Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Burkina : « Le spectre de la famine » plane « en plus des cadavres qui continuent de s’empiler », estime Eddie Komboigo

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mardi 14 septembre 2021 à 12h13min
Burkina : « Le spectre de la famine »  plane  « en plus des cadavres qui continuent de s’empiler », estime Eddie Komboigo

A l’occasion de sa rentrée politique de ce mardi 14 septembre 2021 à Ouagadougou, Le Chef de file de l’opposition (CFOP), Eddie Komboigo, a décrié une fois de plus la situation sécuritaire du Burkina Faso faisant place de plus en plus à la famine, a-t-il laissé entendre.

« Encore tant de morts, après le dernier remaniement et nous sommes impatients de voir les résultats de la stratégie annoncée par le gouvernement pour mettre fin à cette tragédie. » fait savoir le CFOP dans sa déclaration liminaire de ce jour.

Le CFOP dit craindre le pire si le gouvernement ne "revoit pas sa copie" et pour ce faire, il l’invite à prendre des mesures fortes pour la sécurité des burkinabè partout où ils vivent et souhaitent travailler.

« Car en plus des cadavres qui continuent de s’empiler, une autre catastrophe semble se dessiner à l’horizon, celle du spectre de la famine », prévient le CFOP.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 14 septembre à 12:43, par Le cdp-bis En réponse à : Burkina : « Le spectre de la famine » plane « en plus des cadavres qui continuent de s’empiler », estime Eddie Komboigo

    Bonne arrivée Mr Eddie Komboigo ! Cadavres empilés et famine, vous dites ? Ah oui, le Burkina éternel résistera héroïquement malgré tout ! Qui vivra verra !

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 13:06, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Burkina : « Le spectre de la famine » plane « en plus des cadavres qui continuent de s’empiler », estime Eddie Komboigo

    Hum... La politique là, c’est pas forcé hein ? Si on ne sait pas réunir son peuple sur son nom et des valeurs communes, il faut se consacrer à autre chose ?

    Ce sont nos héros tombés au front et les dépouilles de nos pauvres parents victimes du terrorisme que celui là appelle "cadavres qui continuent de s’empiler" ?

    Et il croit que ça va lui attirer de la sympathie et des voix quoi ? Il n’a qu’à demander à Zéphirin Diabré qui a perdu 568.423 électeurs entre 2015 et 2020 parce qu’il a joué le même jeu.

    Sans compter qu’avant ça il nous a soulé avec son "libérez Diendéré", il commence vraiment à nous gonfler cet "homme d’affaire" sans empathie ni respect des morts.

    Mais même avant des élections, s’il continue de traiter nos morts comme du bétail, il risque de se faire dire deux mots. A bon entendeur...

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 14:01, par Ka En réponse à : Burkina : « Le spectre de la famine » plane « en plus des cadavres qui continuent de s’empiler », estime Eddie Komboigo

    « Car en plus des cadavres qui continuent de s’empiler, une autre catastrophe semble se dessiner à l’horizon, celle du spectre de la famine », prévient le CFOP.

    Oui totalement d’accords que ces 6 dernières années le Burkina a été mis à rude épreuve par le terrorisme déguisé de nos propres enfants dont les caisses vidées en 2014 pour fuir le pays sont devenus le miel à attirer ces punaises pour déstabiliser le pays.

    C’est trop facile de dire ce vous avancer mais c’est très difficile que vous puissiez suggérer des solutions crédibles pour résoudre le problème. On ne peut pas jeter la suspicion sur tout le monde et quadriller le moindre mètre carré de terrain avec des forces de l’ordre en armes. Le propre du terrorisme c’est de frapper n’importe où n’importe quoi n’importe comment, en particulier là où personne ne s’y attend que ça soit au Mali, au Niger, au Nigeria.
    Quant au terrorisme déguisé par nos propres frères, dont leur propre d’agir, c’est de frapper n’importe où n’importe quoi c’est qu’ils vivent parmi nous.

    Et votre fonds de commerce est de guetter, ou de piéger, en tournant le couteau dans la plaie avec des mensonges à gogo... Et chacun y va de sa tromperie... Et chacun y va de ses mensonges sur tout, sur rien, sur l’endroit où il se trouve, pour saboter tout ce qui a été fait par nos braves FDS devenus de la chaire a canon pour les terroristes par ce votre mentor a revendu nos armes à son ami Charles Taylor pour tuer 300000 de son peuple pendant sa guerre contre son propre pays, et donner quelques-unes a son fils adoptif Soro pour tuer 3000 Ivoiriens pour le pouvoir. Ici, le peuple Burkinabé voit seulement en vous qui n’aviez pas une solution pour nous en sortir de là, que dans une compétition où chacun veut tirer la couverture à soi par tous les moyens pour avoir le pouvoir, quelle est la place du combat contre nos enfants déguisés en terroristes pour vos miettes ! Ou ne sera-t-elle pas un simple miroir aux alouettes comme l’a été le règne du CDP ?

    Monsieur le chef de fil de l’opposition, parlé ainsi sans donner des solutions, chacun fuit sa responsabilité, laissant le champ libre aux Djihadistes pour nous tuer comme des mouches. Et il faut avouer que cette lutte asymétrique est loin de finir. Il faudra vivre avec, car le terrorisme est une hydre dont la tête repousse, chaque fois qu’un leader tombe et ce n’est pas le Nigeria ou le Mali qui me diront le contraire.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 15:26, par Kô tigui En réponse à : Burkina : « Le spectre de la famine » plane « en plus des cadavres qui continuent de s’empiler », estime Eddie Komboigo

    Oiseaux de mauvaise augure !

    Tu soulèves celà comme un drapeau rouge pour en faire un fonds politique ou quoi ?
    Cherchez la bonne connaissance des terme avant de venir en faire comme une sorte d’épouvantail !

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 19:48, par swartskoff En réponse à : Burkina : « Le spectre de la famine » plane « en plus des cadavres qui continuent de s’empiler », estime Eddie Komboigo

    C’est la totale Mr Eddy. En plus de ne pas avoir la voix, vous verser dans le cynisme. Aucune considération pour les frères et sœurs Burkinabè assassinés par ces barbares islamistes ; ce ne sont pas des cadavres, quel mépris, ce sont des victimes, des morts. Vous même vous y passerez car mortel aussi. Politique ! Pour le pouvoir, on á un morbide plaisir à dénombrer, à égrener.

    Répondre à ce message

  • Le 14 septembre à 22:00, par Manuel En réponse à : Burkina : « Le spectre de la famine » plane « en plus des cadavres qui continuent de s’empiler », estime Eddie Komboigo

    Bonjour
    Mr Eddy a raison, seulement, son programme de gouvernement est essentiellement bâti sur le retour de Blaise Compaoré.
    Si des gens peuvent conseiller ce monsieur, il faut lui dire que Blaise est mortel comme nous tous, alors si ce gars a l’ambition de diriger un jour ce pays, qu’il se conduise comme un adulte !
    En fait je me trompe tout le temps : Eddy risque de demeurer un " viveur" comme il l’est depuis plus de 39 ans !
    Un adulte s’assume, un adulte quitte les jupons de sa mère et les pantoufles de son père !
    Dommage pour la jeunesse de notre pays

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 16:02, par Alexio En réponse à : Burkina : « Le spectre de la famine » plane « en plus des cadavres qui continuent de s’empiler », estime Eddie Komboigo

    Bandes satrapes politicards. Blaise Compaore avait labpuer combien champs cultivable d Etat pour la maitrise de la penurie alimentaire ?

    La recification de Blaise Compaore apres son coup criminel d Etat contre son frere d armes Thomas I.Sankara n a stopper les reformes et succes agraires que le pays avait connu, a moins de 3ans.

    L autosuffisance alimentaire. Ce ne serait pas avec le mais et lhuile de soya modifie que nos populations aurons une guarantie de securite alimentaire.

    La situation securitaire qui preavaut aujourdhui est la somme de tous les deals que Diendere et son chef Blaise Compaore avaient scelles avec ses faux terroriates djhadistes-.

    Avec la complicite du double francais dans les Sahel pour piller ressources par le chantage.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina/Rencontre Etat-ONG-AD et Fondations : L’équation de l’emploi des jeunes sur la table de réflexion
Burkina/politique : Des militants du "Mouvement agir ensemble pour le Burkina" exigent la démission du président du parti
Burkina/CDP : L’ancien Premier ministre Luc Adolphe Tiao rend sa démission
Assemblée nationale du Burkina Faso : Une nouvelle stratégie genre et son plan d’action pour la période 2021-2025
Politique au Burkina : Bluff de l’opposition ou hostilité de la majorité ?
Burkina/vie politique : Les militants de PS-Burkina décident de s’engager dans le MPP
Burkina Faso : « En plus des cadavres qui continuent de s’empiler, il y a le spectre de la famine », Eddie Komboïgo
Burkina : « Le spectre de la famine » plane « en plus des cadavres qui continuent de s’empiler », estime Eddie Komboigo
Burkina Faso : Une formation au profit des nouveaux députés
Burkina/Politique : Requiem pour l’UPR qui n’a pas non plus résisté aux ‘’intempéries’’
Journées parlementaires UPC : La cohésion sociale au cœur des échanges à Bobo-Dioulasso
Burkina/Rentrée gouvernementale : Dans une température de fortes attentes des populations et de défis cruciaux à relever
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés