LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “C’est une grande folie que de vouloir être sage tout seul.” François de la Rochefoucauld

Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré

Publié le dimanche 22 janvier 2023 à 22h10min

PARTAGER :                          
Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré

Depuis l’accession des militaires au pouvoir, le 24 janvier 2022, la classe politique porte, à tort ou raison, la charge de la situation de crise que vit le Burkina Faso. Contrainte à un service minimum, la classe politique ne manque cependant pas d’argument contre ceux qui veulent lui porter, à elle seule, toutes les tares du Burkina. Dans une interview qu’il a accordée aux confrères de Jeune Afrique sur la situation du pays, l’ancien chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso et ancien ministre d’Etat en charge de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale, Zéphirin Diabré, apprécie, dans le style direct et précis qu’on lui connaît, l’actualité burkinabè à travers plusieurs de ses volets.

Demandé à commenter les accusations portées par l’armée, et le capitaine Traoré en particulier, sur la classe politique d’être corrompue et incapable à faire face à l’insécurité, « Zèph » a d’abord fait observer que si les populations ont accueilli le coup d’État du 24 janvier avec un certain soulagement, en pensant que l’arrivée des militaires au sommet de l’État permettrait de vaincre rapidement le terrorisme…, le constat aujourd’hui est que la situation sécuritaire se détériore.

Sur la question de la corruption, l’ancien Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso prend le pouvoir Ibrahim Traoré aux mots : « Quant à la supposée incapacité de la classe politique et la nécessité d’avoir recours à l’armée… Je trouve l’argument curieux dans un pays où des militaires, du général Lamizana au capitaine Traoré, ont dirigé l’État pendant plus de 50 ans des 62 années d’indépendance. Notre pays en est à son neuvième coup d’État réussi et, dans six de ces putschs, des militaires ont renversé d’autres militaires. Lorsqu’il a pris le pouvoir, le président Ibrahim Traoré a dénoncé la corruption au sein de l’armée. Il a même déclaré qu’il y avait des milliardaires en son sein. L’opinion a applaudi. Mais à ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé. Dans le même temps, les révélations qui paraissent dans la presse sur la supposée gabegie opérée par le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) dirigé par le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, renversé par Traoré et ses hommes, laissent vraiment pantois. (…). Vaincre le terrorisme n’a aucun lien avec le fait que le pouvoir soit civil ou militaire. C’est conditionné à la gouvernance, à l’union sacrée des citoyens, civils et militaires, dans un même combat. Dans un pays organisé et bien gouverné, l’armée n’a pas besoin d’être au pouvoir pour gagner une guerre ».

Sur la question des élections qui doivent se tenir en 2024, le président de l’UPC pense que la priorité concerne, aujourd’hui, la situation sécuritaire. « Cela dit, comme toute transition finit par des élections, il faut un chronogramme, même indicatif. C’est d’ailleurs un engagement pris auprès de la Cedeao (La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest). Et les bailleurs de fonds, qui seront forcément sollicités le moment venu, ont besoin de ce calendrier pour se préparer. Jusqu’ici, il n’y a eu aucune rencontre directe et formelle entre la classe politique et le MPSR 2. Les activités des partis politiques sont d’ailleurs suspendues. Ce qui me pose problème, c’est l’incohérence du MPSR et de ses chantres qui se plaignent du silence et du manque de soutien des partis politiques, alors même que les activités des partis politiques sont suspendues ! On ne peut pas vouloir une chose et son contraire… », relativise-t-il.

Sur le sentiment anti-politique française au Burkina, qui se traduit notamment par la demande de départ des forces spéciales et de l’ambassadeur Luc Halladé, Zéhirin Diabré affirme que la France est rattrapée par son histoire et par sa politique. « Au moment des indépendances, elle a décidé de partir de l’Afrique francophone tout en conservant une certaine mainmise sur ses anciennes colonies, au contraire du Royaume-Uni qui a coupé le cordon ombilical. Le problème de Paris vient de cette volonté de préserver son ‘’pré-carré’’ et de maintenir sa zone d’influence. Cela l’a conduit à toutes sortes d’immixtions dans les affaires politiques africaines, à des compromissions avec des dirigeants peu recommandables, à des interventions militaires pour sauver des dictateurs en péril ou pour installer des alliés… Cela a conduit aussi la France à vouloir conserver un lien monétaire qui apparaît, aux yeux de ses contempteurs, comme une rente… Même si la France se défend et affirme que certaines choses relèvent de pratiques d’une Françafrique aujourd’hui disparue, son image n’en reste pas moins associée à une forme de néocolonialisme. Et, pour dire vrai, la France peine à se défaire du paternalisme et d’attitudes qui frisent l’arrogance et l’infantilisation de ses partenaires africains », analyse l’ancien directeur Afrique et Moyen-Orient du groupe français AREVA.

Comme une sorte d’indigestion, le président de l’UPC rappelle ce geste à polémique (boutade jugée méprisante) du président Macron envers le président burkinabè : « Regardez comment le président Macron s’est comporté avec son homologue Roch Marc Christian Kaboré, lors de son discours à l’Université, en 2017 ! ».

Pire encore, poursuit M. Diabré, la France a cette propension à fouiner dans le marigot africain pour tenter d’influencer les choses, notamment sur le plan politique. « C’est cela qui lui est reproché à intervalles réguliers », souligne-t-il, précisant que la présence militaire française est de plus en plus décriée par des opinions publiques qui ne la comprennent pas et qui doutent de son efficacité dans la lutte contre le terrorisme. Parlant d’ailleurs de coopération en matière de lutte contre le phénomène terroriste, Zéphirin Diabré pense que la seule solution valable pour endiguer le terrorisme, c’est l’engagement des Burkinabè. Il salue à cet effet, la « franchise » du président Ibrahim Traoré à travers son regard porté sur la situation actuelle des attaques, apprécie la nouvelle stratégie en cours de déploiement (réorganisation de l’armée, recrutement des Volontaires pour la défense de la patrie) et encourage les forces en combat sur le terrain. « Tout le reste, y compris l’aide de pays étrangers, ne peut être qu’un complément. C’est aussi, pour nos États sahéliens, savoir se saisir de cette occasion pour bâtir de véritables industries de l’armement », avise le leader politique.

Rassemblés par Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

PARTAGER :                          

Vos commentaires

  • Le 22 janvier à 20:35, par A qui la faute ? En réponse à : Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré

    Il n’y a aucun secteur aussi pourri que l’armée : recrutements de parents, affairisme, détournement, collisions avec les politiques de métier, etc.
    Demandez à Zida comment il arrive à déménager au Canada, lui qui a toujours été fonctionnaire, même s’il épargnait tous ses salaires.
    Les Traoré sont là parce que Damiba ne les a pas assez arrosés. Après la chose facile pour aveugler les gens c’est brandir le patriotisme, le sankarisme, le panafricanisme.
    Mais que tout le monde y croit c’est ça qui est plus inquiétant pour l’avenir du pays

  • Le 22 janvier à 20:48, par Negblanc En réponse à : Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré

    Burkinabé, arrêtez l’auto flagellation et consacrons nous à l’essentiel ! Mr Dabre vous êtes à un point où il faut maintenant nous épargner c’est la faute x ou à y !

  • Le 22 janvier à 21:31, par RV En réponse à : Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré

    Le premier parti politique du Burkina est les FAN (Forces Armées Nationales). Pas besoin d’élection. On se partage les ressources du pays comme l’on veut avec la complicité de civils véreux. C’est la triste réalité. On n’a jamais atteint une telle médiocrité dans la gouvernance du Faso. Aujourd’hui, la priorité des priorités est de faire perdurer le terrorisme pour se remplir les poches. L’espoir viendra de la justice qui semble être en mouvement.

  • Le 22 janvier à 21:56, par Sacksida En réponse à : Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré

    Je reitere ma proposition au President Ibrahim Traore et son Gouvernement Patriotique du MPSR 2, de suprimer la Haute Cour de Justice et la remplacer par une Cour de Repression des Crimes Economiques et Financiers criminels. Ainsi tous les Dossiers bloques a la Justice classique laxiste ; doivent etre transmis a cette CREF- Burkina pour etre juges en bonne et due Formes et le processus de Sanctions Penales ou de Rembourcement seraient traite sans complaisance aucune. Cela va participe a la moralisation de la vie publique et la rendre Vertueuse. Un Philosophe disait que pour la Transparence Vertueuse dans les dispositifs et affaires publiques de l’Etat, il faut aller dans des Details car la bas se trouve des actes INJUSTE qui impactent la vie humaine de la Nation. C’est l’intelligence et l’integrite qui vont dans les dispositifs et Details
    Salut
    .

  • Le 22 janvier à 21:58, par ZOUA En réponse à : Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré

    Je ne comprends pas nos pseudo intello et politicards. Pour développer un pays est ce qu’on à besoin forcement du pouvoir politique ? Les Zeph là sont ceux qui sont à l’origine de tout ces malheurs. Aujourd’hui, peut être qu’il sent que l’étau se resserre autour de lui, il veut devancer l’iguane dans l’eau. On vous demande de vous taire et de laisser le Capitaine travailler .POINT BARRE

  • Le 22 janvier à 21:59, par Kalabanti En réponse à : Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré

    Toujours pareilles ces politicien complexés. Tout d’abord Zeph aurait du donne l’interview a un journal de la place ou Africain. Mais comme ils sont tous en mission commandée, Alassane Ouattara lui ouvre son journal "jeune Afrique" pour massacrer les efforts du Capitaine Ibrahim Traoré et mettre du sable dans l’engrenage de son elan. D’abord le liberalisme dont Zephirin se reclame n’est pas la solution pour l’Afrique, c’est un machin des occidentaux qui sous pretexte de la mondialisation veulent notre perte. Zeph, quand vous etiez aux affaires, ces meme militaires milliardaires etaient deja là, et pire c’est sous votre regimes qu’ils se sont enrichi ; qu’avez-vous fait ?
    Tu es de mauvaise foie Zeph parce que tu etait dans la salle quand IB disait que c’etait de la faute de l’armée et qu’ils reconnaissent leur responsabilités et qu’avons nous fait collectivement ?
    Le fait deja te t’associer a un media etranger, parce que jeune Afrique, RFI. France 24 appartient au meme groupe de malfaiteurs, mais comme RFI et FRance24 sont interdit quasiment tu te rabat sur jeune Afrique. Mon type repends toi, fait ton méaculpa, et change de doctrine car le neo-liberalisme ne prosperera plus en Afrique. Soit tu change de doctrine, soit tu prends ta retraite politique ou alors tu te tais. On vous voit venir avec vos gros sabot pour semer la zizanie et detruire ce pays. Chaque fois que quelqu’un de bien essaye de changer les choses ces vieux politicares lui tapent sur la tete. IB n’a meme pas encore fait 4 mois, non seulement il est entrain de faire la guerre, il reforme l’armée mais les Zephirin veulent le pousser a la faute et lui mettre la population dont il a le soutien a dos. Pourquopi n’a tu pas viré les militaires corrompu quand tu etait au pouvoir, toi qui ne peu meme pas maintenir la cohesion dans ton parti ou chaque jour les demissions se succedent. Zephirin C’est le Burkina tu veux gouverner ? Gere d’abord ton parti on va voir.
    Et les Jean Claude Bouda qui on boffé l’argent de l’armée, a ton retiré son palais de Manga construit sur le sang des Burkinabé ?
    Tais toi a jamais a defaut de vouloir aider ce pays parce pendant le discours d’IB tu etait attentif et prenais des notes avec un visage grave. Nous pensions que tu avais enfin compris la gavité de la situation du pays, mais que neni, tu cherche a te remplir les poches avec les Areva / Orano que tu veux faire entrer dans la bergerie par tous les moyens raison pour laquelle tu tape sur IB.

  • Le 22 janvier à 22:20, par Xyz En réponse à : Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré

    Quelles sont les sources de financement de l UPC depuis sa création. C’est très important de tirer ça au clair d’abord avant de parler des autres. L UPC dès sa création dépensait en milliards de francs. Même si Zeph epargnait depuis sa naissance celà n’aurait pas été possible.

    Les mêmes qui finançait, c’est les mêmes qui te pousse à essayé de créer la zizanie dans l’armée au moment où elle monte vraiment en puissance, au moment où elle a refusé l’aide de la France pour trouver elle même les 66 dames enlevés, au moment où elle demande à l’armée française de rentrer.

    Votre tactique est connu.

    Phase 1 : Zeph prend position contre la France dans les médias. Objectif faire croire qu il a une position contre la France afin de donner plus de crédibilité à la phase 2.

    Phase 2 : (phase en cours) Lancer l’opération de déstabilisation et de démoralisation de l’armée. Objectif : discréditer le président Traoré afin d’entamer la phase 3.

    Phase3. Créer une fois de plus la zizanie dans le pays afin de revenir aux anciennes pratiques désirées par la France.

    J’invite donc monsieur Diabre à commencer à mener le vrai combat car toute tentative d’entraver la marche actuelle se soldera par une défaite et les Valets locaux répondrons devant l’histoire.

    • Le 25 janvier à 08:47, par Lexys En réponse à : Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré

      Xyz, les stuctures qui sont habiletées à avoir les informations sur les sources de financement de l’UPC les ont certainement. Dans le cas contraire, elles ont la latitude et les moyens nécessaires pour enquêter pour avoir ces informations. Si ces structures de contrôle du financement des partis politiques n’ont rien dit à l’encontre de l’UPC sur la question, ce n’est pas vous simple quidam qui va se permettre de lancer de manière arrogante de telles insuations sur Zeph et son parti. Tout le monde se croit spécialiste pour se permettre de débiner des inepties avec pour but de jeter l’opporbe sur les autres.
      Si vous n’êtes pas d’accord avec la réaction de Zeph, vous êtes libre de le contrarier sur la base des analyses des faits qu’il a faites. Attaquez-vous à ses arguments de façon honnête au lieu de fuir la véracité dedites analyses pour aller chercher des arguties puériles dignes des aptes des débats de canivaux.

  • Le 22 janvier à 22:39, par SOME En réponse à : Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré

    je constate comme a l’accoutumée que ce sont les memes qui sont les premiers a se precipiter faire des interventions pour critiquer...
    je constate que diabre s’agite depuis qu’il entend qu’on va limiter les partis politques et que meme la transition ne doit pas s’arreter tant qu’on n’aura pas securisé et nettoyé le pays de cette race de vieille garde de politiciens vautours qui pont amené le pays dans cette merde. Diabre devient circonspect : il "critique" la france et devient soucieux de l’avenir du pays, parle de gouvernance, etc.
    SOME

  • Le 22 janvier à 22:56, par Ka En réponse à : Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré

    ‘’’’’’’’’’’’’’’A’’’’’’’’’’’’’’’’ Internaute ‘’RV’’ Tu nous dis que ’’’’Le premier parti politique du Burkina est les FAN (Forces Armées Nationales’’’ Oui je confirme : Quelques militaires haut placés font partie de ceux qui contribuent au maintien de nos frères déguisés en terroristes et ne souhaitent pas la fin de la situation que nous vivons afin de pouvoir piller la caisse de l’état.

    Actuellement, le pouvoir est détenu (et de façon illégale) par les militaires, et quelques-uns de ces militaires sont aussi les éléments déclencheurs du processus de la porte fermée de la justice qui devait s’intéressé a leurs camarades fautifs.

    C’est pourquoi nous savons qu’un Faso normalisé n’arrange pas ces militaires et leurs soutiens de l’intérieur et l’extérieur comme le Mali et leur nouveau maître la Russie.

    Les militaires se sachant minoritaire devant un peuple Burkinabé muri a 100% par les crimes gratuits, la corruption a ciel ouvert, ils comptent sur un Faso en crise permanente pour se maintenir au pouvoir.

    J’ajouterai sans langue de bois, la puissance coloniale qui est impliquée dans presque toutes les crises en Afrique Francophone ( Le Burkina de Blaise Compaoré, la Côte d’Ivoire, la Centrafrique, le Mali, Togo, Gabon, Tchad,...pour ne citer que ces pays-là), et qui représente un biais systématique dans toute tentative de recherche de solutions dans tous ces pays cités, a corrompu les militaires haut placés qui représentent les vrais responsables d’un premier parti sous-marin de ces pays.

  • Le 23 janvier à 05:45, par Jean En réponse à : Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré

    @ RV et @Ka ,
    je valide vos analyses !
    L’armée au Burkina, c’est en même le parti au pouvoir et l’opposition (à l’interne). L’alternance ``politique`` s’appelle faire des coups d’états de règlements de comptes entre militaires, pauvre Burkina...

  • Le 23 janvier à 08:00, par Sacksida En réponse à : Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré

    Pour une reussite vertiginieuse de cette Transition Democratique Burkinabe et meme apres nous devons nous Unirent dans le Travail serieux pour le Developpement economique et social fondamental et dans la Lutte revolutionnaire consequente contre tous les maux de Notre Societe Burkinabe : Combats contre le Terrorisme et le Grand Banditisme desastreux, Mauvaises habitudes de Gestion Publique et de Gouvernance ; Corruption Endemique, Detournements de Deniers Publics, Malversations diverses et Crimes Economiques et Financiers etc. Le President Ibrahim Traore et son MPSR 2 ont besoins du Soutiens de toute le Monde dans la Verite et la Justice Populaire. Salut

    • Le 23 janvier à 11:18, par Passakziri En réponse à : Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré

      Sacksida,
      Merci d’apeller à l’union, mais je doute fort que ca ne soit un appel parmis de nombreuses qui risque de s’evanouir dans les airs.
      Comment un peuple peut-il s’unir ?
      Selon moi l’union, le fondement même de la nation c’est de trouver un dénominateur commun qui soit notre boussole parce que sans boussole aucune nation ne peut prétendre à l’union.
      Quelle est notre boussole au Burkina Faso ? Á mon avis cette boussole est et reste la CONSTITUTION qui doit considérer le bien de la nation et non des institutions.
      Est-ce que notre boussole est bonne ? à mon avis, aucune constitution n’est parfaite, mais pour avoir pris le temps de la lire, je trouve notre constitution très belle qu’il est difficile de ne pas tomber amoureux ou amoureuse d’elle quand on l’a lu.
      Alors pourquoi passe-t-on son temps à la violer, ma belle avec l’onction des parents de la belle qui devraient être sage et la protéger ? C’est là où se trouve la racine de nos problèmes au Faso ; Si les faits et gestes de toutes les personnes morales et physique s’orientaient avec cette boussole, nous aurions moins de difficultés.
      Tot ou tard il faudra que ceux qui ont été complices de ces viols à répétition, par action ou par omission repondent de leurs actes pour que l’on rteparte sur de bonnes bases. Autrement, je ne vois pas comment ces appels à l’union pourraient être plus que des mots. D’ailleurs, comment s’unir derrière une secte ou une Mafia ? personne ne connait les textes qui régissent ce fameux MPSR , encore moins ses membres ou fidèles , donc c’est comme une secte ou une mafia qui agit dans les ténèbres.

      Passakziri

  • Le 23 janvier à 09:14, par DCOUL En réponse à : Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré

    ZEPH ressaisis toi et dis au petit Macron que, c’est l’armée qui gouverne le monde dans tous pays du monde,quelle s’affiche ou pas c’est-elle. Si non ,nous t’avons vu ici derrière BLAISE COMPAORE qui était militaire non ?.

  • Le 23 janvier à 09:28, par Bollena En réponse à : Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré

    J trouve ZEPH a raison. Pourquoi l’armée n’est pas inquiétée depuis l’arrivée du MPSR ? On doit assainir mais partout. L’affaire de 400 millions empochés par le capitaine pourquoi l’armée ne parle pas de ça ?

  • Le 23 janvier à 10:55, par Toto En réponse à : Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré

    Le problème aujourd’hui, c’est que la France n’est plus naïve. La France a compris les politiciens Africains.

  • Le 23 janvier à 11:34, par bozz En réponse à : Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré

    La plus part de ces Chefs militaires sont des Politiciens
    ou sont á la cause d autres Politiciens ..
    domage

  • Le 23 janvier à 12:55, par Nabiiga En réponse à : Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré

    ZEPH VERSUS ABLASÉ : ZEPH L’EMPORTE HAUT LA MAIN.

    Avant Noël, au restaurant l’eau vive à Ouaga, je m’y suis trouvé avec un ami et comme d’habitude, la situation sécuritaire au Burkina, les militaires au pouvoir, la réconciliation, le retour du Capitaine Blaise et bien d’autres sujets ont été abordés tour à tour. Mon ami me sait non-partisan donc ce n’est pas inhabituel pour lui que je critique sévèrement quelqu’un pour l’applaudire quelques minutes plus tard m’a-t-il fait la remarque.

    J’ai fait comprendre à mon ami que le CDP est à la base de tous les problèmes socio-politiques de notre pays à commencer par le terrorisme. Le CDP, avec son Capitaine de toujours, nous a imposé cette guerre que nous tentons de gérer infructeusement.

    À peine deux semaines plus tard, voilà que Ablassé, un cacique de Blaise, nous a servi copieusement une lettre qu’il a adressée au Chef de l’état, non pas pour parler de la situation nationale, mais pour que le destinataire ait pitié de Blaise afin qu’il puisse gagner son pays pour y passer ses derniers jours sur terre ; pays d’ailleurs qu’il a lui-même touné le dos. Du coup, on comprend que les problèmes auxquels sont confrontés notre pays n’interpellent pas Ablassé, c’est le retour de Blaise qui est important.

    Zeph, lui, nous a parlé avec une lucidité inégalée de tous les policiens des problèmes de tous les jours, parmi eux :

    Ibrahim Traoré :

    Traoré ne peut pas vouloir une chose et son contraire en même temps, lui a-t-il dit : cette vérité est sans appel. Traoré ne peut pas nager dans le populisme en promettant des choses publiquement pour se murer dans l’inaction sur les mêmes choses qu’il promet de faire publiquement .

    Ibrahim, où est bien passé le rapport d’Inata ?

    Ibrahim, si de ta propre bouche, tu nous fait comprendre qu’il y a de la gabégie dans nos forces de defense au point de parler des militaires milliardaires, sans que nous t’invitions à le faire, que fais-tu alors de tes affirmations ?

    - Ces militaires milliardaires dont tu parles, qu’est-ce que tu attends pour les mettre immédiatement aux arrêts ou encore, les demettre de leurs fonctions et diligent une enquête afin de faire toute la lumière sur de ce que tu affirmes ?

    - Nous, Burkinabè révoltés, nous n’attendons que tu agisses et même très vite, sinon, on te met dans le même panier que tes prédécesseur et t’interdirons même de parler du sankarisme car faux Sankara.

    - La promesse d’ évacuer les dossiers pendants. Où sommes-nous et le temps presse ? La transition n’est pas perenne.

    - La situation sécuritaire, pourquoi se déteriore-t-elle en place et lieu de reconquérir. Es-tu Damiba bis ?

    - Aucun jour ne passe sans que nous ne perdions du territoire au profit des terroristes.

    - Quel est l’état de guerre que tu mènes contre les terroristes ?

    On ne vas se contenter des terroristes neutralisés ci et là que le ministère de défense s’empresse de nous informer à chaque reprises. Il n’y a pas de nouveautés car ce fut la même scène depuis le temps de Roch. Nous ne voulons pas de statut quo. On veut une nouvelle dynamique qui est celle de la reconquête totale de notre territoire.

    Nous n’attendons que cela car c’est bien pour cette raison que t’es accoquiné avec les autres pour arracher le pouvoir des mains du clan Damiba-Blaise-Diendéré.

    La France :

    Zeph n’a pas mâché les mots. Il a dit ses quatre vérités à la France. Bref, la France nous a assez exploités au point qu’il faille lui rappeler de ce fait. Que la France nous laisse nous débrouiller avec qui nous souhaitons.

    Zeph, nulle part s’est-il inquiété des derniers jours de Blaise car ce n’est pas la préoccupation de lambda burkinabè. Lambda burkinabè se pose même la question sur la pitié reclamée pour Ablassé.

    - Blaise a-t-il un brin de sentiment de pitié pour quiconque ?

    On associe quelqu’un à une chose dont il a habitude. Je me dis que si on parle à Blaise de pitié, il posera bien la question pour savoir ce que c’est la pitié car il ne la connaît pas, ne la jamais vécue, ne l’a jamais donnée ou encore ne l’a jamais eue dans sa vie.

    Dans ce duel, Zeph a nettement terrassé Ablasé qui lui, doit apprendre que le Burkina ne fait pas face au problème de Blaise mais aux problèmes légués par ce dernier, à commencer par le terrorisme et Dieu le voulant, dans sa prochaine lettre à je ne sais pas qui, il parlera non pas de Blaise mais des problèmes socio-politiques de notre pays et non pas d’un individu qui nous a causé tant de peine : 2.000.000 de déplacés à gérer sans compter les morts.

  • Le 23 janvier à 14:58, par Marquinõs En réponse à : Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré

    Monsieur Jephirin Diabré je suis d’accord avec vous que ces gens ne sont pas venus pour lutter contre la corruption. Je suis également d’accord qu’un calendrier doit être défini pour aller aux élections. Là où je suis contre vous c’est sur la suspension des parties politiques. Vous vous rappelez sous la transition de 2015 c’était Monsieur Rock et toi même qui avaient dit au Président Michel Kafando d’arrêter de légiférer. Si Ibrahim Traoré ne suspend pas les partis il ne pourra pas travailler. Demander le soutien des leaders politiques c’est pas demander le soutien des partis politiques.
    Nous on veut la paix.

  • Le 23 janvier à 20:50, par Mang Biiga En réponse à : Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré

    La lutte contre la corruption est une nécessité mais pas la priorité du moment. L’ennemi aimerai voir les Burkinabé se diviser d’avantage. Taisons nos différences et travaillons ensemble pour vaincre le terrorisme. Après ça on peut s’attaquer aux autres dossiers : corruption, financement du terrorisme, Inata, et beaucoup beaucoup d’autres crimes qui attendent dans les tiroirs.

  • Le 24 janvier à 00:32, par Nabiiga En réponse à : Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré

    @ Mang Biiga

    ...autant ouvrir les portes du trésor national. je peine à comprendre ton raisonnement quoique le respect. Nulle part sur terre une guerre est-elle gagnée avec les dents. Une guerre est menée et gagnée avec des moyens financiers conséquents. Si au nom de la lutte contre le terrorisme, un Capitaine, peut selon son bon vouloir empocher, comme le bruit cour partout à Ouaga, des milliards destinés, à juste titre, à ce même combat contre la guerre. Tu trouves cela normal. Bouda de Manga, puisque t’es fils de manga, il est temps que lui pose la question en notre nom pour savoir comment a-t-il financé son demeure que nul ne peut manquer une fois à Manga. Vas-y et après tu annonceras à tous que l’heure du grand pillage désormais est arrivée et on peut détourner tout ce qui passe devant soi. C’est cela ta version de la lutte contre le terrorisme. La guerre, c’est de l’argent.

  • Le 24 janvier à 11:04, par Irlandais En réponse à : Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré

    “Je remarque que sur des sujets politiques, tout le monde réagit mais sur des sujets scientifiques, la section commentaire est vide...”
    Après, on se demande pourquoi on est sous développé.
    Sinon, sur ces sujets politiques, la réponse est simple. c’est la justice. Comme l’a dit Kagamé quand il a repris un pays totalement détruit.
    1- Construire la confiance entre le peuple et des dirigeants justes
    2- Construire des institutions justes
    3- Construire la confiance du peuple dans ces institutions juste
    et si on veut resumer en un mot "JUSTICE".

  • Le 28 janvier à 20:27, par Kogleweogo de Amerique En réponse à : Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces fameux officiers milliardaires n’a été interpellé », fait observer Zéphirin Diabré

    Qui ne sait pas Honore Traore, Yacouba Ouedraogo dit Yak, Gl Lougue, etc sont des miliardaires ?

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina / Politique : Descente de la police au siège du parti MPP