Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’espoir c’est comme les dominos, dès qu’il y en a un qui est tombé, les autres le suivent…» Tokyo dans la Série télévisée La Casa de papel

Burkina Faso : Des hôtes de marque chez le président Roch Kaboré

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • vendredi 30 juillet 2021 à 20h34min
Burkina Faso : Des hôtes de marque chez le président Roch Kaboré

Le président du Faso Roch Kaboré a reçu successivement en audience, ce vendredi 30 juillet 2021 au palais de Kosyam, la commissaire à la santé, aux affaires humanitaires et au développement social de la commission de l’Union africaine, Amira Elfadil, ainsi que le représentant du secrétaire général des Nations-Unies, Mahamat Saleh Annadif. Tous les deux sont venus faire le point de leurs activités au président du Faso.

La première personnalité à être reçue en audience par le président du Faso est la commissaire à la santé, aux affaires humanitaires et au développement social à la commission de l’Union africaine, Amira Elfadil. A sa sortie d’audience, elle a confié à la presse qu’étant au Burkina Faso dans le cadre de la semaine des langues africaines, elle a tenu à venir faire le point au président du Faso en personne.

« Je suis venue faire le briefing de la semaine des langues africaines qui se tient chez vous et profiter le remercier d’avoir accepté abriter cette semaine. Organisée par l’institut des langues africaines, cette semaine rentre dans le cadre du plan d’action de l’Union africaine portant cette année sur le thème ‘’Art, culture et développement des langues africaines », a-t-elle indiqué, tout en affirmant qu’elle a également profité de l’occasion pour remercier et féliciter le président du Faso et son épouse pour leur rôle dans la lutte contre les mutilations génitales féminines et dans l’initiative SALIMA.

Amira Elfadil, commissaire à la santé, aux affaires humanitaires et au développement social à la commission de l’Union africaine.

La deuxième et dernière personnalité à être reçue dans la salle des audiences de la Présidence du Faso ce 30 juillet 2021, c’est le représentant du secrétaire général des Nations-Unies pour l’Afrique de l’Ouest et du Sahel, Mahamat Saleh Annadif. Présent au Burkina dans le cadre d’une rencontre entre les Nations-Unies et leurs partenaires sur les activités de l’Autorité du Liptako Gourma, communément appelée la zone des ‘’Trois Frontières’’, Mahamat Saleh Annadif a tenu à venir rendre compte au président du Faso.

Mahamat Saleh Annadif, représentant du secrétaire général des Nations-Unies pour l’Afrique de l’Ouest et du Sahel

Car selon lui, depuis un certain temps, cette zone constitue le centre de toutes les activités criminelles. « Nous avons conçu ensemble avec les représentants de ces trois pays, des projets de stabilisation de cette région qui, tout en prenant les aspects sécuritaires, va s’occuper également des capacités de résilience des populations en essayant de mettre en place des projets pour aider les populations déplacées à revenir et de créer », explique-t-il. C’est ce compte-rendu qu’est venu faire le représentant du secrétaire général des Nations-Unies, António Guterres, au président du Faso. Tout en soulignant que cette initiative qui a donné de très bons résultats dans le bassin du Lac Tchad, contribuera à améliorer la situation sécuritaire dans la région des Trois Frontières.


Yvette Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 30 juillet à 20:56, par MyMy En réponse à : Burkina Faso : Des hôtes de marque chez le président Roch Kaboré

    - QUAND CES INSTITUTIONS ENVAHISSENT UN PAYS, C’EST QUE LE FEU L’A DEJA PARTIELLEMENT CONSUMÉ. (Pourquoi, on ne les voit pas au Rwanda, au Ghana, en Algérie, en Angola, au Namibie...?)

    TOUS CES GENS SONT CONSCIENTS D’UNE CHOSE SIMPLE, MAIS ÉPOUVANTABLEMENT ÉPOUVANTABLE : ROCH N’EST PAS LA SOLUTION. IL EST UNE PARTIE DU PROBLÈME.

    Répondre à ce message

  • Le 31 juillet à 22:13, par TANGA En réponse à : Burkina Faso : Des hôtes de marque chez le président Roch Kaboré

    Qui vois a demandé des investissements dans ces zones ? Qui est fou comme un fou si ce n’est le fou ?
    Personne du Burkina n’acceptera un investissement dans une zone qui n’est pas contrôlée à 100%. Ou, on ne veit pas car vous voulez utiliser le brave peuple pour faire des infrastructures qui seront vite récupérées par les djihadistes. On vois a vu au nier avec le puits grand diamètre que vous ( les français) avez laissé au terroristes.
    Si vois voulez aider le Burkina, donnez nous l’argent car notre priorité c’est la sécurité et la situation des déplacés. Nous nous occuperons des déplacés là où ils sont pendant que l’on élimine les djihadistes qui ont occupé le terrain.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina/CDP : L’ancien Premier ministre Luc Adolphe Tiao rend sa démission
Assemblée nationale du Burkina Faso : Une nouvelle stratégie genre et son plan d’action pour la période 2021-2025
Politique au Burkina : Bluff de l’opposition ou hostilité de la majorité ?
Burkina/vie politique : Les militants de PS-Burkina décident de s’engager dans le MPP
Burkina Faso : « En plus des cadavres qui continuent de s’empiler, il y a le spectre de la famine », Eddie Komboïgo
Burkina : « Le spectre de la famine » plane « en plus des cadavres qui continuent de s’empiler », estime Eddie Komboigo
Burkina Faso : Une formation au profit des nouveaux députés
Burkina/Politique : Requiem pour l’UPR qui n’a pas non plus résisté aux ‘’intempéries’’
Journées parlementaires UPC : La cohésion sociale au cœur des échanges à Bobo-Dioulasso
Burkina/Rentrée gouvernementale : Dans une température de fortes attentes des populations et de défis cruciaux à relever
Burkina/Rentrée gouvernementale : « Trouver des solutions qui permettent aux Burkinabè de vivre dans une certaine sérénité », Roch Kaboré
Partis politiques : Le PS-Burkina se saborde et liquide ses biens matériels et immatériels
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés