Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le Sage donne tous ses soins à la racine. La piété filiale et lе rеsресt еnvеrs lеs suрériеurs sοnt lа rасinе dе lа vеrtu. » Confucius

CDP : Des militantes du Kadiogo « réaffirment » leur soutien au président Eddie Komboïgo

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • lundi 1er juillet 2019 à 09h25min
CDP : Des militantes du Kadiogo « réaffirment » leur soutien au président Eddie Komboïgo

Plusieurs centaines de femmes, militantes du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) de la province du Kadiogo (la capitale) ont, sous la houlette de leur responsable nationale, sifflé la mobilisation ce dimanche, 30 juin 2019 à Ouagadougou, pour « réaffirmer » leur soutien au président du parti, Eddie Komboïgo, qui fait face, depuis quelques semaines, à une contestation de la part de certains cadres de son parti.

Pour la responsable nationale chargée des femmes du CDP, Catherine Ouédraogo, cette assemblée générale s’inscrit dans une série de rencontres du programme d’activités de son secrétariat et qui s’étendent jusqu’en 2020. Ces activités visent à échanger avec les militantes sur la vie du parti. « Compte tenu de leurs occupations, nous sommes tenues de multiplier ce genre de rencontres pour pouvoir apporter des précisions sur certaines questions », indique-t-elle, ajoutant que le « mot d’ordre » à ce jour à leur endroit, c’est de rester sereines et unies.

De l’avis de Catherine Ouédraogo, les turbulences au sein du parti touchent beaucoup les femmes ; parce qu’il s’agit, généralement, de questions qu’elles ne maîtrisent pas. D’où la nécessité de ces rencontres pour leur apporter des « informations utiles » aux fins de les « rassurer ». Elle invite, dans cette dynamique, à toujours respecter les textes du parti, qui, constate-t-elle, restent méconnus par nombre de cadres du parti.

Interrogée sur la question des candidatures à la présidentielle qui divise au sein du parti, Catherine Ouédraogo s’est simplement fiée aux textes du parti en la matière. Elle rappelle également que les textes prévoient les voies de dénouement des crises au sein du parti. C’est en cela qu’elle appelle les femmes à rester mobilisées derrière Eddie Komboïgo « parce qu’il est issu d’un congrès », instance suprême du parti. « Mieux, il a été élu démocratiquement », rappelle-t-elle pour invoquer les statuts et règlement du parti. « Il (Eddie Komboïgo) doit mener le parti à bon port, il a des responsabilités… », analyse Mme Ouédraogo, ajoutant qu’il est attendu du président du parti d’assumer les responsabilités qui lui sont confiées par le congrès.

Le président du CDP qui a marqué sa présence à l’assemblée générale retient qu’il était nécessaire que les femmes aient la « bonne information ». D’où la pertinence de cette assemblée générale dont il a salué la « forte mobilisation » des femmes. Pour Eddie Komboïgo, cela témoigne que le CDP est le « premier parti du Burkina ».
Pour convaincre de la ‘’force de frappe’’ du CDP, Eddie Komboïgo donne rendez-vous sur le terrain à travers les sorties dans les communes du pays que la direction politique nationale a annoncées (et entamées depuis maintenant quelques semaines).

« Le moment venu, vous le saurez, le CDP choisira son candidat, démocratiquement », a-t-il lancé en réaction à une question relative à sa candidature à la présidentielle 2020.

OHL
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : Le député Tahirou Barry prend le pouls au grand marché de Ouagadougou
Union pour la Renaissance/Parti Sankariste : Un congrès extraordinaire annoncé pour le premier trimestre de 2020
Attaques contre des lieux de culte : l’UPC appelle les leaders communautaires et religieux à renforcer les cadres de dialogues
Crise humanitaire au Burkina : 486 360 déplacés internes à la date du 2 octobre 2019
Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »
Enquête afro-baromètre : Le Centre pour la gouvernance démocratique affine les questions spécifiques au Burkina
Situation nationale : « Le terrorisme, c’est une culture et il faut d’abord l’accepter, sinon on ne pourra pas lutter contre », avise le porte-parole du MPP, Bindi Ouoba
Affaire charbon fin : « Si le ministre est fautif..., il sera responsable de ses propres turpitudes », réagit Simon Compaoré
Vie politique : « Par ce rapportage des sanctions, le CDP reste encore plus fort », rassure le vice- président, Achille Tapsoba
CDP : La direction politique nationale est en phase avec Blaise Compaoré, selon le vice-président du parti, Achille Tapsoba
Blaise Compaoré aux militants du CDP : « D’autres combats sont encore à mener »
Bachirou Soré, cadre de l’UNIR/PS : « Sankara est perçu comme le deuxième nom du Burkina »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés