Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Le travail n’épouvante que les âmes fаiblеs. » Louis XIV

CENI : Le retrait des cartes d’électeurs prévu pour octobre

Accueil > Actualités > Politique • • vendredi 21 mai 2010 à 03h40min

Moussa Michel Tapsoba, président de la CENI

Suite aux deux phases de recensement électoral, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) procède à présent au traitement des données recueillies sur le terrain. Afin de permettre de mieux appréhender les étapes et les enjeux de cette phase consacrée à la confection de la liste électorale nationale, la CENI a organisé le jeudi 20 mai 2010, dans la salle des fêtes de Ouaga 2000, une visite guidée à l’attention des médias.

Débuté le 26 avril 2010, il avait été prévu 6 semaines pour l’établissement de la liste électorale nationale. A cet effet, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a organisé le jeudi 20 mai dernier, dans la salle des fêtes de Ouaga 2000, une visite guidée en vue de permettre aux médias d’appréhender les étapes et les enjeux de cette phase du processus électoral. Cette visite a débuté par un briefing du directeur de l’information et du fichier électoral, Nouroudine Tall. Il est d’abord prévu, explique-t-il, une première salle où sont centralisées les listes électorales qui sont venues du terrain. Ensuite, le secrétariat administratif procède au traitement de ces listes et c’est au tour des agents de remplissage, de procéder à l’établissement de fichiers d’inscription.

Enfin, ces fiches sont acheminées au niveau du scanner pour vérification. Pour ce faire, la constitution du fichier électoral, poursuit-il, comporte trois phases : la centralisation des listes électorales issues du recensement, la transcription de ces listes des registres vers les formulaires et la constitution proprement dite du fichier électoral. Par ailleurs, outre le fait que la CENI envisage de faire des cartes d’électeurs avec photo, l’innovation majeure par rapport aux années passées est l’introduction par la CENI du scanner pour l’établissement de la liste électorale. En effet, selon Nouroudine Tall, "vu le temps qui nous est imparti, on ne pouvait pas espérer encore 8 mois ou un an pour constituer le fichier électoral. Il s’est agi pour nous de penser à d’autres méthodologies qui pouvaient nous permettre d’aller plus vite.

Ou alors envisager de créer des fichiers appelés fiches d’inscription individuelle d’électeur. Une fois ces fiches remplies, elles sont passées au scanner qui va remplacer la saisie brute qu’on avait l’habitude de faire". Le scanner, assure-t-il est fiable à 100% et a une capacité de production de 5000 formulaires par heure. Et en cas de problème au niveau du remplissage de fiches électorales, les agents superviseurs viennent au niveau du secrétariat administratif pour demander la conduite à tenir, a laissé entendre Gnoumou Kani Gaston, responsable du secrétariat administratif. D’abord à l’étape de la transcription des listes électorales, Nouroudina Tall situe la période de retrait des cartes d’électeurs courant octobre.

Ça grogne

Le matin du jeudi 20 mai 2010, s’est tenu devant la salle des fêtes de Ouaga 2000, un mouvement de mécontentement des agents de remplissage de la CENI. Motif ? Ces derniers voulaient rencontrer d’abord le président de la CENI avant de commencer le travail. Ce serait à propos d’une avance sur leur rémunération qu’ils devraient normalement percevoir à la fin de leur contrat et qui leur avait été promise pour le début de la semaine. Las d’attendre, ces derniers ont décidé de cesser le travail et d’exiger des explications par rapport à ce retard.

Timothée N. ZOMBRE (Stagiaire)

Le Pays

Vos commentaires

  • Le 21 mai 2010 à 10:36, par Thor En réponse à : CENI : Le retrait des cartes d’électeurs prévu pour octobre

    Toujours été comme ça ! si les ga manisfestaient pas c’était fini le job fini chacun se taille. Et c’est les mêmes personnes qui vont s’assoier dire que les jeunes ne veulent pas de boulot. Mais on travaille pour payer mouton et non pas travailler pour être mouton. Faut les payer ! Sinon....

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai 2010 à 10:57, par KGB En réponse à : CENI : Le retrait des cartes d’électeurs prévu pour octobre

    Monsieur le journaliste, tu as presque raté ton article.ou bien tu as fait exprès ou bien tu es ignorant.la vsite guidée c’éatit pour voir le travail que font les opérateurs de saisie. amintenant qu’ils ont trouvés ces gens en grève, la visite a été désorientée vers le service administratif.alors ce qu’il fallait dire si tu avais été attentif mon chre journaliste, c’est que tout simplemnt la visite n’a pas eu lieu mais puisque la ceni vs a fait déplacer, on ne pouvait pas vous renvoyer comme ça donc on vous a laisser visiter des locaux simplement.sinon, tu imagines le scandale que ça aurait provoqué.ce n’est pa sjuste de ta part de venir parler de la visite en large comme si elle avait eu lieu normalement et de parler de la grève seulement en quelques lignes et à la fin en plus.tu as dû remarquer que le président de la ceni lui même n’est pas venu à la visite, c’est parce qu’il a été avertit du mouvement.puisque tu es un stagiaire, tu as toutes mes excuses.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2010 à 02:17, par pip En réponse à : CENI : Le retrait des cartes d’électeurs prévu pour octobre

    Mais ce Monsieur la mem c un pasteur non ? Apparament il a perdu de lui les fideles ? Ou bien il fait tjs mais un peu un peu ? He mon Dieu !

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai 2010 à 04:11, par Zindà Bé En réponse à : CENI : Le retrait des cartes d’électeurs prévu pour octobre

    Les journalistes burkinabé font toujours preuves d’amateurisme dans leur travail. Ils étaient sur les lieux pour tapage et intoxication médiatique et ont été incapable d’investiguer pour une bonne information.L’objet de la revendication n’a jamais un problème d’AVANCE mais un problème TECHNIQUE. Aussi la visite guidée avait déjà été faite bien avant le 20 Mai cher JOUGNALISCI

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Covid-19 : Le CDP propose des mesures sociales pour aider les populations
Lutte contre le COVID-19 : Le soutien de l’Alternative patriotique panafricaine/Burkindi (APP/ Burkindi) à l’ensemble des Forces-vives de la nation burkinabè
Gouvernance en Afrique : Quand les forces « invisibles » dictent leur Loi !
Politique : L’UPC en deuil
Coronavirus : PDIS-LAAFIA transforme ses activités politiques en campagne de sensibilisation et de distribution de kits de protection
Pandémie de coronavirus : Des partis politiques confinés au télétravail et à l’adaptation !
Burkina : Le conseiller spécial du président du Faso, Louis Armand Ouali, crée un parti politique, le Rassemblement pour le Burkina (RPB)
Processus électoral au Burkina : Une formation pour mieux impliquer les personnes handicapées
CDP : Trois prétendants pour la présidentielle de novembre 2020
Nécrologie : L’UPC annonce le décès de la députée Rose Marie Compaoré/Konditamdé
Exclusion sociale des femmes : Les députés du Bazèga s’en préoccupent
Politique : « Le président Blaise Compaoré est notre boussole », dixit Abdoul Karim Baguian dit Lota, militant du CDP
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés