LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Burkina Faso : Une association dénonce l’iniquité dans le système de rémunération des agents publics de l’État

Publié le lundi 17 juin 2024 à 22h24min

PARTAGER :                          
Burkina Faso : Une association dénonce l’iniquité dans le système de rémunération des agents publics de l’État

La Ligue nationale pour la rémunération équitable des agents publics de l’État au Burkina Faso (LCREAPE-BF) a organisé une conférence de presse, dans la matinée du samedi 15 juin 2024, pour dénoncer l’iniquité dans le traitement salarial des fonctionnaires. Pour la LCREAPE, le manque d’équité dans le système de rémunération des agents publics de l’État crée parfois de la frustration et rend poreuses les relations socioprofessionnelles entre les fonctionnaires de l’État.

D’entrée de jeu, les premiers responsables de la Ligue nationale pour la rémunération équitable des agents publics de l’État au Burkina Faso (LCREAPE-BF) ont précisé que leur organisation n’est pas une structure syndicale, mais une association qui se bat pour l’équité dans le traitement salarial des fonctionnaires burkinabè, qu’ils soient de la fonction publique d’État, de la fonction publique territoriale, de la fonction publique hospitalière ou de la fonction publique parlementaire.

Le présidium lors de ce point de presse.

Pour la LCREAPE, le système de rémunération des agents publics connaît une défaillance depuis la création de la fonction publique au Burkina Faso. Elle dénonce « une fonction publique impérialiste, fruit d’un héritage colonial qui crée, de manière légale, un enrichissement de certains fonctionnaires et maintient d’autres dans la précarité ».

Cette iniquité dans le système de rémunération des agents publics de l’État crée parfois de la frustration et rend poreuses les relations socioprofessionnelles entre les fonctionnaires de l’État, selon Geoffroy Paré, président de la LCREAPE. Toute chose qui, poursuit-il, impacte négativement la productivité des agents publics et la qualité du service public.

« Des écarts de salaires sont observés entre les agents de même catégorie d’une part et les écarts énormes entre échelles d’autre part. Si certains travailleurs sont entretenus par de gros salaires et des avantages aux valeurs financières lourdes, d’autres peinent à assurer leur survie », déplore Geoffroy Paré, président de la LCREAPE.

Geoffroy Paré, président de la Ligue nationale pour la rémunération équitable des agents publics de l’État au Burkina Faso.

À en croire les conférenciers du jour, « l’iniquité trouve son fondement non seulement dans l’octroi des statuts particuliers et autonomes à certaines familles d’emploi, mais également dans le bénéfice d’autres avantages en numéraires, notamment les primes de rendement, celles dites de motivation et bien d’autres, par catégories de travailleurs de l’État ».

Lire aussi : Burkina / Rémunération des agents du public : « Nous ne parlons pas de remise à plat des salaires, nous parlons plutôt de réduction des écarts salariaux entre les travailleurs », selon Geoffroy Paré, premier responsable de la LCREAPE/BF

Reconnue officiellement en décembre 2023, la LCREAPE se donne pour mission de plaider auprès des plus hautes autorités pour une rémunération équitable des fonctionnaires de l’État. Elle propose donc d’adopter une loi organique portant principes fondamentaux applicables à l’ensemble des emplois et agents publics de l’État ; d’harmoniser une grille indiciaire qui consiste à trouver un niveau moyen entre les traitements les plus faibles et ceux les plus élevés à l’intérieur des mêmes catégories et échelles des fonctionnaires de l’État, les agents relevant des statuts autonomes payés sur le SIGASPE et les agents des établissements publics de l’État ; de procéder à une rationalisation indemnitaire sur la base du principe d’équité autour de quatre natures d’indemnités (responsabilité, astreintes, technicité et logement).

La LCREAPE propose aussi le plafonnement des écarts de rémunérations indemnitaires au maximum entre les agents relevant de la même catégorie, excepté les indemnités relatives aux opérations de reconquête du territoire national, l’encadrement des rémunérations des fonctions, l’harmonisation par niveau et le plafonnement. Il y a aussi le rationnement des établissements publics de l’État et l’optimisation de leurs charges de fonctionnement, l’harmonisation des frais de mission de tous les fonctionnaires de l’État et les avantages pécuniaires particuliers. La LCREAPE appelle également à encadrer, par des textes règlementaires, les modalités de répartition des fonds communs en se fondant sur l’équité, à assurer une gouvernance saine et républicaine, etc.

Les participants à cette conférence de presse.

Selon la Ligue nationale pour la rémunération équitable des agents publics de l’État au Burkina Faso, « il faut avoir le courage de remettre profondément en cause ce qui ne marche pas, changer de paradigme et affronter avec courage les maux qui minent notre fonction publique et oser réinventer une fonction publique beaucoup plus juste, plus humaine et qui prône la dignité de tous les fonctionnaires ».

La LCREAPE rappelle qu’elle ne s’est pas donné pour mission de diviser les fonctionnaires, ni de travailler à la réduction du salaire de quelque fonctionnaire que ce soit. « Loin de là, nous ne visons que l’équité et la hausse des faibles salaires afin de réduire la frustration créée et entretenue au sein de l’administration publique burkinabè », clarifie Geoffroy Paré, président de la Ligue nationale pour la rémunération équitable des agents publics de l’État au Burkina Faso.

Mamadou Zongo
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Gloire à Dieu. Enfin, des gens pour défendre la cause des laisser pour compte. Dans ce pays c’est ceux qui font les travaux intellectuel et physique très durs, qui sont les derniers en terme de rémunération. Voyez le cas l’’Agriculture. Préparé la nuit les thèmes qui doivent être vulgarisé auprès des producteurs et la journée, tu tourne de champ en champ. Parfois sous le soleil ardant et des fois sous la pluie. On c’était résigner. Aujourd’hui, je félicite cette association. Que le Seigneur facilite tout pour vous.

  • C est par là que les putsxhistes devraienr commencé car le changement commence par la justice. Mais un ministre d etat des putschistes est contre cela.Qui vivra verra.

  • Bonjour
    Félicitations pour votre engagement !!
    Seulement il y a des choses à préciser :
    Les membres de votre regroupement sont ils dans plusieurs ministères ?
    Il faut revoir la définition de l’équité, car l’équité n’est pas synonyme d’égalité, bien au contraire !
    Et puis vous êtes dans la contradiction totale : quand vous dites que ceux qui sont concernés par la reconquête du territoire ne sont pas concernés, il s’agit précisément de qui ?
    Ceux qui tombent au front ?
    Et ceux qui cèdent leurs salaires ou ceux qui consomment les hectolitres de bière sont ils concernés ?
    En ces moments difficiles, il faut arrêter de vouloir se positionner pour des postes, car à la limite cela devient indécent !

  • il faut donner des exemples chiffrés comme cela le citoyen lamda aura une idée des secteurs qui paient le mieux et se préparer à ces concours.

  • Les fonctionnaires de nos jours cherchent à s enrichir au détriment du développement.le fonctionnaire doit développer des initiatives pour le développement du secteur dont il a la charge et ce sur tout le territoire national.il doit être au service de la nation. Mais comment sommes nous arrives à fabriquer des supper riches au détriment de notre cher pays en octroyant des statuts et des avantages particuliers ?

  • Comme par hasard l’association naît en décembre, le gouvernement parle d’harmonisations des rémunérations des sociétés d’état le 12 et nos larrons sortent du bois le 15 juin. Tout ça ressemble à un montage de Bassolma pour tailler les croupières à certains fonctionnaires. Cette association se sabordera t elle si un décret venait mettre fin à la situation ? Personne ne peut croire que des individus sains d’esprit et de corps se mobilisent pour un tel sujet qui est très technique et découle parfois de politiques ou de mesures d’incitation pour atteindre par exemple la mobilisation optimale des ressources de l’État, ou parfois de luttes syndicales sectorielles… Ensuite l’´EQUITE se mesure comment ? Est-ce que l’agent d’agriculture qui trime 5 mois et est relativement tranquille 7 mois est-il plus méritant ? Ou l’enseignant. Ou… ? On se perd en conjectures ! Cette association devrait s’appeler l’association des JALOUX du Faso. Si le gouvernement est à la manœuvre c’est une mauvaise chose. C’est préférable de discuter avec les travailleurs et les partenaires sociaux sur un véritable changement dans la politique de rémunération des fonctionnaires dans le cadre dune refonte globale de la fonction publique.

    • Refonte de la fonction publique, c’est ce qu’ils ont proposé à la fin de leur message. C’est vous qui êtes inquiet peut-être quand on parle de justice dans la rémunération des agents publics. Mais tôt ou tard, on sera obligé de résoudre ce problème qui est réel.

  • Personnellement,je vous félicite et vous encourage pour l’aboutissement de l’harmonisation des salaires dans notre fonction publique.
    Mais faites-nous l’économie de vos démarches auprès du gouvernement en place !
    A ce propos d’ailleurs,qu’est-ce qui est dit ?, qu’est-ce qui est envisagé ? êtes vous sûrs d’atteindre vos objectifs qui ne manqueront pas de mettre fin aux frustrations de tous ordres subies par la plupart des travailleurs ?
    De vos rapports avec les différents syndicats,vous ne pipez pas mots , qu’est-ce qui se passe ?
    Avez-vous approchez les "supers syndicats" , ?sont-ils épris de justice salariale et de paix dans notre pays ? Eux qui , sous Roch, ont fait perdre beaucoup de milliards à notre pays ?Voici autant de questions sans réponses auxquelles vous devriez répondre à vos prochaines soeties.
    Autrement-dit ,votre action est noble,juste et digne.
    Il vous reste,enfin ,à convaincre les travailleurs que vos démarches sont prometteuses.
    Vive la Transition !

  • Bonjour chers internautes de lefaso.net . Cette association comme disait l’autre est un regroupement des "JALOUX". Laisser moi vous dire qu’on sent une main de X ou Y derrière et c’est ça qui est dommage. Vous étiez où depuis le départ de Blaise COMPAORE ? Moi je penses qu’il est suicidaires de penser que les agents de la fonctions publiques soient traités de la même façon. Vous oubliez que parmi vous il y beaucoup de fainéants, des gens qui refusent de recycler leur caboches . Pendant ce temps d’autres sont allés se faire former et revenir avec du bagage et des initiatives de développement et vous voulez qu’on vous traite de la même façon. c’est vraie que je suis très très contre des inégalités en matière de traitement salarial, mais il faut relativiser les choses. d’ailleurs je penses que le gouvernement doit revoir et proposer des statuts particuliers pour les corps tels que : santé et enseignement. Le reste, vous ne pouvez pas passer votre temps à jouer aux cartes et au scrabble dans vos postes de travail durant le mois et venir réclamer grande chose In fine. "SVP" "SVP" cherchons la paix car déjà le pays "se cherche". Dites au gouvernement qu’il n’a pas besoin de passer par "vous", une structure créée pour la circonstance, pour faire passer son message. Il est responsable devant l’histoire et nous leur demandons de s’assumer pleinement. Dieu bénisse le Burkina Faso et nous éloigne des assassins générationnels.

  • Faites d’abord une analyse au sein de l’AES, de la sous région et au niveau international avec des chiffres à l’appui avant de faire de pareilles déclarations.
    Le regard courroucé de votre Président en dit long sur vos intentions : Tout le monde sur le dos du Président Ibrahim Traoré ou terrorisons le Président.

  • Toujours la même prière, paix et sécurité au Faso 🇧🇫

  • C’est une triste vérité que cette association dénonce. Même si c’est télécommandé il faut leur reconnaître ce mérite. Je suis en fin de carrière et je suis une victime. A croire que plus tu avances en âge moins tu disposes de ressources. Y’A RIEN DE PLUS FRUSTRANT

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique