Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La foule croit qu’elle sait et comprend tout ; et plus elle est sotte, plus ses horizons lui semblent vastes.» Anton Tchekhow écrivain russe

Célébration des 15 ans des publicitaires associés au Burkina : Les acteurs se penchent sur les métiers et textes régissant la publicité

Accueil > Actualités > Multimédia • Lefaso.net • vendredi 2 décembre 2022 à 11h00min
Célébration des 15 ans des publicitaires associés au Burkina : Les acteurs se penchent sur les métiers et textes régissant la publicité

L’association professionnelle des entreprises de communication du Burkina Faso, Publicitaires associés (PA), célèbre, du 1er au 3 décembre 2022, le 15e anniversaire de sa création. Au programme, plusieurs communications seront données sur différents thèmes en matière de communication et de publicité. A ces communications, s’ajouteront une journée de salubrité, une nuit de la publicité et la remise de dons aux personnes déplacées internes.

Durant trois jours, les acteurs des Publicitaires associés passeront en revue plusieurs thématiques sur la communication et la publicité au Burkina.
Il s’agit en effet d’une rencontre qui se tient en marge de la commémoration du 15e anniversaire de Publicitaires associés. Le top départ des activités a été donné le 1er décembre 2022 par le représentant du ministre en charge de la communication, Yacouba Bonkoungou, en présence de la présidente de PA, Aïcha Dabré.

Yacouba Bonkoungou, représentant du ministre en charge de la communication

Dans son allocution d’ouverture, le représentant du ministre a rappelé que le Burkina Faso est dans une période où son ministère en charge de la communication a une claire vision et une conscience qu’au nombre des armes qu’il faut pour gagner la guerre qui est imposée au Burkina, il y a la communication et la publicité. C’est ce qui justifie leur présence auprès de Publicitaires associés, a-t-il indiqué.

Tout en reconnaissant et saluant le travail qui a été abattu par ces acteurs durant ces 15 ans. « Parce que c’est véritablement une association qui travaille dans une très bonne entente avec le ministère de la Communication pour faire évoluer l’environnement institutionnel et réglementaire au profit de la profession des métiers de la communication et de la publicité », a laissé entendre Yacouba Bonkoungou.
En s’adressant aux invités, la présidente de PA, Aïcha Dabré, a rappelé que si l’association professionnelle des entreprises de communication du Burkina Faso Publicitaires associés n’existait pas, il fallait la créer.

Aïcha Dabré, présidente des publicitaires associés

Car, à l’en croire, durant ces 15 années d’existence, l’association a travaillé à assainir les domaines de la communication et de la publicité. Et aujourd’hui, dit-elle, même si, l’on ne peut pas dire que tout se passe bien, au moins des acquis ont été engrangés dans les deux secteurs. Au nombre des acquis, elle a cité l’existence de la loi N°080-2015 CNT portant règlementation de la publicité au Burkina et qui a été promulguée et a pris effet en 2018, l’obligation de signature des spots publicitaires… Et même si cela n’est pas totalement respecté, l’association peut déjà se féliciter de ce qui est fait sur le terrain.

Plus 160 entreprises de communication

Revenant sur le thème principal, Aïcha Dabré a expliqué que c’est un choix fait au regard de ce que le Burkina traverse parce que qui dit crise sécuritaire et humanitaire, dit aussi crise au sein des entreprises du fait que cela joue sur la vie active et rien n’est épargné. « C’est pour cela que nous avons choisi ce thème, parce que nous pensons que nous pouvons jouer un rôle à travers la publicité et la communication afin de contribuer à la cohésion sociale et la paix dans notre nation », a-t-elle justifié.

Vue des autorités présentes à l’activité inaugurale

A l’issue de l’ouverture officielle de la commémoration des 15 ans, place a été faite à la conférence inaugurale qui a été animée par le directeur général de l’agence de communication Synergie, Jean Pierre Somda. Pour planter le décor de son exposé, le panéliste a d’abord fait un bref historique pour expliquer comment est né PA. Selon lui, le Burkina compte 165 entreprises de communication, dont les unes sont des entreprises, les autres des acteurs du secteur informel, mais qui œuvrent également dans le domaine de la communication et de la publicité.

Au vu de cela, les acteurs ont imaginé qu’il faut organiser le secteur non seulement, pour le rendre compétitif, mais aussi faire en sorte qu’il soit crédible vis-à-vis des autorités et du public, a-t-il souligné. C’est donc pour cette raison qu’ils ont mis en place, selon ses dires, l’association nationale des agences de communication du Burkina Faso en 1991.

Jean-Pierre Somda, directeur de l’agence de communication Synergie et panéliste

« Cette association a évolué et s’est auto dissoute pour donner naissance à ce que nous avons appelé le mouvement des agences de communication qui a également évolué pour s’auto-dissoudre. C’est à la suite de cela que l’association professionnelle des entreprises de communication des publicitaires associés a vu le jour, dont nous célébrons aujourd’hui le 15e anniversaire », a-t-il rappelé.

En rappel, la célébration des 15 ans de PA est placée sous le thème principal « Publicité, paix, cohésion et développement national ». Un thème sous-tendu par deux autres sur « Métiers et textes régissant la publicité au Burkina Faso » et « Quel apport des professionnels de la communication sociale pour le développement national ? ». Dans le cadre de cette célébration, il est prévu une journée de salubrité, une nuit de la publicité et la remise de dons aux personnes déplacées internes.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina cyberéconomie : "Il faut inciter les enfants et adolescents à s’intéresser très tôt aux métiers du numérique" Younoussa Sanfo
Burkina Faso : Le pays est sous influence médiatique pro-russe selon All Eyes On Wagner
Médias : La liberté de la presse n’est pas une liberté à géométrie variable
Editorial : Non, les médias burkinabè ne sont pas des « Radio mille collines »
Technologie au Burkina : PUBBIX TECH outille une dizaine de jeunes au ‟UX Design″
« Reporters du Faso » : Moumouni Simporé succède à Charles Tiendrébéogo à la tête de l’organisation
Médias au Burkina : « Le travail du journaliste n’est pas de chanter les louanges de quelqu’un », rappelle le journaliste Boureima Ouédraogo
Utilisation des réseaux sociaux : La responsabilité sociale et citoyenne des internautes au cœur d’une rencontre du SEPAFAR
Prix Norbert Zongo du journalisme d’investigation en Afrique : Le comité CNP-NZ dénonce son usurpation par l’ONG M&D
Régulation de la communication au Burkina : Les Burkinabè invités à faire attention à ce qu’ils véhiculent comme information
Création de visuels et d’infographies : Polotno Studio, l’alternative gratuite à Canva
Protection des données à caractère personnel : La Commission de l’informatique et des libertés sensibilise les étudiants du Centre universitaire polyvalent du Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés