Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le Sage donne tous ses soins à la racine. La piété filiale et lе rеsресt еnvеrs lеs suрériеurs sοnt lа rасinе dе lа vеrtu. » Confucius

Situation nationale : Le groupe de l’appel du 9 avril 2015 préoccupé

Accueil > Actualités > Politique • • lundi 6 juillet 2015 à 22h15min

Depuis le 28 juin 2015, la situation nationale est marquée par un regain de tension entre le Premier Ministre Yacouba Isaac Zida et l’Armée nationale sans que l’on puisse en connaitre avec certitude toutes les raisons.

Cette situation, à bien des égards, présente des similitudes avec celles du 30 décembre 2014 et du 4 février 2015 au cours desquelles des rumeurs ont fait état de menaces des éléments du Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP) contre le Premier Ministre.
Le Président du Faso Michel KAFANDO a entrepris de mener des consultations en vue de trouver une solution à la très grave crise qui, cette fois, oppose l’ensemble de l’Armée au Premier Ministre.
Interrogé par la presse sur la crise le 1er juillet 2015, le Chef d’Etat-major général des Armées, le Général Pingrenoma ZAGRE s’était voulu rassurant quant à l’issue des négociations qui étaient en cours.
Cependant, la longueur de la crise nous donne de sérieuses inquiétudes.
En tant que partie prenante à la signature de la Charte de la Transition, les partis du Groupe de l’Appel du 9 avril 2015, se préoccupent de cette confrontation qui pourrait entraver la marche des institutions de la transition, dont la mission essentielle, rappelons-le, est d’organiser des élections de fin de transition libres, transparentes et crédibles.
En effet, des informations concordantes recueillies à ce jour, il apparait que la crise du 30 décembre 2014 entre le Premier Ministre et le RSP était liée à une contestation de nominations dans des fonctions militaires. Celle du 4 février 2015 avait trait au manque de réalisation des accords passés y relatifs.
Contrairement à ces deux précédentes crises qui opposaient le Premier Ministre à son corps d’origine le RSP, cette fois-ci, il s’agit d’une crise qui l’oppose à toute l’Armée, avec à l’origine, une affaire de manipulation.
Le Groupe de l’Appel du 9 avril 2015, pour sa part, tient à affirmer qu’il n’a aucun intérêt à une détérioration quelconque de la situation politique nationale qui puisse remettre en cause le bon déroulement du processus de la transition.
Du reste, il avait signé un appel le 9 avril 2015 pour que les autorités de la transition se départissent de toute forme d’exclusion ou de marginalisation, toute chose qui ne pourrait qu’avoir des conséquences regrettables sur le déroulement et la bonne fin de la transition.
Au regard de la situation présente, le Groupe de l’Appel du 9 avril 2015 contre l’exclusion :

• exprime ses vives préoccupations quant à la persistance de la situation conflictuelle entre le Premier Ministre Yacouba Isaac Zida et l’Armée nationale ;
• invite le Président du Faso à tirer les conséquences qui s’imposent en prenant en compte l’intérêt supérieur de la Nation ;
• exhorte les autorités de la transition à focaliser leurs actions sur l’organisation des élections de fin de transition, comme cela aurait dû être le cas dès l’entame de la transition ;
• exige des autorités de la transition qu’elles se départissent de tout esprit partisan dans le cadre du règlement de la crise actuelle et de tout comportement de stigmatisation ou d’exclusion dans la conduite des affaires de l’Etat ;
• appelle les militants des partis politiques membres du Groupe de l’Appel du 9 avril 2015 à une veille républicaine dans l’attente de futurs mots d’ordre.

Ouagadougou, le 06 juillet 2015

LE GROUPE DE L’APPEL DU 9 AVRIL 2015

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : Le député Tahirou Barry prend le pouls au grand marché de Ouagadougou
Union pour la Renaissance/Parti Sankariste : Un congrès extraordinaire annoncé pour le premier trimestre de 2020
Attaques contre des lieux de culte : l’UPC appelle les leaders communautaires et religieux à renforcer les cadres de dialogues
Crise humanitaire au Burkina : 486 360 déplacés internes à la date du 2 octobre 2019
Burkina : « Si Yacouba Isaac Zida est candidat et président : YES à YIZ ! »
Enquête afro-baromètre : Le Centre pour la gouvernance démocratique affine les questions spécifiques au Burkina
Situation nationale : « Le terrorisme, c’est une culture et il faut d’abord l’accepter, sinon on ne pourra pas lutter contre », avise le porte-parole du MPP, Bindi Ouoba
Affaire charbon fin : « Si le ministre est fautif..., il sera responsable de ses propres turpitudes », réagit Simon Compaoré
Vie politique : « Par ce rapportage des sanctions, le CDP reste encore plus fort », rassure le vice- président, Achille Tapsoba
CDP : La direction politique nationale est en phase avec Blaise Compaoré, selon le vice-président du parti, Achille Tapsoba
Blaise Compaoré aux militants du CDP : « D’autres combats sont encore à mener »
Bachirou Soré, cadre de l’UNIR/PS : « Sankara est perçu comme le deuxième nom du Burkina »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés