Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les erreurs, comme des pailles, flottent à la surface. Celui qui vеut сhеrсhеr dеs реrlеs dοit рlοngеr еn рrοfοndеur.» John Dryden

Projet de construction du Barrage de Samendeni : Le président de l’Assemblée nationale s’imprègne de l’état d’avancement des travaux

Accueil > Actualités > Environnement • • lundi 10 septembre 2018 à 06h30min
Projet de construction du Barrage de Samendeni : Le président de l’Assemblée nationale s’imprègne de l’état d’avancement des travaux

Le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé, a séjourné du 6 au 9 septembre 2018, dans la capitale économique, Bobo-Dioulasso. Durant son séjour, il a mené des activités parmi lesquelles la visite du barrage de Samendeni, le vendredi 7 septembre dernier. Une occasion pour lui et sa délégation de constater de visu l’état d’avancement des travaux dudit barrage.

Le Programme de développement intégré de la vallée de Samendeni (PDIS) est l’un des plus grands projets menés depuis l’indépendance du pays. Il s’étend sur deux régions reconnues comme étant les greniers du Burkina, à savoir les Hauts-Bassins et la Boucle du Mouhoun. Il intègre la mobilisation des ressources en eau, l’énergie, l’agriculture, l’élevage, l’écologie, l’industrie et le tourisme. Fortement soutenu à partir de l’année 2000 par le gouvernement du Burkina Faso, le projet de construction du barrage de Samendeni a fini par porter fruit grâce au précieux concours des partenaires techniques et financiers.

Pour illustrer son importance pour le développement du pays, le programme a mobilisé, à plusieurs reprises, les travaux du conseil des ministres. Ce qui fait donc de ce projet un enjeu pour le gouvernement burkinabè. C’est dans cette dynamique que le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sankadé, accompagné d’une délégation parlementaire, s’est rendu sur le site afin de toucher du doigt l’état d’avancement des travaux du barrage de Samendeni.

Selon lui, il était important pour les élus nationaux, de faire le déplacement sur Samendeni, pour voir qu’est ce qui se passe et encourager les acteurs sur le terrain. « À l’assemblée, c’est nous qui votons le budget. Et nous ne pouvons pas nous assoir dans nos bureaux et voter des budgets et ne pas aller sur le terrain pour voir l’utilisation qui est faite de ces fonds publics. Raison pour laquelle nous avons voulu toucher du doigt les réalités de Samendeni aujourd’hui et encourager tous les acteurs sur le terrain », a-t-il laissé entendre.

Toutefois, il a constaté avec beaucoup de joie les avancées décisives de ce chantier. Un chantier qui, certes, a connu des difficultés dans le passé. « Ce que nous avons vu nous a beaucoup édifiés. Mais j’estime qu’il reste beaucoup à faire. Déjà le chemin que nous avons pris pour arriver ici est dégradé. Nous allons échanger avec le gouvernement, interpeler le gouvernement, afin que des moyens soient mis, pour que ce projet soit une réalité. En tant qu’élus nationaux, c’est notre rôle aussi d’accompagner ces acteurs par la mise à disposition de fonds nécessaires pour le faire », a indiqué Alassane Bala Sakandé.

Par ailleurs, il a félicité tous les acteurs qui ont abattu le travail pour la réalisation de ce projet de construction du barrage de Samendeni. Une occasion également pour le président de l’Assemblée nationale d’inviter l’ensemble des députés à suivre la suite des travaux. Aussi, il s’est réjoui de l’avenir de ce barrage et de ce que le projet va apporter à l’économie nationale.

Le coordonnateur du PDIS, Abdoulaye Ouédraogo, dit être impressionné par cette visite de la délégation parlementaire. Selon lui, la réalisation du projet de construction du barrage de Samendeni est une volonté politique. « Cette visite nous va droit au cœur et nous incite à doubler d’ardeur », a-t-il indiqué.
À l’en croire, le remplissage du barrage en eau n’est que le début du projet. « Après le stockage de l’eau, il reste l’étape de valorisation du barrage », a souligné le coordonnateur.

Ce dernier a aussi noté que dans le mois de novembre, la pêche sera ouverte à la population. Pour le projet d’aménagement, un appel d’offres a déjà été lancé pour aménager 1 500 hectares et « les marchés sont en cours de signature », a-t-il dit.
Lesdits travaux d’aménagement vont commencer très prochainement.

Alassane Bala Sakandé a visité le champ de maïs d’un agriculteur

Au cours de cette sortie, le président de l’Assemblée nationale a visité le champ de maïs de la famille Ouattara, à l’entrée de la commune de Bama. Une manière pour lui d’encourager les producteurs de la région. En effet, M. Ouattara exploite une superficie de cinq hectares avec six hommes et deux femmes.

En termes d’équipements subventionnés de l’État, le producteur a reçu une charrue, un butteur, un pulvériseur, une charrette et une paire d’animaux de traite. Cette année, il a emblavé du maïs, du coton, du sorgho sur les cinq hectares. Pour la récolte, il attend au total douze tonnes de maïs, trois tonnes de sorgho et une tonne de coton. Le compte d’exploitation de ces cinq hectares donne en bénéfice net la somme de 1 803 450 F CFA. La famille Ouattara a reçu les félicitations et encouragements du président Sakandé.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journée communale de reboisement : La ceinture verte de Ouagadougou en voie de réhabilitation
Journée nationale de l’arbre : La Banque de l’union reboise à Loumbila
Journée de l’arbre : La ministre de la Santé reboise au Centre médical de Saaba
Complexe Pô-Nazinga-Sissili : La biodiversité en danger
Environnement : Voici pourquoi vous devez planter des arbres
Foire de l’arbre à Tenkodogo : Zoom sur l’Initiative de la grande muraille verte pour le Sahara et le Sahel
Journée nationale de l’arbre : Le premier prix national remis à la commune de Bissiga
Projet « Pépinière urbaine » de Ougadougou : Une approche inclusive et participative du développement
Nuit de l’arbre : Les lauréats du concours dévoilés au public
« Arbre et éducation pour une économie verte » : La problématique au cœur d’un panel
Foire de l’arbre à Tenkodogo : Trois jours pour faire des affaires
Première édition de la Journée nationale de l’arbre : Un cross populaire pour démarrer les activités
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés