Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne vous laissez pas éteindre, vous ne savez pas pour qui vous êtes lumière. »  Igor Markvitch

15-Octobre : La peau dure

Les idées reçues ont la peau dure, c’est connu. Plus encore, au Burkina Faso, lorsqu’apparaît une analyse tendant à accréditer une thèse, peine perdue pour celui ou ceux voulant ramer en sens inverse.

Selon une idée en vogue depuis quelque temps, il s’impose dans le paysage politique une guéguerre autour de la date du 15 octobre. On a beau chercher on ne voit pas bien ce pourquoi, il y aura aujourd’hui une telle querelle puisque depuis 1987, il y en a jamais eu.

L’une des raisons est que cette date n’a pas été retenue comme fête au Burkina et en dehors desdits Sankaristes se rendant sur la tombe du défunt président,pas d’autres sensibilités de notre pays ne disent mot, ni ne manifestent.

C’est donc un moment d’introspection et même 20 ans après, il ne saurait en être autrement. Le Burkina aurait à gagner dans une telle célébration parce que cette date est d’abord un échec des révolutionnaires et il leur revient de savoir en tirer toutes les leçons, par cet arrêt deux décennies plus tard.

Le fait de s’être engagé sur la voie de l’ouverture, de dire que les révolutionnaires c’est d’abord permettre l’expression de tout le monde fut-il oui ou non une bonne chose ? Quelles peuvent être les choses positives à en tirer et quelles en ont été les limites et quelles voies possibles d’amélioration à explorer ? Autant de questions pertinentes, qui obligent à dire que seuls veulent attribuer à cette date une querelle, ceux qui se refusent au bilan de l’ouverture politique.

Et puis à notre avis, si une date est à quereller, c’est bien le 4- Août parce que là, les Burkinabè furent vraiment divisés. Alors le 15 octobre pour ce qu’il fut ne divise pas puisqu’il aura permis de réunir les Burkinabè autour du 5-Août et du 11-Décembre. Et ça, même les Sankaristes ne peuvent le nier. Le reste, c’est de la littérature de cabaret.

S.K

L’Hebdo

Vos commentaires

  • Le 15 septembre 2007 à 13:15 En réponse à : > 15-Octobre : La peau dure

    ecoutez MR ; laisser ce type de debat a ceux qui ont connu la revolution en live ; car a son temps vous n’avez pas boucler vos 15ans , dont trop jeune pour une comprehension politique. surtout quand vous parlez de l’echec des revolutionnaires ; pouvez vous indexe un seul de ses predatores d’aujourd’hui qui n’etait pas 100/100 revolutionnaire ?

    Répondre à ce message

    • Le 15 septembre 2007 à 18:45, par Tienfora En réponse à : > 15-Octobre : La peau dure

      Il est hasardeux de parler de l’échec des révolutionnaires ! La révolution n’a pas échoué, elle a été prise en otage par des individus aux desseins inavoués au départ, mais élucidés avec le temps. Dans le groupe des révolutionnaires, il y avait deux tenances qui se dégageaient. 1) les vrais révolutionnaires mus par des idées progressistes, intègres et loyaux, 2) Les révolutionnaires éconduits par la panse et l’enrichissement rapide et illicite. Ces derniers avaient interet à en découdre avec les premiers pour avoir droit de citer. Aujourd’hui, le résultat est là plus de 90% du pouvoir de Compaoré sont des ex-révolutionnaires, des révolutionnaires ayant troqué la révolution et le bonheur du peuple sur l’autel des interets égoistes et sombres. Le 15 octobre est là reste graver dans les mémoires, n’en déplaise à ceux qui luttent pour l’oubli de cette date fatidique, changeait et bouleversa l’avenir de toute une masse au profit des requins-blancs prechants dans de l’eau douce.

      Répondre à ce message

      • Le 16 septembre 2007 à 09:35 En réponse à : > 15-Octobre : La peau dure

        Cher Tienfora,

        Je suis un peu déçu par votre message. Je dis un peu, donc j’ai espoir.....
        Il faut que nous sachions, raison gardée, nous tourner inexorablement vers l’avenir avec sérénité. L’Etat de droit sera incontestablement le moteur de cette évolution. Vous avez compris que je ne voulais plus revenir sur cette période noire de notre histoire, qui demeure tout de même notre histoire, celle du peuple burkinabé. Je vous propose de jouer notre partition, en complément de cette histoire, mais autrement, dans l’Etat de droit. Me Kéré, France.

        Répondre à ce message

      • Le 16 septembre 2007 à 15:55 En réponse à : > 15-Octobre : La peau dure

        Honnetement, ce n’est pas de l’ honneur du pouvoir a chercher a celebrer a sa facon le 15 octobre. C’est a la limite de l’ indecence. Ca manque de maturite politique. C’est tout simplement inelegant. Il ne faut jamais chercher a obliterer la memoire collective de l’ histoire. C’est le contraire que l’ on recolte. Le pouvoir semble oublier que ts les Burkinabe n’etaiemnt meme pas pr Sankara meme si le denouement du 15 octobre nosu rappelle les pages les plus sombres de la barbarie humaine. Mais en jouant a ce jeu, le pouvoir peut les revulser. Qu’est-ce qui coutait au pouvoir de laisser faire quitte a ne meme pas augmenter la publicite sur l’ evenement ? Mais comme on a affaire a des bagarreurs qui ns dirigent et qui malheuresuement se prennent pr des politologues sortis tout droit de la cuisse de Jupiter, voila le spectacle qu’ un povoir s’ offre. Un pouvoir qui somme toute n’est meme pas en danger. En decidant de mettre sous boisseau la mort de Sankara le 15 octobre c’est une tache blanche qu’ ils collent sur un tableau autrement bien noir. Memes les aveugles verront.

        Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2007 à 16:24, par le visionnaire En réponse à : > 15-Octobre : La peau dure

    J’ai été attiré par le titre de l’article. "La peau dure" mais j’ai été très déçu de n’avoir rien appris de l’ecrit de SK.
    Vraiment ! qu’est ce que vous avez dit ? Rien du tout, du verbiage, des mots et des phrases alignés c’est tout.
    j’ai beau ramassé toutes mes ressources intellectuelles pour essayer de piper quelque chose, rien ! sinon une seule idée, ne vous bagarez pas autour du 15 octobre. mais qui fait la bagarre ? les sankaristes ? eux qui de toute façon célèbre cette journée depuis 20 ans ?. Il faut dire les choses, ce sont les gens du pouvoir et le CDP qui cherchent la bagarre, eux qui sont entrain de mettre de serieux batons dans les roues des sankaristes, eux qui n’ont jamais fait quoi que ce soit le 15 oct, subitement ! ils célèbrent les 20 ans d’un regime aussi prédateur que celui de Blaise Compaoré.
    Si vous n’avez rien à dire, n’écrivez rien ok !

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre 2007 à 23:14, par KgB En réponse à : > 15-Octobre : La peau dure

    Vous faites bien de parler de litterature de cabaret. Pour une fois personne ne vous contradira.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés