Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Edouard K. Samboé • mercredi 12 décembre 2018 à 18h54min
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit

Alassane Bala Sakandé a présidé la plénière du 10 décembre 2018 consacrée à l’adoption du nouveau règlement devant régir la vie de la septième législature. Cette loi a accordé plus de places aux femmes. Egalement, plusieurs commissions ont été rajustées pour harmoniser la vie et le fonctionnement de la septième législature. Cette loi a été adoptée à l’unanimité par les députés. Une « satisfaction », selon Bala Sakandé et le président de la Commission des lois, Maxime Koné.

On se souvient que le 6 novembre 2018, un comité ad hoc chargé de la relecture du règlement intérieur de l’Assemblée nationale avait été mis en place. Ce comité était composé de treize députés issus de tous les groupes parlementaires et des membres de l’administration parlementaire. Il avait dix jours pour rendre son rapport. Et c’est à la suite de ce rapport que les députés se sont réunis dans la matinée du lundi 10 décembre 2018.

On retiendra que l’Assemblée nationale se réunira chaque fin d’année pour renouveler les membres des organes du parlement, sauf le poste de Président. Plusieurs commissions ont été réajustées. On est donc passé de six à huit commissions générales. Le nombre de postes au niveau de la vice-présidence de l’Assemblée nationale est passé de cinq à six dont une femme.

Au niveau des secrétariats parlementaires, on est passé de huit à dix dont trois femmes. Le format du discours du Premier ministre devant le parlement est également réduit : « Une déclaration d’une heure, les heures de débats réduites ». Dorénavant, la déclaration du Premier ministre doit être sur la table de l’Assemblée nationale 24 heures à l’avance.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Edouard K. SAMBOE
samboeedouard@gmail.com
Lefaso.net/le deputemetre.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Système de santé : Le Mouvement des intellectuels pour le développement monte au créneau
Burkina Faso : La traite de nouveaux acteurs dans la politique, un vent d’espoir ?
Burkina : L’UPC dénonce une campagne déguisée du Président Roch KABORE
Tabaski 2019 : L’UPC souhaite une joyeuse fête aux musulmans
Fête de l’Aid El kébir : « Un moment privilégié de partage et de solidarité en Islam », salue l’UNIR/PS
Vie politique : Une délégation du Mouvement patriotique pour le salut chez le Mogho Naaba
Fête de l’Aïd-El-Kébir : Les vœux du MPP aux fidèles musulmans
Démocratie : « De l’urgence d’interdire les partis politiques »
5 août 1960-5 août 2019 : Le Burkina commémore le 59e anniversaire de son indépendance
Anniversaire du 4 août : Le président du Faso salue « l’engagement patriotique des acteurs » de la révolution
4 août 1983 : L’appel du président Thomas Sankara
Burkina Faso : Résoudre « l’absence » d’État ou périr !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés