Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans la vie exactement autant d’occasions spéciales que nous choisissons d’en célébrer.» Robert Brault

Les TIC, un formidable vecteur de développement selon Kader Cissé

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Les NTIC au Burkina Faso : une situation mitigée • • vendredi 11 juin 2010 à 19h50min

Kader CisséAu moment où s’ouvre la Semaine Nationale de l’Internet (SNI), la rédaction du Faso.net a rencontré Kader Cissé, gérant de la société Africom. Créatrice du premier centre d’appel au Burkina, sa société est un exemple de réussite locale dans le domaine des nouvelles technologies. L’occasion de mettre en lumière un secteur qui pourrait être un important vecteur de développement dans les années à venir.

En 2005, Africom ouvrait le premier centre d’appel au Burkina ; aujourd’hui la société compte près de 40 employés. La preuve par l’exemple que dans le domaine des nouvelles technologies, le Burkina Faso a lui aussi sa carte à jouer. C’est d’ailleurs le message que souhaite porter Kader Cissé, le gérant de la société.

Selon lui, le Burkina Faso doit miser sur les services liés aux nouvelles technologies pour créer des emplois et se développer. « Le Sénégal, le Maroc, le Mali, profitent des délocalisations occidentales dans le domaine des services, alors pourquoi pas le Burkina ? »

Ce ne sont d’ailleurs pas les idées qui manquent chez Africom. Ainsi, l’entreprise s’est lancée récemment dans la vidéosurveillance et s’apprête à commercialiser des ordinateurs sous sa propre marque. Mais, ce sont vraiment les centres d’appels que la société souhaite développer. Kader Cissé y voit une formidable manne d’emplois potentiels.

Outre les retombées économiques et les économies d’échelles, notamment pour les administrations, les centres d’appels pourraient également apporter beaucoup à la population burkinabè. « Il y a un véritable besoin ici. Les centres d’appels sont un formidable moyen d’informer toute la population, où qu’elle soit. Il peut s’agir de renseignements administratifs, mais aussi de campagnes d’information dans le domaine de la santé, de l’éducation… »

Pour que tous ces projets puissent aboutir, Kader Cissé attend maintenant des engagements politiques allant dans ce sens. Il regrette par exemple que le prix d’accès à Internet soit aussi élevé, ne permettant pas à tous de se connecter facilement. Saluant des initiatives comme la semaine de l’internet, il rappelle « qu’Internet n’est plus un luxe mais une nécessité pour se développer. Le Burkina Faso doit suivre le mouvement. Aux autorités de l’impulser et de le faciliter. »
Gageons que son message soit entendu.

Moussa Diallo et Céline Landreau (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information : Le message de la ministre du Développement de l’économie numérique et des Postes
TIC Champion : Testez vos connaissances en TIC et gagner des motos
TIC Champion : Testez vos connaissances en TIC et gagner des gros lots
Yam Pukri, l’intelligence et l’ouverture au service des TIC
Journée Burkinabè sans Papier : Les TIC réussiront-ils à avaler le papier ?
Semaine nationale de l’Internet : Les TIC pour faciliter les échanges commerciaux
Les TIC, un formidable vecteur de développement selon Kader Cissé
Semaine nationale de l’Internet : Le e-commerce à l’honneur
Développement des TIC au Burkina : Pour une plus forte implication de l’Etat
Semaine nationale de l’Internet : La communication pour le développement épluchée
Semaine nationale de l’Internet : Mettre les TIC au service de la décentralisation
Semaine nationale de l’Internet : 5000 nouveaux utilisateurs attendus
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés