Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand obstacle à la découverte n’est pas l’ignorance, c’est l’illusion de la connaissance» Daniel J. Boorstin

Sauvegarde environnementale et sociale : Les responsables d’universités publiques et privées outillées sur la question

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • lundi 30 septembre 2019 à 00h01min
Sauvegarde environnementale et sociale : Les responsables d’universités publiques et privées outillées sur la question

Les questions environnementales et sociales sont devenues cruciales, et le non-respect des mesures de sauvegarde peut entraîner des conséquences fâcheuses à différents niveaux, notamment dans la réalisation des projets. Ainsi, il est de plus en plus fréquent que des projets soient suspendus ou bloqués pour non-respect des mesures de sauvegarde environnementale et sociale. Forte de ce constat, la Banque mondiale, à travers le Projet d’appui à l’enseignement supérieur (PAES), a initié, les 26 et 27 septembre 2019 à Koudougou, dans la région du Centre-Ouest, une formation à l’endroit d’une trentaine de représentants des universités publiques et privées du Burkina sur la question de la sauvegarde environnementale et sociale.

Les sauvegardes environnementales et sociales visent à éviter, minimiser, atténuer ou compenser les risques et impacts potentiels environnementaux et sociaux négatifs. Elles bonifient également les impacts potentiels positifs, s’assurent que les retombées durant les phases de préparation soient évaluées de façon appropriée. Elles aident aussi à fournir un mécanisme aux populations affectées ou à divulguer des informations pertinentes auprès de celles-ci dans la réalisation des projets et programmes.

De ce fait, la négligence des questions environnementales et sociales au moment de la préparation des projets ou pendant leur mise en œuvre occasionne des retards dans l’atteinte des résultats et, par ricochet, une mauvaise performance, un manque à gagner pour les pays, un maintien des populations dans la précarité par manque d’infrastructures, de fournitures d’équipements et de services.

Ainsi, la formation de Koudougou a permis aux participants de renforcer leurs connaissances sur la question, mais également de découvrir les exigences des politiques environnementales dans la mise en œuvre des projets sur les sauvegardes environnementales et sociales. En outre, durant ces 48 heures, les apprenants se sont approprié les questions de politiques gouvernementales et sociales, les comportements à adopter en cas d’incident ou d’accident sur un chantier, leurs rôles et responsabilités dans le processus de mise en œuvre des mesures de sauvegardes environnementales et sociales.

Pour Aymar Kaboré du ministère en charge de la Recherche scientifique, la formation s’inscrit dans le cadre du programme de renforcements des capacités des acteurs de la communauté universitaire. En effet, le Burkina Faso, avec l’accompagnement de la Banque Mondiale dans le cadre du Projet d’appui à l’enseignement supérieur (PAES), prévoit la réalisation d’universités virtuelles et la confection d’espaces numériques ouverts. Ces réalisations peuvent avoir des impacts positifs ou négatifs sur l’environnement, notamment sur le milieu biologique, physique ou humain.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Juste Ephrem ZIO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Gestion durable des terres : Des cas d’école dans la région du Plateau Central
Eau et assainissement : EAA outille des acteurs du secteur de l’eau sur la thématique du marketing et de la mobilisation sociale
Dégâts causés par les animaux sauvages : Le Fonds d’intervention pour l’environnement (FIE) indemnise 160 victimes
Lutte contre le changement climatique : Des jeunes analysent leurs contributions
Grande muraille verte : Betta, un village écolo dans le Plateau central
Autorité du bassin de la Volta : Un nouveau projet pour lutter contre la dégradation des écosystèmes et des eaux
Construction des barrages de Ouessa, Bassiéri et Banwaly : Les rapports d’études d’avant-projet passés à la loupe
Aires protégées au Burkina : Les acteurs se concertent pour sauver la biodiversité
Environnement : « Weoog-Paani », un projet pour mieux protéger les forêts
Ceinture verte de Ouagadougou : Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales met en terre 800 plants
Eau et assainissement : Les parlementaires outillés sur l’Approche fondée sur les droits humains
Lutte contre le changement climatique : Le Fonds vert pour le climat outille les acteurs des Hauts-Bassins sur le mécanisme de financement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés