Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Championnat international du débat francophone : Mathilde Zerbo félicitée par son établissement l’USTA

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Recherches et innovations • LEFASO.NET | Par Yvette Zongo • jeudi 4 avril 2019 à 20h34min
Championnat international du débat francophone :  Mathilde Zerbo félicitée par son établissement l’USTA

L’Université Saint Thomas d’Aquin (USTA) a organisé, ce jeudi 4 avril 2019, dans ses locaux, une cérémonie pour présenter officiellement le prix du championnat international du débat francophone tenu à Beyrouth. Un prix remporté par l’étudiante de 5e année de médecine, Mathilde Zerbo. Occasion pour l’université de féliciter et honorer l’étudiante pour le travail abattu.

Sacrée championne internationale du débat francophone le 15 mars dernier à Beyrouth (Liban), Mathilde Zerbo, surnommée « Ouédraogo » par ses parents à plaisanterie, a reçu, ce jeudi 4 avril 2019, les honneurs de son établissement d’accueil, l’Université Saint Thomas d’Aquin (USTA). Ainsi, son prix a été présenté officiellement à l’ensemble du corps enseignant et à ses camarades. A l’issue de cette étape, elle a reçu des félicitations et des présents. Une cérémonie qui, selon le directeur de cabinet du recteur de l’université, Dr Honoré Ouédraogo, a été organisée pour célébrer l’excellence et féliciter celle qui fait la fierté du Burkina Faso et en particulier de son université.

La championne internationale du débat francophone, Mathilde Zerbo et son trophée

Pour la petite histoire, Mathilde Zerbo n’est pas une novice des débats d’art oratoire. Membre du club des débats d’art oratoire de l’USTA depuis sa 1re année, elle a été sacrée championne nationale de débat d’art oratoire en 2018. Une distinction qui lui a permis de représenter le Burkina Faso au championnat international du débat francophone, d’où elle est ressortie avec le 1er prix. A Beyrouth, Mathilde Zerbo et son compatriote Fabius Aouanou (candidat malheureux) ont fait face à plus de 100 candidats venus des pays francophones du monde.

Prenant la parole, la lauréate a exprimé sa gratitude au club des débats d’art oratoire ainsi qu’à l’université.

Le débat d’art oratoire et l’USTA, une histoire d’amour

Créé à l’USTA pour promouvoir et valoriser les qualités et les capacités des élèves et étudiants du Burkina Faso, le club du débat d’art oratoire a aujourd’hui une renommée qui dépasse les frontières du pays. Et selon le commissaire général de ce débat, Thomas d’Aquin Ouédraogo, entre le club et l’USTA, c’est une petite histoire d’amour qui dure depuis sept ans. Précisant ainsi que dès sa création en 2012, avec le soutien des premières responsables de l’USTA, le club a participé à sa première compétition au niveau national où il a été finaliste.

Mathilde Zerbo, entourée du commissaire général du débat (gauche) et de son recteur (milieu) tenant le trophée en main

En 2014, pour sa première participation au championnat international du débat francophone, représentant le Burkina, le club a atteint la demi-finale. En 2018, pour sa 2e participation à la même compétition, le Burkina a remporté, pour la première fois, le 1er prix. Et enfin, en 2019, sans grande surprise, dit-il, le Burkina a encore gagné avec l’étudiante Mathilde Zerbo. « Et c’est une partie d’histoire qui s’écrit pour le débat d’art oratoire ; trois fois finaliste et deux fois lauréat, aujourd’hui, le Burkina Faso est devenu leader dans le domaine, ce qui représente un honneur pour l’université et pour l’ensemble du pays », a-t-il indiqué avec satisfaction.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Recherche scientifique : Le ministre Alkassoum Maïga dans les champs de l’INERA
Institut 2iE : Le Cercle des DRH s’informe sur le « Master international assainissement non-collectif »
Communication dans la promotion des bonnes pratiques culturales et agronomique du maïs au Burkina Faso : cas des producteurs de la province du Boulkiemdé
Education au Burkina : L’avenir se trouve dans l’enseignement bilingue, selon des chercheurs
Université Joseph Ki-Zerbo : Des chercheurs s’intéressent aux politiques agricoles en faveur des femmes
Financement de la recherche : Le FONRID octroie 182 millions de F CFA à trois universités et des instituts de recherche
Les ambiguïtés de la politique de transport urbain à Ouagadougou : le cas des taxis verts
Institut des sciences et des sociétés : Une doctorante décortique l’institution chef de file de l’opposition
Soutenance de thèse unique : Mention très honorable pour le Dr Bazombié Yidain Jacob Daboué
ENAM : Huit opérateurs économiques reçoivent des toges de reconnaissance
Championnat international du débat francophone : Mathilde Zerbo félicitée par son établissement l’USTA
Communication et Journalisme : Tiga Cheick Hamed Sawadogo s’intéresse aux koglwéogo dans une recherche
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés