Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’EST plus facile d’enseigner que d’éduquer, parce que pour enseigner il suffit de savoir, alors que pour eduquer vous devez l’être» A.Hurtado

JAZZ A OUAGA 2009 DU 24 AVRIL AU 02 MAI

Accueil > Actualités > Culture > JAZZ A OUAGA 2009 : Du 24 avril au 02 mai • • jeudi 19 mars 2009 à 10h44min

JAZZ A OUAGA 2009, c’est :
- le Festival de jazz et des musiques associées
- La Caravane du jazz ou la musique au cœur du Burkina ; 3ème Edition
- Jazz Performance 2009 » ; 2ème Edition du concours de musique
- le projet "Jazz-fusion-Rap" ou "Jazz-Hop"

II.1 : le Festival de jazz et des musiques associées

Pendant 10 jours, des artistes de renommée internationale se succéderont sur les différentes scènes du festival pour des soirées riches en sonorités blues et jazz.

Il s’agit de :
1. Didier LOCKWOOD (France)
2. Tcheka (Cap-vert)- Prix Découvertes RFI 2006
3. Cheick Tidiane Seck (Mali-France)
4. Blues Band (Suisse)
5. Mali Project Trio (Allemagne-Mali)
6. Uppertunes Trio (Hollande)
7. Steve HOUBEN (Belgique)
8. Trio Ivoire (Allemagne-Côte d’Ivoire-Hollande)
9. ET bien sûr tous les groupes musicaux burkinabé évoluant dans la tendance

II.2 : La Caravane du jazz ou la musique au cœur du Burkina ; 3ème Edition

Dans son souci d’aider les autorités administratives à l’édification d’une vie culturelle dans leurs villes, jazz à Ouaga continue son odyssée dans le Burkina profond.
Et eu égard au grand succès qu’a connu l’opération "jazz-Caravane" lors des éditions 2007 et 2008, nous la renouvelons cette année.
Et pour bien coller au thème de cette 17ème Edition, il s’agira d’organiser des ’’excursions’’ musicales.
C’est pourquoi le choix des villes qui recevront la Caravane s’est faite sur la base de leurs richesses et potentialités touristiques.

Bobo-Dioulasso, Banfora, Dori, Gorom-Gorom, Dano et Gaoua seront nos destinations cette année.

En plus de créer une fête musicale dans ces contrées par la réalisation d’un concert professionnel, nous tenterons d’y coupler des visites touristiques sous forme de package "concert-randonnée", le podium des concerts se déployant sur un lieu touristique.
Les sites retenus sont :
-  Banfora : les cascades de Karfiguela
-  Dori et Gorom-Gorom : les dunes de sable
-  Dano - Gaoua : les ruines de Loropéni

En partenariat avec des agences de tourisme, une stratégie adéquate sera mise en place afin d’intéresser le plus grand nombre de ’’mélomanes-touristes’’ à l’opération afin de ’’vendre’’ le concept.
En pratique, le jazz-caravane sera couplée à une caravane touristique ; les soirées de concert seront précédées de visites de sites.

II.3 : « Jazz Performance 2009 » ; 2ème Edition du concours de musique

L’engouement suscité par la 1ère édition de jazz-performance (plus de 20 groupes postulant) et l’émulation constatée nous amènent à rééditer cette opération.
« Jazz Performance 2009 » continuera de mettre en valeur les jeunes talents musicaux qui se sont fixé le défi de se constituer dans un esprit de ’’groupe’’.
Lors de la présélection, un accent sera mis sur les instrumentistes émergents et méconnus et sur les ensembles des villes de l’intérieur du Burkina.
Ceci en vue de leur offrir un tremplin pour un début de professionnalisation.

II.4 : le projet "Jazz-fusion-Rap" ou "Jazz-Hop"

Ce projet est une résidence de création dénommée « Jazz fusion Rap ».
Il consiste à regrouper pendant 2 semaines autour de 4 créations, des artistes professionnels de tendance ’’jazzy’’ et des rappeurs-slamers, chacun unique et original dans son domaine.

A travers cet échange, nous espérons faire naître un répertoire aux colorations musicales extraordinaires à cheval entre le jazz et la musique urbaine hip-hop.
Notre constat part du fait que le jazz est une musique particulière sans beaucoup de paroles.
Et le hip-hop est par essence une musique de dénonciation, de revendication politique et sociale, donnant donc une large place à la parole, au texte.

Le but est d’atteindre une fusion à l’encontre de tous les classicismes, qui fait que le jazz se mélange au rap avec hardiesse et talent.
Les voix sont dures et tranchées pendant que les notes scandent un rythme jazzy.

Il sera fait appel à ce que la scène jazzistique burkinabé compte de meilleurs instrumentistes (Eugène Kounker Band), ainsi qu’à des slameurs-toaster hip-hop comme Smokey et à des DJ.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés