    Vous parlez d’audit de compétences ... Ah oui ce fameux audit .... J’oubliais . Bravo à monsieur Nabi Issa,votre mentor. Avec cet audit ,un inspecteur commande désormais un administrateur !! Drôles de nomminations. Même vous voyez cette erreur mais n’osez pas le lui faire la remarque par peur de perdre votre poste. Vous êtes administrateur et vous savez ce que ça fait . En rappel, pour être administrateur ,il faut d’abord être inspecteur, justifier de trois ans d’ancienneté t passer le pro avec réussite.

    Soyons honnêtes envers nous même , la poste n’a connue telle situation de mépris de l’agent que sous votre ère .

    Aujourd’hui nous osons dire non à ce monsieur car il a prouvé ses limites . 5 de son équipe dirigeante ont un passé plein de tâches. Trop de casseroles trainent toujours .

    Désolé on ne devait pas en arriver là mais vous nous obligez cher monsieur à un déballement . Mais je me limiterai là pour aujourd’hui .

    Le syntrapost est à soutenir car ne pouvant etre complice de ces exactions . Un syndicat c’est pour la défense des intérêts des travailleurs alors il ne fait que son devoir.

    J’en appelle au bon sens du gouvernement sur le cas de la poste . Le bien que le président peut nous faire actuellement, c’est le départ pur de ce monsieur .

    Vive le Burkina Fais , vive la poste, vivent les postiers.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 10:10, par l’Orphelin de La Poste En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    Monsieur SG de la Poste BF,
    Après lecture de votre interview et aussi relecture des déclarations du syndicat de la poste en mai 2019, j’avoue que c’est le désordre total à la Poste avec la bénédiction des Autorités du pays qui me semblent être occuper par le terrorisme. Cette Crise a trop du durée et votre rang de SG devrait vous permettre d’aider votre mentor à sortir de la crise . l’apologie du DG est très éloquente pour me sembler vraie ! une étude de compétences qui permet de mettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. je doute bien fort ! je puis bien savoir que avec une telle étude vous aviez eu des directeurs intérimaires plus d’une année à la poste je me réfère aux déclarations du syndicat de la poste le 14 mai 2019 à une conférence de presse. il y a eu aussi des nominations à des postes purement techniques faisant des sous ordres des Directeurs de Niveau BAC +2 commendent des Bac+4,bac+5 ou même +. Peut ont accepter qu’on nomme un infirmier diplômer d’état pour commande des attachés ,médecins généralistes et spécialistes ? peut-on accepter qu’ un instituteur certifié est nommé chef de circonscription de l’enseignement de base pour commander les conseillers et inspecteurs pédagogiques ?
    Oui à la SONAPOST, c’est accepter et même béni ! c’est ca l’étude des compétences à permis de mettre les hommes qu’il faut à la place qu’il faut ! C’ est vérifiables actuellement à la Direction des Ressources Humaines ou le Directeur est moins gradé que ces collaborateurs qualifiés en GRH et lui n a aucune qualification en GRH allez-y comprendre ! Ce n’est pas le seul exemple à la Direction financière et comptable un contrôleur des Postes BAC+2 est nomme chef de service et commande un inspecteurs des poste BAC+4. A la Direction du réseau le Directeur est un inspecteurs BAC+4 et commande des administrateurs BAC+5. bref ! c’est dans ce désordre que les postières et postiers patauge avec le regard du conseil d’administration, du ministre du tutel et des plus hautes autorités en charge de notre pays.
    L ’histoire des malversation ne surprend personne. Cela été dénoncer avec vivacité par le Syndicat des Travailleurs de la Poste. si j’ai bonne mémoire des règlements de marché se sont fait avec des bons. le DG venait de nommé un quatrième Directeur de marché à mois 20mois de service et dont sa moralité douteuse avait été dénoncée par le syndicat. Si du carburant est volé ou détourné à hauteurs de plusieurs million de francs, des arbres taillés à des cout exorbitants et bien d’autre choses louches dans cette Direction c’est normal ! ils ont peut être le soutient des plus hautes autorités puis que DG l’a. Personnel de la poste battez vous !et soyez mobiliser derrière votre SYNDICAT pour se dresser contre le paillage organisé de votre entreprise ! Aux plus hautes autorités dignes prenez vos responsabilités pour nous dispenser du Cinéma cadeau et ignoble à la SONAPOST ! Que Dieu vous éclaire !

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 12:29, par Burkindi En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    Que les uns et les autres mettent de l’eau dans leurs pour l’avenir de la Poste. Acceptez des compromis de part et d’autre pour résoudre cette crise. Elle n’a que trop durée. Sa persistance n’arrange personne.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 15:22, par noaga En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    cher(es) lecteurs,
    En tant qu’observateur de la crise qui secoue l’entreprise postale,je me voit obligé,a l’occasion de la sortie de monsieur le Secrétaire général,d’intervenir afin de contribuer a éclairer l’opinion sur les véritables raisons de cet bras de fer.
    En effet , la situation actuelle fait suite a de précédentes crises née du refus du directeur général de reconnaitre un protocole d’accord établi entre les représentants des travailleurs et le précédent directeur général.
    cette situation mal gérée a été accentué par la volonté du DG de mettre en œuvre un plan social c’est a dire licencier une partie du personnel malgré la bonne santé financière de l’entreprise.
    Pour couronner le tout ,le DG demande une augmentation salariale pour lui tout seul tout en en refusant celle des travailleurs.
    cette première épisode a été résolu grâce a la médiation de l’association des Retraités qui avait obtenu l’accalmie en arrachant la relecture du statut des agents de la Poste.
    cette relecture s’est faite a travers une commission composée de :
    - représentants du personnel
    - représentants de la DG
    - représentants de l’inspection du travail
    c’est a l’issue des travaux que la direction général a multiplié les blocages a l’adoption de ce document consensuel.
    cher(es) lecteurs ,
    la sortie de monsieur le secrétaire général est la preuve de l’amateurisme avec lequel la Direction général gère la crise.
    Sans prendre position ,je pense en toute sincérité que l’autorité qu’il incarne doit s’entourer de toute précaution avant de porter des accusations contres des "cadres supérieurs " au risque de s’attiser davantage "le feu".
    LA POSTE a besoin de compétences mais pas de celles qui s’évaluent par des test de personnalités arrachés sur Internet.
    Pour terminer ,j’invite la Direction a donner a l’opinion le nom du Cabinet qui a mené l’audit de compétence et a transmettre a chaque cadre les résultats individuels chiffrés.
    Aussi j’appelle tous les cadres a apprécier les propos de monsieur le S.G et a redéfinir leur position par rapport a la tournure que prend les événements.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre à 17:53, par Maître En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    J ai l’impression que certains agents de la poste on traversé la cour de l’école .quand ils parlent d’inspecteur qui commande administrateur ,le Ministre de l’enseignement de base et de l’enseignement supérieur ne sont pas les plus gradés dans le corps des enseignants mais il gère leur collaborateurs professeur agrégé , maître de conférences .les Directeurs régionaux de l enseignement ne sont pas les plus gradés de l’enseignement mais ils gèrent leurs postes sans bruit et ça marche.le ministre de la santé n’est pas le plus gradé en médecine mais il gère sans soucis ses collaborateurs qui sont mille fois gradé que lui.pourquoi chez vous ça cause problème . parce que vous êtes habitué au copinage et à la culture de la médiocrité.vous les agents de la poste et votre syndicat médiocre vous nous fatigué maintenant.même quand votre DG mange chitoumou ça de vient sit in ou grêve.votre SG à raison l’ARCE est là , vous êtes voisin au palais de justice aller plutôt vous plaindre laba et laissé nous tranquille.non seulement vous n’apporter pas grand e chose en terme de recette pour développer le Pays , puisse que tous ceux que vous produisez en terme de recette sert à payer les salaires.selon les conclusion de l AG des sociétés d’Etat la masse salariale à la poste dépasse le ratio recommandé .l’Etat gagnerait à compresser ce personnel qui ne travaille pas .les vrais sociétés d’Etat comme la LONB ,la CNSS qui font des recettes travail pour répondre exigences de l’Etat et il ne font pas du tapage .seul les tonneaux vide font beaucoup de bruit.compresser ce personnel et on aura la paix dans cette entreprise

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 08:41, par A MAITRE En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    Vraiment tu es trop bete comment raconter de pareille sotises.SI y a rien a dire on la ferme maitre et on parle de ce que l’on maitrise et connait.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre à 20:08, par SIDA ZABDA En réponse à : Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste

    Quand certains clans que nous connaissons tous sont au pouvoir, la Poste est calme. Lorsqu’ils perdent le pouvoir, ils nous empêchent de travailler dans le calme . Un conseil au gouvernement : " revisitez l’histoire de la Poste de 1998 à 2019". Certains pensent que si ce DG échoue, le gouvernement n’enverra plus un non-Postier. La succession est terminée. Mettez-vous au travail. Les jeunes commencent à comprendre votre plan.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Innovations technologiques : MIFOM, une nouvelle application pour la sécurité des enfants
Bobo-Dioulasso : L’Initiative pour la transparence et l’efficacité de la commande publique présentée aux journalistes
Ministère du Développement de l’économie numérique : Les Services informatiques de l’administration publique en conclave
Médias : Le Conseil supérieur de la communication du Niger dans les locaux de Lefaso.net
Télédiffusion : Fin du signal analogique pour la télévision nationale du Burkina
Union nationale de l’audiovisuel libre du Faso : Aïssata Sankara élue coordonnatrice du pool des formateurs et experts associés
17e réunion du Réseau francophone de la régulation des télécommunications : La qualité de services au centre des échanges
TIC : M’Data Telecom en opération de charme avec des chefs d’entreprises
Téléphonie mobile : Télia informatique se lance dans la vente et la maintenance de smartphones Samsung
10e édition du Hackathon 226 : Le projet « L’œil du Burkina » remporte la compétition
Lefaso.net : Un studio pour relancer la WebTV à l’occasion du 16e anniversaire du site
Crise dans les médias publics : « C’est le gouvernement qui traine les pieds », selon le SYNATIC
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés