Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Procès Thomas Sankara : L’absence de Blaise Compaoré ne saurait empêcher sa tenue, selon le Balai citoyen

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Procès Thomas Sankara • Lefaso.net • vendredi 8 octobre 2021 à 10h05min
Procès Thomas Sankara : L’absence de Blaise Compaoré ne saurait empêcher sa tenue, selon le Balai citoyen

Le Balai citoyen était face à la presse ce jeudi 7 octobre 2021. Au menu des échanges, des sujets d’actualité tels que l’ouverture du procès Sankara, la fermeture des frontières du fait du covid-19, la mal gouvernance ainsi que la plainte déposée par le mouvement contre le gouvernement burkinabè.

Le procès de l’assassinat du père de la révolution, Thomas Sankara, et de ses compagnons d’infortune s’ouvre ce 11 octobre 2021, 34 ans après sa mort. Pour le Balai citoyen, il y a lieu de se réjouir de l’ouverture de ce procès, preuve de la détermination de la justice à faire la lumière sur cette affaire.

Et pour ne pas, selon, lui voir répétées les erreurs qui ont émaillé l’organisation du procès du putsch de septembre 2015, le Balai citoyen exhorte les autorités judiciaires à prendre toutes les dispositions pour une retransmission à la télévision et radio nationales. Cela permettra, selon leurs explications, aux Burkinabè en particulier et aux Africains en général, de pouvoir suivre ce procès historique qui contribuera à l’éducation citoyenne.

Réagissant sur l’absence annoncée d’un des principaux accusés au procès, en l’occurrence l’ancien président Blaise Compaoré, le porte-parole du mouvement, Ismaël Kinda, a laissé entendre que le fait qu’il ne se présente pas n’est pas un problème fondamental. « Le plus important c’est qu’il y a d’autres acteurs clés de ce massacre qui sont toujours vivants. Et nous sommes conscients que si ils parlent, on saura où se trouve la vérité. Et cela va confondre encore plus le président Compaoré ». Il ajoute que la sortie des avocats de Blaise Compaoré n’est qu’une diversion à laquelle les "cibales" ne vont pas céder.

Jugeant le gouvernement inactif face à la situation sécuritaire, le Balai citoyen avait posé plainte contre celui-ci le 28 juin 2021, pour non-assistance à personne en danger. Un acte qui avait été jugé utopique par certains citoyens mais dont le mouvement se dit fier. La plainte constitue selon son porte-parole, un instrument de la démocratie mis à leur disposition et ils s’en servent. Même si à ce jour aucune avancée notoire n’a été enregistrée, ce n’est pas ce qui fera désister le mouvement puisqu’un comité a même été mis spécialement sur le dossier.

Ismaël Kinda, porte-parole du Balai citoyen

Les "Cibales" ont aussi au cours de ce point de presse, dénoncé le maintien de la fermeture des frontières terrestres et ferroviaires du fait du covid-19. Une situation qui, selon eux, contribue à rendre encore plus fragile le quotidien des populations. « La flambée des prix des biens de première nécessité que l’on observe actuellement sur le marché, est une conséquence directe du maintien de cette mesure de fermeture. Dans cette situation, il faut le relever, un véritable business indigne des États responsables, existe aux frontières de nos pays.

En effet, en dépit de nombreux témoignages et reportages sur le calvaire que subissent les populations, aucune action n’a été réellement entreprise pour la régularisation de cette situation qui fait de nos frontières de véritables zones de non droit, propices à toutes sortes de trafics. Au demeurant, le silence et l’indifférence des gouvernants sur la question frisent le mépris envers les citoyens », a laissé entendre Ismaël Kinda. Pour une libre circulation des personnes et des biens, le Balai citoyen exige la réouverture sans délai des frontières.

Pour ce mouvement, la corruption a pignon sur rue dans la réalisation des infrastructures publiques. Elle en veut pour preuve l’effondrement récent de bâtiments publics à Dandé et à Koudougou. « Ces drames trouvent leur source dans la corruption érigée en système diffus dans la chaîne de passation et d’exécution des marchés publics. Sans occulter la responsabilité individuelle des différents acteurs, nous tenons pour responsables et complices de cette chaîne de corruption à plusieurs tentacules, les potentats du pouvoir MPP et ses alliés », soutient Ismaël Kinda.

Avec ses camarades, ils exigent des autorités compétentes, que toutes les responsabilités soient situées sur les cas d’effondrement d’édifices publics et que des mesures structurelles soient prises pour renforcer les structures de lutte contre la corruption.

Armelle Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 7 octobre à 20:11, par Zaidi En réponse à : Procès Thomas Sankara : L’absence de Blaise Compaoré ne saurait empêcher sa tenue, selon le Balai citoyen

    Salariés du Mpp , que peut apporter ce mouvement à la masse ? Que nenni

    Répondre à ce message

    • Le 8 octobre à 18:33, par Yako En réponse à : Procès Thomas Sankara : L’absence de Blaise Compaoré ne saurait empêcher sa tenue, selon le Balai citoyen

      Ce qui est extraordinaire chez le balai citoyen c’est son agilité à changer d’employeur dès que l’entreprise connaît des moments d’incertitudes économiques.En effet,ils ont servi le sous colonel Zida pendant 13 mois ils se sont bien rempli les poches,et dès que l’oncle judas a été expédié au Canada ils ont vite trouvé un CDI chez mp en tant que bras occulte au cas ou.Conclusion : j’invite les jeunes à se méfier d’un tel mouvement ils ne sont pas loyaux ce sont les mercenaires de la vie politique au Faso. Yako

      Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 21:10, par HUG En réponse à : Procès Thomas Sankara : L’absence de Blaise Compaoré ne saurait empêcher sa tenue, selon le Balai citoyen

    Vous avez perdu votre credibilité aupres des gens ayant la capacité danalyse elevé

    Répondre à ce message

    • Le 8 octobre à 04:07, par ARMANDO En réponse à : Procès Thomas Sankara : L’absence de Blaise Compaoré ne saurait empêcher sa tenue, selon le Balai citoyen

      HUG vous qui êtes crédible qu’avez-vous fait pour le FASO ?? Si ce sont vos critiques dans le forum vous ne valez pas mieux que moi. Quelques fois on sent l’aigreur dans
      vos analyses. L’unanimité n’existe nulle part ailleurs. Même Blaise qui a fait 27 ans avec au moins 3 élections n’a jamais fait 100% des votants. Il ne s’agit pas de voter le balais citoyen mais accepter qu’il a de la valeur. Toi HUG ne sait pas mais BLAISE sait ce vaut le balais citoyen

      Répondre à ce message

    • Le 8 octobre à 07:55, par Un Burkinabê En réponse à : Procès Thomas Sankara : L’absence de Blaise Compaoré ne saurait empêcher sa tenue, selon le Balai citoyen

      Mon frère HUG, la crédibilité n’a rien avoir avec le patriotisme. Ça s’est passé il ya moins de 7ans et il faut le leur reconnaitre. C’est grace au Balai Citoyen que le régime de Blaise Compaoré est tombé. C’est grace au Balai Citoyen et aux Syndicats que le coup d’Etat de Diendéré validé par la Cédéao de Kadré Désiré Ouédraogo a été court circuité. C’est grace au Balai Citoyen que le RSP a été fondu au reste de l’Armée. Vous avez vote MPP en 2015 et 2020 et vous accusez le Balai Citoyen d’être salarié du MPP. Pour moi tout ça n’est pas important. Que le MPP fasse son travail. Que chaque Burkinabê fasse son travail avec un grain de patriotisme comme nous l’a montré et démontré notre héros national le camarade Thomas Sankara.

      Répondre à ce message

      • Le 8 octobre à 14:14, par resultat_terrorisme En réponse à : Procès Thomas Sankara : L’absence de Blaise Compaoré ne saurait empêcher sa tenue, selon le Balai citoyen

        Je me demande si certains Burkinabè ont un esprit critique. Vous avez tout cité : Oui le régime de Blaise est tombé, Oui le coup d’État de DIENDERE a échoué, mais aujourd’hui on a plus d’un million de déplacés internes. Nos sœurs et nos mamans sont obligées de se prostituer pour nous nourrir. Juste pour ça on doit avoir la sagesse de reconnaitre que le résultat auquel on espérait après le départ de Blaise n’a pas été atteint et ce n’est pas sûr que ça sera atteint. De toute façon, les responsables des OSCs reçoivent des enveloppes dans l’obscurité et nous  ? Même si Blaise écope de la peine de mort ça ne changera pas la vie de nombreux burkinabè même ceux de la famille de SANKARA.

        Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 06:56, par Tired En réponse à : Procès Thomas Sankara : L’absence de Blaise Compaoré ne saurait empêcher sa tenue, selon le Balai citoyen

    C’est un peu fatiguant à la fin, vous avez dit ici que vous savez déjà tout, que vous connaissez déjà tous les coupables, vous avez déjà jugé, vous jugez tout le monde autour de vous, vous faites tout sauf ce pour quoi vous devriez être né : éduquer et pousser les jeunes à être responsables et engagés pour le développement , à être positifs et travailleurs…dommage !

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 08:16, par boss En réponse à : Procès Thomas Sankara : L’absence de Blaise Compaoré ne saurait empêcher sa tenue, selon le Balai citoyen

    Beacoup de courage pour vos actions. Ce n’est vraiment pas facile mais vous avez le courage d’essayer. Peace...

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 10:38, par Ka En réponse à : Procès Thomas Sankara : L’absence de Blaise Compaoré ne saurait empêcher sa tenue, selon le Balai citoyen

    ’’’’’’’’L’absence de Blaise Compaoré ne saurait empêcher sa tenue, selon le Balai citoyen.’’’’’’’ Merci au balai Citoyen dont leur nombre a toujours fait la différence. On n’a pas besoin de l’introverti Blaise Compaoré pour que le droit soit dit pour l’assassinat de Thomas sankara et ses compagnons. Qu’il se présente ou pas, si les témoins le charge comme étant le commanditaire de ce crime odieux il sera condamner.

    Car, en effet, après la réouverture du dossier en 2015, la Chambre de contrôle a ouvert une audience, le 19 janvier 2021, pour écouter les différents inculpés, tels le général Gilbert Diendéré et autres, afin de statuer sur les charges retenues contre eux. Il s’agit des accusations d’« attentat à la sûreté de l’Etat », de « complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat », de « recel de cadavre », de « faux en écriture » et de « subordination de témoins ».

    D’après ce qu’on sait, les audiences ont été poursuivies longuement. C’est avec ses sources, et après la confirmation de ces charges, que le procès se tient de nos jours. On n’a pas besoin de la présence de l’introverti Blaise Compaoré pour juger le dossier de Thomas Sankara et ses compagnons. Blaise Compaoré durant 27 ans se croyait Dieu sur terre et croyait tout permis. A présent il doit savoir avec ses avocats que le libéralisme conduit inexorablement à la dérive morale : Et l’homme ne peut pas être libre de faire tout ce qu’il veut, sinon, ça devient de l’anarchie totale.

    Si un jour il prend son courage à deux mains en disant qu’il est le fils de Bila Compaoré, et veut rentrer dans son pays, personne ne l’empêche, simplement il doit passer par la justice de son pays. Blaise Compaoré ne peut pas être libre de faire tout ce qu’il veut en ayant des poursuites judiciaires derrière ses fesses : Si on le donnait ce privilège, il fallait le faire avec tous les Burkinabé qui violent les lois, ou tuent qui ils veulent, là où ils veulent.

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 11:59, par ACHILLE DE TAPSOBA En réponse à : Procès Thomas Sankara : L’absence de Blaise Compaoré ne saurait empêcher sa tenue, selon le Balai citoyen

    HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015

    Blaise reste un poltron car il n’a jamais manifestement assumé ses actes. Comment un capitaine qui a fui en plein midi dans sa belle famille en pleurant sous un arbre avant d’être exfiltré par la France peut-il avoir le courage de venir répondre devant les juges ? Pire encore sans honte le pyromane "facilitateur" prend la nationalité de sa femme après 27 de règne chaotique. Un bon africain ne prend jamais la nationalité de sa femme pour soustraire des soucis domestiques(crimes de sang avec son pays). Blaise Kouassi Compaoré est la honte d’une génération. Visiblement pour le cdp et ses partis satellites veulent nous chanter urbi et orbi les mérites de leur champion.Quelle bassesse ! Quelle comédie ! Toute sa vie, il a singulièrement trahi ses amis THOM SANK, BOUKARY LINGANI, HENRI ZONGO...Entre amis(THOM SANK et Blaise) il peut y avoir des divergences d’idées mais aller tuer ton frère ton ami(THOM avec qui tu as un parcours commun) il faut etre inhumain comme Blaise pour le faire afin d’obtenir le pouvoir ou l’argent. Il fallait que DIEU TOUT PUISSANT crée des genres Blaise pour montrer à quel point un homme peut etre foncièrement méchant ou machiavélique. Selon son assassin, il pensait salir la mémoire de notre GRAND MONUMENT AFRICAIN INOXYDABLE THOM SANK après sa mort. Malheureusement il a lamentablement échoué,SANK est mondialement devenu un HÉROS(plus 800 000 visiteurs par an au conseil de l’entente). Le faux facilitateur a passé son temps à tuer ses frères africains à travers ses trafics illicites pour se rendre "indispensable" dans la sous région (Angola, Libéria, Sierra-Léon, Cote d’Ivoire, Mali). Il a fait chou blanc, Se prenant pour un "dieu", il a été vomi partout et chassé en 2014. THOM SANK même mort vaut 1 million de fois que Blaise, Diendere ou "ange" Djibril Bassolé vivants parce que pour la jeunesse africaine THOM N’EST PAS MORT il reste un REPÈRE ou un GRAND VISIONNAIRE.

    Merci à la justice militaire pour ce procès emblématique 35 ans après de cet acte odieux. Sans Blaise le grand criminel nous rendrons JUSTICE A NOTRE HÉROS. Bravo et félicitations nous sommes très contents.

    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR DAVID OUEDRAOGO
    JUSTICE POUR BOUKARY DABO
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE

    VIVE LE GRAND MONUMENT AFRICAIN INOXYDABLE
    VIVE NOS BRAVES FDS ET NOS VAILLANTS VOLONTAIRES
    VIVE LE BURKINA PAISIBLE, EQUITABLE en JUSTICE ET PROSPÈRE.

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS . AMEN

    ACHILLE DE TAPSOBA (PUR PRODUIT DE THOM SANK ET DE NORBERT ZONGO)

    Répondre à ce message

  • Le 8 octobre à 12:14, par uos En réponse à : Procès Thomas Sankara : L’absence de Blaise Compaoré ne saurait empêcher sa tenue, selon le Balai citoyen

    Mr Tired un peu de dignité et d’honneur pour toi. le Balai citoyen a bcp fait pour qu’on se débarrasse de blaise et de son RSP. un peu de patriotisme à ton égard.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre à 00:59, par jeunedame seret En réponse à : Procès Thomas Sankara : L’absence de Blaise Compaoré ne saurait empêcher sa tenue, selon le Balai citoyen

    Vive le BALAI CITOYEN. Je suis d’accord avec sur la réouverture des frontières. Car cette mesure politique n’est rien d’autre qu’une sorcellerie expresse pour intimider épuiser la population et détourner les esprits. Il n’y a pas covid chez nous. D’accord avec vous que l’absence de Blaise et ses avocats ne sauraient remettre tout en cause. Car ils sont déjà en fuite de responsabilité. L’essentiel est de surveiller l’entrée de leurs bandits pour tuer nos innocents et déjouer ce procès.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Interdiction d’enregistrement du procès Thomas Sankara : Quand tout le monde paie pour la turpitude des uns !
Procès Thomas Sankara : L’audience reprend le 25 octobre 2021
Dossier Thomas Sankara : Gilbert Diendéré et Mariam Sankara, les deux ‘’stars’’ du premier jour du procès
Interdiction d’enregistrement du procès Thomas Sankara et 12 autres : « C’est regrettable », soupire Me Séraphin Somé
Procès assassinat de Thomas Sankara et 12 autres : Quatorze accusés dont deux en fuite et un en détention
Procès Sankara et ses douze compagnons : « L’Etat burkinabé ne dispose, jusqu’à présent, d’aucune pièce du dossier » (Agent judiciaire de l’Etat)
Procès dossier Sankara et compagnons : Le tribunal rejette l’idée d’enregistrement et/ou de diffusion du jugement
Procès Thomas Sankara et 12 autres : « Nous exigeons que ce ne soit pas du théâtre », dixit Bassolma Bazié
Procès Sankara et compagnons : Le tribunal "enfin" constitué, place à l’examen du dossier
Procès Thomas Sankara et 12 autres : « C’est une victoire d’étape », selon Luc Damiba du Comité international mémorial Thomas Sankara
Procès Sankara et compagnons : Deux généraux désignés comme assesseurs se recusent
Procès Thomas Sankara : « Il y a trop de noeuds dans les gorges et de pierres dans les cœurs », Sams’K Le Jah
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés