Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les enfants commencent par aimer leurs parents. En grandissаnt, ils lеs jugеnt, quеlquеfοis ils lеur раrdοnnеnt.» Oscar Wilde

Lutte contre la corruption : La Banque mondiale forme les journalistes africains

Accueil > Actualités > Multimédia • • vendredi 20 février 2004 à 07h40min

Depuis le 2 février 2004, l’Institut de la Banque mondiale en collaboration avec le Centre Wanad (Bénin) organise des séances de formation à distance en journalisme d’investigation et économique à l’intention des professionnels africains de l’information. Une vingtaine de journalistes burkinabè bénéficient de cette formation tous les mardis et jeudis depuis Washington et ce, jusqu’au 2 mars 2004.

Pour la énième fois, la Banque mondiale apporte sa contribution à la promotion de la bonne gouvernance et l’éradication de la corruption dans les pays africains. Les hommes et femmes de médias africains bénéficient depuis début février 2004, de cours à distance sur le journalisme d’investigation d’une part et sur le journalisme économique, d’autre part.

Les cours se déroulent en séance de 3 heures (2 heures par vidéoconférences et une heure de préparation) pendant quatre semaines consécutives. Deux groupes A et B sont concernés par la présente formation qui comporte des séances de théorie et de travaux pratiques visant à aider les participants à améliorer leurs compétences professionnelles.

Onze pays francophones d’Afrique sont intéressés par cette formation. Le Bénin, le Burkina Faso, la RD Congo, la Côte d’Ivoire, Madagascar, la Mauritanie et le Sénégal forment le groupe B bénéficiant des séances du mardi et du jeudi. Le Cameroun, le Niger, le Tchad et le Togo constituent le groupe A pour les séances du lundi et du mercredi.

L’engouement des journalistes burkinabè

Au Burkina Faso, les cours à distance ont lieu à la représentation de la Banque mondiale à Ouagadougou. Les journalistes semblent accorder de l’intérêt à cette initiative de la Banque mondiale, au regard de l’assiduité permanente des bénéficiaires et de leur sérieux au moment des séances de formation. Les cours qui s’étendent sur un mois, visent à renforcer les capacités des journalistes dans la collecte documentaire, la conduite d’une interview de nature investigatrice, la recherche de l’information sur Internet et le traitement de l’information économique.

Pour la Banque mondiale, la société civile et les médias peuvent jouer un rôle important dans la création et le maintien d’une atmosphère qui décourage la fraude et la corruption dans la vie publique, d’où l’intérêt de cette formation qui sera sanctionnée par des attestations.

Enok KINDO
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
TECNO Mobile lance le SPARK 5 équipé de cinq caméras au rapport qualité prix imbattable
Vente sur les réseaux sociaux : Faut-il afficher les prix des produits ou pas ? Réponse avec le Blogueur Boukary Zorom
Prix de lutte anti-corruption : Les journalistes Aimé Nabaloum et Boniface Zagré sacrés
Institut supérieur de technologies (IST) : L’ONATEL offre 3 250 cartes SIM 4G aux étudiants
Filière karité : Le digital peut améliorer les rendements, selon une étude du Fonds d’équipement des Nations unies
Lutte contre le Covid-19 : Des journalistes outillés pour mieux faire passer l’information sur la maladie
Réseaux Facebook : La sécurité renforcée contre les profils malveillants sur Messenger
Burkina : Journalistes et communicateurs musulmans à l’école des finalités de la loi islamique
« Résomètre » : Une nouvelle application pour évaluer la performance des réseaux de téléphonie mobile
Ministère du Développement de l’économie numérique : Une plateforme unifiée pour appuyer la lutte contre le Covid-19
Godefroy Bazié, journaliste à la retraite : « Un journaliste, c’est la reconnaissance du public, et non celle de l’autorité ou des politiciens »
Région du Centre-Nord : Une radio relais à Barsalogho pour promouvoir les messages humanitaires
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés