Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le Sage donne tous ses soins à la racine. La piété filiale et lе rеsресt еnvеrs lеs suрériеurs sοnt lа rасinе dе lа vеrtu. » Confucius

Médias : Lettre de protestation de Reports du Faso

Accueil > Actualités > Multimédia • • jeudi 12 février 2004 à 07h09min

L’Association reporters du Faso exprime son indignation suite au mauvais traitement infligé au journaliste reporter du pays Paul Kouka Kaboré le 31 janvier 2004.

Alors que notre confrère était sur le terrain pour collecter l’information pour son journal dans ce qu’il a lui-même intitulé : "Commerce une expulsion qui pose problème", il a été empêché par Maître Serge Kekloka huissier de Justice d’accéder au lieu des événements et pire, sur ordre de Maître Kekloka, notre confrère a été conduit dans les cellules du Commissariat central de Ouagadougou où il a passé deux (2) heures. De quel droit Maître Serge Kekloka peut -il enfermer un journaliste dont le seul pêché est de faire son travail ?

Reporters du Faso est d’autant plus profondément indigné que c’est un homme de droit qui a des comportements de l’ère médiévale. Si l’huissier de justice a le droit d’exercer son travail dont entre autres de procéder à des saisies, il est de son devoir de respecter le droit de ceux qui ont choisi en toute modestie, mais avec professionnalisme de faire du journalisme.

Reporters du Faso rappelle à Maître Serge Kekloka qu’il a porté une atteinte grave à la liberté de la presse et se réserve le droit au nom du droit de porter plainte auprès de qui de droit pour que justice soit rendue à notre confrère. Reporters du Faso appelle tout agent de police qui agirait sous les ordres de huissiers trop zélés comme Maître Serge Kekloka à ne pas accepter aller au-delà de son mandat.

Ouagadougou, le 4 février 2004

Le Président de "Reporters du Faso"
Ouezin Louis OULON

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : Le SYNATIC dénonce des « dérives répressives dans les médias publics »
Semaine mondiale de l’éducation aux médias et à l’information : Rendez-vous du 24 au 31 octobre à Ouagadougou
Journée nationale de la liberté de la presse : Le message du ministre de la Communication et des relations avec le parlement
E-commerce : Bestmade Burkina est né
Signature de protocole d’accord de coopération : L’ULB et le CNRST unis pour la recherche de l’excellence
Radio Television du Burkina : il n’y a pas eu de piratage de la chaine nationale le 14 septembre 2019 selon le conseil supérieur de communication (CSC)
Liste des entreprises de publicité déclarées auprès du CSC au titre de l’année 2019
Crise à La Poste Burkina : « Il y a des gens qui ont des agendas cachés », Oumarou Ouédraogo, secrétaire général de La Poste
4G+ Advanced de TELMOB : « La facturation est bien transparente », répond l’ONATEL à un client mécontent
Médias : 112 professionnels prêts à servir
Médias : La radio « des nouvelles idées » souffle ses 20 bougies
20 Octobre 2019 : Journée Nationale de la Liberté de la Presse
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés