Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez.» Jésus de Nazareth

Téléphonie mobile : Le ministre Thiombiano visite Celtel

Accueil > Actualités > Multimédia • • vendredi 16 avril 2004 à 18h24min

Emilienne Macauley

Le 8 avril dernier, Justin Thiombiano, ministre des Postes et Télécommunications, a rendu visite à la société de téléphonie mobile Celtel. Il était accompagné de Mathurin Bako, directeur général de l’Autorité Nationale de Régulation des Télécommunications (ARTEL), de Arthur Kafando, j directeur général de la Société Nationale des Postes (SONAPOST) ainsi que de proches collaborateurs. Après sa visite, Justin Thiombiano a adressé quelques mots d’encouragement à l’ensemble du personnel.

Justin Thiombiano :

" J’avais depuis longtemps souhaité effectuer cette visite. Ce que j’ai vu ce matin me permet de comprendre mieux pourquoi Celtel est très présente au Burkina Faso. Je suis de loin les activités de cette société. Au nom de l’ensemble "du ministère et du gouvernement, j’adresse toutes mes félicitations à Celtel et je l’encourage à poursuivre sur cette voie. Je l’encourage parce qu’elle a un cahier des charges assez serré. Le directeur général de l’Autorité de régulation a certainement rappelé les engagements que Celtel doit tenir par rapport au cahier des charges, c’est-à-dire que d’ici 2005, elle doit avoir couvert l’ensemble des villes d’au moins 10000 habitants.

D’après ce que j’ai vu, Celtel a la capacité technique et financière de le faire. Compte tenu du fait qu’elle est techniquement rattachée au ministère des Postes et Télécommunications, le secrétaire général du ministère la suivra de près pour qu’on puisse avoir, au début de chaque année, ses programmes et les rapports d’activités, comme cela se fait à Telecel et à Telmob. Ces rapports et programmes seront communiqués au chef du gouvernement.
Tous mes encouragements à votre personnel de Celtel »


Emilienne Macauley,Directeur général de CELTEL : "Un peu plus de compréhension du ministère"

Emilienne Macauley, directeur général de CELTEL donne ses impressions après la visite du ministre.

Le "Pays" : Dans quel cadre inscrivez-vous cette visite ?

Emilienne Macauley : Nous l’inscrivons dans le cadre d’une visite de travail parce que le ministre des Postes et Télécommunications est notre ministre de tutelle. Puisqu’il l’est, il est
par conséquent normal, même souhaitable qu’annuellement, il effectue une visite pour voir l’évolution de la société dont il a quand même la responsabilité.

Aviez-vous un message particulier à lui adresser ?

Pour nous, ce qui était important, c’était que le ministre constate l’évolution de la société, qu’il constate que nous avons un personnel jeune, dynamique, formé et qui s’accroît. Car, au lancement de Celtel en l’an 2001, nous avions 45 employés. Aujourd’hui, nous sommes à plus de 133 agents. Nous souhaitions qu’il constate cette évolution non seulement sur le plan des ressources humaines, mais également sur celui des ressources techniques, étant donné que nous avons beaucoup évolué depuis la date d’ouverture de la société le 1er janvier 2001.

Qu’attendez-vous de la visite du ministre ?

Un peu plus d’ouverture, de soutien et de compréhension du ministère car, quand ils savent ce qu’on fait, il est évident que si nous leur demandons notamment des partages de sites, ils nous comprendront parce qu’ils verront que nous avons fait des investissements de taille.


Celtel en quelques chiffres

Celtel veut s’imposer comme "la première marque panafricaine connue et reconnue". Au plan national, elle entend "maintenir sa position de leader". Améliorer la performance de son service clientèle et
élargir son réseau de distribution (elle investira 7 milliards) figurent parmi les, missions qu’elle s’est fixées.

A ce propos, elle compte, d’ici fin 2004, couvrir 50 villes du Burkina. Pour l’heure, le nombre d’abonnés s’élèvent à 150 000. 150 personnes travaillent à relever les défis de la société.

Celtel peut s’enorgueillir de participer au développement socio-économique du Burkina dans la mesure où 2800 emplois indirects ont été créés. Aussi sa contribution évolutive à l’Etat est de 3,3 milliards de FCFA.
Quant à l’évolution cumulative des investissements réalisés en FCFA, elle est de 32 milliards.

Chelck Beldh’or SIGUE
Le Pays

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Fonds d’appui à la presse privée (FAPP) : Les bénéficiaires sont rentrés en possession de leurs chèques
Régulation des médias au Burkina : Bientôt un siège régional du CSC à Ouahigouya
Régulation des communications électroniques : L’ARCEP échange avec le monde judiciaire à Koudougou
12es Universités africaines de la Communication de Ouagadougou : Le comité d’organisation et le conseil scientifique installés
Affaire espionnage Pegasus : « Je ne pense pas que le Burkina utilise ce logiciel », rassure l’expert Youn Sanfo
L’Évènement du 25 juillet 2021 est disponible !
Sécurité informatique au Burkina : E-Service SA outille des informaticiens en gestion de menaces
Prix Galian : Voici les réformes attendues pour les prochaines éditions
Code promo 1xBet Burkina Faso - Comment obtenir ?
24e Nuit des Galian : Pas de Super Galian en 2021 !
Burkina Faso : Le ministère en charge de l’Economie numérique passe en revue ses projets et programmes
Développement des compétences en TIC : Un schéma directeur pour de meilleurs résultats dans l’éducation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés