Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le confinement n’est pas une suprématie, c’est être responsable en agissant pour un lendemain meilleur» Sonia Lahsaini

Yayi Boni au Burkina : « Nos relations sont très …très bonnes »

Accueil > Actualités > Politique • • vendredi 8 mai 2009 à 04h32min

Le président du Bénin, Yayi Boni, était dans nos murs hier, 7 mai 2009. A sa descente d’avion, il a fait remarquer qu’il est venu faire avec son homologue du Burkina un tour d’horizon des problèmes de la sous-région. Cette déclaration ne peut occulter, cependant, l’idée selon laquelle le différend frontalier entre les deux pays dans la zone de Koualou devrait très probablement figurer dans le menu des échanges.

A l’aéroport international de Ouagadougou, à sa descente d’avion, le président béninois, Yayi Boni, a utilisé le superlatif absolu « très » quatre fois pour qualifier l’état des relations entre son pays et celui des Hommes intègres. « L’axe Cotonou-Ouaga se porte très très très très bien », a-t-il dit. C’était aux environs de 11h00 que le visiteur de marque est arrivé à bord d’un coucou estampillé HS25BRAVO. L’attendait au tarmac de l’aéroport, son homologue du Burkina qui l’a gratifié de très chaudes accolades.

Un accueil à l’image de celui qu’il avait reçu lors de sa dernière visite, le 1er mars 2009, avec Faure Gnassingbé, à Ouagadougou. Pendant ce séjour, le FESPACO, les questions sous-régionales, les rapports opposition et pouvoir au Togo, les réformes politiques et institutionnelles et … le différend frontalier de Koualou avaient meublé ce séjour commun de quelques heures.

Il y a de fortes chances que cette fois-ci encore, ce dossier soit au menu des échanges. Certes, il ne faut pas beaucoup dramatiser mais, il faut reconnaître que le différend frontalier à Koualou demeure le grain de sable qui coince toujours les rouages de la machine diplomatique entre les deux pays. Le Bénin et le Burkina Faso partagent plus de 300 kilomètres de frontière. Environ sept kilomètres font l’objet du litige qui porte sur une portion de terre de 68 km2 abritant la localité sus-citée, où des rixes éclatent souvent entre les habitants de l’est du Burkina et ceux du nord du Bénin.

Espérons que des multiples rencontres, à l’image de celle d’hier, une solution sera trouvée le plutôt possible, pour le plus grand bonheur de nos populations. Toujours est-il que l’esprit de concorde semble être présent dans le cœur du visiteur de marque. Lui, qui a fait cette sortie ayant visiblement comblé d’aise son accueillant : « Je suis venu à la source de la sagesse et de l’expérience de mon grand-frère ».

Issa K. Barry

L’Observateur Paalga

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Arrestation de Jean-Claude Bouda : Le RENLAC exprime sa satisfaction
Situation sécuritaire dans le Centre-Nord : L’UPC tire la sonnette d’alarme
Burkina : L’ex- ministre de l’énergie, Alfa Oumar Dissa, apprécie son passage au gouvernement et analyse la gestion du Covid-19 !
Politique : La création d’un parti politique par le Dima de Boussouma marque un recul de la démocratie représentative
Politique : Le parti « Notre cause commune » déclare son appartenance à l’opposition politique
Situation nationale : « La tension est à son comble », selon l’Alliance des jeunes pour l’indépendance et la république (AJIR)
Situation de la nation : Tous face à la réalité de l’effritement de la cohésion sociale
Politisation de l’administration : L’opposition exige le démantèlement de toutes les cellules MPP dans les ministères et structures étatiques
Burkina : Voici l’intégralité du discours du Premier ministre sur la situation de la Nation
Situation nationale : « Le peuple a remporté des victoires sur tous les plans », Christophe Dabiré
Assemblée nationale : Le Premier ministre Christophe Dabiré va discourir sur la situation nationale
Eddie Komboïgo et le CDP à l’épreuve de la démocratie
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés