Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On dit souvent que le temps guérit toutes les blessures .Je ne suis pas d’accord .Les blessures demeurent intactes .Mais avec le temps , notre esprit ,afin de mieux se protéger ,recouvre ses blessures de bandages et la douleur diminue , mais elle ne disparait jamais.» Rose Kennedy

Opération BARKHANE : Dernières actualité de la force

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • • dimanche 7 juillet 2019 à 17h00min
Opération BARKHANE : Dernières actualité de la force

ACTUALITÉS DU 21 AU 29 JUIN 2019
L’équipe Communication a le plaisir de vous informer des dernières actualités de BARKHANE et vous souhaite une bonne lecture.

BARKHANE : Les sapeurs de Barkhane à pied d’œuvre à Gossi pour étendre le camp français

En mars 2019, les travaux de la base temporaire de Gossi commençaient. Ils se poursuivent actuellement sous la conduite du lieutenant Vincent de la compagnie d’appui du Génie de Barkhane. La zone technique quant à elle, verra le jour une fois la zone sanctuaire achevée...

BARKHANE : A Gossi, le détachement d’actions civilo-militaires (CIMIC) de la Force Barkhane au plus près des populations

Le détachement d’actions civilo-militaires (CIMIC) de la base temporaire de Gossi (Mali) contribue quotidiennement à l’amélioration de la situation sécuritaire dans la ville. Ses armes principales sont sa capacité d’écoute, sa compréhension de l’environnement de Barkhane et surtout sa faculté à conduire des projets au profit de la population...

BARKHANE : Aconit - le drone REAPER en appui des opérations de Barkhane

Le détachement d’actions civilo-militaires (CIMIC) de la base temporaire de Gossi (Mali) contribue quotidiennement à l’amélioration de la situation sécuritaire dans la ville. Ses armes principales sont sa capacité d’écoute, sa compréhension de l’environnement de Barkhane et surtout sa faculté à conduire des projets au profit de la population...

BARKHANE : Aconit - Une livraison par air essentielle lors de l’opération

Le 13 juin 2019, dans la région de Tiloa à la frontière du Mali et du Niger, plus de 5 tonnes de carburant ont été livrés par les airs au groupement de commandos parachutistes (GCP), dans le cadre de l’opération ACONIT. Retour sur cette mission de livraison par air exécutée par un détachement du 1er Régiment du train parachutiste (1er RTP) et un équipage de C160 Transall...

BARKHANE : La base aérienne projetée de Niamey engagée auprès des enfants nigériens

Le 10 juin, des aviateurs de la base aérienne projetée (BAP) de Niamey se sont rendus à l’école primaire de Tondigamey et dans l’orphelinat « Ka ga ciya » (« Viens et Deviens ») pour y remettre des dons.

BARKHANE : Sécurité et aide à la population : la force, pleinement impliquée dans la stratégie 3D « diplomatie, défense, développement »

Par ses modes d’actions, Barkhane agit au contact des populations locales. Elle est en mesure d’identifier leurs besoins essentiels et y apporter une première réponse, non seulement d’ordre sécuritaire, mais aussi matériel par le biais des actions civilo-militaires (CIMIC)...

Contact presse : barkhane.com@gmail.com

Vos commentaires

  • Le 7 juillet à 23:44, par HSSM En réponse à : OPÉRATION BARKHANE : Dernières ACTUALITÉ DE LA FORCE

    Du n’importe quoi !

    Beaucoup ne comprennent pas les formes de l’impérialisme.
    Compreniez bien que les pays pauvres du G-5 payent beaucoup plus à la France pour son operation barkhane.

    Ces sommes colossales suffisent largement pour développer les pays du g-5.
    C’est un business impérialiste qui continue d’appauvrir les africains francophones. Pendants ce temps les africains anglophones sont sur les bonnes vois pour le bien être de leurs citoyens. C’est pas du hazard que le Rwanda a radicalement devenu un pays anglophone.

    Avec la France, le terrorisme ne finira jamais en Afrique de l’Ouest francophone.

    Nos leaders coutumiers, religieux, politiques, les populations, les OSC, tous nous devons unir pour dire non car trop c’est trop. Sinon nos ancêtres qui sont sous la terre ne seront pas fiers de nous. Au moins eux ils ont combattu bravement et dignement pour les faibles.

    Répondre à ce message

    • Le 8 juillet à 09:03, par Burkinabé tout court En réponse à : OPÉRATION BARKHANE : Dernières ACTUALITÉ DE LA FORCE

      Vraiment. Dire que c’est du n’importe quoi c’est même un euphémisme ; très certainement, Barkhane semble n’être présente que pour neutraliser tout gouvernement qui osérait aller à l’encontre des intérêts impérialistes et de nos leaders corrompus ; le salut de l’ Afrique de l’Ouest ne viendra que par la prise de conscience générale de la population car nos leaders on peur d’être éliminés et l’histoire nous l’a enseigné.

      Nous avons accepté que l’impérialiste nous mette dans un cercle vicieux : l’éducation dépend de l’économie qui à son tour dépend de l’éducation ; nos leaders collaborent au pillage de nos réssources que nous aurions utilisées pour notre éducation afin de nous développer, et pour bien profiter de nos propres résources nous avons besoin d’éducation avancée qui nous permette de mieux exploiter nous même nos propres réssources. Cependant, l’espoir est permis car la conscience générale est en train de se réveiller.

      Répondre à ce message

    • Le 8 juillet à 12:48, par HOW En réponse à : OPÉRATION BARKHANE : Dernières ACTUALITÉ DE LA FORCE

      @HSSM. C’est combien qu’on paie à la France ?

      A forcer de fantasmer, de se raconter des mensonges et de finalement y croire, on finit par se tromper sur le chemin à adopter.

      Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 07:27, par Le Forgeron En réponse à : Opération BARKHANE : Dernières actualité de la force

    Bonjour,

    Nous ne voulons pas avoir ces informations ; pourquoi il y a toujours la guerre au mali.

    Cordialement,

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 08:00, par gohoga En réponse à : Opération BARKHANE : Dernières actualité de la force

    Merci à Barkhane . Il faut communiquer et faire la même chose au BURKINA. Si vous ne communiquer pas. Il est difficile de voir vos actions positives. Beaucoup des burkinabe comptent sur vous et vos partenaires locaux pour sortir de cette insécurité. Même par négociations.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 08:43, par Yamsoba En réponse à : Opération BARKHANE : Dernières actualité de la force

    Bonjour ; on ne cessera de le dire et de le répéter c’est mieux de marcher seul que d’être mal accompagné. La sécurité dans nos pays est troublée par nous mêmes et nous devons nous mêmes trouver une solution définitive. Nous assister c’est nous soumettre à une domination et exploitation sans fin. Il faut changer de mentalité sinon ce n’est pas en changeant de partenaires que nous allons parvenir à faire avancer les choses comme on le veut. notre colonisateur a déjà dit qu’il n’a pas d’amis mais plutôt des intérêts donc il faut savoir que cette idée n’a jamais été abandonnée ni changée. prenons notre destin en main ou nous périrons et ils viendront piller tranquillement nos ressources naturelles qui les attirent depuis des siècles. A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

    • Le 8 juillet à 09:29, par Burkinabé tout court En réponse à : Opération BARKHANE : Dernières actualité de la force

      Bien dit Yamsoba ; en fait un économist français P. Leroy Beaulieu écrivait en 1882 dans son livre intitulé : De la colonisation chez les peuples modernes que « La colonisation est pour la France une question de vie ou de mort : ou la France deviendra une puissance africaine ou elle ne sera dans un siècle ou deux qu’une puissance européenne secondaire. » A bon entendeur salut.

      Répondre à ce message

      • Le 9 juillet à 09:15, par Hussein En réponse à : Opération BARKHANE : Dernières actualité de la force

        @Burkinabè tout court !
        Je me sens dans l’obligation de vous remercier pour avoir cité le livre de Mr Paul Leroy-Beaulieu dans votre commentaire d’hier. Il faut impérativement lire ce livre (4e édition, 892 pages) pour comprendre les motifs de la présence têtue francaise en Afrique, ainsi que toute la politique occidentale de colonisation et de domination du reste du monde par les européens à partit du 16ème jusqu’à nos jours. Et si on observe bien, c’est en Afrique que l’homme blanc a échoué, bien grâce à Dieu et à la Géographie. Cela n’a pas permis de nous exterminer et d’entrer en possession des immenses richesses encore inconnues qui gisent encore à l’intérieur de cette Terre Promise. Cela laisse espérer un avenir radieux pour ce continent, malgré toutes les épreuves qui perdurent encore. Et la France, elle, qui de sa puissance, qui de ces mercenaires qui destabilisent la zone sahélienne, retombera bien derrière la Grêce ou la Roumanie en Europe-même et jouera plus aucun rôle important dans le Monde. J’espère que vous et moi, nous auront la clémence et le bonheur de voir cela !

        Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 08:57, par yovis En réponse à : Opération BARKHANE : Dernières actualité de la force

    HSSM ce sont des imprécations inutiles. Si ces soldats n’étaient pas là, il y a longtemps certains états auraient déjà disparu. Par exemple, lorsque venant de la Libye ces hordes occupaient le nord du Mali en 2012, où était l’armée malienne ? Il vaut mieux faire des suggestions constructives que de brandir chaque fois le même bouc émissaire. Croyez-vous que la France et ses militaires (au Sahel) sont épargnés des nuisances de ces bandits de grand chemin ?

    Répondre à ce message

    • Le 8 juillet à 09:43, par Burkinabé tout court En réponse à : Opération BARKHANE : Dernières actualité de la force

      Je suis d’accord avec vous mon frère HSSM mais ma pensée est qu’ on ne pourra jamais faire de propositions concrètes tant qu’on n’a pas compris la source réelle des problèmes. Par exemble il y a beaucoup de questions que je me pose : qu’est-ce qui a provoqué la décente des djihadistes de la Libye sur Bamako ? Pourqoui une partie du Mali est toujours sous occupation ? Pourquoi les massacres continuent dans toute l’Afrique de l’Ouest et prennent toutes les formes malgré la présence du G5 et Barkhane ? Il est important d’avoir des reponses à toutes ces questions afin de pouvoir faire des propositions concrètes comme tu le suggères

      Répondre à ce message

      • Le 8 juillet à 12:03, par Quittons dans ça En réponse à : Opération BARKHANE : Dernières actualité de la force

        Burkinabè tout court, nous ne devons nous en prendre qu’à nous même.

        Pour suivre votre raisonnement, où étions nous quand les djihadistes Libyens descendaient dans notre zone ? Même si c’est la France qui est à l’origine du problème, pourquoi nos pays ne les ont pas stoppés avant qu’ils n’envahissent notre zone ? N’est ce pas parce que nous sommes tellement faibles et nos frontières si poreuses que n’importe quel désastre créé ailleurs nous pénètre comme un couteau dans du beurre ? Mais à qui la faute ? La France ?

        Les massacres continuent malgré Barkhane et le G5, mais qu’est ce que nous faisons pour les éradiquer ? Nous sommes des pays souverains pourquoi nous n’arrivons pas à éliminer les djiadhistes sans avoir besoin de quelqu’un ? Savez vous que si nous étions suffisament forts, nous pourrions combattre et les djiadhistes et la France ? Donc tous nos problèmes viennent de notre faiblesse (que vous direz créées par la France) mais ne faisons pas de la France le bouc émissaire de tous nos problèmes. Nous avons le choix, nous pouvons dire à la France que nous ne voulons plus d’elle et qu’elle peut quitter le Burkina, vous pouvez même demander à tous les français de quitter le Burkina et interdire à tout burkinabè d’avoir une ralation avec la France. On peut même ne plus apprendre le français et tous nos problèmes seront resolus et la France va s’écrouler ! Pourquoi ne même pas nous laisser envahir par les djhadistes et nous ne serons plus en relation avec aucune autre puissance qui nous dominerait ?

        Donc assumons nos faiblesses, engageons nous pour prendre en main nos problèmes. Toute aide est la bienvenue et c’est à nous d’orienter les aides dans le sens que nous voulons. Sinon même si la France n’intervient plus en Afrique d’une façon ou d’une autre nous allons continuer à l’accuser de tous nos malheurs. J’ai l’impression que pour beaucoup d’africains francophones c’est la disparition de la France qui fera notre salut. La France fait partie de nos histoire, nous devons assumer cette histoire et définir la manière dont nous voulons notre avenir. Mais quittons dans la victimisation qui nous empêche de penser des solutions pour nos problèmes. Parce que pour vous, aujourd’hui, la France constitue plus de problèmes pour nous que les Djihadistes car selon vous si la France quitte l’Afrique, dans la semaine qui suit nous vaincrons les Djihadistes. Quittons dans ça.

        Répondre à ce message

    • Le 8 juillet à 22:18, par te En réponse à : Opération BARKHANE : Dernières actualité de la force

      Je te rappelle que tout ce que nous vivons aujourd’hui vient de ce maudit de sarko.

      Répondre à ce message

    • Le 8 juillet à 23:21, par Toto-Est-Fâchée En réponse à : Opération BARKHANE : Dernières actualité de la force

      - Internaute yovis,

      - qui a détruit la Libye ?
      - Qui a aidé les terroristes en Libye pour y installer le désordre et le crime de masse ?
      - Qui refuse que la paix y revienne ?
      - Savez-vous ce que les instructeurs militaires turcs français et israéliens des terroristes, ont fait aux Libyens-noirs de Tawarga ?
      - Qui a montré la route du Sahel aux terroristes après la destruction de la Libye ?
      - Qui a laissé passer ces terroristes au Niger ?
      - Qui, depuis les airs, a protégé les terroristes en les guidant en Libye et au Niger, pour aller attaquer Bamako au Mali ?
      - Qui a laissé les terroristes se replier au nord du Mali, en 2012 dans le cadre de l’opération Serval ?
      - Qui s’oppose aux soldats maliens quand ils traquent les terroristes qui fuient vers l’Algérie ?

      - Vous voyez, il est impossible de réveiller quelqu’un qui ne dort pas.

      Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 09:46, par Burkinabé tout court En réponse à : Opération BARKHANE : Dernières actualité de la force

    Désolé, dans mon deuxième commentaire j’avais voulu dire Yovis au lieu de HSSM

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 14:45, par Jah En réponse à : Opération BARKHANE : Dernières actualité de la force

    Nous ne voulons plus de bases militaires Françaises sur le sol Burkinabe. Que vaut ces quelque cartons de dons ? Franchement vous vous moquez du monde. Vos venez vous installer et vous faites une communication de seduction comme si les Burkinabe ne comprennent pas votre objectif premier ; c’est a dire installer encore une autre base militaire. Pourtant depuis votre arrivée les choses se sont empirée d’ou la sorti ddu ministre de la defense Sheriff Sy en Afrique du Sud. Maintenant on voit claire c’est vous qui ne le savez pas encore. Always trying to full black population.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 15:12, par ILBOUDO En réponse à : Opération BARKHANE : Dernières actualité de la force

    Maintenant que les populations sont entrain de fuir,ceux qui financent le terrorisme sont entrain de passer à la deuxième phase:mettre une barrière de militaire "barkane" pour contraindre les populations de ne pas pouvoir retourner chez eux ;afin de pouvoir exploiter notre sous sol sans contre parti.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 18:19, par Jerkilo En réponse à : Opération BARKHANE : Dernières actualité de la force

    Si la France acceptait investir même le tiers de ce qu’elle a dépensé dans les opérations aériennes en Syrie et en Iraq, même en équipement militaire moderne du Burkina-Mali-Niger (comme celui de Barkhane), le G5 - Sahel pourrait espérer voir le bout du tunnel dans la lutte contre le terrorisme.. Cette opération de publicité, c’est du saupoudrage pour les pauvres sahéliens qui doivent prendre leur destin en main par un changement de comportement envers le terrorisme.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 23:16, par Dibi En réponse à : Opération BARKHANE : Dernières actualité de la force

    C’est pathétique et c’est pas pour demain que les élites françafricaines traites et débilitées diront "Non ! à l’impérialisme occidentalo-française.
    L’image que nous avons là, en dit long sur le processus de recolonisation à l’œuvre dans le pré carré français ; osons le mot.
    De jeunes troufions des forces d’occupation au nom de la lutte contre le terrorisme, investissent le village et visiblement interrogent un vieux paysan sorti de derrière les cases, on ne sait, à propos de quoi, sans la présence accompagnée ou encadrée d’aucune autorité locale régionale ou nationale (sous-préfet, préfet, chef de gendarmerie locale ou officiers de garnison locale...).
    Ils sont en terrain conquis et nouent des contacts avec la populations avec "la liberté du renard libre dans un poulailler libre", comme le disait le Professeur J. Ki-Zerbo en son temps ; et une telle scène est impensable en Iran ou même en Afghanistan ; sauf en Afrique où l’autorité n’a cure du minimum de dignité nationale.
    Ici, tout est du même tonneau. L’accès aux populations est sans limite ni contrôle, des sanctuaires (le mot est lourd de sens quant à la veille sur la souveraineté nationale) sont érigés partout, on ne sait par quelles autorisations juridico-administratives.
    Ces troupes d’occupation, vont dans les écoles et aux populations pour opérer des distributions matériels, pour les écouter et identifier leurs besoins sécuritaires et matériels.
    Et cela me rappelle mon enfance, quand les pères blancs arrivaient au village pour convertir en distribuant aux gosses des morceaux de sucre. Ce sont les mêmes attrape-nègres que Barkhane de l’OTAN utilise au Mali et dans toute la bande du Sahel.
    Alors, on bute sur cette question qui est de savoir pourquoi les "forces de maintiens de l’ordre néocolonial" dites Armées Nationales sont inaptes à aller aux contact des populations, à identifier leurs besoins, à analyser leur environnement et à conduire en leur sein des opérations de développement comme Barkhane prétend le faire ?
    Nos armées seraient-elles tenues par des brutes, des débilités et des incompétents ? La même question, vaut pour les fameuses élites qui tiennent le sommet de l’Etat ; mais on ne répondra pas à la question ! Elle fait mal et doit nous faire réfléchir.
    Na an lara, an sara !
    La Patrie ou la mort !

    Répondre à ce message

    • Le 9 juillet à 09:27, par Hussein En réponse à : Opération BARKHANE : Dernières actualité de la force

      Mon cher Dibi, nous sommes encore dans la torpeur en Afrique. Ce qui se passe avec l’élite africaine, nous ne pouvons le comprendre en tout discernement. Je crois que nous devons passer par là, c’est le destin de l’Afrique, tel que Dieu le veut ! Que la paix soit avec nous et puissions-nous retrouver l’amour dans les coeurs, pour pouvoir mener dans l’Union Sacrée la Bataille Finale.

      Répondre à ce message

  • Le 9 juillet à 15:14, par Sacksida En réponse à : Opération BARKHANE : Dernières actualité de la force

    Mes chers compatriotes, Burkinabe et Africains Thomas Sankara nous a laisse une vision sans l’application de laquelle nos peuples et nos pays demeurerons des vaches a lait de l’imperialisme international et pour le malheur de nos peuples. Il.disait cece : Il faut proclamer qu’il ne peut y avoir de salut pour nos peuples que si nous tournons radicalement le dos a tous les modeles que tous les charlatans de meme acabit ont essaye de nous vendre des decennies durant. Pas de developpement en dehors de cette rupture. Il faut avant qu’il ne soit trop tard, car il est deja tard, que les elites africaines, reviennent a eux memes, et pour comprendre que la bataille au service des peuples africains n’est pas vaine et qu’ils ne peuvent devenir credibles sur le plan international en realisant des changements profonds de la situation sociale, economique et politique afin de arracher a la domination et a l’exploitation etrangere qui livrent nos Etats et nos pays a la seule perspective de la faillite. C’est clair et nos patriotes sinceres doivent sans attendre se battre jusqu’au bout des sacrifices et la releve consciente doivent continuer la lutte. Les Asiatiques qui etaient autrefois meprises par les occidentaux en tant que jaunes ont reussit a relever de maniere extraordinaire la tete. Nous serons maitres de notre destin ou nous perirons. La Patrie ou la Mort, Nous vaincrons. Courage et Salut.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Coopération : L’Allemagne fait don de 25,91 milliards de F CFA au Burkina
Fête nationale française : « Mon successeur vivra dans un Burkina moins déstabilisé », espère Xavier Lapeyre de Cabanes (ambassadeur)
Coopération Burkina-Niger Un accord pour développer les zones frontalières
G5 Sahel : 138 millions d’euros additionnels comme apport de l’Union européenne
Projet d’autoroute Yamoussoukro-Ouagadougou : Les consultants présentent leurs rapports de la phase préliminaire
Développement et éducation dans les pays du Sahel : La réunion ministérielle G7-G5 Sahel prend des engagements forts
Opération BARKHANE : Dernières actualité de la force
Fête de l’indépendance des Etats-Unis : Au Burkina, un 243e anniversaire sous le signe de l’engagement
Burkina Faso : Les Nations Unies affichent leur détermination à appuyer les populations déplacées
Coopération Burkina-Maroc : « Je quitte Ouagadougou le cœur lourd », déclare Farhat Bouazza (ambassadeur sortant)
Coopération sino-burkinabè : Des équipements pour les centres de formation professionnelle du Burkina
Amitié ivoiro-burkinabè : La COPTAC décline son programme d’activités
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés