LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La porte du changement ne peut s’ouvrir que de l’intérieur. Chacun en détient la clé” Jacques Salomé

Kémi Séba à Ouagadougou : « Je suis venu aussi dire que le Burkina et l’Afrique seront le tombeau de l’impérialisme »

LEFASO.NET

Publié le mercredi 12 juin 2024 à 21h15min

PARTAGER :                          
Kémi Séba à Ouagadougou : « Je suis venu aussi dire que le Burkina et l’Afrique seront le tombeau de l’impérialisme »

Le militant panafricain franco-béninois, Kémi Seba, est arrivé à Ouagadougou dans la soirée de ce mercredi 12 juin 2024. Accueilli à l’aéroport par des partisans dans une ambiance aux slogans révolutionnaires, le leader panafricain a fait une déclaration au cours de laquelle, il a informé que son séjour sera marqué par une rencontre avec le président du Faso, capitaine Ibrahim Traoré, des échanges avec des organisations de la société civile et un meeting à la Maison du peuple.

Le président du mouvement Urgences panafricanistes, Kemi Séba, retrouve ainsi le Burkina, trois ans après en avoir été expulsé, alors qu’il se rendait à Bobo-Dioulasso pour une manifestation contre la présence française au Sahel.

« C’est un honneur d’être sur la terre de Sankara, sur la terre d’Ibrahim Traoré, sur la terre des hommes et des femmes intègres. Cela fait un certain nombre d’années que nous menons tous, collectivement, le combat pour la souveraineté. Nous sommes à une période historique pour toute la jeunesse africaine, continentale et diasporique qui se bat pour avancer le processus d’auto -determination », a, au milieu de ses partisans, adressé Kémi Seba à la sortie de l’aéroport international de Ouagadougou.

« Je viens en tant que voix panafricaniste, voir mon peuple du Burkina et voir mon très cher frère, le président, capitaine Ibrahim Traoré. Et je viens aussi en tant que Béninois, dire qu’il existe aujourd’hui des Béninois qui sont opposés à la France-Afrique....Je suis venu aussi dire que le Burkina et l’Afrique seront le tombeau de l’impérialisme ; ils ont tué nos pères, ils ont tué nos mères, mais ils ne tueront pas nos enfants. Nous ne serons les marionnettes de personne, si ce n’est de nos ancêtres et nous sommes les marionnettes de Dieu Tout-Puissant qui veut que les derniers deviennent les premiers. Le 21è siècle sera celui de notre libération, de notre élévation et la fin de ceux qui veulent asphyxier nos populations », a poursuivi le militant panafricain, évoquant au passage son expulsion ci-haut rappelée.

« Mais comme je dis toujours, il n’y a que Dieu qui est éternel, les hommes ne le sont pas, les oppresseurs ne le sont pas. (...). J’ai une émotion particulière pour toutes ces forces-vives de la nation qui sont en train de donner une leçon au reste de l’humanité, qui sont en train de montrer que nous n’avons pas besoin d’avoir les richesses que l’Occident prétend avoir, car la plus grande richesse, c’est la richesse humaine, la dévotion pour sa patrie, l’amour de sa terre, l’amour pour son peuple et ce pays a donné la direction le siècle précédent sous le président Isidore Thomas Sankara et est en train de donner une deuxième fois l’impulsion sous le leadership du président Ibrahim Traoré », a exprimé l’hôte avant de préciser que son combat politique a toujours été le même, depuis 25 ans : galvaniser, encourager, mobiliser et accompagner toutes les forces qui vont dans le sens de l’auto-détermination des populations.

O.L.O.
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • Fallait partir a agades avec les putschistes nigeriens.Pourquoi vous avez reporté le voyage d agades ?

  • Je mets ce gars dans le même sac que Soro. C’est des opportunistes très suspects à collaborer avec le maximum de prudence.

    • Et comme il fallait s’y attendre on retrouve les mêmes a se précipiter pour être les 1ers a intoxiquer et remplir leur mission en mercenaires qu ils sont. Ils le font pare qu’ils savent que ils ont déjà perdu. Oui vous avez tué nos grands pères et grands mères, vous avez tué nos mères et pères, mais vous ne tuerez point nos enfants

      La nouvelle ère de l’humanité a commencé et le Burkina et l’Afrique creusent la tombe de l impérialisme. Quand le peuple Burkinabe se met debout,quand le peuple africain se met debout, l’impérialisme ne tremble plus, il se terre et le peuple l’enterre, lui ainsi que ses valets locaux
      La patrie ou la mort, vous vaincrons
      SOME

    • Bonjour SOME (de Toulouse/Fr),
      Voyez, plus la peine de râler, on vous reconnait au premier coup d’œil.
      Donc, reprenant les propos de Kémi Séba (de son vrai nom Stellio Gilles Robert Capo Chichi_savez-vous ce qu’est le kémitisme ?), vous nous assenez un grandiloquant : "Oui vous avez tué nos grands pères et grands mères, vous avez tué nos mères et pères, mais vous ne tuerez point nos enfants". Si vous viviez au pays, Kémi ou vous, vous manipuleriez ce genre de propos avec beaucoup de précaution, parce que l’inéluctable suite est : Personne n’aura besoin de tuer nos enfants, ils se tueront entre eux, d’ailleurs, ils ont déjà commencé !
      Les grandes idéologies, c’est bien, mais si elles ne tiennent pas compte des réalités que vivent les populations, on peut se laisser aller à dire ou écrire des choses déplacées.
      Sinon, concernant Kémi Séba, il est indiqué franco-béninois,... mais plus pour longtemps... Avec vos panafriputschistes propos, prenez garde de ne point perdre également votre nationalité française.

  • Vraiment, on avait pas besoin de ces gens là au BF, c’est pour flatter certains et retourner "chez eux" en France, allons seulement. Pourquoi ce gars là ne retourne pas dans son pays d’origine mettre de l’ordre ? Ce qu’ils savent c’est vivre et manger sur le dos des français et faire la grande bouche parceque où ils vivent c’est le pays où droits des hommes a sa vrai valeur.

  • Kemi vit au dépend de ceux qui ont le temps pour l’écouter. Dans la vie ta ceux qui parle, ceux qui écoutent et ceux qui agissent. Quel est le seul fait poser par ces Pseudo serpentin pour le développement ? Absolument rien. Que de paroles a endormir les wayiya

  • Vivement, sois les bienvenus. La patrie ou la mort, nous vaincrons. On a besoin des gens courageux comme toi, pour faire progresser l’Afrique et atteindre l’autodétermination.

  • Populiste comme ça, il faut s’en méfier au premier degré. Ce monsieur peut être un pion déguisé de l’impérialisme contre le Faso... En politique tout est permis. Donc faisons très attention.Jeter en pâture un RDV avec IB n’est ni sage ni prudent. Dans ces conditions, on doit ajourner sa dite rencontre avec le Président. Le Burkina n’a pas besoin de telles sorties. PRUDENCE à TOUS Les niveaux. Bonne journeé.

    Kenfo

    • Loin d’être partisan de Kemi, il faut reconnaitre que l’homme est pourtant resté constant dans sa lutte. Bravo à lui.

    • Bonjour kenfo,
      "pion déguisé de l’impérialisme..." écrivez-vous.
      Mais non, ce n’est pas déguisé du tout.
      Quelques infos à propos de Kémi Séba et Nathalie Yamb :
      "L’indépendance que revendiquent ces deux influenceurs « panafricains » a cependant quelques limites. Le département d’Etat américain les a qualifiés de « maillons essentiels du réseau d’Evgueni Prigojine », ayant « tous deux diffusé de la propagande pro-Kremlin », en participant à des événements organisés par Afric, la société de Prigojine chargée des opérations d’influence russe sur le continent."
      Ou encore : "Kemi Seba aurait touché plus de 400 000 € de Prigojine pour renforcer son influence en Afrique. En avril 2023, sur Youtube, l’intéressé confirme un partenariat avec les Russes. « "Kemi Seba a travaillé avec Prigojine"… Je suis obligé de rigoler. Je l’ai dit devant des millions de gens en Afrique francophone en 2019 ou en 2020, je ne sais plus. Sans aucun tabou, il veut nous soutenir parce qu’ils savent qu’on a les mêmes adversaires. Pousser, faire reculer l’Occident. Si on veut parler avec Wagner, on parle avec Wagner si on veut parler avec la Russie, on parle avec la Russie. Il y a quoi ? »
      Donc, pion de l’impérialisme, cela ne laisse aucun doute, il le reconnait lui même... sous prétexte de "partenariat"...

  • welcome chez toi frère KEMI ! Et merci à toi et à tous ceux et celles qui ont permis à des milliers voire des millions de personnes grâce aux réseaux sociaux d’avoir une information alternative ; une autre façon de voir, de penser et d’analyser et surtout révéler le travail de fossoyage des occidentaux et de certains frères africains.
    Avant vous, on était noyés par la propagande occidentale (RFI-F24...) jusqu’au fin fonds de nos villages. avant vous, tout ce que RFI racontait était une parole d’évangile. Au moins maintenant, chacun a le choix de croire ou pas.

  • Je dit Malheur a tous ceux qui veux faire pleurer le BURKINA FASO 🇧🇫 en general filles et fisl ou venue d’Afrique ou d’un autre continents . Nos ancestres m’attende.

  • Connexion dangereuse. KELI Seba n’est pas un modèle pour notre jeunesse. Personne très sulfureux et arrogant se prenant pour un savant et un panafricaniste. Nous avons existé sans lui et tout fonctionnait.
    De quoi il vit ce Monsieur qui ne travaille pas pour montrer l’exemple. Tous ceux qui sont allé l’accrueillir un jour de travail, comment justifier cette disponibilité.

    Pauvre de nous. Il faut nous éloigner d’invididu avec casier judiciaire chargé. Pitié.

  • Ce monsieur vit de quoi exactement ? Tout flatteur vit au dépend de celui qui l’écoute.

  • Le chômage des jeunes vraiment c’est quelque chose !
    Travaillons à trouver du boulot à nos jeunes sinon ce type de scènes ne manquerons pas.

  • Retourne au Bénin, va mettre de l’ordre au Bénin ton pays d’origine au lieu de bouffer le pain des français et les injurier à longueur de temps.

  • Bravo à Kemi Seba : Digne fils d’Afrique. Nous attendons maintenant Nathalie YAMB

  • A t’il la nationalité française ? C’est vraiment un manipulateur. Il n’aime pas la France mais utilise son passeport pour voyager.
    Quand on ne mange pas le chien, on ne boit de la soupe de sa viande.

    Pyromane par excellence.

  • Essayons de rester mesurés.
    Kemi Séba est un fils d’Afrique, un vrai. Il dit ce qu’il pense et n’a pas varié dans ce qu’il dit depuis qu’il a commencé sa lutte.
    Le ressort de la révolte semble être cassé chez la plupart de noirs depuis des siècles (depuis des millénaires ?). C’est ce qu’il veut réveiller. Nous subissons beaucoup trop, c’est ce qu’il dit.
    Sinon, il peut vivre des ses conférences, de ses écrits, et des donations de ceux qui partagent sa cause, comme le font bon nombre d’écrivains ou de conférenciers experts, sans que cela ne choque personne. Le travail n’est pas seulement que manuel. Il y a plusieurs types de travail dont tous contribuent au développement de la Cité.
    Nous devons être tolérants, imaginatifs, ouverts. Nous pouvons dire calmement et fermement s’il le faut à Kémi Séba ce qu’on reproche, sans que cela vire à la détestation ou aux accusations. Nous ne devons pas oublier que nous avons une lutte à mener ensemble. Nos différences sont nos forces.
    Moi j’aime Kémi Séba. J’aime les fondements et sa stratégie de lutte, même si je ne suis pas toujours d’accord avec lui.
    Nobody is perfect !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique