Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit. » Proverbe Africain

Mise en œuvre de la Transition : Paul-Henri Sandaogo DAMIBA échange avec les forces vives des Hauts-Bassins

Accueil > Actualités > Politique • Lefaso.net • vendredi 20 mai 2022 à 23h25min
Mise en œuvre de la Transition : Paul-Henri Sandaogo DAMIBA échange avec les forces vives des Hauts-Bassins

(Bobo-Dioulasso, 20 mai 2022). Le Président du Faso, le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, a rencontré ce matin, les forces vives de la région des Hauts-Bassins. Le chef de l’Etat a partagé avec elles la vision de la Transition et les préoccupations actuelles du pays.

« Dans cette situation difficile que traverse le Burkina Faso, il m’a semblé important de venir partager avec vous, cheville ouvrière du développement de la région, quelques réflexions sur nos défis communs », a indiqué Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, dès l’entame de son propos.

Le chef de l’Etat a affirmé que « la situation sécuritaire a toujours été et demeure la préoccupation première de toutes les instances de la Transition ». Il a également expliqué que la plupart de « ceux qui nous attaquent » sont des burkinabè, d’où la nécessité de privilégier le dialogue.

« Nous avons pris la résolution de traiter le mal à sa source en mettant en œuvre une thérapie à double action », a-t-il soutenu. La première consiste, selon lui, à aménager des cadres pour que des burkinabè puissent se parler afin d’aplanir les divergences. Cette démarche devrait permettre un retour de « ceux de nos frères qui se sont égarés et qui manifestent le désir de revenir sur le droit chemin ».
La deuxième action consiste à tracter jusqu’à leur dernier retranchement ceux qui refusent de comprendre « et s’obstinent à semer la terreur dans nos villes et nos campagnes ».

La hausse du prix des produits de grande consommation a également été abordée au cours des échanges. « Cela éprouve grandement nos populations et exige que nous fassions preuve davantage d’imagination, de résistance et de cohésion. Le gouvernement de Transition est à pied d’œuvre pour apporter des mesures pertinentes à même de contribuer à soulager les concitoyens », a ajouté le chef de l’Etat.

Les forces vives de la région ont, à l’issue de l’intervention du chef de l’Etat, exposé leurs préoccupations au Président du Faso qui, en retour, leur a donné des éléments de réponse. « Nous avons la certitude malgré l’impatience de nombre de nos compatriotes que la victoire arrivera au bout de l’effort », a affirmé Paul-Henri Sandaogo DAMIBA. Il a appelé les forces vives de la région à poursuivre leurs actions. « Chacun dans son domaine, doit continuer à faire avancer ou à faire rayonner votre commune, votre province, votre région et tout le Burkina Faso », a-t-il soutenu.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

Vos commentaires

  • Le 20 mai à 19:15, par Swartskoff En réponse à : Mise en œuvre de la Transition : Paul-Henri Sandaogo DAMIBA échange avec les forces vives des Hauts-Bassins

    Hum ! La presse. Je comprends pourquoi on vous refuse de faire photos. Vous aussi faites des tris ou arrangements ou bien ? Sous la dernière mandature de l’ivoire-voltaïque koissy Blaise, Il s’est trouvé un génie Photoshopeur pour le rendre jeuno hip hop, un peu tchacho Ibo rdc sur la photo officielle. Alors libérez votre génie créateur !

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 19:53, par TANGA En réponse à : Mise en œuvre de la Transition : Paul-Henri Sandaogo DAMIBA échange avec les forces vives des Hauts-Bassins

    Excellence Monsieur le Président,,
    Tous les Burkinabè ne peuvent pas avoir tout faux !
    Quand on parle de coopération militaire avec des pays bien définis en affirmant qu’il faut laisser tomber avec un autre, sachez que c’est par ce que tout le monde voient ce qui se passe chez le voisin et aussi chez nous.
    Les Russes aident les Maliens à libérer véritablement leur pays ; mais ici, depuis la nuit des temps nous ne faisons que ’’laisser’’ le pays aux terroristes.
    Monsieur, personne n’a dit que les Russes ou les chinois viendront combattre à notre place ; on dit seulement qu’avec la France ce n’est pas bon.
    Il faut souligner qu’il ne s’agit pas d’aller passer par des français pour acheter du matériel dit russe, non. Il nous fait cj ger même celui de la transmission. Si ’ous passons par les français pour acheter ailleurs, sachez que ce que nos drones verrons en surveillant, notre sous traitant le verra aussi. Pire, ils connaîtrons les limites du matériel. Alors Excellence Monsieur le Président, agissez voyez pour le bien de tous

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 01:35, par Damiba, Le Mauvais Widraogo En réponse à : Mise en œuvre de la Transition : Paul-Henri Sandaogo DAMIBA échange avec les forces vives des Hauts-Bassins

    Je ne suis pas pessimiste d’ habitudes. Mais avec ce president, la sans imagination, la, le burkina va toucher le fond. Je n’ ai rien contre lui. Je ne vois en lui aucun merite particulier. Il n’ est pas carimatique. Il n’ a pas de visions. Je n’ envies pas ces millions immerites par mois. Moi au moins j’ ai mes 2 repas pas jour grace a mes 250.0000F par mois plus mon petit champs. Les deplaces , eux, n’ ont meme pas d’ endroit bien chaud ou dormir. Manger, c’ est PMUB. Mais leur president s’ inquiete pour eux mais double son salaire. et celui de ses ministres Damiba, vous allez jusifier ca la comment ? VOus dites que la vie coute tres chere. C’ est sur vous seulement que ca coute chere, la ? Donc, faut doubler pour tout le monde ? Ou bien ? Si vous ne faites pas attention, y aura la desobeissance sivile.
    . Mais je vous dis que de ne pas trop compter sur ce officier, la. Je ne sens pas en lui assez d’ energie pour liberer notre pays. Celui qui a miser sur lui pour faire ce coup, la, a fait le mauvais casting. Meme parler, la, il n’ est pas bon dedans. Il va verser la face de l’ armee par terre.
    Je comprends que si on avait mis en selette les Celeste Coulibaly, les Korbeogo, on n’ allait pas accepter mais celui, la, la, il flotte.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 06:13, par Permission de Damiba En réponse à : Mise en œuvre de la Transition : Paul-Henri Sandaogo DAMIBA échange avec les forces vives des Hauts-Bassins

    Ma maison, c’est ma maison avec mon plan. Celui qui veut, n’a qu’à aller faire sa maison.
    Message reçu cinq sur cinq.
    Mais ici il s’agit de notre pays à tous. Il appartient pas à une seule personne ni à un groupuscule.
    On a reprocher au président Rock de ne pas écouter le peuple et vous vous venez même signifier au peuple haut et fort que vous faites ce que vous voulez.
    Quand on dit que le Burkina a besoin d’un homme fort pour le tenir, sachez que ce n’est pas comme ça.
    Faites pardon. Nous on ne veut plus de coup d’état et vous vous invitez X à en faire.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 12:13, par razougou En réponse à : Mise en œuvre de la Transition : Paul-Henri Sandaogo DAMIBA échange avec les forces vives des Hauts-Bassins

    Une sortie raté. Un echec sur toute la ligne du point de vue communication. On sent de l’amateurisme de part et d’autre

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
"Transition au Burkina : Réconciliation, refondation et restauration", les priorités de Me Hermann Yaméogo
Transition au Burkina : « Nul ne peut se prévaloir du monopole de l’avenir de notre peuple », prévient l’ex-APMP
Burkina : Le Premier ministre évoque une éventuelle réduction de la période de la Transition
Burkina : L’ex majorité présidentielle déplore d’avoir été exclue des discussions sur l’agenda électoral
Paix et réconciliation nationale : Le Président du Faso échange avec les leaders religieux
Burkina/Politique : Une alliance de partis rejette l’agenda électoral qui fixe les élections à février 2025
Burkina Faso : Les futures élections vont se tenir en février 2025
Crise au sein du CDP : « Pour nous direction politique, la fin de la recréation a sonné », affirme Achille Tapsoba
Burkina/Politique : Eddie Komboïgo convoque son bureau politique le 2 juillet 2022
Commune de Bobo-Dioulasso : Les membres de la délégation spéciale installés
Centre-ouest : Les femmes du CDP plus que jamais déterminées à conduire Eddie Komboïgo à Kosyam
Insécurité au Burkina : Roch Kaboré et Paul-Henri Damiba doivent « forcément répondre des crimes devant les populations », exige le PDP/PS
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés