Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Le Front de l’est : "Faisons barrière à Blaise Compaoré"

Accueil > Actualités > Opinions • • vendredi 29 octobre 2004 à 07h26min

C’est contre la candidature de Blaise Compaoré pour la présidentielle de 2005 que s’élève"le Front de la Jeunesse contre la candidature de Blaise Compaoré en 2005" de l’Est.

De nombreux jeunes de la région du Gulmu par ma voix saluent le peuple du Burkina Faso. 2005 sera à coup sûr un tournant historique pour notre jeune démocratie, parce que la Constitution qui est le ciment de la paix sociale et le socle de notre société veut être violée par Blaise Compaoré et ses valets. Nous n’avons rien contre l’homme, le frère et le concitoyen, Blaise Compaoré ; par contre, nous ne sommes pas pour sa candidature en 2005.

Le porte parole national, M. Aristide Ouédraogo, est revenu de long en large là-dessus avec des paroles émouvantes pour qu’un sursaut s’opère au sein de la jeunesse. Les deux mandats du président candidat du CDP sont un échec assourdissant. Dans tous les secteurs vitaux de la société, c’est la catastrophe. L’éducation est privatisée avec une volonté manifeste d’étouffer le niveau supérieur. Sur le plan de la santé, nos hôpitaux, plus que jamais, sont devenus de véritables mouroirs. Que dire de l’économie qui traîne le fardeau hideux de la corruption et des détournements divers ? Peut-on encore parler de la justice sans frissonner ? Certainement non. C’est même l’épicentre de la malgouvernance.

Sur le plan sécuritaire, nous sommes en Etat de siège, les brigands règnent et surtout dans notre région, l’est du Burkina. Si nos forces de l’ordre n’ont pas démissionné, elles pactisent avec le diable. Tout cela est couronné par une place d’avant-dernier sur l’IDH/PNUD (Indice du développement humain du Programme des Nations unies pour le développement).

C’est au regard de ce tableau très peu reluisant que nous, membres du Front de la Jeunesse contre la candidature de Blaise Compaoré en 2005 (le Front) de la région de l’Est, interpellons la conscience de tous les Burkinabè encore soucieux du devenir de notre cher pays à se joindre à nous pour faire barrière à Blaise Compaoré et à ses fossoyeurs de la démocratie. Nous voulons que le Burkina Faso nous soit légué en bon état afin que nous le rendions aux générations futures. Deux mandats, c’est ce que notre Constitution donne à tout Burkinabè pour exercer la fonction de président du Burkina Faso.

Vive la paix et la démocratie
Vive tous les partis politiques
Vive le Burkina Faso
Non à la candidature de Blaise Compaoré en 2005
Pour la région de l’Est"

Le porte-parole
Justin Ouoba
70 27 45 99

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Terrorisme : Les populations civiles sont les premières victimes, se désole Boubacar Samba
Burkina Faso : C’est le moment de réussir à construire la cohésion sociale ou périr, estime Elhadji Boubacar
Terrorisme : Un avenir difficile pour le JNIM et l’EIGS
Insécurité : La procédure de flagrant délit est-elle applicable aux actes de grand banditisme ? interroge le magistrat Zakaria Bandaogo
Burkina Faso : Bâtir un nouveau leadership, préconise le journaliste et consultant André Marie Pouya
Burkina : « Pour une réconciliation nationale vraie et sincère, aucun type de justice ne devrait être une fin en soi ! », foi de l’ATR/DI
Renaissance africaine : Un citoyen plaide pour « une Afrique de demain nourrie à la pensée de Cheikh Anta DIOP »
Sommet de N’Djamena : Fin de partie pour les terroristes, exulte Ibrahim Keïta
Limitation des partis politiques : Formons plutôt des « citoyens techniquement compétents et politiquement conscients », avise Ousmane So
Enseignement supérieur : Quelques pistes pour des institutions réellement au service du développement du capital humain
Djihadisme au Sahel : Propagation ou repli ?
Rencontre des pays du G5 Sahel et de la France : La communauté peule du Sahel lance un appel
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés