Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Situation au Tchad : L’opposant Succès Masra quitte le pays, mais n’abdique pas

Accueil > Actualités > International • Lefaso.net • mardi 8 novembre 2022 à 17h00min
Situation au Tchad : L’opposant Succès Masra quitte le pays, mais n’abdique pas

La journée de massacre au Tchad (jeudi, 20 octobre 2022) reste toujours vive dans les mémoires, pas seulement de Tchadiens, mais aussi d’Africains épris de liberté et de valeur de préservation de la vie humaine. 50 morts et 300 blessés (bilan officiel), plus de 70 morts (selon l’opposition).

Les arrestations, elles, se poursuivent dans le pays, selon plusieurs sources. Des familles, sans nouvelles de leurs membres, sont ainsi plongées dans une situation psychologique pénible. Des témoignages font également état de ce que certains Tchadiens se résolvent à trouver refuge dans des pays voisins ou, à la limite, hors de la capitale. A ce jour, ils seraient plusieurs milliers de Tchadiens à être déportés dans des lieux inconnus de l’opinion.

C’est dans ce contexte délétère que l’opposant Succès Masra, président du parti Les Transformateurs, est sorti du territoire pour se retrouver au Cameroun voisin, selon RFI, qui précise que ce jeune leader était entré dans la clandestinité depuis les évènements dramatiques.

« Depuis quelques jours déjà, Succès Masra n’est plus au Tchad. Après la journée sanglante du 20 octobre, la communauté internationale a craint pour sa vie », déclare le média, corroborant ses propos avec une source diplomatique : « Nous avons dit aux autorités qu’il avait droit à un procès équitable, mais que son intégrité physique devait être préservée quoi qu’il arrive. Nous avions aussi peur d’une décision isolée et que quelqu’un l’exécute ».

Toujours selon le média international, cette sortie du Tchad aurait été ‘’facilitée’’ par le pouvoir tchadien. « Des consignes ont été données aux forces de sécurité pour que rien ne lui arrive. Nous savons par où il est parti et personne ne s’est opposée à sa sortie », rapporte-t-il de sa source.

Dès les premières heures de ce mardi, 8 novembre 2022, à travers sa page Facebook officielle, l’intéressé, Succès Masra, s’est signalé par ce message au contenu ‘’costaud’’ : « Sèche tes larmes, peuple debout pour la justice et l’égalité dans cette terre de dynastie armée et clanique qui tue. Les larmes du 20 octobre sont les dernières larmes et un autre Tchad arrive. Ils ne te vaincront pas. Tu vaincras. Il est minuit dans ton coeur mais vas à l’école du plus grand africain du 20ème siècle en suivant cette partie de sa vie, peu connue mais où tu trouveras un bout d’énergie. Parfois il lui a fallu quitter l’Egypte pharaonique pour y revenir avec plus d’énergie et d’outils nouveaux en infligeant aux pharaons les plaies de la libération du Peuple. Ressource-toi.

Et tu conduiras l’assaut final car ce plus grand clandestin, condamné, vomi et pourtant plus grand africain de tous les temps te dit que cela semble toujours impossible jusqu’à ce que ce soit fait. Oui, la patrie ou la mort, nous vaincrons, nous souffle quelqu’un à l’oreille. Nous vaincrons, nous, peuple qui disons que jamais il n’y aura la dynastie clanique et armée dans notre pays, car la dynastie armée, c’est comme l’apartheid.

On ne réforme pas l’apartheid, on ne s’adapte pas à l’apartheid, on l’abat. Et vous tous qui m’aimez, gardez précieusement ces paroles en vous. Nous allons vaincre la dynastique boundoucratique pour installer la démocratie, et c’est avec chacune de nos énergies et avec toutes les options qui étaient dès le début sur la table. Je vois venir cet autre Tchad. Ressourçons-nous et la suite du combat pour notre dignité collective sera victorieuse, aucun doute là-dessus ».

Lire aussi : Succès Masra, leader politique tchadien : « Plus jamais, les impossibilités ne feront partie de notre vocabulaire »

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 8 novembre à 20:57, par Samuel En réponse à : Situation au Tchad : L’opposant Succès Masra quitte le pays, mais n’abdique pas

    Nous enterrerons nos morts, panserons nos plaies, sècherons nos larmes et repartirons au combat.

    Nous n’aurons aucun répit tant que les pouvoirs fantoches et autocratiques installés par la France au Tchad, au Niger, au Sénégal, en Côte d’Ivoire, etc., qui travaillent à assurer les intérêts de la puissance néocoloniale et non ceux de leur peuple, qui travestissent la démocratie, bafouent les libertés, massacrent sans pitié les opposants, et qui se croient intouchables parce que protégés par la France, n’auront pas rendu compte de leurs forfaits et leurs dirigeants châtiés avec la plus grande sévérité.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre à 07:51, par Levieux En réponse à : Situation au Tchad : L’opposant Succès Masra quitte le pays, mais n’abdique pas

    Vous voilà aujourd’hui entrain de fuir votre pays et laissant derrière vous 50 morts et plus de 300 blessés suite à cette marche dite illégale, un révolutionnaire ne fuit pas, Thomas SANKARA qui a eu toutes sortes de propositions a préféré rester mourir en martyr et c’est ça qui est La Patrie ou la mort.

    Répondre à ce message

    • Le 9 novembre à 15:51, par Samuel En réponse à : Situation au Tchad : L’opposant Succès Masra quitte le pays, mais n’abdique pas

      Levieux : "Vous voilà aujourd’hui entrain de fuir votre pays et laissant derrière vous 50 morts et plus de 300 blessés suite à cette marche dite illégale, un révolutionnaire ne fuit pas, Thomas SANKARA qui a eu toutes sortes de propositions a préféré rester mourir en martyr et c’est ça qui est La Patrie ou la mort".

      Apparemment, vous ne connaissez rien de l’histoire des luttes de libération, sinon vous n’auriez pas proféré de telles énormités. Dans tous les pays dictatoriaux, quand il devient impossible pour les leaders patriotes de mener la lutte sur le terrain, l’exil devient la seule alternative pour continuer à mener le combat. Il n’est pas question, juste par orgueil et pour faire preuve de témérité, de se livrer comme un individu stupide à l’ennemi qui serait trop content d’écourter ainsi les aspirations populaires à la liberté et à l’affranchissement du joug néocolonial français.

      Se donner les moyens de combattre demain n’est pas de la lâcheté mais une preuve de grand courage et de grande détermination. Celui qui ne veut plus se battre va se rendre et se prostituer au prix de multiples compromissions comme l’ont fait de multiples roitelets africains au cours de l’invasion coloniale. Raison pour laquelle nous sommes encore maintenus en esclavage par les Français.

      Dans toute l’histoire de l’humanité, tous les libérateurs ont agi un jour comme Succes Masra quand il leur était impossible de faire autrement.

      De Gaulle s’est réfugié à Londres pour continuer son combat et revenir à la tête des troupes coloniales, de nos grands-parents qui ont libéré la France alors même que le Gouvernement français et des millions de Français collaboraient lâchement avec l’ennemi et envoyaient même par wagons entiers des enfants juifs au four crématoire. Hitler est même venu se balader sur les Champs-Elysées et aucun Français n’a a eu ce jour-là assez de courage pour tirer un seul coup de feu contre les Allemands ou élever la moindre petite protestation alors même que l’ennemi profanait leurs lieux sacrés. On n’a relevé aucun « incident » ce jour-là. Pourtant Paris était peuplée à cette époque de millions de Français qui se terraient tous chez eux par crainte des Allemands. Il a fallu que de Gaulle fuisse la France pour aller se réfugier à Londres et mobiliser nos grands-parents pour venir libérer son pays au prix de leur sang. N’oublions pas que la capitale de la France Libre était Brazzaville au Congo. Encore aujourd’hui, ils sont des milliers nos grands-parents et parmi eux des milliers de Burkinabès qui dorment sous la neige française ainsi que de multiples champs de bataille français et grâce à qui la France a pu goûter à nouveau à la liberté. Et pourtant certains Français d’aujourd’hui comme RENAUT Helie et Kwiliga sur ce site nous couvrent de mépris, et vont jusqu’à dire que nous nous montrons lâches devant les terroristes eux qui ont abandonné leur patrie aux mains de l’ennemi et donné ainsi un exemple historiquement emblématique de la lâcheté. Comme on le dit dans nos villages, c’est l’âne même que tu as engraissé qui se retourne pour te donner un coup-de-pied.
      Bref ! Fuir son pays quand on ne peut pas faire autrement et revenir le libérer n’est pas de la lâcheté comme l’a montré l’exemple de de Gaulle. Seuls ont été lâches ceux qui, comme Petain, se sont donnés et ont donné leur pays à l’ennemi.

      Mao Zedong fit de même lors de la Longue Marche pour revenir victorieux contres ses ennemis et diriger la Chine.

      L’Ayatollah Khomeiny s’est réfugié à Paris avant de revenir triomphalement à Téhéran diriger la Révolution Islamique iranienne.

      Le Prophète Mahomet lui-même a dû fuir ses ennemis et la Mecque pour se réfugier à Médine et aujourd’hui des milliards d’individus dans le monde sont musulmans.

      Etc. Etc. Etc. Tous ces hommes ne sont pas connus pour avoir été des poltrons dans leur vie, bien au contraire ! Ils ont toujours su faire preuve de détermination et ont finalement vaincu leurs ennemis.

      Succès Masra vaincra aussi ses ennemis et libérera son pays de la domination néocoloniale française. Aussi sûr que le soleil se lèvera demain.

      Répondre à ce message

  • Le 9 novembre à 11:13, par Lepeul En réponse à : Situation au Tchad : L’opposant Succès Masra quitte le pays, mais n’abdique pas

    Souvent partir c’est résisté, souvent resté c’est résisté.
    Sankara aurait du partir et revenir fort, ce qui est rare est dur à retrouver, les médiocres on les trouve à la pelle (partout) mais les meilleurs sont durs à trouver alors.
    Le Burkina cherche encore son Sankara.
    Le plus triste dans tout ca c’est le silence complice des africains pas de solidarité entre les peuples c’est bien dommage. Regarder en Ukraine la solidarité européenne ,

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Côte d’Ivoire/Attaque terroriste de Grand-Bassam : La justice aux trousses de 18 accusés
Centrafrique : Une base des FDS et une du groupe Wagner prises pour cibles dans une attaque
Guinée Équatoriale : Le président Teodoro Obiang Nguema réélu pour un 6e mandat de 7 ans
Développement industriel : 37 pays africains enregistrent des avancées
Libye : « Les massacres des populations civiles qui ont justifié l’intervention militaire en 2011 n’ont jamais existé »
Population mondiale : Les jeunes appellent au changement
Mali : La Côte d’Ivoire annonce le retrait progressif de ses troupes de la force onusienne
Afrique du Sud : Un homme de 38 ans condamné pour plus de 90 viols
Situation au Tchad : L’opposant Succès Masra quitte le pays, mais n’abdique pas
Mali : La ville de Gao en « désobéissance civile » pour protester contre l’insécurité grandissante
Mali : Le journaliste Malick Konaté victime d’un harcèlement après la diffusion d’une enquête sur Wagner
RDC – Rwanda : Le grand Congo ira-t-il en guerre contre le redoutable petit Rwanda ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés