Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le confinement n’est pas une suprématie, c’est être responsable en agissant pour un lendemain meilleur» Sonia Lahsaini

Elections municipales : Françoise Toé invite les électeurs à se départir des illusionnistes

Accueil > Actualités > Politique • • jeudi 12 mai 2016 à 00h30min
Elections municipales : Françoise Toé invite les électeurs à se départir des illusionnistes

Chers (ères) compatriotes

Le 22 mai prochain, vous allez élire les conseillers municipaux, ceux-là qui auront en charge pendant six ans, de gérer vos communes et apporter des solutions aux problèmes quotidiens auxquels vous êtes confrontés. Il s’agit d’un scrutin de proximité. Les conseillers municipaux et les maires sont des élus avec lesquels vous vivez tous les jours. Ils partagent votre quotidien et sont les mieux placés pour trouver avec vous les moyens d’améliorer vos conditions de vie.

C’est pour cette raison que ces élections sont d’une grande importance pour votre avenir. Vous devez choisir des femmes et des hommes qui incarnent les valeurs d’intégrité et de travail. Des femmes et des hommes qui portent de l’attention à vos préoccupations et qui ne sont pas là pour s’enrichir sur votre dos.

Le Mouvement de libération nationale-Burkina Faso (MLN-BF) dont j’ai eu l’honneur de défendre les couleurs lors de la présidentielle de 2015, participe à ces élections. Il présente 598 candidats dans six communes (Bilanga, Sabou, Bobo-Dioulasso arrondissement 6, les arrondissements 4 et 5 de Ouagadougou). Faites leur confiance. C’est en toute transparence, avec vous, dans la justice et le soutien aux plus fragiles qu’ils dirigeront les communes que vous leur aurez confiées.

J’invite les militantes et les militants à se mobiliser autour de nos candidats et à nouer des dialogues francs et directs avec les électrices et électeurs.

Chers (ères) compatriotes, ne vous laissez pas berner par des illusionnistes, ceux qui n’ont de programme que leur prétendue proximité avec le pouvoir en place. L’avenir de votre commune dépend de votre choix le 22 mai prochain.
NAA AN LAARA AN SAARA

Françoise Toé

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Arrestation de Jean-Claude Bouda : Le RENLAC exprime sa satisfaction
Situation sécuritaire dans le Centre-Nord : L’UPC tire la sonnette d’alarme
Burkina : L’ex- ministre de l’énergie, Alfa Oumar Dissa, apprécie son passage au gouvernement et analyse la gestion du Covid-19 !
Politique : La création d’un parti politique par le Dima de Boussouma marque un recul de la démocratie représentative
Politique : Le parti « Notre cause commune » déclare son appartenance à l’opposition politique
Situation nationale : « La tension est à son comble », selon l’Alliance des jeunes pour l’indépendance et la république (AJIR)
Situation de la nation : Tous face à la réalité de l’effritement de la cohésion sociale
Politisation de l’administration : L’opposition exige le démantèlement de toutes les cellules MPP dans les ministères et structures étatiques
Burkina : Voici l’intégralité du discours du Premier ministre sur la situation de la Nation
Situation nationale : « Le peuple a remporté des victoires sur tous les plans », Christophe Dabiré
Assemblée nationale : Le Premier ministre Christophe Dabiré va discourir sur la situation nationale
Eddie Komboïgo et le CDP à l’épreuve de la démocratie
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés