Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nous devrions apprendre à ne pas attendre l’inspiration pour commencer quelque chose. L’action génère toujours de l’inspiration. L’inspiration génère rarement de l’action» Frank Tibolt

Election de Rock Christian Kaboré : Des citoyens de Ouahigouya s’en félicitent et formulent leurs attentes

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Elections 2015 • • mercredi 2 décembre 2015 à 07h09min
Election de Rock Christian Kaboré : Des citoyens de Ouahigouya s’en félicitent et formulent leurs attentes

Après l’annonce des résultats de l’élection présidentielle proclamant Roch Marc Christian Kaboré élu provisoirement Président du Faso, la ville de Ouahigouya est restée en ébullition toute la nuit. Nous avons rencontré quelques citoyens dans la matinée du mardi 1er Décembre 2015 qui ont bien voulu s’exprimer.

Zallé Ousmane, fonctionnaire
Je suis heureux qu’on ait un président élu de façon démocratique. Il faut a priori qu’il rassemble le burkinabè dans la réconciliation. Il faut que le président s’attelle à relever l’économie du pays car nous savons qu’il faut davantage un souffle économique. Il y a aussi les problèmes sociaux comme le prix des denrées alimentaires afin de permettre aux populations de manger à leur fin. Je termine par la question de justice qui doit être au dessus de la mêlée.

Ouédraogo Richard, Agent ONEA
C’est un grand jour pour le peuple burkinabè qui s’est réveillé avec un nouveau président en la personne de Roch Kaboré. Je suis très heureux ce matin et je voudrais que le nouveau locataire du palais de Kosyam soit un homme de consensus, de paix et de dialogue. Je souhaite vivement que tout le peuple le soutienne et accompagne le président démocratiquement élu pour la mise en œuvre de son programme.

Anétiambou Sandra, collégienne
C’est une joie pour moi d’avoir pu à 18 ans participer à cette élection qui a permis à la majorité du peuple burkinabè d’élire M. Roch Christian Kaboré parmi plusieurs candidats. J’ai espoir qu’il va bien diriger le pays, à part cela je voudrais qu’il s’attaque aux difficultés réelles de l’école burkinabè, qu’il fasse construire des universités pour permettre à la génération montante d’acquérir des connaissances utiles pour participer à la construction du Faso.

Abbé Augustin Ouédraogo, Responsable de média
Nous allons souhaiter un bon succès au président fraichement élu. Nous espérons qu’il prendra à bras le corps les différentes observations et préoccupations des populations. Au regard de ce que nous avons vécu sur le terrain au cours de la campagne en tant que homme de média, nous pouvons comme beaucoup l’ont déjà annoncé, dire qu’il y avait une adhésion populaire pour ce scrutin. Nous osons espérer que le président très rapidement va mettre en œuvre son programme de société tout en travaillant pour une véritable cohésion sociale. Notre souhait est que chaque burkinabè contribue à sa manière pour ériger un Burkina réellement favorable à la paix sociale et au développement, et surtout pour que notre pays soit un exemple pour l’Afrique et le monde du point de vue démocratique.

Yonli/Dakissaga Rosine, enseignante à Ouahigouya
J’éprouve des sentiments de satisfaction vu que c’est le choix démocratique du peule qui est fait. Je souhaite bon vent à Roch et je prie pour qu’il ne replonge pas le pays dans les anciennes habitudes ? J’ai une requête qui va dans le sens de la question de santé ou il faut que les agents de santé revoient certaines pratiques déplorables. J’ai été membre d’un bureau de vote, et lorsque je rencontre les femmes de mon âge, mes larmes commencent à couler. Je vois le vrai visage de la pauvreté et il faut que le nouveau président mette la femme au cœur de son programme pour une gestion plus équitable du pouvoir.

Keita SEYDOU, gestionnaire
Depuis hier soir je voyais le président Roch venir, et c’est de façon démocratique qu’il est élu. Je suis très satisfait de son élection et je lui souhaite bonne chance. Je suis sympathisant de ce parti et comme attente, il faut qu’il forme un gouvernement d’ouverture ou toutes les forces vont se réunir pour travailler pour le développement du pays. Je souhaite que l’administration soit réellement dépolitisée. En un mot il faut que le prochain gouvernement s’attaque aux grands axes de son programme de développement avec sincérité car c’est ce programme qui nous a convaincu.

Traoré Alpha dit « Arrêter », Manager d’équipe de football
Moi je rends grâce à Dieu qui nous a donné un nouveau président. Je suis tellement content que les mots me manquent en ce moment pour m’exprimer. Cette victoire me fait dire que le développement du Burkina Faso sera enfin une réalité. J’attends de lui qu’il mette tout en œuvre pour opérer le changement au regard de sa grande expérience et du soutien populaire qui lui a été prouvé le 29 novembre 2015 au Yatenga et où il a été élu à 70,39% selon les décomptes de la CENI.

Sarambé Maurice, élève

C’est la première fois que je vote. Je suis fier d’avoir pu accomplir un devoir civique dans un contexte post insurrectionnel. Félicitation à Roch Kaboré qui j’espère n’oubliera pas les jeunes au cours de son mandat. Que son gouvernement s’attelle à résoudre les problèmes de santé des populations, à lutter contre l’insécurité et le chômage des jeunes.

Koussé Kalifa, Secrétaire à la DPENA/Yatenga
Nous avons aujourd’hui un président qui est démocratiquement élu, donc c’est un président à tous les burkinabè. Comme attentes, je pense qu’il faut une bonne gestion de la chose publique d’une manière générale. De façon spécifique, il faut que le président Roch s’attaque aux grands problèmes sanitaires. Je prends pour exemple le CHR de Ouahigouya qui ne répond toujours pas de son nom. Il faut aussi contrôler les prix des produits de premières nécessités, pourquoi pas les faire baisser. Dans le secteur de l’éducation, il faut solutionner rapidement certains problèmes comme le manque d’enseignants au post primaire, mais aussi les infrastructures.

Propos recueillis par Yann NIKIEMA

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Arrondissement N°4 de Ouagadougou : « Il nous faut être plus civiques, avoir un esprit citoyen et républicain », invite le maire, Issa Anatole Bonkoungou
Commune de Saponé : « Je suis obligé de placer l’intérêt des populations au-dessus de toutes considérations », conçoit le nouveau bourgmestre, Abdoulaye Compaoré
Commune de Bouroum-Bouroum : Koko Momo, élu maire
Vie des communes du Nord : Zogoré a désormais son organe délibérant
Elections municipales : Le Conseil d’Etat a donné les résultats définitifs
Elections municipales complémentaires du 28 mai : Légitimité renforcée pour le MPP
Elections partielles à Zogoré : le MPP Yatenga tire les enseignements du scrutin
Elections municipales dans l’arrondissement 4 : Campagne de sensibilisation pour éviter les reprises
Élections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP vainqueur avec 31 conseillers sur 55
Elections municipales partielles à Karangasso-Vigué : Le MPP et le CDP ont prôné la paix
Elections municipales partielles au Nord : Le MPP largement vainqueur à Zogoré
Elections municipales partielles : A l’arrondissement 4 de Ouaga, les électeurs sont fatigués
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés