Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui veut faire quelque chose trouve un moyen ; Qui ne veut rien faire trouve une excuse.» Proverbe Arabe

"Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un énième appel à sa libération » signale Désiré Guinko

Accueil > Actualités > Politique • Déclaration • mercredi 22 juin 2022 à 14h57min

« Si la junte qui semble s’inscrire dans une démarche d’apaisement, souhaite atteindre cet idéal, elle ne doit plus attendre un énième appel à la libération du président Roch Marc Christian Kaboré, pour lever immédiatement et sans délai, toutes les restrictions qui lui ont été imposées jusqu’à maintenant ». C’est en substance le message contenu dans le communiqué de la Coordination des organisations pour la libération de Roch Marc Christian Kaboré, reçu par Lefaso.net ce mercredi 22 juin 2022. L’intégralité du communiqué ci-dessous.

Coordination des organisations pour la libération de Roch Marc Christian Kaboré

Le mardi 21 juin 2022, le Président de la transition, le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, dans une démarche sans doute d’apaisement a reçu au palais de Kosyam les anciens Chefs d’états, Messieurs Roch Marc Christian Kaboré et Jean Baptiste Ouedraogo.

Notre coordination prend acte de cette démarche et encourage toutes les initiatives qui peuvent concourir à l’unité nationale et à la cohésion sociale.

Toutefois nous regrettons que cette rencontre ait eu lieu dans un contexte ou le Président Kaboré reste toujours privé de liberté.

Nonobstant cet état de fait, la coordination salue chaque pas qui est fait vers la libération totale du Président Kaboré et elle reaffirme qu’il est plus que temps de mettre fin définitivement et urgemment à cette détention arbitraire .

Au regard de la nature de cette rencontre, en principe, la question de la libération du Président Kaboré ne devait plus faire aujourd’hui l’objet d’un débat.

Si la junte qui semble s’inscrire dans une démarche d’apaisement, souhaite atteindre cet idéal, elle ne doit plus attendre un énième appel à la libération du Président Roch Marc Christian Kaboré, pour lever immédiatement et sans délai, toutes les restrictions qui lui ont été imposées jusqu’à maintenant.

La coordination suit de près l’évolution de cette situation qui relève de la préservation des droits humains et félicite l’ensemble des acteurs qui œuvrent sans relâche pour l’aboutissement de ce combat.

Pour la Coordination
Désiré w GUINKO
Porte parole

Vos commentaires

  • Le 22 juin à 15:40, par MyMy En réponse à : "Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un énième appel à sa libération » signale Désiré Guinko

    - Dès le début, des voix autorisées ont dit à Damiba de traquer les "rats" et les "anéantir" tous. Les rats n’apportent que des problèmes. Tout bon marin le sait ; surtout en haute-mer. Damiba a refusé d’écouter. Il voulait mettre chèvres et hyènes dans le même enclos. Que récolte-t-il ?

    - En voici des gens qui ont perdu leur opportunité à se servir librement de nos impôts comme bon leur semble. Et mieux..., ils suspendent maintenant la vie de tout un peuple à la pseudo-libération d’un individu qui a provoquer sciemment la mort de plus 5000 de ses compatriotes et le déracinement sanglant de plus de 2 millions d’entre eux.
    Ouagadougou, capitale du cinéma... , il faut bien que nous le méritons.

    - DIEU SAUVE NOTRE BURKINA-FASO. Inch Allah.

    Répondre à ce message

    • Le 23 juin à 07:48, par Kiriki En réponse à : "Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un énième appel à sa libération » signale Désiré Guinko

      Mymy je vous lis souvent avec intérêt pour votre vivacité d’esprit. Mais là je dois vous dire que je ne vous reconnais pas. Vous valez beaucoup mieux que ça s’il vous plaît. J’ai jamais été cdp, jamais mpp. Mais pitié n’ecrivez ce genre d’absurdités.

      Répondre à ce message

      • Le 23 juin à 14:28, par Toogssida sonmè En réponse à : "Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un énième appel à sa libération » signale Désiré Guinko

        Mr Kiriki, reconnait que Mr Mymy a dit simplement la vérité.
        Le mensonge pour arriver au pouvoir nous a ramené plus de 30 en arrière.

