Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut avoir bien du jugement pour sentir que nous n’еn аvοns рοint.» Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux

Ministère de l’Environnement : Un atelier pour valider le plan de formation 2019-2021

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET | Par Dimitri OUEDRAOGO • mardi 9 juillet 2019 à 19h10min
Ministère de l’Environnement : Un atelier pour valider le plan de formation 2019-2021

Le ministère de l’Environnement, de l’Économie verte et du Changement climatique a organisé, ce mardi 9 juillet 2019 à Ouagadougou, un atelier de validation de son plan de formation 2019-2021. C’est le patron du département, Nestor Bassière, qui a présidé la cérémonie d’ouverture.

« La formation est l’essence de tout succès », disait Arnaud Boti. Cette citation a bien inspiré le ministère de l’Environnement, de l’Économie numérique et du Changement climatique. Il a en effet initié, ce mardi 9 juillet à Ouagadougou, un atelier pour valider son plan de formation qui va de la période de 2019 à 2021. Cela, pour faire en sorte que la gestion des ressources humaines soit véritablement un levier important pour l’atteinte des missions. L’objectif est d’accroître le rendement des agents à leurs postes de travail dans l’atteinte de meilleurs résultats pour le département.

Le ministre de l’Environnement, Nestor Bassière, a rappelé aux participants que la formation vise spécifiquement l’instauration d’une culture de formation continue, organisée et suivie au sein du ministère. Il s’agit aussi d’élever, selon lui, le niveau de compétences techniques, managériales et comportementales des agents. À cela s’ajoute l’amélioration de la qualité des services rendus aux usagers. La formation devrait permettre aussi de développer les potentiels individuels et collectifs des agents.

Plus de 2 075 agents sont concernés par le plan de formation. Elle va de l’agent de liaison au directeur général, de la secrétaire au directeur régional, du chauffeur au chef de service départemental. Ils seront formés sur des thèmes techniques afin qu’ils puissent répondre au mieux aux préoccupations des partenaires. Ils seront aussi outillés sur des thématiques managériales afin de permettre aux responsables de structure d’affiner leur habileté dans l’organisation du travail, l’encadrement des équipes et le contrôle des activités des collaborateurs.

Le ministre, avant de se retirer, a invité les participants à des échanges francs et sans complaisance. Ils doivent apporter des amendements susceptibles d’améliorer la qualité du document, afin qu’il puisse être diffusé et utilisé à des fins de planification, de performance, voire d’efficience. Cette activité se tient grâce au soutien du Luxembourg (Aid and development).

Le coût de la formation continue pour les 3 ans s’élève à 520 millions de franc CFA.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dori : Une journée de salubrité pour rapprocher les FDS des populations
Programme d’urgence pour le Sahel : Eau Vive fait un diagnostic de la communication
Gestion des boues de vidange : Des députés demandent la mise en œuvre urgente de la stratégie nationale
Déclassement de la forêt de Kua : « Le gouvernement a tenu parole », selon le député Moussa Zerbo
Festivités du 11-Décembre : La Mission Fas’eau plaide pour l’amélioration des investissements liés à l’eau
Récupérations des terres dégradées : L’expérience du Burkina présentée aux acteurs agricoles de la sous-région
32e journée internationale de protection de la couche d’ozone : Le BNO mène une campagne de contrôle d’équipements et de réfrigérants auprès des importateurs
Opérations de reboisement : « Chaque fois, nous prenons la précaution d’inviter les gens à planter et non à enterrer les arbres », dixit Pascal Rouamba
Eau et assainissement : Le SPONG expose les résultats d’un projet mis en œuvre à Dédougou et Nouna
Lutte contre le changement climatique : Le Burkina Faso s’apprête à valider ses « droits carbone »
Ceinture verte de Ouagadougou : La BICIAB met 500 plants en terre
Ouagadougou : Lancement officiel de l’opération de lutte contre la divagation des animaux
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés