LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Jazz à Ouaga 2009 : C’est parti pour dix jours de soirées riches en sonorités blues et jazz .

Publié le mardi 28 avril 2009 à 01h26min

PARTAGER :                          

La 17èmè édition de Jazz à Ouaga a débuté ce vendredi 24 avril 09 dans la salle du Centre Culturel Français Georges Méliès de Ouagadougou devant une foule des grands jours. Cette première soirée à été dirigée de main de maître par le violoniste français Didier Lockwood.

Didier Lockwood, David et Thomas Enko, Caroline Kajacski, Yasmine Solar, Nouss Nabil, tel a été le menu de la première soirée du festival Jazz à Ouaga 2009. La soirée dirigée de main de maître par le célèbre violoniste français a tenu toutes ses promesses au regard des acclamations nourries d’un public connaisseur majoritairement composé d’expatriés.

Accompagné par sa femme et ses deux fils David et Thomas respectivement chanteuse classique ,trompettiste et pianiste , le violoniste français a tenu la salle du grand Méliès en liesse. Le public, fin connaisseur, a pu déguster des chansons tantôts issus du répertoire bien fourni du musicien, tantôts interprétées avec maestria par Didier Lockwood accompagnés de musiciens burkinabé et d’ailleurs.

Les mélomanes ont eu droit à des interprétations de grands classiques du jazz dont John Coltrane, Miles Davis et bien d’autres.
Le duo de Didier Lockwood et du musicien burkinabé Nouss Nabil a une de fois plus permis de comprendre la relation entre le jazz et la musique africaine cette musique où le jazz puise son inspiration.

C’est d’ailleurs pour cette raison que se tiendra pour la première fois en Afrique le Django d’or, une compétition qui permettra de récompenser les meilleurs jazzmen d’Afrique. A l’initiative de Didier Lockwook, Cette première édition se tiendra en 2010 en marge de la 18ème édition du festival Jazz à Ouaga.

La cérémonie de lancement de cette 17ème édition s’est déroulée en présence de certains membres du gouvernement burkinabé.et de certaines institutions présentes dans notre pays.

Marie-Chantal Bouda

Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 28 avril 2009 à 16:09, par patrick En réponse à : Jazz à Ouaga 2009 : C’est parti pour dix jours de soirées riches en sonorités blues et jazz .

    Bonjour

    il s’agit de Caroline CASADESUS et non Caroline Kajacski, et de Yasmine ISSOLA et non Yasmine Solar qui participaient à la première soirée du festival Jazz à Ouaga 2009.

    en esperant que vous pourrez rendre à César etc.

    • Le 29 avril 2009 à 12:38 En réponse à : Jazz à Ouaga 2009 : C’est parti pour dix jours de soirées riches en sonorités blues et jazz .

      Bonjour
      Il parait que les conséquences de la crise finacière internationale se font sentir sur Jazz à Ouaga...Je comprend pourquoi les journaliste ne se bousculent pas pour écrire sur ce festival noble qui permet aux burkinabè de voir a moindre coût de grands musiciens de notoriété internationale..^même le ministre Savadogo tout parrain qu’il est a préféré les salonclimatisé des KUNDé où il il espérait une fois de plus cotoyer la première Dame..Le gombo et les calculs politiciens tuent la culture. A bon entendeur... Bon festival de jazz

 LeFaso TV