        Répondre à ce message

      • Le 24 juin à 00:15, par MyMy En réponse à : "Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un énième appel à sa libération » signale Désiré Guinko

        - @Kiriki, en Déc.2018..., 10 de nos gendarmes/FDS sont tombés au champ d’honneur à Toéni. (Je ne vous souhaite pas de voir l’état de leur corps respectif, après l’explosion de la mine sur laquelle leur véhicule à roulé. Ils étaient 13, je pense... Ils partaient en renfort à des collègues attaqués.)

        Vous savez ce que ces gars qui crient partout de libérer M. Kaboré ont fait ? Et ben..., le lendemain de l’attaque terroriste, ils sont allés à Abidjan pour les fêtes de fin d’année. Ils sont allés à un concert musical (d’un certain Faly Yapoupa ou quelque chose comme cela..., j’ai oublié son nom de scène. _Et j’espère qu’il ne m’en voudra pas._)

        Le prix du billet d’entrée était de 50.000cfa. (Quels étaient les salaires de ces gens, que M. Kaboré avaient nommés à Kosyam ; alors qu’ils avaient presque tous, de faux diplômes achetés notamment en Côte d’Ivoire ?) Croyez-moi ou pas, certaines familles des gendarmes-martyrs n’avaient même pas d’argent pour résoudre certains problèmes urgents liés à l’assassinat de leur fils, père, époux. C’est la "solidarité africaine" qui a pré-joué ; l’armée étant venue après.

        - Ce sont ces gens (dont certains ont mis la Côte d’Ivoire à feu et à sang sous "Gbagbo vs Ouattara"), qui ont enjambé avec tout le mépris possible et inimaginable les corps de nos FDS..., qui reviennent nous parler de "Liberté, Libération..." de M. Kaboré. Et comme quelqu’un l’a si bien noté avant moi, ces pseudo-défenseurs de M. Kabore ne sont même pas de sa famille biologique. Ce sont juste des gars qui ont intégrer le mpp dès 2014, par intérêts.

        - Je dis une fois encore : Damiba est trop "gentil". Il n’est pas un "couillu". Il est vachement "cool"..., ce mec. Je le vois en prêtre catholique ou catéchiste, et non en "bidasse".

        Tout comme le lieutenant-colonel Zida, si M. Roch Kaboré redevient "libre" à 100% de ses mouvements, il se fera abattre comme un chien dans la ville de Ouaga. (Je ne le souhaite pas.)

        Vous n’avez pas conscience du mal que son régime à provoqué. Plus de 2 millions de déracinés, devenus presque tous, des mendiants sur tout le territoire national. Plus de 4000 familles qui sans espoir, pleurent les siens depuis des années ; alors régime Kaboré pouvait éviter les drames. Et il n’a rien fait. Plus de 18 millions de personnes qui tremblent, qui doutent, qui s’interrogent par rapport à leur pays le BF., car en voie de disparition. Et ces gars ne voient rien de tout ça. Non... C’est juste parce qu’ils ne peuvent plus voler les biens de l’Etat et vivre aux frais de la Princesse, qui les tourmentent.

        Laissez M. Kaboré sous protection. Il n’est pas en prison (surtout injustement) comme Madame Minata Guélwara qu’il a laissé mourir de maladie en prison et par la prison. Il n’est pas en injustement en prison, comme le journaliste Damiss ; et bien d’autres personnes innocentes. M. Kaboré est en résidence surveillée par des gardes du corps. Il y a une nuance.
        Que sa protection cesse, et il sera "effacé". Et là encore, les uns diront que c’est Damiba qui l’a "fait".

        - Nous avons une urgence : SAUVER LE BURKINA-FASO DU TERRORISME.

        - Respectueusement à vous.

        Répondre à ce message

        • Le 24 juin à 13:32, par sidwa En réponse à : "Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un énième appel à sa libération » signale Désiré Guinko

          le péché de Rock c’est de n’avoir pas été ferme sur les faits de corruption, de détournement avérés ou non
          Mais à l’analyse c’est devenu tellement banal au point d’être vu comme un acte de prouesse au Burkina ; atteindre le haut niveau par tous les moyens
          mais à regarder de près, le régime CDP est à la base de ces comportements ce qui les a d’ailleurs permis de rester aussi longtemps au pourvoir, ; Quand dans un pays une famille fait main basse sur toutes les ressources, on ne peut pas s’attendre à mieux auprès de ceux qui la côtoient ; c’est humain
          cependant ces comportements à la limite sont peu, comparés aux tueries en masse de nos compatriotes
          il est claire que des burkinabè sont derrières ces tueries Damiba lui même l’a reconnu en disant que ce sont des burkinabè qui ont pris des armes contre d’autres burkinabè) ; et quand il dit ca, ca disculpe Rock parce qu’étant Président , il ne se fera pas hara kiri
          deuxième constat, la progression des terroristes a été plus fulgurante en quelque mois qu’au temps de Rock ; on a perdu beaucoup de zones en si peu de temps alors que Rock ’est plus au pouvoir ; est ce à dire que les burkinabè qui sont derrière ces attaques ne sont pas satisfaits bien que Rock soit parti ??
          pour tous ceux qui sont croyants si ces attaques insensées sont l’œuvre de burkinabè pour quelle que raison que ce soit, la vérité finira par les rattraper et j’ai bien peur que l’objectif poursuivi par le MPSR de réhabiliter derrière le dos des burkinabè certaines personnes se retourne contre eux et contre leurs bénéficiaires ;
          pour utiliser ton expression on ne le souhaite pas mais certaines personnes feraient mieux de purger leur peine parce que les ressentiments sont encore plus vivaces envers eux que contre Rock
          il suffit d’échanger autour de toi et tu comprendras ce que pensent beaucoup de burkinabè

          Répondre à ce message

    • Le 23 juin à 10:51, par sidwaya En réponse à : "Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un énième appel à sa libération » signale Désiré Guinko

      MyMy = très bon analyste. Très daccord avec toi. Allons seulement.

      Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 16:15, par Henriette kouassi En réponse à : "Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un énième appel à sa libération » signale Désiré Guinko

    Le Bon,La Brute et Le Méchant. Qui dit mieux ? Je cherche les tactiques et les stratégies avant d’aller sur le front. Monsieur Le stratège.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 16:31, par HUG En réponse à : "Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un énième appel à sa libération » signale Désiré Guinko

    Certains ont raison car avec le mpp c était la bouffe à outrance. Des nominations de conseillers spéciaux à ne pas finir.Qui vous dit que l ex prèsident n est pas libre.Ce qui est étonnant c est qu aucun membre de sa famille ne parlent.Ce sont les opportunistes qui nous polluent la.vie.La libération de l ex président semble être devenu un gagné pain pour certains.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 18:06, par Vérité Indiscutable En réponse à : "Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un énième appel à sa libération » signale Désiré Guinko

    Le Cirque a été trop fort. Je suis certain que Rock n’a pas encore digéré sa défaite. Et je sais qu’il a été contraint. Cette rencontre est complètement nulle et le plus nul d’entre eux tous c’est le plus vieux qui, ne sachant pas comment finir ses jours se mêle "insensément" à ce cirque douteux.
    Ca fait vraiment honte de voir toutes ces choses en l’an 2022 dans mon pays.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 19:38, par Bigbale En réponse à : "Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un énième appel à sa libération » signale Désiré Guinko

    Tout ça va se savoir, ne vous inquiétez pas ! Il y en a eu avant eux car le soleil s’est toujours levé à sa place habituelle avec ou sans le consentement des puissants du moment ! Je relève que la dignité, le sens de l’honneur notamment des corps habillés ont été enterrées dans ce pays ! Patience, tout sera bien connu bientôt !

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 21:56, par MBAGOAMA En réponse à : "Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un énième appel à sa libération » signale Désiré Guinko

    Comment faire pour ramener le Patron Blaise à la maison ? Il faut bien qu’on use de stratégies. Le MPSR et le CDP réfléchissent ensemble comment faire pour atteindre leur objectif. Il faut créer le besoin pour tout un chacun de ramener Blaise à la maison. Mais bien de choses l’empeche de rentrer ; Pourtant depuis longtemps il avait été demandé à lui et à son frère Francois de rentrer pour répondre de la justice ; Mais aucun d’eux ne veut faire le pas. Pourquoi ? Parce qu’il savent ce qu’ils ont fait. Ce sont deux grands couards pleins de méchanceté envers autrui qui ont peur du gourdin. Un mandat d’arret internationnal a même été lancé contre eux mais sans succès. Ils ont demandé la couverture de leurs hôtes. Certain se mue en d’autre nationalité pour se soustraire à notre justice et d’autre se paye et certainement cher des avocats pour se couvrir. Le peuple doit rester vigilent car nous ne savons pas où cette junte nous mène. Pendant que l’étau des terroristes se resserre autour de Ouagadougou on ne pense qu’à des postes administratifs pour bien se gaver. Pendant qu’on est en guerre on ne songe qu’à s’augmenter les salaires. N’essaient-ils pas de nous distraire afin que leur équipe de terroristes gagne plus le terrain ? Ce sont des comportements déplorables parce que irresponsables.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin à 12:19, par Omar Dao En réponse à : "Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un énième appel à sa libération » signale Désiré Guinko

    Des Burkinabè qui appellent d’autres Burkinabè des rats à éradiquer... Dans d’autres pays, cela a conduit à un génocide.
    Le respect d’autrui, la considération du prochain est avant tout un problème d’éducation personnelle.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin à 13:07, par Éric de KOURIA En réponse à : "Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un énième appel à sa libération » signale Désiré Guinko

    J´admire la grandeur d´esprit du président Rock Marc Christian KABORÉ. Il a accepté d´aller à la rencontre. C´est une très bonne chose. Je reste convaincu que le président Rock Marc Christian KABORÉ n´a rien à négocier avec ces usurpateurs. Damiba regrette t-il déjà son coup d´état !? Cette rencontre est juste du folklore. Allons à l´essentiel !
    En novembre 2021, j´ai vu les images du convoi militaire français bloqué par la population. Le jour suivant j´ai appelé un ami se trouvant à Ouagadougou pour lui demander ce qui ce passait. Il m´a dit avoir vu sur les réseaux sociaux les mêmes images que moi.
    J´ai fait l´introspection suivante : Le président Rock Marc Christian KABORÉ ne finira pas son mandant. Il risque fort bien de ne pas terminer l´année 2021 au pouvoir ! J´étais convaincu que les Français ne pardonneraient jamais le pouvoir Burkinabè d´avoir laissé la population les humilier de la sorte.
    Cette gifle administrée aux soldats français avait deux messages :
    Le premier est le suivant. Nous sommes dans la patrie de Thomas SANKARA. Nous ne nous laisserons pas faire. Ce qui se passe au Mali nous rappelle les temps glorieux de l´anti-impérialisme de la révolution d´août 1983.
    Le deuxième message était que si des officiers de la trempe d´Assimi GOïTA devraient prendre le pouvoir au Burkina, hé bien les Burkinabè s´en réjouiront.
    Je me demande ce que le président Emmanuel MACRO a pu dire au président Rock Marc Christian KABORÉ pendant et après ces événements. Je l´ignore, mais je suis sûr d´une seule chose. C´est à ce moment que la France a pris la décision de chasser le président Rock Marc Christian KABORÉ du pouvoir.
    De concert avec les « bases arrières » et les « gardes chiourmes de l´impérialisme international », notamment français, en Afrique- Côte D´Ivoire, Togo, Niger et Sénégal, le complot a alors été ourdi. Il fallait maintenant trouver le félon, le traitre aux nobles causes des peuples africains pour asseoir un nouveau régime. Oui, il fallait chercher une bonne marionnette, un pion docile, un bouffon en somme, oui tout simplement un crétin pour perpétrer un coup de force. Qui mieux qu´un lieutenant colonel, amateur de Champagne, friand et féru de bonne vie !?
    Il fallait monter le scenario afin de préparer les esprits au changement à venir. Sur la toile, on a recruté quelques cranes vides, des individus au quotient intellectuel zéro, pour ventiler les informations les plus secrètes de notre pays, quand elles ne sont pas fausses.
    Ainsi arriva le 24 janvier 2022. La France et ses laquais ont résolu deux problèmes. Ils se sont débarrassés d´un président qui ne leur obéissait pas, mais en même temps, ils ont empêché l´aile progressiste de notre armée d´accéder aux affaires. Bingo. Double coup.
    Ils ont cependant oublié quelque chose. Nous sommes au Burkina Faso. Nous sommes un peuple de résistants.
    Que tous ceux qui rêvent d´un retour de Blaise COMPAORÉ ou même du retour du CDP aux affaires reviennent à la raison. Tout le monde veut la réconciliation, mais elle ne se décrète pas. Il faut d´abord la justice. Sans justice d´abord, nous sommes entrain de réunir les ingrédients d´une violente révolution future...porteuse de vrais espoirs pour le peuple, mais meurtrière pour ceux qui l´ont toujours exploité, spolié et bafoué.
    À très bientôt !

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin à 14:42, par Sacksida En réponse à : "Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un énième appel à sa libération » signale Désiré Guinko

    Internaute Eric Gouba, ces deux personnalites sont tous des Elements de la Francafrique et cette France s’est precipiter pour pousser au Coup d’Etat du MPSR parce que la Situation securitaire grave et la Gouvernance desastreuses de Rock Marc Christian Kabore pouvait deboucher bien sur un Soulevement reellement Revolutionnaire consequente. Donc Rock Marc Christian Kabore ne pouvait se derober a cette rencontre scenique. Sinon comment celui qu’on a depose du fait de son Incompetence peut ils apporter quelque chose de serieux et pertinente pour sortir le Burkina Faso du Bourbier dans lequel le Regime de Rock l’a conduit ? Que Dieu Sublime aide notre Peuple Burkinabe qui est integre. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin à 19:41, par SID PAWALEMDE En réponse à : "Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un énième appel à sa libération » signale Désiré Guinko

    M. Eric de Kouria, moi SID PAWALEMDE je te fais tampon car tu as fais une bonne analyse de la situation. Dans ce pays là, il ne peut y avoir Université Norbert ZONGO, Université Thomas SANKARA et 10 Yaar Blaise COMPAORE. Cela voudra dire simplement que le peuple ne sait pas ce qu’il veut et où il va. Si Blaise met pied à Ouagadougou, c’est à la MACA mais pas aller s’assoir à Kossiam avec ROCK, JBO et Damiba. Ce n’est même pas sûr qu’il vienne trouver Damiba à Kossiam parce que le peuple Burkinabè l’attend fermement pour sa date buttoir de 5 mois. Lui même doit tirer l’attitude qui s’impose, Fuir ou rendre le tablier. Moi je suis du Yatenga, imaginez vous un seul instant, de Ouahigouya à Titao, cela fait 45 km et personne n’a mis un grain sous terre. Qu’est ce que nous allons manger. Personne ne peut faire 15 km hors de Ouahigouya et cela à partir de février mars 2022, c’est à dire sous Damiba. Tous les villages se sont recroquevillés à Ouahigouya et à Titao pour trouver refuge. Aucun village du Yatenga ne parle de champ.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin à 00:30, par jeunedame seret En réponse à : "Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un énième appel à sa libération » signale Désiré Guinko

    Des mises en scène entre présidents avec des spectateurs complices qui réclament libération de la tête du cheveu. Qui dit que le coup d’État de DAMIBA n’est pas juste un jeu de rôle ? Et DAMIBA remettra soigneusement le pouvoir aux mains de ROCK comme un chef-d’oeuvre historique qui éblouira les Burkinabè et commandera leurs sourire et exhortations du retour de BLAISO au pays natal. C’est le plan de ces mouvements oratoires que MPP et CDP et MPSR sont en train de dresser dans ces rencontres et cérémonies. Vive la magouille au Burkina FAÇON !

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin à 05:43, par Sacksida En réponse à : "Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un énième appel à sa libération » signale Désiré Guinko

    Sur la question de la Reconciliation Nationale, nous reiterons que Blaise compaore qui s’est refuge chez ses beaux parents et naturalise Ivoirien ne viendrait pas, car il est sous le Coup d’un Mandat d’Arret International. Alors seule une Cellule de la MACA a Ouaga l’attend. Et donc il faudrait s’organiser pour la Reconciliation Vraie pour les Victimes de ses Crimes de Sang, Crimes Sociaux et Administratifs et Crimes Communautaires. Car un seul Individu ne saurait etre confondu a tout un Peuple Burkinabe qui ne cherche qu’a Vivre dans la Paix Veritable et la Justice. Que Dieu Sublime aide notre Peuple Burkinabe qui est integre. Salut

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin à 08:30, par James En réponse à : "Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un énième appel à sa libération » signale Désiré Guinko

    Je pense que DAMIBA s’est laissé piégé et il ne va pas échappé aux burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin à 11:05, par Ouedraogo En réponse à : "Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un énième appel à sa libération » signale Désiré Guinko

    Monsieur les avocats du mpp il faut remercier les militaires. D avoir fait ce coup d etat car si la gouvernance mouta mouta était toujours en place maintenant le pays allait être soit occupé par les terroristes soit vendu et le butin partage entre les dignitaires du mpp. Le mpp est très mal place pour donner des leçons aux militaires. Vous avez raison de demander le retour de votre champion car depuis montré chute aucun journal d’investigation n’a signalé des crimes économiques de la corruption à grande échelle des deals comme c était le cas sous votre régné caractérisé par le copinage la gabegie comme l achat d un véhicule à plus de 90 millions. Votre à été le pire régime de tout le temps
    Le mpp et ses alliés n ont pas été capables d empecher la chute duprésident roc. Maintenant qu il est sorti par la petite porte vous pleurnichez maintenant. Cest parce que Damiba est bon autrement il aurait pu vous emprisonner tous pour enrichissement illicite et delit d apparence sur la base de vos declarations de patrimoine.l vous avez trahi Roc et il semble qu’ il ne veut même pas vous. Vous chercher à vous racheter mais c est trop tard.cest le médecin après la mort. C’est dommage que la honte et le ridicule ne tuent pas.le mpp n’est pas un parti mais un clan créé pour piller le pays. Vous n avez pas même honte de tout ce que vous avez posé comme acte au détriment du peuple.
    e

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin à 14:28, par Don Carlos En réponse à : "Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un énième appel à sa libération » signale Désiré Guinko

    A la suite de MyMy et Eric, je soutiens que Rock est totalement responsable de la situation catastrophique de ce pays qui s’il venait à disparaître, devrait lui en faire porter la totale responsabilité par ses connivences souterraines et permanentes avec Blaise, avec pour aspiration la réhabilitation de ce dernier, en passant par un procès qu’il pensait pouvoir contrôler, cela en contrepartie de la garantie de tranquillité de terminer son mandat en toute gabegie avec la promotion de personnages sans vertu ni compétence pour une gestion de copinage des affaires publiques, cela en totale mépris des sacrifices douloureux et même suprêmes de l’insurrection.
    A ce jeux, il avait en face plus fourbe et fort que lui, qui a totalement pris le contrôle de la situation par le pourrissement de la situation sécuritaires avec ses drames jamais vécus de mémoire d’homme au Faso, pour finir par lui retirer tout simplement le pouvoir. Voilà en quoi Rock est responsable par fourberie de nos malheurs actuels. La preuve de son double jeux avec le camp adverse est la présence de son ministre de la défense parmi ses tombeurs.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin à 14:42, par Don Carlos En réponse à : "Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un énième appel à sa libération » signale Désiré Guinko

    Mr Kiriki, donnez vos arguments sans juger ceux de MyMy ; peut être qu’ils sont plus lumineux

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de Blaise Compaoré
Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) : Un congrès ordinaire pour apaiser les tensions
Enquête de perception des 100 jours du MPSR
"Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un énième appel à sa libération » signale Désiré Guinko
Situation nationale : Le Président Damiba échange avec les anciens Chefs d’Etat Roch Kaboré et Jean-Baptiste Ouédraogo
Dédougou : La délégation spéciale est opérationnelle
Assemblée législative du Burkina : Le projet de loi portant statut de héros de la nation est enfin adopté
Bobo-Dioulasso : Un regroupement de femmes invite les Burkinabè à soutenir les autorités de la transition
Conduite de la Transition politique : Le Médiateur de la CEDEAO est arrivé à Ouagadougou
Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne pas faire écho des propos de haine et de division
Burkina : Le « Mouvement Agir ensemble pour le Burkina Faso » demande aux Burkinabè de se focaliser sur l’essentiel
Burkina : « Si nous sommes unis, si nous sommes ensemble de cœur, rien n’est impossible pour les Burkinabè » (Bala Alassane Sakandé)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés