Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Toucher le fond est une victoire pour celui qui s’en sort.» Smarty

Burkina : « Que chacun se rappelle que sa vie sur terre est brève » (manifestant venu de Pissila)

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 4 octobre 2022 à 15h39min
Burkina : « Que chacun se rappelle que sa vie sur terre est brève » (manifestant venu de Pissila)

Parmi les manifestants de ce mardi 4 octobre 2022 à Ouagadougou, chacun y est allé de son motif. Si certains sont sortis pour s’opposer à l’arrivée au Burkina de la mission de la CEDEAO, d’autres étaient dans les artères pour réclamer un partenariat militaire avec la Russie et/ou pour soutenir le capitaine et président du MPSR, Ibrahim Traoré. Au-delà de ces motifs, certains manifestants interpellent chaque Burkinabè ...

« La CEDEAO est hypocrite et manipulée par la France. Nous demandons aux nouvelles autorités de faire recours à la Russie. Nous voulons que la Russie vienne nous aider, c’est tout. (...). C’est la France qui sème la zizanie entre nous pour entamer notre cohésion sociale afin de mieux nous avoir. Il faut qu’on se conseille nous-mêmes », justifie Mahamadi Sawadogo, un manifestant qui dit être venu de Pissila, dans la région du Centre-nord.

« Nous voulons seulement la paix, rien que la paix. Pourquoi il y a des gens en bas qui tirent sur les ficelles ? Que gagnent-ils ? Nous voulons des veuves et des orphelins de mort naturelle, pas de tueries. Ayons pitié maintenant pour la liste de veuves et d’orphelins qui s’allonge. Pourquoi sommes-nous ci méchants ? Que chaque Burkinabè, quel que soit son statut, se rappelle que sa vie sur terre est brève, c’est pour deux jours seulement. Tes millions, tes belles maisons, tes belles voitures, que tu veuilles ou pas, tu iras un jour pour laisser tout ça derrière toi, tu n’y peux rien. Moi qui vous parle, je suis très bien placé aujourd’hui pour dire que la vie ne représente rien, tout peut sombrer d’un moment à l’autre. Je suis de Pissila, mais me voilà déplacé interne à Ouaga. Il n’y a aucune vie humaine là-bas encore. Ça fait pitié », s’apitoie Mahamadi Sawadogo, sous fond de colère, drapeau russe enroulé au cou.

Omar Ouédraogo, lui également s’est présenté comme manifestant venu du Sanmatenga (région du Centre-nord). Il est amer contre les politiques. "Ce sont nos politiciens-là qui vont détruire ce pays. Nous leur demandons de faire à cause de Dieu et laisser le ’’petit là" (capitaine Ibrahim Traoré : ndlr) gérer le pays, il n’y a pas d’âge pour résoudre un problème. Tout ce que nous voulons, c’est qu’il puisse répondre à notre principale préoccupation qui est l’insécurité", a-t-il manifesté.

O. L
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 4 octobre à 15:55, par Kem En réponse à : Burkina : « Que chacun se rappelle que sa vie sur terre est brève » (manifestant venu de Pissila)

    Il faut être bien mal informé et désespéré pour souhaiter le recours à la Russie comme un sauveur du pays.
    La Russie est en perdition avec l’Ukraine et n’enverra que ses repris de justice de Wagner.
    La France ne s’intéresse plus au Sahel et souhaite juste que les terroristes ne reviennent pas en Europe.
    L’armée du Burkina doit compter sur ses propres forces et les soldats sont en première ligne pour défendre la patrie jusqu’à en mourir. C’est peut être le noeud du problème, croire que d’autres viendront mourir à leur place s’ils n’ont aucun intérêt.

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 16:24, par soman En réponse à : Burkina : « Que chacun se rappelle que sa vie sur terre est brève » (manifestant venu de Pissila)

    Tout ça c’est beau mais si on continu dans ce desordre de manif on risque de déchanter très vite et la paix dont chacun fait son slogan ou son zikr va s’éloigner de plus en plus. A voir le desordre qui se passe en ville on se rend compte qu’on est vraiment inconscient des dangers qui nous guettent. On se demande meme si ce desordre dans la rue et sur les réseaux sociaux n’est pas créé à des fins inavouées et inavouable ; c’est tout simplement surréaliste

    Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 17:15, par Jacob En réponse à : Burkina : « Que chacun se rappelle que sa vie sur terre est brève » (manifestant venu de Pissila)

    A nos chers frères qui réclament un partenariat avec la Russie, sachez que l’Etat Russe n’intervient pas dans les pays où il semble être présent.
    Les mercenaires de Wagner ne sont pas l’état de Russie et en tant que tel, nous gagnerons à ne pas tomber dans les mêmes déboires que les pays où ce groupe écume déjà.
    Ce groupe se spécialise plus dans la désinformation et le raquetage que le sécurité.
    Nos forces de défense ont la capacité de défendre l’intégrité du territoire national si nous investissons de façon appropriée dans leur soutien.
    Aussi apprenons à nous départir du gain facile et soyons disciplinés dans nos manières d’agir.
    Personne ne développera se pays à nôtre place.
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 5 octobre à 11:08, par Back to my root En réponse à : Burkina : « Que chacun se rappelle que sa vie sur terre est brève » (manifestant venu de Pissila)

      Mon cher aucun pays ne se développera en autarcie encore moins le BF,
      Toute coopération gagnante est bonne à prendre,
      Mais pour en arriver là, Il faut utiliser son intelligence pour lire dans ce jeu trouble que la géostratégie et la géologique imposent à l’Afrique en particulier le BF dans ce 21esiècle.
      Un partenariat affirmé avec la Russie ne se résume pas qu’à Wagner, c’est une vision simpliste et une prise de raccourcis pour ceux qui avancent ces propos.
      La Russie est un grand pays scientifique et agricole avant tout et les problèmes du BF ne sont pas seulement Sécuritaires, même si il y a des corrélations.
      Par conséquent toutes nos coopérations aujourd’hui doivent être abordées de façon scientifique et intelligente.

      Répondre à ce message

  • Le 4 octobre à 17:38, par SANON Sougan En réponse à : Burkina : « Que chacun se rappelle que sa vie sur terre est brève » (manifestant venu de Pissila)

    Propre !
    Si à l’Ouest du pays quelque part des gens se disant sages interdisent a la presse de couvrir ce qui se passe dans le pays, sachez qu’ils vous ont laissé le champ libre pour prendre leur lecteurs et leurs auditeurs. Alors faites si possible des articles en audio pour ceux qui ne savent pas lire aussi .
    Pour finir, disons que une nouvelle OSC est née et elle s’appelle ’’COLLEGE DES SAGES’’ de la presse ou quoi de Bobo et c’est pour interdire aux journalistes de faire leur boulot qui est la couverture de ce qui se passe à Bobo et ailleurs.
    Donc encore un interdisseur sans droit à combattre.

    Répondre à ce message

  • Le 5 octobre à 10:15, par Back to my root En réponse à : Burkina : « Que chacun se rappelle que sa vie sur terre est brève » (manifestant venu de Pissila)

    Mon cher, évitez les conclusions actives et les raccourcis,
    Vous vous induisez en erreur en pensant que ceux qui demandent une coopération plus affirmée avec la Russie sont des irréfléchis. Ça c’est une propagande des occidentaux qui vous font dire en même temps comment ils fonctionnent, voilà pourquoi justement la France maintient ces forces d’occupations en Afrique malgré le rejet des populations africaines et n’a jamais libéré un pays du terrorisme.
    D’ abord sachez qu’il existe une coopération militaire entre la Russie et BF.
    La question est de savoir quel est le niveau de cette coopération ? Et je ne suis pas sûr qu’il soit à la hauteur des défis et des enjeux géostratégiques et géopolitiques que ce siècle nous impose.
    Il y a deux axes majeurs pour une coopération fructueuse avec un pays comme la Russie.
    -  L’axe diplomatique
    Intensifier la diplomatie avec la Russie pour donner l’occasion à nos chercheurs et jeunes étudiants de bénéficier du savoir-faire de la Russie dans les domaines scientifiques, agricoles pour le bonheur peuple burkinabè. Les occidentaux sont les plus ingrats quand il s’agit partager certaines connaissances scientifiques ou reconnaitre la valeur de nos génies.
    Le veto RUSSE est un élément dissuasif contre certaines ingérences extérieures(les embargos sur les armes et autres sanctions) de pays nostalgique de l’époque coloniale
    -  L’axe Militaire
    L’axe militaire se divise en deux volets :
    >>Le volet renseignement militaire :
    La Russie est l’un des pays les plus avancé en matière de renseignement, le Burkina peut bénéficier d’une bonne expérience du renseignement militaire russe.
    >>Le volet équipement militaire et formation :
    Malgré les centaines de milliards de FCFA injectés chaque année dans l’armée, on ne sent pas une armée moderne capable de prendre des initiatives et opérer en toute autonomie.
    Et bien sachez que ce n’est pas dans l’intérêt des occidentaux que les armées africaines soient indépendantes et autonomes. Voilà pourquoi depuis 10 ans de présence française au Mali, des équipements militaire à mesure de dissuader des ennemies du mali ne lui ont pas été fourni, encore moins par la France, malgré que le Mali disposait de fond financier.
    Une coopération sérieuse plus affirmée avec la Russie peut aider nos pays à changer cette donne en nous permettant d’acquérir du matériel défensif et offensif et une professionnalisation de nos armés à travers les formations.
    J’espère que cela vous changera d’avis de penser que, ceux qui demandent d’intensifier la coopération avec la Russie, voudraient que des repris de justice comme vous le dites débarquent sur notre sol pour nous délivrer.
    Il faut juste comprendre qu’une coopération efficace avec la Russie ou tout autres pays est une vision souverainiste du pays à court, moyen et long terme, compte tenu des enjeux géostratégique et géopolitique de ce siècle.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Ouagadougou : La police nationale met fin aux agissements de présumés contrebandiers
Lutte contre l’insécurité au Burkina : Des chercheurs militent pour une constitutionnalisation de la chefferie coutumière
Burkina Faso : Création de deux bases aériennes pour les villes de Kaya et de Fada (Décret)
Ouagadougou : Quand certains étudient, d’autres boycottent
Burkina : Qui est le lieutenant colonel Ismaël Diaouari, nouveau chef d’État major particulier de la présidence du Faso ?
16 jours d’activisme contre les VBG : l’ONG Oxfam sensibilise à travers un panel public
Lutte contre les maladies non transmissibles : Une semaine de dépistage gratuit au sein du Centre national de lutte contre la cécité
Planification familiale au Burkina : Le plan national 2021-2025 en phase de dissémination
Droit d’accès à la terre en milieu rural : 30 femmes formées sur le genre et le développement
Bourse agricole 2022 : Afrique verte propose une analyse des enjeux et des défis de la sécurité alimentaire
Égalité de genre au Burkina : L’UNFPA forme des jeunes ambassadeurs de la masculinité positive
Tougan : Cérémonie de remise de matériels aux coopératives bénéficiaires du projet PADCN
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés