Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans la vie exactement autant d’occasions spéciales que nous choisissons d’en célébrer.» Robert Brault

Accès à l’assainissement : Et si on changeait d’abord nos mentalités ?

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET | Nicole Ouédraogo • mardi 11 décembre 2018 à 23h48min
Accès à l’assainissement : Et si on changeait d’abord nos mentalités ?

80% de taux d’accès à l’assainissement en milieu urbain et 50% en milieu rural à l’horizon 2020. Cette promesse de campagne du président Roch Kaboré peine à se réaliser dans la province du Nahouri. A Pô, localité situé à environ 200 km de Ouagadougou, la tendance actuelle du taux d’accès à l’assainissement est évalué à 8, 6%.

« 70% des lits d’hôpitaux sont occupés par des malades qui n’auraient pas dû être là, si les Burkinabè avaient accès à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement ». Ces propos du représentant du directeur pays de Wateraid, Celestin Pouya, lors d’un atelier des parlementaires burkinabè en novembre 2017, en disent long sur l’état de l’assainissement au Burkina Faso. En effet, la question de l’assainissement se pose avec acuité, même dans les formations sanitaires. C’est le cas du Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de Pô, où sur la cinquantaine de latrines que compte le CMA « celles qui fonctionnent véritablement, si c’est trop, elles sont au nombre de quatre » avoue le médecin responsable du CMA, docteur Luc Minoungou.

Pourtant, il existe bel et bien un service dédié à la promotion de l’hygiène et de l’assainissement au sein de cette formation sanitaire, mais souligne Dr Minoungou : « Nous n’avons pas de personnel dédié à l’entretien des toilettes. Notre personnel qui s’occupe du nettoyage n’est pas en nombre suffisant et leur mission se résume à la gestion des déchets biomédicaux, au nettoyage des bureaux et de la cour ».

Contrairement à d’autres formations sanitaires où l’accès aux toilettes se fait moyennant une petite contribution financière, l’accès gratuit au niveau du centre médical de Pô, expliquerait en partie, selon le médecin responsable du CMA, le comportement irresponsable de certains usagers. A cet effet, le CMA de Pô compte s’inscrire dans la même dynamique que les autres formations sanitaires. « On envisage cette éventualité également, mais il faudrait discuter avec la municipalité pour voir », a noté Luc Minoungou, conviant la population à adopter des comportements sains.

A ce sujet, le maire Akowé Victor Zangouyo confie : « le problème, c’est la mentalité. Certains préfèrent déféquer dans la nature plutôt que de payer la somme de 25 francs CFA pour se soulager ».

Conscient de la problématique de l’hygiène et de l’assainissement dans sa ville, le maire a par ailleurs annoncé qu’un partenariat avec l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) permettra de doter les ménages et la ville de toilettes. En attendant, dans le cadre des festivités du 11 décembre, Pô a bénéficié de 6 km de caniveau qui permettront sans nul doute, d’améliorer le cadre de vie des populations.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Eau et assainissement dans le monde : Les chiffres vertigineux d’un rapport conjoint OMS/UNICEF
Ministère en charge de l’Environnement : Des États généraux pour poser un diagnostic
Ministère de l’Environnement : Un atelier pour valider le plan de formation 2019-2021
Gestion des ressources en eau : Les acteurs harmonisent leurs méthodes de travail
Journée nationale de l’arbre : Le comité national d’organisation installé
Accès à l’eau et à l’assainissement : WaterAid organise un forum régional à Ouagadougou
Lutte contre la désertification : Ouagadougou abrite un sommet de la société civile
Journée internationale de l’environnement : Nestlé Burkina nettoie le marché de Dassasgho
Forêt communale de Fada N’Gourma : La Fondation Konrad Adenauer outille les comités de gestion et de surveillance
Forêt de Kua : Le ministre de l’Environnement devrait démissionner, estime Adama Séré (Parti des écologistes)
Controverse autour de la forêt de Kua : La honte nationale !
Lettre ouverte au président du Faso : « Il faut sécuriser la forêt de Kua et déplacer le chantier vers un autre site »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés