Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous fermez la porte à tous les échecs,le succès restera dehors.» Jim Rohn

Discours sur la situation de la Nation : « Qu’on nous rassure que malgré la guerre, il y a de l’espoir », dixit Benewendé Sankara

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Christophe DABIRE, Premier ministre • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mercredi 15 mai 2019 à 22h15min
Discours sur la situation de la Nation : « Qu’on nous rassure que malgré la guerre, il y a de l’espoir », dixit Benewendé Sankara

A moins de vingt-quatre heures du discours du Premier ministre, Christophe Dabiré, à l’hémicycle sur la situation de la Nation, Benewendé Sankara, premier vice-président de l’Assemblée nationale et président du parti Union pour la renaissance / Parti sankariste (UNIR/PS) a exprimé ses attentes.

Selon ses propos, c’est un discours qui sera très suivi par les burkinabè et le Premier ministre va expliquer ce que le gouvernement a « fait et compte faire dans le cadre du bien-être des citoyens ».

A en croire Me Benewendé Sankara , après la déclaration de politique générale du Premier ministre courant janvier 2019, il va cette fois-ci « rendre compte concrètement de ce qui a été fait en matière d’emploi, de la santé, de la sécurité, etc. C’est un moment très attendu par les députés tant de la majorité que de l’opposition, donc un débat national », a expliqué Me Sankara.

Aussi a-t-il ajouté : « nous attendons à ce que le Premier ministre nous rassure que malgré la guerre que les terroristes nous déclarent et qui endeuillent nos populations, il y a de l’espoir ».

Même s’il n’exclut pas qu’il y a des difficultés, Me Benewendé Sankara demande au Premier ministre de dire la vérité au peuple burkinabè sur ce qui est fait et ce qui sera fait, par exemple « l’épineuse question de la réconciliation, la sécurité ».

Pour le président l’UNIR PS, Christophe Dabiré est un Premier ministre « très direct et sincère, et les burkinabè aiment les gens sincères ».

Il demande aux députés de jouer leur partition, en posant « les préoccupations de leurs électorats ».

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 15 mai à 15:10, par HUG En réponse à : Discours sur la situation de la Nation : « Qu’on nous rassure que malgré la guerre, il y a de l’espoir », dixit Benewendé Sankara

    D’opposant farouche on est devenu subitement mouvancier pour des raisons inconnues. On avait dit que l’on ne voulait pas rester dans l’opposition car le CDP y était mais on est allé pieds et mains joints chez les gens qui ont été avec ce même CDP pendant plus de 26 ans. Pourtant les maux que vous avez combattu quand le CDP était au pouvoir sont revenus même avec force. YAKO dise les baoulé

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 16:38, par Marie En réponse à : Discours sur la situation de la Nation : « Qu’on nous rassure que malgré la guerre, il y a de l’espoir », dixit Benewendé Sankara

    Dixit le pyromane en chef du Faso
    Depuis qu’il fait partie de la majorite ce quiddam s’emploie a des sorties episodiques creuses et sans substance. Comme une tentative desesperee de continuer a exister dans l’opinion.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 16:47, par Toto-Est-Fâché En réponse à : Discours sur la situation de la Nation : « Qu’on nous rassure que malgré la guerre, il y a de l’espoir », dixit Benewendé Sankara

    S’il vous plait, Maître Sankara, ce n’est pas Blaise qui est derrière les terroristes qui nous font souffrir depuis 2015-2016 ? Qui va vous rassurer ? Et nous alors ?

    Vous voyez Me., quand des adultes instruits, diplômés, expérimentés, patriotes, courageux, véridiques,... comme vous perdent la tête devant la nourriture éphémère, contre les intérêts vitaux de leur propre peuple, que font les moins âgés qui sont faibles ?

    Vous avez passés plus de 3 ans à nier l’évidence car aussi, vos familles sont protégées par nos fds, ou sont à l’abri en Europe, Amérique,... Pendant ce temps, ce sont les membres de nos familles biologiques qui sont quotidiennement assassinés par des chiens errants appelés faussement djihadistes. MA FAMILLE A DEJA DONNE DEUX VIES (des FDS) pour protéger notre pays. Et NOUS SOMMES FIERS, MALGRE LA DOUBLE-DOULEUR. Et vous, Me. Sankara ? Et Simon, Clément, Bouda, Cherif, Roch,... ? Proposez des solutions au président Kaboré, au lieu de vouloir qu’on vous rassure.

    Vous pensez vraiment que Sy Cherif est à sa place, et qu’il peut réellement nous sauver ? A la fin de l’opération Otapuanu, il a mis la vie de nombreux fds en danger. Nous espérons seulement que ces fds en sont conscients.
    Parce que son papa était général, donc il n’y a pas mieux au Burkina que lui pour être ministre de la Défense !!!? C’est bien cela ? Héééé Allah..., woualaï..., quel pays dirigé par des irresponsables et des criminels au coeur d’acier...! Pour vous et ceux qui vous ressemblent, seuls l’argent, la nourriture et les honneurs comptent. Moi, je préfère encore le "Ministre Infanterie", car lui au moins assumait ses conneries.
    Vous voyez dans quelle situation catastrophique, vous avez foutu notre pays ? Vous comprenez maintenant pourquoi Blaise "voulait" rester au Pouvoir même après 27 ans ? Franchement, je pense que l’Armée nationale doit prendre ses responsabilités.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 17:13, par TERMINATOR En réponse à : Discours sur la situation de la Nation : « Qu’on nous rassure que malgré la guerre, il y a de l’espoir », dixit Benewendé Sankara

    Vous me faites rire Maître SANKARA, vous avez décidé d’aller les accompagner avec armes et bagages causant la déception pour beaucoup et maintenant vous êtes dans le doute, y a à manger mais y a pas la paix et on ne sait pas d’ici là ce que le peuple va décider. certainement que vous aviez de l’assurance quand vous partiez les rejoindre, donc il ne faut surtout pas sauter du navire.Déjà vous commencé à parler comme quelqu’un de l’opposition.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 22:38, par RV En réponse à : Discours sur la situation de la Nation : « Qu’on nous rassure que malgré la guerre, il y a de l’espoir », dixit Benewendé Sankara

    Honte à toi !
    Tu seras hanté par l’âme de Sankara jusqu’à outre-tombe pour avoir vendu son image pour des glorioles.
    Espères que insurrection ne te trouve !

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 04:12, par DantonShiA En réponse à : Discours sur la situation de la Nation : « Qu’on nous rassure que malgré la guerre, il y a de l’espoir », dixit Benewendé Sankara

    Ayi !? Benewende, tu es au pouvoir et c’est toi qu’on doit rassurer encore ?Tu te moques du Peuple ou bien tu t’appretes à retourner ta veste une nouvelle fois ? C’est le monde en l’envers. Tchrrr !!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 07:45, par levieuxsage En réponse à : Discours sur la situation de la Nation : « Qu’on nous rassure que malgré la guerre, il y a de l’espoir », dixit Benewendé Sankara

    maitre, vous avez un ideal pour ce pays. travailler comme vous le faite sans trop de commentaire. aider le pays, les burkinabé et l’Afrique a vivre en paix, dans la cohesion et le developpement. mettez votre savoir faire a contribution. vous avez le soutien du peuple burkinabé dans son ensemble.
    ne baissez surtout pas les bras face a l’adversité, non perseverez et aider l’equipe gouvernemental en place a construire un burkina de paix et d’avenir. Dieu vous benisse, et benisse notre cher pays le Burkina Faso que nous aimons.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 08:00, par Nongasida paguiligdi En réponse à : Discours sur la situation de la Nation : « Qu’on nous rassure que malgré la guerre, il y a de l’espoir », dixit Benewendé Sankara

    Toto-Est-Fâché, je vous demande pardon mille et une fois.
    ce que je voudrai demander de tout cœur à vous, à tous les Burkinabès dignes d’être Burkinabès, aux hommes politiques (pouvoir comme opposition) qui veulent du bien à notre pays qui nous est cher est ce qui suit : "Quand la case commune dans laquelle on vit ensemble brûle, on se met ensemble, cote à cote au - delà nos mésententes, de nos querelles pour lutter contre l’incendie. Après le feu, on se met encore ensemble pour panser nos plaies et blessures et nous lancer toujours ensembles dans la reconstruction de la case commune."

    Répondre à ce message

    • Le 16 mai à 22:02, par Toto-Est-Fâché En réponse à : Discours sur la situation de la Nation : « Qu’on nous rassure que malgré la guerre, il y a de l’espoir », dixit Benewendé Sankara

      Internaute Nongasida paguiligdi, nous sommes conscients de ce que vous dites. Malgré la douleur et la souffrance, nous n’éprouvons pas de rancune ; mais plutôt de la colère.

      Cependant aussi,... vous savez quoi ? Le mpp s’en fiche éperdument de la mort de nos siens. Aucun membre d’une seule de leurs familles n’est sous la menace directe ou indirecte, des terroristes. Aucun membre d’une seule de leurs familles n’est au front contre les terroristes. Tout ce qu’ils savent faire, c’est mentir, profiter de la situation pour s’enrichir, se balader en avion, vendre notre pays aux commanditaires des terroristes,... Regarder un Simon qui va se promener en Europe et aux USA pour soit disant rencontrer des militants mpp, alors que Kaya (à une centaine de km à vol d’oiseau de Ouaga.) est menacé. Vous comprenez cela ? Vous savez qu’il a une maison aux USA ? Avec quel salaire ? Souvenez-vous de ce que le président de l’Assemblée Nationale disait : "Tant pis pour vous les étudiants ; nos enfants étudient en Europe..." Vous voyez ?

      Je lisais un internaute qui disait que sa petite fille de 6 ou 7 ans (?), évoquant la terrible situation dans laquelle notre pays est, s’adressait indirectement à Roch en disant : " ... mais, pourquoi il ne cherche pas de l’aide ? ..." Un enfant qui comprend cela. Et des adultes qui disent qu’ils ont de l’éducation, des doctorats, de l’instruction, de l’expérience,... ne le comprennent pas. A votre avis, où allons-nous avec des vauriens comme cela ? Ils sont payer à coûts de millions par mois. Alors que leurs salaires d’un mois réunis, permet de protéger efficacement une centaine de nos FDS sur le terrain. Pourquoi ils font ça à notre pays ? Qu’est-ce que notre pays leur a fait, pour mériter autant de sang, de larmes et de souffrances sans voir un moindre espoir ? POURQUOI Monsieur Roch Kaboré ? POURQUOI ?

      GENS DU MPP, NOS SOUFFRANCES ET NOS LARMES VOUS SUIVRONT JUSQUE DANS VOS TOMBES ET A VOS 7ème DESCENDANCES. Cela n’est que JUSTICE.

      Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 11:27, par mac En réponse à : Discours sur la situation de la Nation : « Qu’on nous rassure que malgré la guerre, il y a de l’espoir », dixit Benewendé Sankara

    Intervenir pour intervenir ??? Tout cela explique pourquoi les populations burkinabè demeurent ignorantes. Je pense que quand on a la cervelle pour penser, on ne doit pas agir avant de penser. Loin de moi l’idée de défendre Me SANAKRA, il faut analyser objectivement . Alors, Il ne faudrait pas perdre de vue qu’on n’est pas opposant pour rester opposant. Etre politicien opposant, cela suppose qu’on a une idéologie différente de celle de la majorité et si d’aventure un nouveau parti venait à se hisser au sommet de l’Etat avec la meme idéologie, oui il y aura mouvance, oui il y aura au besoin fusion. Et c’est cette union là qui peut contribuer à faire avancer le pays. Pour reprendre l’autre, "l’intellectuel n’est rien s’il ne vit pas entierement dévoué à la cause de son peuple". Alors servons notre peuple au lieu de le desservir.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 16:00, par Le réaliste En réponse à : Discours sur la situation de la Nation : « Qu’on nous rassure que malgré la guerre, il y a de l’espoir », dixit Benewendé Sankara

    Soyez réaliste car c’est au pouvoir et à ses mouvances dont vous de rassurer aux autres composantes de la nation s’il y a espoir malgré la guerre. Il faut qu’on évite de jouer à l’hypocrisie, au ridicule en voulant tenir un pied dans le pouvoir et l’autre à l’opposition.
    Internaute "Toto est fâché", Blaise avait tout préparé pour le pays soit ingouvernable si ce n’est lui, en changeant négativement la mentalité à nous tous tout en désaxant notre armée ainsi que tous les différents compartiments de notre administration publique de même que nos populations des villes et des campagnes. C’est ce qui a facilité tout ce qui nous arrive qui est la volonté de COMPAORE et son clan.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation de la nation : Un contraste entre le discours et la réalité du terrain
Situation nationale : Le Premier ministre salue les avancées du pays, malgré l’instabilité sécuritaire
Situation nationale : « Nous avons bien perçu ce projet de déstabiliser le pays en provoquant le chaos », relève le Premier ministre Christophe Dabiré
Discours sur la situation de la Nation : « Qu’on nous rassure que malgré la guerre, il y a de l’espoir », dixit Benewendé Sankara
Situation nationale : Christophe Dabiré attendu à l’assemblée nationale ce jeudi
KDO reçu en audience par le Premier ministre
Vie des institutions : En 2018, le Premier ministère a saisi le Conseil constitutionnel à 21 reprises
Mémorial Thomas-Sankara : Le comité international prend les conseils du Premier ministre Dabiré
Premier ministère : Christophe Dabiré sollicite la bénédiction des évêques
Burkina Faso : Le Premier ministre en visite chez le Mogho Naaba
Déclaration de politique générale du Premier ministre : « Le signe d’un profond patriotisme ? »
Déclaration de politique générale : Réactions des députés Bienvenue Ambroise Bakyono (MPP) et Moussa Zerbo (UPC)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés