Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nous devrions apprendre à ne pas attendre l’inspiration pour commencer quelque chose. L’action génère toujours de l’inspiration. L’inspiration génère rarement de l’action» Frank Tibolt

Journée nationale de l’arbre : Le premier prix national remis à la commune de Bissiga

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • lundi 12 août 2019 à 10h30min
Journée nationale de l’arbre : Le premier prix  national remis à la commune de Bissiga

Le samedi 10 août 2019, à la place de la gare routière de Tenkodogo, le ministre en charge de l’Environnement, Batio Nestor Bassière, a procédé au lancement officiel de la célébration de la Journée nationale de l’arbre, en présence du Chef de l’Etat, Roch Kaboré. La cérémonie avait pour parrain, le représentant résidant de la Banque mondiale, Cheick Kanté.

La cérémonie officielle de lancement de la première Journée nationale de l’arbre (JNA) a connu une forte mobilisation de la population de la cité de « Zoungrantenga ». Etaient également présents des partenaires au développement, des responsables politiques, administratifs, coutumiers, ONG et associations. Ce fut une cérémonie riche en couleurs, ponctuée d’allocutions et de prestation de danse traditionnelle.

Le gouverneur de la région, Antoine Ouédraogo, a mis en avant les potentialités dont regorge sa région, parmi lesquelles les trois forêts d’une superficie de 9094 ha ; la forêt intercommunale de Sablogo d’une superficie de 9300 ha ; le corridor N°2 des éléphants. La région abritant la JNA s’est engagée à mettre en terre 250 000 plants en vue d’accroitre de manière significative sa couverture végétale, conserver ses ressources naturelles et d’améliorer la santé des populations.

Les activités se sont étalées sur trois jours

Dans son intervention, le ministre en charge de l’Environnement, Batio Nestor Bassière, a déclaré que l’organisation de la JNA s’inscrit dans le cadre de l’opérationnalisation de leur Plan d’actions quinquennal. Comme il l’a souligné, cette journée vise à mettre au centre de leurs actions, l’éducation environnementale afin de promouvoir l’éco-citoyenneté au niveau des jeunes pour en faire de véritables soldats de la protection des ressources naturelles. Estimant qu’on n’est jamais trop jeune pour planter et entretenir un arbre, il a dédié ce slogan à la jeunesse et aux jeunes : « Je suis choco, je vis écolo. Je plante et j’entretiens mon arbre ». Avant de promettre 500 plants d’espèces locales à chacune des trois provinces de la région comme contribution à la campagne de reforestation.

La JNA a tenu toutes ses promesses

De son côté, le président du Faso a invité les Burkinabè à renouer avec ce qu’ils faisaient par le passé. « Toutes nos activités, les cérémonies, nos maisons, nous devrons planter des arbres. C’est très important pour la santé ; c’est important pour la survie ; c’est important dans le cadre de la lutte contre la désertification. Et je pense que c’est un appel général à tous les Burkinabè partout où ils sont. Dans les différentes provinces, régions, communes, nous devrons travailler à cela avec à l’esprit que nous ne devons pas simplement planter et disparaitre. On doit planter, suivre et veiller à ce que ces plantes grandissent pour l’intérêt des générations futures », a-t-il déclaré.

Les autorités présentes à la cérémonie

Convaincu que la célébration de la JNA permettra d’accroitre significativement le taux de succès des campagnes nationales de reforestation, le représentant du parrain, Christophe Roch More, a réaffirmé la disponibilité du Groupe de la Banque mondiale à accompagner le ministère en charge de l’environnement à travers les plans de gestion environnementaux et sociaux des projets qu’elle finance et éventuellement pour des initiatives similaires à venir.

Bissiga, 1er prix national de la meilleure commune

Au cours de la cérémonie, le Baobab a été transmis à la région des Cascades pour l’organisation de la deuxième édition de la JNA. Le moment tant attendu était la remise officielle des prix aux lauréats des concours sur les meilleures réalisations et pratiques en matière de préservation des ressources forestières et d’amélioration des cadres de vie, édition 2019. Parmi les récompenses, le 1er prix national de la meilleure commune a été attribué à la commune de Bissiga/Boulgou.

Les lauréats du concours

Yougbaré Lebendaogo, le maire de ladite localité, a reçu des mains du Président du Faso un chèque d’un montant de 5 000 000 F CFA. La commune de Bissiga a amplement mérité son prix. « Depuis la communalisation, les gens se sont engagés pour la conservation de la nature. En 2018, on a reboisé 11 000 plants dans la forêt de Sablogo. Au niveau des berges dégradées, on a reboisé environ 13 000 plants. On a aussi acheté 1500 plants (manguier, nime) pour les écoles, CSPS, la préfecture, et tous les services décentralisés. En plus de cela, il faut dire que notre particularité, c’est l’entente parfaite dans la commune. Ce qui nous permet de nous organiser plus facilement(…) » », a confié le maire.

Le président du Faso a mis en terre ses plants.

2000 plants d’espèces locales mis en terre

Les femmes étaient également à l’honneur. L’Association Relwendé de la région du Plateau central a décroché le prix de l’Assemblée nationale pour la préservation de l’environnement et l’autonomisation des femmes. Ce prix est d’un montant de 1 000 000 F CFA. Aussi, un vibrant hommage a été rendu au lauréat du prix Nobel alternatif 2018, Yacouba Ouédraogo, affectueusement appelé « l’homme qui arrête le désert ». Le chronogramme prévoyait, en sus, des décorations. Au total, neuf (09) partenaires et cinq (05) agents du ministère en charge de l’Environnement ont reçu la médaille de chevalier de l’ordre de mérite du développement rural avec agrafe environnement pour leurs actions dans le cadre de la préservation, la protection et la valorisation des ressources naturelles. Une visite guidée des stands a officiellement mis fin à la cérémonie.

Les récipiendaires de la 1ère édition de la JNA.

Bien avant la cérémonie officielle, le chef de l’Etat en compagnie d’une forte délégation du gouvernement, a mis en terre des plants dans le Bosquet botanique du Conseil régional du Centre-Est en présence des autorités locales, administratives, militaires, coutumières ainsi que la population. Au total, 2000 plants d’espèces locales ont été mis en terre sur une superficie de 5 ha. Il s’agit, entre autres, de baobab, de néré et de caïlcédrat.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Environnement : « Weoog-Paani », un projet pour mieux protéger les forêts
Ceinture verte de Ouagadougou : Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales met en terre 800 plants
Eau et assainissement : Les parlementaires outillés sur l’Approche fondée sur les droits humains
Lutte contre le changement climatique : Le Fonds vert pour le climat outille les acteurs des Hauts-Bassins sur le mécanisme de financement
Promotion des droits humains à l’eau et à l’assainissement : 26 communicateurs à l’école de Fas’eau
Gestion des déchets ménagers à Ouagadougou : Les riverains du canal du Mogho Naaba appellent au secours !
Eau, hygiène et assainissement : La radio Buayaba enseigne les bonnes pratiques à Fada N’Gourma
Utilisation des pesticides : « Le légume qu’un insecte n’a pas touché n’est pas non plus bon pour un humain », dixit Manoé René Sanou
Sauvegarde environnementale et sociale : Les responsables d’universités publiques et privées outillées sur la question
Programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement : Le comité de revue passe les activités à la loupe
Agence de l’eau du Nakanbé : Les membres du conseil d’administration s’informent sur leurs rôles et responsabilités
Dori : une journée de salubrité pour un rapprochement des FDS et population
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés