LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Burkina : Libéré, l’ambassadeur Mousbila Sankara explique ce qui avait valu son interpellation

Publié le jeudi 13 juin 2024 à 22h15min

PARTAGER :                          
Burkina : Libéré, l’ambassadeur Mousbila Sankara explique ce qui avait valu son interpellation

Arrêté le mardi, 11 juin 2024 à son domicile, l’ambassadeur Mousbila Sankara a regagné son domicile dans la nuit du mercredi 12 juin 2024. Joint au téléphone aux premières heures de ce jeudi (13 juin), l’intéressé précise ce qui a valu cette arrestation et parle également des conditions de “séjour”

C’est un Mousbila Sankara avec le même tonus dans la communication et son humeur, que nous avons eu au bout du fil en cette matinée du jeudi 13 juin 2024. « Vraiment, je suis en bonne santé. Hier soir, on m’a ramené chez moi », a-t-il dit au bout du fil avant de relever ce qu’il qualifie de « changement positif » dans le traitement réservé à ceux qui sont détenus dans l’environnement des forces de défense. « Je mangeais ce qu’ils mangeaient, en tout cas, je n’ai pas eu de problème ; personne ne m’a menacé. Ils sont venus me déposer tel qu’ils sont venus me prendre chez moi. Donc, vraiment, ça va », a-t-il apprécié, certainement en comparaison à ce qu’il a vécu avec la fin de la révolution, en 1987 (il avait été incarcéré à la gendarmerie puis au conseil de l’Entente du 23 décembre 1989 au 7 avril 1991, dans des conditions de tortures).

« Cette fois-ci, je peux te le dire, j’ai été très bien traité. Ils ont considéré mon âge et tout. De sorte que j’ai été heureux de trouver qu’au sein de nos forces de défense, on peut entrer et sortir normalement », confie le diplomate, se réjouissant donc d’avoir constaté ce changement positif de comportement, qui laisse voir de l’amélioration, « en tout cas, en ce qui me concerne ».

A tous ceux qui se sont inquiétés ou qui s’intéressent au dossier, Mousbila Sankara rassure que « le problème est résolu ; on a résolu ça entre révolutionnaires, dans une forme de langage courtois et direct ».

Sur les motifs même de l’interpellation, l’ancien CDR (Comité de défense de la révolution) révèle : « C’est parce que quelqu’un, à travers une vidéo, dit avoir un projet de déstabilisation et il m’a associé à son projet. Et comme la personne était là, on a sorti les vidéos et il s’est trouvé que la personne ne me connaissait même pas. Mais le drame, c’est que de par mes publications, des gens viennent beaucoup sur la page, et ceux qui veulent du crédit pour leurs débats me citent ou m’associent, alors que je ne les connais même pas ».

L’ambassadeur Sankara a aussi indiqué qu’au cours de ce "séjour", lui et ses "tuteurs" ont incidemment discuté des contenus de ses écrits. « Je leur ai expliqué, je me suis fait comprendre et suite à ça qu’ils ont dit que si c’est cela il n’y a pas de problème, comme on est entre révolutionnaires on n’a qu’à régler ça de façon directe ; c’est-à-dire dans un langage courtois, mais vrai. C’est ce qui s’est passé », a détaillé l’ancien syndicaliste, ancien ambassadeur du Burkina en Libye.

Rappelons que son interpellation est intervenue quelques semaines seulement après la diffusion début mai 2024, d’une lettre adressée au président Ibrahim Traoré, dans laquelle il l’invite à ne pas commettre les mêmes erreurs que ses prédécesseurs. Environnement qui a donc nourri les spéculations, quand on sait également que l’homme n’est pas de nature à masquer ses sentiments lorsqu’il s’agit de questions qui engagent la vie de la nation (confère ses nombreuses interviews et autres sorties de presse).

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • COURAGE A TOI

    AU MOINS VOICI UN VIEUX HONNÊTE QUI DIT LES CHOSES COMME TELLES ;

  • J’attends surtout des arrestations pour complicité avec les terroristes.
    Mais j’ai l’impression que l’ANR se focalise plus sur les critiques qui sont prises comme des tentatives de déstabilisation.

    • Ça se voit que vous suivez pas l’actualité de prêt sinon dans les régions les complices sont traités efficacement. Par ailleurs le mot renseignement implique que c’est une institution qui est partout pour prévenir tout activité suspect pouvant saper la sûreté de l’état

    • Mais ici le motif est très valable. On ne peut pas associer ton nom à une activité tendant à déstabiliser la nation et on va te laisser pavaner dans la nature. Il faut que tu expliques. Moi j’aimerais seulement qu’il dise le nom de celui qui a associé son nom à de telles entreprises

    • Le terrorisme, c’est une déstabilisation et pas des moindres. Aussi, la déstabilisation est pour qu’elle fin si ce qui se fait n’est rien d’autre que du bon ? Du terrorisme !

    • Si ce n’était que du bon, personne ne critiquer ait et les critiques seraient nul et non avenu (voir ridicule ou risible). Dans ce cas, il n’aurait pas lieu s’acharner sur leurs auteurs pour les faire taire.
      On demande à l’ANR de se focaliser sur les attaques terroristes (pour essayer de les anticiper comme le font toutes les bonnes agences de renseignement au service de la nation ou d’en trouver les commanditaires).
      Si de simples critiques destabilaient des États, le turnover des gouvernements serait indescriptible partout dans le monde. Mais c’est plutôt le contraire car les régimes que l’on ne critiques pas sont avéré les plus fragiles (les moins résilients).
      Pour ce qui est des terroristes, vous savez maintenant où il se trouvent. Il faut aller les chercher là bas, pas dans les familles des burkinabés respectables (que l’on veut transformer en apatrides parce qu’ils veulent participer au débat publique et à la vie politique de leur pays.)

    • Effectivement M Ramsès,
      Ne vivant pas dans les zones "infestées" , je n’ai pas d’information de démantèlement de réseau de complicité de terroriste. C’est bien pour ça que je dis que j’ai l’impression.
      Mais n’hésitez à donner vos information au lefaso.net pour que nous autre aussi puissions applaudir l’ANR dans sa mission première.

    • Vous apprenez à l’ANR ce qu’elle doit faire maintenant ? Ou bien elle doit abandonner ses activités qu’elle a toujours fait parce qu’il y a du terrorisme ?

    • En voilà ceux qui s asseyent boivent leur dolo frelaté et mangent leur poulet au rabilé faisandé et prétendent dire à l’ANR comment ils doivent faire leur travail !!!
      SOME

    • Citons-les.
      Je vous écoute.
      Je réside à Djibo.

  • Hum, ils savent que la coupe est en train de déborder et le Peuple est prêt pour ..... Qu’ils remettent le pouvoir aux civils et retournent dans leurs casernes, gouverner un pays n’est pas militaire, défendre un pays et sa population est militaire, le seul militaire qui a bien gouverné ce pays est Lamizana, il est venu sauvé ce pays et il l’a bien fait sans tuer quelqu’un. MPRS, retour dans les casernes.

    • Bien gouverner là nous a amené où ? Il n’a pas volé, ça moi même je peux jurer. Mais il n’y a que les régimes militaires qui peuvent dénoncer les accords coloniaux qui sont les fondements mêmes de notre sous développement. Tout régime qui n’a pas pu dénoncer les accords coloniaux a travers lesquels nous étions pillés, tirés par derrière, moi je ne peux pas cautionner. C’est pourquoi je soutiens les dirigeants des pays membres de l’AES qui par courage ont donné les vrai départ de la colonisation, de l’indépendance vraie, même si tout n’est pas parfait ils peuvent améliorer en écoutant les sages conseils de vraies personnes ressources parce que nous en avouns au Burkina Faso.

    • Qu’est ce que vous avez contre les militaires ? Les régimes civilo-militaires de Blaise et Rock ont fait quoi pour le Burkina ?
      Au Rwanda, Paul Kagamé est un militaire mais aujourd’hui le Rwanda est cité en exemple.
      IB est au moins en phase avec les aspirations du peuple. Laissez le travailler en toute tranquillité.

    • C’est parce qu’ils n’ont pas encore attrapé un membre de ta famille pour aller le maltraiter que tu les soutiens. Depuis qu’ils sont là, qu’est ce qu’ils ont fait pour arrêter le terrorisme ? Un coup d’état fait reculer le pays. Ils sont là pour manger et fuir après. Qu’ils regagnent les casernes et qu’ils défendent la pauvre population contre le terrorisme

    • En attendant il faut dire a kagame d arrêter les massacres des populations du Congo. Ça suffit d expolier les minerais du Congo...il n a qu’à reprendre ses rebelles... pour le Burkina c’est autre chose mais tot ou tard tout se paie

    • Ils ont fait beaucoup...C’est vraiment malhonnete de votre part de penser que le problème peut etre facilement résolu. Vous pouvez vous enrolez comme VDP et allez au front. VIVE IB

    • La seule question que tu poses "qu’est-ce qu’ils ont fait pour arrêter le terrorisme" m’empêche de continuer de discuter avec toi. Si une personne qui est au Burkina ne voit pas les efforts et les résultats engrangés par le régime actuel dans la lutte contre le terrorismes, la malhonnêteté est à son paroxysme.

    • @El Pistolero, faut plus mettre Blaise dans civil, Blaiso est un militaire juste habillé en veste, il a fait quoi de bon dans pays là ?? Il a continué à tuer ses "adversaires" comme le CNR le faisait, il a bien bouffé nos sous, ah les révolutionnaires, vraiment si cette révolution n’avait pas existé, c"était mieux pour le pays.

  • Ils se connaissent bien. On ne peut pas l’intimider, ni le menacer ni le manquer de respect. Il a connu pire qu’eux tous et c’est un patriote sage. Il peut même les conseiller.
    Les jours qui viennent on en saura davantage. Ici il ne peut pas tout dire.

  • « C’est parce que quelqu’un, à travers une vidéo, dit avoir un projet de déstabilisation et il m’a associé à son projet." Mousbila Sankara
    Si des "apatrides" ne se fatiguent Pas de fomenter des coups d’Etats, nos services se renseignements ne se fatiguent Pas non plus de les interpeller. Appelez cela ENLÈVEMENT cela n’engage que vous ! Une affaire de Secret défense ne passe Pas par de procédures judiciaires habituelles ; dans aucun pays du monde. Vrai ou faux, il y’avait une tentative de destabilisation ? Mousbila vous a donné la reponse !

    • meme demain la personne qui vas vouloir à ce gouvernement on l’enleve pian....VIVE IB le sauveur du burkina

    • Encore ces mêmes crieurs qui disait gloire à Blaise et son CDP hier, aujourd’hui c’est IB, au lieu de cirer les pompes de certains, pourquoi ne serez vous pas candidat potentiel à la présidence de la république ? Moi je vous encourage.

  • “…on a résolu ça entre révolutionnaires, dans une forme de langage courtois et direct »
    On se rappelle que l’intéressé avait demandé de l’aide dans sa lettre ouverte : je pense qu’il eut fallu lui demander si l’aide en a fait parti ? Quand on pense que la plupart des révolutionnaires reconvertis en 87 sont devenus des milliardaires pour beaucoup, il faut croire que l’enveloppe rime avec la révolution !

    • C’est vrai que ça ressemble beaucoup à de la publicité d’influenceur :
      "après tout les enlèvements et détentions arbitraires ne sont pas si mal, c’est même mieux qu’au temps de la révolution sankariste dont nous somme tous admiratif ou nostalgique. On n’a rassuré ma famille en m’emmenant (et ont tenu leur promesse) et on m’a bien traité comme les leurs (mais je ne n’ai pas d’autres explications que la bienveillance infuse de mes ravisseurs ; qu’en pensez vous ?). On n’a même discuté de mes critiques et ils sont restés ouverts pour qu’on en discute entre révolutionnaires (mais dorénavant directement sans passer par les médias pour ne pas attirer l’attention de l’opinion publique et effriter leur soutien ?)."

      On se serait sans doute posé des questions sérieuses sur le fondement sankariste de cette révolution si l’une des dernières personnalités de la révolution de 87 la desavouait publiquement et avait ne serait-ce que des velléités de coup après avoir émis ses critiques publiques. Donc ce serait plus judicieux de lui faire dire qu’au final les enlèvements c’est mieux qu’à l’époque et que c’est justifié. C’est de l’"endorsment" (ou du KLE en jargon professionnel.)

      C’est un peu comme la stratégie du "on le libère et on le recapture immédiatement pour qu’on ne dise pas qu’on n’a pas déférer aux sentences des juges. Toutefois, il demeure en prison à la MACA. Et maintenant, l’argument de l’illégalité et du non respect des procedures dont on ne pouvait pas se défaire devient discutable voir caduque".
      La rhétorique vise la victoire de celui qui la manie avec habileté, et non la vérité. Et la vérité ou la justice reste impuissante sans la capacité de coercition (et on sait tous dans quelles mains sont concentrés tout le pouvoir et la force actuellement). On n’a pas besoin de théâtre d’Etat ni de dramaturgie (la situation sécuritaire est déjà assez dramatique et la gouvernance assez chaotique pour captiver toute notre attention).

  • C’est dommage.! Depuis des décennies les patrons des NTIC ont prouvé que même les dirigeants des grandes nations occidentales étaient "écoutés" et "enregistrés" (Angela Merkel, François Hollande, etc.) et tout le monde sait que toutes les communications sont suivies de A à Z. Comme quoi le negre reste le negres ! Il n’a jamais fabriqué une puce encore moins le téléphone qui la.porte et il se permet de parler en désordre, se compromettant pour rien. Pire,.le negre fait des vidéos et les diffuse sans retenue pensant faire du tort à autrui. Sans avoir un parti pris,.je souhaiterais qu’à la fin des enquêtes, on puisse faire la diffusion de toutes ces communications qui valent aujourd’hui la détention de certaines personnes ! Je crois que cela servira de leçon à beaucoup de gens. Ce qui est souvent écoeurant c’est qu’il y a parmi eux des personnes dites "intellectuelles" aujourd’hui confondues par le contenu de leurs communication ! Je pense à des échanges téléphoniques entre Mr Djibril Bassolet et Mr Guillaume SORO, à celle de Mr Gilbert DIENDERE et son fils pendant le coup d’Etat de Septembre 2015. On se demande si Dieu n’est pas fatigué de nous !

  • Ils vous bien traité car.Vous ėtes leurs amis.On vous a vu à l enterrement de thomas sankara malgré le refus de ses enfants, sa.veuve et ses soeurs dont Bernadette dont les pleurs onr fait le tour du monde. Mais est ce que au regard de votre àge l anr n aurait vous convoqué au lieu de vous enlever des votre retour de la mosquée à la prière de 5 heures du matin ?Papa Mousbila ces gens n ont pas d’amis, ils sont accro de leur pouvoir.

  • @ JAN JAN vous n’êtes pas burkinabé et vous n’aimez pas le Burkina Faso ! Vous avez vu ce que Blaise COMPAORE et Roch Marc KABORE ont fait du Burkina en 33 ans de pouvoir ? Des vols et pillage à grande échelle, des assassinats, le développement de la corruption et des détournements de deniers publics, la corruption et la destruction de la jeunesse et du tissu social…. Mais pire, c’est Blaise COMPAORE parrain du terrorisme dans la région qui les a introduit à Djibo où ils se repliaient et ensuite Roch les a financé en 2020 pour leur donner la puissance qu’on leur connaissait. Blaise COMPAORE a détruit le maigre tissu industriel et économique du pays sans compter son agriculture. Qu’est-ce que les gouvernements civil ou civilo militaire ont fait pour ce pays depuis 1960 ? Si vous ramenez les politiciens qui ont mis notre pays à genoux ils vendront les armes que IB a acheté comme Blaise COMPAORE a vendu les SIAI Marchetti seuls avions d’attaque de l’armée de l’air. On sait que vous êtes un agent de la France mais ne nous prenez pas pour des idiots ! Aucun politicien, aucun parti politique ne gouvernera ce pays avant très longtemps, le temps que les bandits qui ont confisqué le pouvoir depuis 1987 ne disparaissent complètement et que les jeunes pousses qu’ils ont formées ne soient hors d’état de nuire. Plus jamais d’élections folkloriques où les voix s’achètent à 2000 FCFA+1 tee shirt +1 paquet de sucre. Sans nouvelle constitution et nouvelle classe politique pas d’élections.
    L

    • Bob,
      Comme vous savez compter les assassinats, n’allez pas loin ! Dites-nous à combien ils en sont en si peu, eux qui ont eu la lâcheté de cribler de balles la voiture d’un président qui pour la paix n’a rien fait pour s’accrocher au pouvoir ! Si le Rocky avait voulu faire du dilatoire pour s’accrocher au pouvoir , il aurait créé la SEA avec la RCI d’Alassane et le Togo de Faure….avex en prime une montée en puissance des troupes françaises ! L’histoire vous enseignera toutefois, avec les conséquences pour nous tous malheureusement !

    • @ Bob le vieux,
      Vous fériez mieux de chercher des arguments sérieux que d#affirmer platement qu’un tel n’est pas burkinabè , africain ou serait agent de la France. Vous vous ridiculisez devant les enfants alors que si ce que vous avez une fois dit ( vous sériez un cadre en retraite), vous devriez plutôt être dans l’obligation de conseiller les plus jeunes à éviter certaines erreurs qui laisseraient voler leur intégrité en éclats. Dommage que la morale ait foutu le camps et que vieux et jeunes se font la concurrence en matière de vuvuzélisme . Vous n’allez pas me dire que vous chercher à arrontir votre pension quant même ?

      Passakziri

    • @Bob, façon tu as mis mon nom devant là hum, j’espère seulement que un jour tard dans la nuit ou tôt le matin, mais voisins ne verront pas une Jeep de couleur verte se garer devant ma porte, que le Seigneur me protège ainsi que ma famille.

  • Super ! On ne s’inquiétera plus si un jour tes camarades révolutionnaires revenait t’arrêter.

  • Quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi les médias continuent d’utiliser le mot kidnapping chaque fois qu’une personnalité importante est arrêtée ? Est-ce qu’ils disent que l’élite est meilleure que le reste d’entre nous ?

    • @ Bagaman,
      "Quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi les médias continuent d’utiliser le mot kidnapping chaque fois qu’une personnalité importante est arrêtée ? Est-ce qu’ils disent que l’élite est meilleure que le reste d’entre nous ?"

      Pourquoi ne cherchez-vous pas á comprendre ce que c’est qu’une arrestation, quelle sont les procédures qui l’encadrent et qui est habilité à arrêter un citoyen au Burkina . Aujourd’hui avec les TIC c ’est pourtant pas compliqué. Faites alors vous-même un pétit éffort.

      Passakziri

  • Tonton SANKARA, je vous remercie pour votre témoignage. Je pense que vu votre âge, il serait bon que vous réduisiez vos activités sur les réseaux sociaux, que vous vous absteniez de faire des publications sur les sites de presse en ligne etc. Vous avez l’âge où ce sont vos enfants et petits enfants qui viendront vers vous pour demander des conseils.

  • La coupe deborde parce que Mousbila est Dieu ou superieur aux autres Burkinabès ?
    Du n’importe quoi
    Toi qui dit qu’il est parti à l’enterrement de Sankara donc quelqu’ un qui est parti à entertainment de Sankara est en faute ?
    Comme je le dis le causer au hasard et le ridicule doivent être des prenoms pour des gens au Burkina comme certain ici.
    Sankara est mort etant militaire
    Qu’ on arrête le causer au hasard, ridicule et aller demander à l’armée.
    Si un militaire décède à qui apartient son corp ?

  • Il ne peut que se terminer de façon conviviale étant donné que les deux parties ont de commun l’amour et le sacrifice pour le pays dénommé Burkina Faso. Et nous sommes sur la bonne voie de reprise totale de notre souveraineté. Les anciens acteurs de la révolution d’août 1983 sont tous interpellés. Merci

  • Selon les explications de Mr Sankara, est ce qu’il n’était pas normal de l’interpeller ? Bien sûr que oui parce qu’ils lui ont même montré des vidéos et donc ça valait bien la peine.
    Quand ils ont su qu’il était innocent,il est rentré tranquillement chez lui et c’est tout ce qu’on veut.

    • Les perquisitions et mandats d’arrêts ressemblent exactement aux enlèvements, à une différence près : leur légalité.
      Pourquoi ne pas utiliser ses instruments légaux qui garantissent l’impartialité et la justice dans les actions de l’Etat ? Il y a des procédures juridictionnelles effectives pour tous ces cas.
      Suivre la volonté du peuple c’est se conformer aux lois qu’il a voté et les faire appliquer. Sinon on fait autrement et on fait selon sa propre volonté parce qu’on a le pouvoir et la force. Et on l’assume ouvertement et pleinement (c’est de l’autoritarisme en devenir).

      Aussi, comme c’est dit dans l’article, on savait qu’on allait le libérer aussitôt car on l’a promis à sa famille. La vidéo est plutôt un alibi (de toute évidence car on pouvait enquêter sur lui légalement sans avoir à "l’enlever" pour discuter de sa lettre qui déplaît ou inquiète ceux qui souhaitent s’enfoncer dans les sentiers sombres de l’autocratie).

      Je ne sais pas combien de putschistes sérieux et crédibles annoncent et discutent de leurs actions/plans à travers des vidéos Facebook tout en circulant dans ce Ouagadougou paisiblement. Même les terroristes terrés au fin fond des maquis communiquent stratégiquement (contraire de stupidement car la situation décrite est plutôt ubuesque). Est-ce que eux ont publié les coups du MPSR 1 et 2 avant l’action ? Sinon, pourquoi pas et pourquoi d’autres putschistes le feraient alors ?

    • @Tousbil, votre argumentaire n’a aucun sens...ou du moins ça part dans Tous les sens ! Vous auriez mieux fait de ne Pas réagir car cette réaction depeint bien votre état d’âme qui se résume au desespoir abyssal provoqué par une situation qui vous depasse... Vous feriez mieux de passer à autre chose ; le pays réel est le soutien desinteressé de ce régime policé comme vous vous plaisez à l’appeler. Et si cela vous chante, amusez-vous à créer une video de veléité destabilisatrice... Ici comme ailleurs, on viendrait vous deloger manu militari de votre bicoque !

    • Visiblement, des arguments et du sens, il y en a assez pour que vous perdiez la raison.

      Calomnie et intimidations demeure toujours les invariants de votre rethorique. Soyez rassurez, c’est sans effet.

      Neanmois, je serai très heureux de répondre et réagir à tous vos commentaires constructifs et bienveillants.

  • Serais-je le seul septuagénaire à continuer à propager (toutes les semaines) le véritable héritage de Thomas Sankara (et du jeune Valère Somé rédacteur du DOP) ?
    Il est vrai que je ne demande pas de motopompe ni de motoculteur !!
    THOMAS SANKARA 1986
    "Non ! Nous ne pouvons pas accepter de mettre les CDR de côté. Il n’y a pas deux Burkina Faso. Il n’y a qu’un seul Burkina Faso : le Burkina Faso des CDR. Il commence avec les CDR et finit avec les CDR. [Applaudissements]

    C’est pourquoi, il faut que là où il n’y a pas encore des CDR qu’ils soient rapidement constitués.

    Partout où se trouvent des Burkinabè, le premier réflexe doit être pour eux de constituer un Comité de défense de la révolution parce qu’ils sont et existent grâce à la révolution.

    Et s’ils ne le font pas, ils vont à l’encontre de la révolution et il n’y a pas de raison qu’ils bénéficient des bienfaits de la révolution."
    ++
    4 avril, 1986, Sankara prononçait le discours de clôture de la première Conférence nationale des Comités de défense de la révolution. Elle avait réuni plus de 1 300 délégués du 31 mars au 4 avril.

    • Mon cher yanick tu sais les septuagénaires jadis CDR de l’époque du discours de Sankara il y en a encore beaucoup. Mais en trouver des fidèles qui perpétuent cet idéal que tu décris, c’est toute une autre affaire. Voyons comment sankara a été trahi déjà a l’époque et surtout ce ces soi disants CDR ont fait de l’héritage de Sankara après l’avoir traqué, pourchassé, isolé et massacré
      SOME

    • @Yanick T., Comment encenser encore ces CDR après tous les dégâts que ces gens ont commis, dans les villes et villages de la Haute Volta devenue par forcep Burkina Faso ?? A moins que vous soyez un des leurs.

  • @SOME
    Merci de votre réponse camarade.
    J’aurais voulu que votre homonyme Valère Somé relance à partir de 2011 un appel à reconstruire (en mieux) les CDR
    Mais l’auteur de l’extraordinaire DOP Discours d’Orientation Politique du 2 octobre 1983 ne me répondit que deux fois
    "Faites un EFFORT pour l’HISTOIRE
    Mettez votre livre en TELECHARGEMENT GRATUIT"
    Juste avant de disparaitre il me répondit ceci
    "09/02/2017 02:06
    Valère Somé
    Très bientôt, maintenant que je m’y met dans les reseaux sociaux."
    Mais il ne répondit jamais à toutes mes propositions d’amendements du Statut Général des CDR (relier le CNR aux CDR pour placer le gouvernement sous le contrôle direct du peuple, mettre les CDR de services sous le constrôle des CDR de base ainsi que les CDR de militaires .)
    Ceux qui se plaignent en 2024 des dysfonctionnements des CDR apprécient encore MOINS mes propositions révolutionnaires pour que les civils aient le contrôle total de l’armée. (Chaque soldat accrédité par 4 citoyens, chaque lieutenant accrédité par 24 citoyens, chaque colonel accrédité par 16 000 citoyens etc...Chaque zone de 6500 habitants ayant deux sections de 25 miltiaires. une section VDP et une section d’active. Tous accrédités parmi les 500 fonctionnaires délégués de CDR et les 125 étudiants.
    Depuis deux jours, je suis occupé à écrire un logiciel pour organiser les cabinets fonctionnels des futurs enseignants chercheurs, chacun avec 8 enseignants et 16 étudiants.
    Je prévois que des nouveaux CDR s’étendront dans toute l’Afrique puis le monde entier.
    (Nous - deux - avons interrompu involontairement pendant deux heures [en France] la distribution de tracts NFP d’une attachée parlementaire (24 ans) d’une député socialiste de la région parisienne visiblement très intéressée par ces perspectives institutionnelles. Ex élève de Science Po, elle connaissait Sankara mais absolument rien de l’héritage institutionnel de la révolution de 1983. Et encore moins donc mes propositions d’améliorations.
    Ces apprentis politiques français ont un vernis de culture historique. Certains - très rares - sont curieux de combler leurs lacunes.
    C’est pareil sur le continent africain parmi nos 11 000 amis et followers Facebook.
    Mais une nouvelle génération apparaitra qui ETUDIRA LE DISCOURS DU 4 AOUT 1983, le DOP d’octobre et le Statut général des CDR.
    (ainsi d’ailleurs que les institutions similaires proposées vers 1920 par Sylvia Pankhurst pour la Grande Bretagne)
    Je suis en contact avec certains de ces jeunes au Burkina ou en RDC
    Peut-être que des Mousbila les rejoindront.
    (PS Je duplique cette réponse sur ma page Facebook)

  • @Janjan
    Ma réponse à SOME contenait un paragraphe à votre intention
    Ceux qui se plaignent en 2024 des dysfonctionnements des CDR apprécient encore MOINS mes propositions révolutionnaires pour que les civils aient le contrôle total de l’armée. (Chaque soldat accrédité par 4 citoyens, chaque lieutenant accrédité par 24 citoyens, chaque colonel accrédité par 16 000 citoyens etc...Chaque zone de 6500 habitants ayant deux sections de 25 miltiaires. une section VDP et une section d’active. Tous accrédités parmi les 500 fonctionnaires délégués de CDR et les 125 étudiants.
    Depuis deux jours, je suis occupé à écrire un logiciel pour organiser les cabinets fonctionnels des futurs enseignants chercheurs, chacun avec 8 enseignants et 16 étudiants.
    Je prévois que des nouveaux CDR s’étendront dans toute l’Afrique puis le monde entier.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique