Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On dit souvent que le temps guérit toutes les blessures .Je ne suis pas d’accord .Les blessures demeurent intactes .Mais avec le temps , notre esprit ,afin de mieux se protéger ,recouvre ses blessures de bandages et la douleur diminue , mais elle ne disparait jamais.» Rose Kennedy

Reprise du travail à La Poste : Une forte affluence ce lundi

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par Mariam Ouédraogo • lundi 27 mai 2019 à 17h30min
Reprise du travail à La Poste : Une forte affluence ce lundi

Lors de sa conférence de presse du samedi 25 mai 2019, le Syndicat national des travailleurs de la poste (SYNTRAPOST) annonçait la reprise du travail dès ce lundi 27 mai. Le service a effectivement repris. Constat.

C’est un ouf de soulagement pour les usagers de La Poste Burkina Faso. Après près de trois semaines d’arrêt de travail, les agents ont repris le service ce lundi 27 mai 2019. Et en ce premier jour d’après « insurrection » à La Poste, les clients étaient nombreux devant les guichets, aussi bien dans les agences secondaires qu’à la direction générale de l’institution.

Le constat était le même dans toutes les agences de La Poste Burkina Faso que nous avons visitées à Ouagadougou, en cette matinée. Il y avait de l’affluence dans les différents services : la Caisse nationale d’épargne (CNE), le Centre national de traitement du courrier, les transferts monétaires.

Il était 9h lorsque nous sommes arrivés au bureau de poste de Tampouy. L’agence est pleine. Une autre file attendait sous le hall. Quelques usagers hésitants, au regard du nombre de clients en attente, rebroussent chemin pour repasser plus tard.

Néanmoins, nous avons rencontré des usagers qui repartent satisfaits du service qui leur a été offert. Zenabou Ouédraogo en fait partie. Elle raconte : « Cela fait deux semaines que je suis à la recherche de mon argent. Je suis contente de pouvoir enfin entrer en possession de cet argent ».

Au bureau de poste de Gounghin, l’affluence était également au rendez-vous. La file s’étendait jusqu’au hall. Et là, deux guichets sont ouverts en renfort pour éviter les longues attentes aux clients, nous a confié le chef d’agence, Adama Kaboré. Ce sont au total six guichets qui sont fonctionnels. Et M. Kaboré d’ajouter que tous les agents ont répondu à l’appel et toutes les dispositions sont prises pour répondre aux besoins des clients.

À l’agence principale de la direction générale, l’affluence était très grande dans la matinée, nous a confié un agent qui a gardé l’anonymat. « Et aux environs de 12h, il n’y avait plus de monde parce que nos neufs guichets ont pu prendre en charge ceux présents. Nous n’avons reçu aucune plainte et le nécessaire est réuni pour assurer le service », a poursuivi notre source.

En attendant la résolution définitive de la crise, les usagers déplorent ce mouvement d’humeur qui les a « choqués ».

Mariam Ouédraogo et Valentin Kaboré (Stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 27 mai à 19:14, par Lasalsa En réponse à : Reprise du travail à La Poste : Une forte affluence ce lundi

    Tout est bien qui fini bien.Votre insurrection est restee en cours de route donc mtnt au travail.bonne chance pour la prochaine.Ngaw

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 07:34, par Eddie Baowe En réponse à : Reprise du travail à La Poste : Une forte affluence ce lundi

    Bonne reprise, il reste l’insurrection des clients. Je suggère aux clients de fermer leur compte et d’aller dans les banques. Comme cela, ils vont tous se reposer. Ils font leur bagarres et ne pensent pas à nous les clients.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 07:45, par tcherien En réponse à : Reprise du travail à La Poste : Une forte affluence ce lundi

    allons retirer notre argent avant qu ils ne recommencent encore

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 08:16, par Notre Burkina En réponse à : Reprise du travail à La Poste : Une forte affluence ce lundi

    Au burkina, on reconnait à travers les réseaux sociaux que les citoyens sont sous informés ou mal informés. La crise à la poste nous montre que les populations ne connaissent même pas leurs propres entreprises.
    Tenez-vous bien, l’essentiel des intervenant ignorent totalement les activités de nos sociétés.
    A ce que je sache, le metier traditionnel de la poste c’est le courrier, mais pas son activité principale.
    C’est exactement comme le métier traditionnel de Oumarou Kanazoé qui est la vente de la colas mais son activité principale est le BTP.
    Au Burkina Faso, en terme d’effectif des agents il ya 3 grandes sociétés d’Etat :

    La SONABEL avec environ 1500 agents
    La SONAPOST avec environ 1200 agents
    L’ONEA avec environ 800 agents.
    Et si mes informations sont bonnes, parmi la dizaine de sociétés d’Etat au Burkina ya deux qui tiennent la tête à chaque fois en terme de performance dont la LONAB et la SONAPOST.
    Le peuple n’est pas informé y compris nos hommes de médiats.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 08:49, par Le sage En réponse à : Reprise du travail à La Poste : Une forte affluence ce lundi

    Nous n’avons reçu aucune plainte et le nécessaire est réuni pour assurer le service », a poursuivi notre source.
    Il faut au moins être honnête.Même sans cette perturbation s’il n’y avait pas de plainte c’est grave.Il faut savoir que les plaintes des clients contribuent à l’amélioration des produits et des qualités de services d’une entreprise.
    Bonne chance à vous !

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 09:01, par ISPO En réponse à : Reprise du travail à La Poste : Une forte affluence ce lundi

    Bonne reprise a vous . J’ai été pour un retrait mais sorti satisfait. Même si votre lutte a été exagérée voire criminelle depuis 2004 que j’ai ouvert mon compte jai pas été déçu des prestations qui me sont offertes. QUE LA PAIX REVIENNE ET PLUS JAMAIS SA.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 12:12, par PAR UN FIDELE DE LA SONAPOST En réponse à : Reprise du travail à La Poste : Une forte affluence ce lundi

    J AI ETE A UN AGENCE POUR L OUVERTURE DE COMPTE POUR MES DEUX PETITS ENFANTS IL YAVAIT TROP DE PAPIER A REMPLIR MAIS LES AGENTS M ONT BEAUCOUP AIDE JE VOUS FELICITE POUR VOTRE ACUEIL. JE NE COMPREND PAS POURQUOI L ETAT FAIT LE SOURD DANS CETTE HISTOIRE .EST T.IL LE SEUL HOMME COMPETANT DU BURKINA ? OU BIEN L ETAT EST COMPLICE DE LA SITUATION ? LA SONAPOST EST UNE GRANDE ENTREPRISE POUR ETRE CONFIE PAR UN MR SANS EXPERIENCE. IL FAUT QUE L ETAT EVITE SA NOMINATION PAR COMPLAISANCE MAIS PLUTOT ETUDIER LES GENS AVANT DE LES NOMMER CAR DANS LE DOMAINE FINANCIER ON NE S AMUSE PAS.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Utilisation des TIC par les jeunes : Dr Cyriaque Paré suggère l’introduction de l’éducation aux médias à l’école
Région du Centre-Ouest : Laboratoire Citoyennetés forme 150 jeunes au bon usage des médias
Economie numérique : Bientôt une cinquantaine d’entreprises pour booster l’écosystème d’innovation du Burkina
Astuce TIC : Pourquoi il faut se méfier de FaceApp
Communiqué de presse sur la déclaration d’existence des entreprises de publicité
Visite de l’ambassadeur de France à Lefaso.net : « Il a eu l’idée de sortir du cadre institutionnel diplomatique normal… », Dr Cyriaque Paré
Hackathon Sira Labs Bobo : L’équipe Dream remporte le 1er prix avec son idée de projet Green Data
L’ARCEP lance une enquête nationale de satisfaction des clients par rapport aux services de communications électroniques et postaux
4e édition de la Semaine d’information et d’orientation (SIO) : L’ISCOM, l’école supérieure qui forme des professionnels du numérique, était au rendez-vous
Diocèse de Ouahigouya : La CIL outille des membres du clergé sur les données personnelles
Régulation des médias audiovisuels : Le CSC signe une convention avec la Haute autorité de la communication audiovisuelle du Maroc pour l’acquisition d’un système de monitoring
Modification de la loi sur le code pénal : Les associations professionnelles des médias suspendent leur campagne de sensibilisation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés