LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Burkina : Plusieurs milliers de citoyens mobilisés à Ouagadougou pour apporter leur soutien à la Transition

LEFASO.NET

Publié le dimanche 5 novembre 2023 à 23h00min

PARTAGER :                          
Burkina : Plusieurs milliers de citoyens mobilisés à Ouagadougou pour apporter leur soutien à la Transition

Sur initiative de la Coordination des organisations de la société civile du Burkina Faso, plusieurs milliers de citoyens, venus de plusieurs localités du pays, sont réunis au Palais des Sports de Ouaga 2000, ce dimanche 5 novembre 2023, pour apporter leur soutien à la Transition.

Les travaux ont été ouverts hier, samedi, dans la salle de Conférences de Ouaga 2000 à travers ce que les organisateurs ont intitulé « Table-ronde Nouvelle Génération du Burkina Faso ». Cette journée de dimanche consacre donc la grande mobilisation de soutien et la clôture des travaux.

« Cette table-ronde est une rencontre historique d’acteurs et de leaders de la nouvelle génération de toutes obédiences pour poser ensemble les fondamentaux d’une jeunesse débarrassée de conflits pour projeter une dynamique nouvelle d’une génération unie autour de la Transition par et pour l’intérêt supérieur de la nation », explique le porte-parole, Lucien Zié.

Les travaux se sont déroulés dans la journée de samedi, 4 novembre 2023, dans la salle de Conférences de Ouaga 2000.

Il s’agit donc, par cette mobilisation, et selon les organisateurs, de faire un état des lieux et des défis à relever, resserrer les rangs pour vaincre ensemble le terrorisme qui endeuille le pays, inscrire le Burkina Faso dans une logique durable de développement véritable. Par-là également, la coordination des organisations de la société civile du Burkina Faso entend plancher sur les grands chantiers de refondation, les rôle et responsabilité de chaque acteur ou partie-prenante, etc.

"Rien ne vaut la patrie. La patrie ou la mort, nous vaincrons !" (participants)

Dans cette imposante infrastructure, le Palais des Sports, bondée de monde, chacun y va de sa perception et de son appel pour exprimer son soutien à la Transition. « Nous exigeons que le capitaine IB (Ibrahim Traoré, ndlr) reste au pouvoir jusqu’en 2030 », « Nous exigeons une transition de dix ans au moins » ou encore « IB ou rien ! », « Vive IB », sont des propos qu’on peut noter de participants, dont nombreux arborent des tenues à l’effigie du président de la Transition, Ibrahim Traoré.

Dans les messages qu’ils ont lancés aux dirigeants, les participants ont demandé des reformes politiques pour « assainir le milieu » et aux fins de mettre fin au « désordre » dans l’animation de la vie politique et associative ».

Toutes les propositions issues de ces deux jours de réflexions seront consignées dans un mémorandum qui sera remis à qui-de-droit.

O.H.L
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Messages

  • A QUELLE FIN CETTE MOBILISATION ?

    Cette mobilisation ne va rien changer sur le terrain à moins que vous tous, vous vous enroliez afin de prendre les armes. La situation de la guerre est sombre et ça ne prend pas une mobilisation pour crier des calomnies contre je ne sais qui, que du coup, le territoire, qui devait pourtant être reconquis en 06 mais s’est empiré depuis, va changer.

    Si on demandait mon humble opinion, je vous dirais d’aller manifester votre soutien implacable à la transition à Gorom Gorom ou dans la région des trois frontières. D’ailleurs, j’avais invité le Pape d’entamer sa visite papale au Burkina à Gorom Gorom. Ouagadougou n’est pas la bonne adresse ni pour manifester, ni pour aucune visite Papale que ce soit.

    Enfin, à quoi peut-on s’attendre ? Le taux de chômage national bat tous les records présentement. La guerre ne se gagne pas, l’économie est en berne, rien ne marche au Burkina sous tous les fronts, rien que la galère. Et pourtant, Ibrahim et son organisation occulte de malfaiteurs sont-là, apparemment non soucieux de rien sinon que la distribution des galons aux officiers qui n’ont aucune idée comment gagner la guerre. À quoi bon les galons alors et pour quel exploit militaire surtout ?

    • @Nabiiga, bien répondu, certains sont en ville en train de jouer à Sankara avec des enlèvements et répression de citoyens, vous vous trompez de cible, allez sur le terrain dans le nord mener la guerre et reconquérir le territoire, c’est ça votre mission et ce pourquoi notre argent vous paye.

    • J’espère que vous vous êtes enrôlés ?
      Épuis il fallait participer à la rencontre pour dénoncer tout ça au lieu de vous jouer les pseudos intellos derrière vos smartphones.

    • Cette prétendue mobilisation n’est ni plus ni moins que du pur folklore.😡😡😡

    • Le pape ne représente rien, la maladie de l’Afrique son médicament se trouve en Afrique non ailleurs, ceux qui sont contre IB sont des pharisiens et ne veulent pas que le continent change, mais vous serez surpris car le train est déjà en marche.

  • Comment on appele ce rassemblement ? Ce n’est pas la campagne politique ? On a commencé à faire avaler la couleuvre tout doucement et tout sournoisement aux burkinabès.

  • Si ce qui se dit sur les réseaux sociaux est avéré, on est pile poil dans la politique politicienne classique sans les anciens acteurs, c’est tout. Il semble que des cars convoient des participants au palais des sports ! C’est la pratique du CDP, du MPP, de l’UPC, de l’ADF etc. c’est la vieille pratique des politiciens pour remplir les stades. D’où viennent les ressources financières pour les différentes location et les autres frais ?

  • vous avez fait votre messa apres avoir interdit la manifest d’autres citoyens ; tout ca c ’est le signe de la dictature rempante et du populisme ; le peuple c’est pas la foule, mais des citoyens libres lucide qui choissetn leur dirgeant ; Allons aux élections et on verra qui est peuple et foule.

  • N’gaouw !!! La dictature du plus grand nombre s’imposera. N’en déplaise aux groupuscules anarchistes, alliés sans équivoque de l’impérialisme français qui tentent de se désolidariser de la vague populaire en cours.

    • Toujours la même chanson, changez de disque svp Irrissi

    • @Lool, donc si on est contre, c’est que l’on est des valets de la France ?? Hum, continuez à vous flatter oh, on a vu ce cinéma pendant la révolution de 83 oh, si tu avais le malheur de ne pas penser comme ces "révolutionnaires", c’est que tu étais un réactionnaire à la solde de l’impérialisme, les enlèvements nocturnes et les assassinats étaient leurs modes de "défense". Sauf qu’ils n’ont pas vu que leurs vrais ennemis étaient leurs "frères" avec qui ils mangeaient et dormaient au quotidien.

    • Il me semble que ceux qui étaient à ce forum étaient pour l’essentiel des jeunes, donc aptes au front. Pourquoi vouloir qu’on réquisitionne des gens de 50 ans et plus, largement l’âge de vos géniteurs ? POURQUOI ?

  • Cette instrumentalisation de l’image du capitaine Sankara et le culot de mettre la photo de IB à coté est nauséabonde !
    C’est inadmissible et irrespectueux et la famille du Grand Sankara doit intenter une action en justice pour interdire un tel détournement d’image par des putschistes incapables de résoudre les vrais problèmes socio-économiques-sécuritaires.

  • Bravo aux paticipants.
    Vive la transition
    Vive IB et vive le Burkina
    Au moins 10 ans avec IB sinon IB pour toujours.
    Dieu nous a beni avec un president apres Thomas Sankara.
    Les ennemis de la transition sont les ennemis du peuple et doivent être combattus

    • @ Barou :

      Nous aimons tous Ibrahim et nous le croyons, dur comme fe,r le messie après Sankara, grand tombeur de l’impérialisme mais qui s’est fait arrosé malheureusement par le même impérialisme qu’il s’est donné vocation de faire tomber. Donc, nous l’aimons tous et souhaiterons de tout coeur qu’il reste Président, même si Président il est, à vie. Étant donné cette profusion d’amour pour ce jeune homme, nous aimerions qu’ils solicitent l’aval de tout le pays en se présentant aux élections. Nous le voterons et tiendrons aux promesses qu’il nous aura présenté comme agenda politique.

      D’ici là, il n’est qu’imposteur qui a braqué l’État avec les biens de l’État huilé avec des mensonges des plus grossiers que le Burkina ait connu dans son histoire comtemporaine. Difficile de faire un menteur un messie.

      Toi, Barou, t’es pas d’accord ? Qu’est-ce qui a changé depuis le coup d’état au niveau de la sécurité ? Arrête donc de nous distraire.

    • C’est la transition qui a créé le Burkina ? Où est passée la logique humaine ? J’ai oublié, le populisme est bien installé avec les Irrissi

  • D’accord, quand c’est ça on autorise. Mais au tour des syndicalistes on dit que les soldats sont au front et qu’il faut raison garder. Comment on peut être aussi aveugle ? Une population qui cautionne l’injustice mérite elle même cette injustice là. Pathétique pour le pays de Sankara et Norbert Zongo

  • "Il s’agit donc, par cette mobilisation, et selon les organisateurs, de faire un état des lieux et des défis à relever"

    Ainsi donc les organisateurs vont faire un état des lieux...
    Merci de nous le communiquer au plus vite, ainsi vous serez transparents avec le peuple du Faso.

    C’est votre devoir de redevabilité.

    • @ Anaarchiqqukement

       État de lieu ? Mon oeil ! Faut-il distribuer des billets de banque, louer des autocars pour transporter des gens à la CDP pour donner une semblance d’une grande mobilisation afin de faire ’un état de lieu’ des défis que nul n’ignore ? Quelle perte de temps !!!!!

      Il ne fallait pas se donner de telle peine car Nabiiga, ici présent, vous aurait fait cet état des défis si vous lui aviez demandé . Il lui aurait pris une minute pour le faire et cela vous aurait épargné cette peine.

      L’état de lieu le voici :

      Le duo Damiba de triste mémoire et Ibrahim se sont fait avoir car ne sachant pas sur quel pied danser face au mensonge grossier du si`cle de reconquérir le territoire en 06 mois, découvert par tous. Sur ce point, l’état de lieu c’est la honte toute bue d’Ibrahim qui n’est ni Sankara ni révolutionnaire mais un triste imposteur dont sa place est à la MACA.

      De deux :

      L,’état de lieu aux fronts demeure sombre. La guerre ne se gagne pas alors que le détournement des derniers publics par ceux qui le tiennent au pouvoir bat son plein. Ibrahim, tu te plains et on te fout dehors, lui disent-ils ad nauseam,

      De trois,

      L’État de lieu de ceux qui fanfaronnent à l’Assemblée nationale et du gouvernment est que le PM, lui-même nul, est jn’est accompagné que des nuls.

       Un ministre nul d’Éducation nationale se présente dans un établissement scolaire dont sa mission est de voir que la rentrée scolaire est se passe bien. Quel nul, en effet !!!

       Et si la rentrée ne se passait pas bien, lui ministre nul de l’Éducation, qu’aurait-il fait pour que ça passe bien ?

       La ministre nulle des affaires étrangères plaide pour que le Pape vienne au Burkina pour mettre fin à la guerre. Le Burkina d’aujourd’hui, a-t-il besoin des prières ? La prière, toutes les différentes confession au Burkina en ont fait en masse sans résultats apparents et cette fois-ci, il faut le Pape lui-même pour que les choses change.

      Grosso modo, l’État de lieu : La Honte et un gouvernement en dérive.

  • Pourquoi on interdit le meeting des syndicats et puis on autorise celui de cette coalition d’organisations "sans papiers" et mandatée par personne. Et voilà qu’on continue d’aggraver la fracture sociale en divisant les burkinabè en deux catégories : les bons (tous ceux qui soutiennent le pouvoir) et les méchants.(tous ceux qui émettent des avis critiques que le pouvoir n’apprécie pas).
    C’est comme ça que l’on construit un Burkina uni et solidaire dans la lutte contre le terrorisme ?
    Bon Dieu !

  • Bientôt il y aura trois camps sur le territoire : d’un côté les terroristes, d’un autre côté les dictateurs militaires et leurs admirateurs, d’un troisième côté, ceux qui essaient de conserver les libertés au Burkina.
    C’est le désordre absolu.

    • Ed, le pays est déjà divisé en 3 et c’est une triste réalité : les patriotes ( d’ après les autorités et leurs soutiens) ; les apatrides ( ceux qui critiquent pour aider à redresser la barre et qui sont actuellement traqués par le pouvoir putschiste. ) et les terroristes.
      Que Dieu nous donne la bonne compréhension.

  • C’est dommage. IB est tombé c’est fini.trouvons son successeur.aucun president n’ à pu remettre le pouvoir de façon démocratique jusqu’à présent.c’est chaud.

  • Mon soutien indefectible et sans ambage au MARECHAL, son excellence Ibrahim TRAORE, n’en deplaise aux aigris de tout acabit. La patrie ou la mort, nous vaincrons. Tres bientot, on va boire notre petit lait au fond NORD du Burkina Faso !!!!!

  • Quand un régime est à son déclin il agit de la sorte ! Je suis convaincu que y a des manipulateurs en dessous.Le MPSR 2 pense que c’est un soutien mais au contraire ces gens cherchent à dresser le peuple contre la transition pour ainsi soutirer le pouvoir.Le Burkina n’a jamais été dirigé de la sorte. Pourquoi on ne laisse pas les analystes de la question sécuritaire se prononcer ? On nous avait convaincu au départ mais maintenant nous voyons que c’est le pouvoir qui les intéresse !

    • C’est une véritable désillusion. On a accueilli l’avènement du MPSR 2 avec beaucoup d’enthousiasme. Aujourd’hui on privilégie un groupe à un autre, une frange de la société à une autre. Je déteste l’injustice. Je fais comment ?

  • C’est vraiment triste pour un IB qui est pourtant venu avec de très bonnes intentions.

  • Dans cette situation d’insecurite et de crises multiformes graves, l’on est decu de cette facon Inconsequent de gerer les problemes du Peuple Burkinabe avec cette Transition actuelle et populiste faisant de mesures deux poids. Comment sous la menace aux machettes des soutiens instrumentalises par Ibrahim Traore, le Meeting des Syndicats et des OSC Revolutionnaires est suspendu a la demande de la Mairie Centrale et des Communautes Coutumieres et Religieuses ; et dans la meme semaine autoriser ce Meeting des OSC soutenant Ibrahim Traore et son MPSR 2 ? C’est clairement une Violation de la Constitution et de la Charte de la Transition des Forces Vives Patriotes et Legitimes ; etant donne que les Lois Fondamentales conserne tous les Citoyens Burkinabe et Honnetes. Quels messages ces gens a la solde de Ibrahim Traore envoient au Peuple Burkinabe ? S’agit il d’un Meeting Politique pendant que les Activites Politiques sont suspendues ? S’agit il d’une strategie Politique pour occuper le Terrain Politique avec des propositions irrealistes et Incongrue pour Presidence a Vie dans une Transition actuelle et qui est limite dans le Temps. Ibrahim Traore doit savoir que sa mission principale est la lutte contre le Terrorisme et le grand Banditisme desastreux. Ensuite, s’il arrive resoudre les questions Nationales d’Insecurite et organiser des Elections Generales Credibles en 2024 ; il ne pourrait etre Candidat qu’en 2029 apres avoir demissionner de l’Armee Burkinabe. C’est Clair, tout autre agendas caches, ne le conduira que dans les Poubelles de L’histoire Politique du Burkina Faso. Salut

  • Les choses vont se compliquer. Les religieux se sont démarqués un à un, les autres OSC et parties politiques vont se taire à jamais dans un silence qui en dit long. Attention au retour du baton. En effet tous les burkinabè ont un droit de regard sur la gestion du pouvoir d’Etat. L’exclusion n’est pas burkinabè.
    Que se passera t’il si après la transition de tels comportements venaient à se reproduire. La transition doit se ressaisir en mettant tout le monde sur le même pied d’égalité. Jusque-là les burkinabè ont apporté un soutien à la lutte contre le terrorisme parce qu’ils ont confiance aux maître du moment.
    A l’endroit de la transition, je pense que ça ne servira à rien de rendre le pays ingouvernable. Facilitons tout pour le bien de tous les burkinabè.

    Nous prions pour un retour à la normal. Il faut beaucoup de tempérance pour rassurer toutes les parties prenantes à la gouvernance de notre pays. J’invite tout le monde à l’apaisement, si ma voix peut compter.

  • Ainsi va la vie des nations. Les uns combattent les autres pour profiter de la nation mais la réalité rattrape toujours !
    Quand les hommes politiques vont se réveiller ça va donner quoi pour la nation ?
    Donc aux autorités de la transition de savoir rester à leur place pour que le pays aille mieux !

  • Il y’a encore des gens qui Savena pas que c’est juste d’interdire LES pro imperialiste et autoriser LES pro nationaliste.La plupart des gens qui pensent ainsi ne peuvent s’exprimer sans regarder le livre de droit.Pour dire ils sono des robots.

  • Ce qui fait rire, c’est que plus de la moitié des gens qui étaient à cette foire ne savait même pas pourquoi ils y étaient.
    Les Patazé-Patazé ont appelé ces gens à sortir, sans eux-mêmes savoir exactement ce qui allait s’y passer.
    C’est pathétique, comment l’ignorance et la misère peuvent réduire l’être humain à néant.

  • Deux organisations religieuses ont dit n avoir pas eté dans ce meeting et pourtant des gens ont pris la parole a en leur nom. Hum ça commence.Certains ont remplis le stade du 4 aout recto verso avec intercallaire en 2014 et on connait la suite.Allons.seulement. Demain n est pqs loin.

  • En autorisant ce meeting les autorités ont eu totalement un comportement à la CEDEAO c’est à dire les deux poids deux mesures que eux même ont fait de ça leur cheval de bataille.c’est dommage

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique