Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Le colonel-major Bernard Sanou à la barre

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Procès Thomas Sankara • Lefaso.net • mercredi 24 novembre 2021 à 22h48min
Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Le colonel-major Bernard Sanou à la barre

Le témoignage du colonel de gendarmerie à la retraite, Ousséni Compaoré a pris fin dans la soirée de ce mercredi 24 novembre 2021. Après son passage, le président de la Chambre de jugement a donné la liste des témoins qui seront attendus dans la journée du vendredi 25 novembre et probablement la semaine prochaine.

Il s’agit d’Issa Dominique Konaté, Philippe Ouédraogo, Nongma Ernest Ouédraogo, Fidèle Toé, Mousbila Sankara. Mais avant, il a appelé à la barre le colonel-major à la retraite, camarade d’école de Thomas Sankara à Gaoua et au Prytanée militaire de Kadiogo. C’est avec une canne et aidé d’un soldat que le témoin s’est présenté à la barre. Difficilement. Après la prestation de serment en position assise contrairement à la coutume qui veut qu’elle se fasse en station debout, la main droite levée, le président de la Chambre de jugement Urbain Méda demande au témoin de décliner son identité et de raconter ce qu’il sait des événements du 15 octobre 1987.

« La journée du 15 octobre, j’ai passé toute la matinée à l’hôpital avec le chef de service des radios, je souffrais de maux d’estomac. Après l’examen de la radio, il m’a dit de me reposer », a déclaré Bernard Sanou. Ses déclarations étaient à peine audibles si bien que le président Méda demande aux techniciens d’ajuster son micro. Malgré tout, les parties au procès avaient du mal à entendre ses déclarations. Pour la partie civile, il s’agit certainement d’un coup de fatigue vu que le témoin attend dans la salle aménagée pour les témoins, depuis le matin.
C’est sur ces entrefaites que le juge décide finalement de suspendre l’audience. Elle reprendra jeudi 25 novembre à 9h.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 25 novembre à 06:07, par Alexio En réponse à : Procès “Thomas Sankara et douze autres” : Le colonel Bernard Sanou à la barre

    Quelle tristesse de voire le Colonel affaibli par la force de l age.
    Bernard Sanou dit "Bombardier". A cause de ses frappes puissantes du ballon. Nos grands-freres au Patro St Vincent de Paul a Koko, ou on passait nos vacances scolaires. Un centre de rencontre des jeunes de la ville de Bobo-Dioualsso

    Les familles de jeunes se croisaient pour le sport. Famille J Palm, Colonel Paul Yameogo. Etc

    Thomas Sankara visitait le cylcliste Boureima Compaore employe du magasin de sport" Gaston Sport" et par la suite devenu proprietaire dans les annees 80. Voila pourquoi son gout au cylisme,

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre à 14:42, par Dedegueba Sanon En réponse à : Procès « Thomas Sankara et douze autres » : Le colonel-major Bernard Sanou à la barre

    Mieux que cela, Bernard est bien connu pour son tempérament.... Il est célèbre pour avoir giflé un de ses supérieurs, quitte à passer en cours martiale. Ce qui est sûr il a été respecté pour sa loyauté et sa droiture au cours de sa carrière dans l’armée. On a raconté qu’il était prêt à mourir pour Tom Sank. Ce n’est pas pour rien il se retrouve à la tête du comité qui a lutté pour la réhabilitation de son ami Tom Sank ... Un vrai bobo quoi. Pas comme Ye qui n’est au courant de rien, mais qu’on oblige à tout expliquer et justifier.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Assassinat de Thomas Sankara : La participation d’autres chefs d’État revient avec insistance
Procès Thomas Sankara et douze autres : "Le ver était déjà dans le fruit", declare Ismaël Abdoulaye Diallo
Procès Thomas Sankara et douze autres : Mme Naoura Kationga Thérèse enfonce Bossobé Traoré
Coup d’État du 15 octobre 1987 : Quand la venue du Pape Jean-Paul II au Burkina sauve la vie du détenu Tibo Ouédraogo
Procès Sankara et compagnons : Quand le tribunal cherche à savoir si en 1987, il existait le téléphone-portable
Coup d’État du 15 octobre 1987 : « J’ai exécuté l’ordre, mais je n’ai pas fait ce qu’on m’a demandé », clarifie l’accusé Tibo Ouédraogo
Coup d’État du 15 octobre 1987 : Il y avait deux commandos, selon le témoin Michel Toé
Procès Thomas Sankara et douze autres : Me Hervé Kam promet de dénoncer les faux témoignages
Procès Sankara et compagnons : Gabriel Tamini échappe à une ‘’arrestation immédiate’’
Procès Thomas Sankara et douze autres : « J’ai pris pour argent comptant ce que feu Salif Diallo m’a dit », Gabriel Tamini
Burkina : Thomas Sankara devait-il mourir à Tenkodogo ?
Burkina : « On attend toujours ces milliers de Thomas Sankara », ravive le témoin Serge Théophile Balima
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés