Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On dit souvent que le temps guérit toutes les blessures .Je ne suis pas d’accord .Les blessures demeurent intactes .Mais avec le temps , notre esprit ,afin de mieux se protéger ,recouvre ses blessures de bandages et la douleur diminue , mais elle ne disparait jamais.» Rose Kennedy

Modernisation du secteur postal au Burkina Faso : Le Plan d’investissement de la couverture postale en cours de validation

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par Aïssata Laure G. Sidibé • mardi 16 avril 2019 à 22h33min
Modernisation du secteur postal au Burkina Faso : Le Plan d’investissement de la couverture postale en cours de validation

L’étude du Plan d’investissement de la couverture postale réalisée par le Cabinet prospective Afrique a fait l’objet d’un atelier national de validation dans l’après-midi du mardi 16 avril 2019, à Ouagadougou. L’ouverture des travaux a été présidée par le secrétaire général du ministère du Développement, de l’économie numérique et des postes, Kisito Traoré. Des anciens cadres de la poste ont rehaussé l’éclat de la cérémonie par leur présence.

Afin de réduire les inégalités d’accès des populations à des services postaux modernes et de promouvoir les offres de services adaptés, le ministère du Développement, de l’économie numérique et des postes (MDENP) à travers sa direction générale des activités postales a commandité une étude du Plan d’investissement de la couverture postale (PICP). L’atelier de validation de ce mardi 16 avril 2019 vise à restituer les résultats et recueillir les observations afin d’améliorer le rapport d’étude, qui une fois validé sera un document de référence pour le développement du secteur postal au Burkina Faso.

En procédant à l’ouverture des travaux de l’atelier national, le secrétaire général du MDENP, Kisito Traoré, a déclaré que le résultat de cette étude va les éclairer sur comment ils peuvent effectivement déployer le réseau postal le plus proche possible des populations. Aussi, selon les conclusions de l’étude, ce sont plus de six milliards de F CFA qui seront mobilisés au cours des dix prochaines années pour assurer l’extension et la modernisation du réseau postal dans notre pays. Pour y arriver, la contribution de l’Etat et ses partenaires, La poste Burkina Faso, les collectivités territoriales et le secteur privé est attendue.

Mais pour l’instant, M. Traoré a exprimé ses vifs remerciements au Cabinet prospective Afrique, qui malgré les difficultés rencontrées, a rendu possible cette étude et a déposé ledit rapport dans le délai. Le document sera remis bientôt à La poste Burkina Faso pour sa mise en œuvre. Il s’agit là du fruit d’un processus participatif de tous les acteurs du secteur postal. « A ce titre, je voudrais dire que le document est à tous et j’aimerais vous inviter à vous l’approprier », s’est-il adressé aux participants, avant d’affirmer que la poste est un outil important pour les citoyens. « C’est un outil d’inclusion financière », soutient-il. Et lorsqu’il s’agit de comparer la densité du réseau bancaire à celle de la poste, M. Traoré estime que la poste est la structure qui a le réseau le plus proche des populations.

Toutefois, des défis restent à relever dans le secteur postal. « Aujourd’hui, sur le plan mondial, les normes parlent de 3000 à 6000 habitants par bureau de poste. Au niveau du Burkina Faso, on est loin de là. Il y a quelques années, il y a un horizon qui a été fixé de travailler à aller vers un bureau de poste pour 100 000 habitants. Nous n’en sommes même pas encore là. Le défi de l’heure, c’est de densifier le réseau pour être le plus proche possible des populations. Maintenant l’autre dimension, il ne s’agit pas de contraindre les gens, c’est plutôt par l’attractivité des produits que la poste va offrir. C’est ça qui va drainer les clients vers la poste », a dépeint le SG.

Néanmoins, dans la dynamique de promouvoir l’accès à des services postaux modernes sur l’ensemble du territoire, de nombreux chantiers ont été réalisés et d’autres sont en cours de réalisation. Le secrétaire général du MDENP a notamment cité la stratégie nationale de développement postal élaborée en 2018 et qui est en cours d’adoption ; le Plan national d’adressage en cours d’élaboration.

Il y a également la réalisation très prochaine de la stratégie de développement du service postal universel et du code de déontologie et d’éthique professionnelle au profit des acteurs du secteur postal ; la relecture de la loi postale et ses textes d’applications en cours de réalisation et bien évidemment l’étude portant sur le PICP.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Utilisation des TIC par les jeunes : Dr Cyriaque Paré suggère l’introduction de l’éducation aux médias à l’école
Région du Centre-Ouest : Laboratoire Citoyennetés forme 150 jeunes au bon usage des médias
Economie numérique : Bientôt une cinquantaine d’entreprises pour booster l’écosystème d’innovation du Burkina
Astuce TIC : Pourquoi il faut se méfier de FaceApp
Communiqué de presse sur la déclaration d’existence des entreprises de publicité
Visite de l’ambassadeur de France à Lefaso.net : « Il a eu l’idée de sortir du cadre institutionnel diplomatique normal… », Dr Cyriaque Paré
Hackathon Sira Labs Bobo : L’équipe Dream remporte le 1er prix avec son idée de projet Green Data
L’ARCEP lance une enquête nationale de satisfaction des clients par rapport aux services de communications électroniques et postaux
4e édition de la Semaine d’information et d’orientation (SIO) : L’ISCOM, l’école supérieure qui forme des professionnels du numérique, était au rendez-vous
Diocèse de Ouahigouya : La CIL outille des membres du clergé sur les données personnelles
Régulation des médias audiovisuels : Le CSC signe une convention avec la Haute autorité de la communication audiovisuelle du Maroc pour l’acquisition d’un système de monitoring
Modification de la loi sur le code pénal : Les associations professionnelles des médias suspendent leur campagne de sensibilisation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés