Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La grandeur de l’homme est dans sa décision d’être plus fort que sa condition.» Florian Monkam

Sécurité informatique au Burkina : E-Service SA outille des informaticiens en gestion de menaces

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • vendredi 23 juillet 2021 à 11h00min
Sécurité informatique au Burkina : E-Service SA outille des informaticiens en gestion de menaces

En collaboration avec ses deux partenaires que sont Palo Alto et Exclusives networks, E-Service SA a organisé, le jeudi 22 juillet 2021 à Ouagadougou, un atelier de formation au profit d’informaticiens en vue de mieux les préparer à faire face aux menaces qui pèsent sur les systèmes informatiques. Au cours de cet atelier, la société E-Service a présenté les services de son partenaire américain, Palo Alto, en matière de gestion de risques dans le système de sécurité. C’était aussi une occasion pour rapprocher la structure organisatrice de l’activité des praticiens du domaine.

Ce sont environ une dizaine d’informaticiens issus des ministères et de structures privées qui ont pris part à cet atelier. Axé sur le thème « Comment sécuriser votre système d’informations contre les menaces actuelles de tout genre avec ses firewalls de nouvelles générations NGHFW ? », cet atelier vise, selon le directeur général de E-Service SA, Georges Evariste Tassembedo, à ‘’réactualiser’’ les connaissances de ces informaticiens en matière de gestion de risques sur les réseaux. Et pour ce faire, M. Tassembedo a présenté aux participants les services de leur partenaire américain, Palo Alto, un équipementier spécialisé dans la construction d’outils informatiques pour faire face aux menaces.

Palo Alto, selon ses explications, a fabriqué des firewalls (pare-feu ou dispositifs qui permettent de bien sécuriser le réseau informatique). Au cours de cet atelier, la théorie a été alliée à la pratique. Les informaticiens ont eu droit à l’installation de logiciels de ce constructeur américain en vue de se familiariser avec ces nouveaux outils.

Le directeur général de E-Service, Georges Evariste Tassembedo, affirme qu’ils sont à la troisième édition des activités du genre

Abdoulaye Ly, technicien de Exclusives networks, est celui qui a assuré la phase pratique de ces nouveaux outils pour les informaticiens. « Le but de cette formation est de leur permettre d’avoir accès à la technologie Palo Alto afin de trouver des solutions en cas d’insécurité informatique », a-t-il laissé entendre. Mais aussi de faire connaître davantage E-service au Burkina Faso, a conclu Georges Evariste Tassembedo.

Des participants satisfaits

Yasia Savadogo, chargé de cybersécurité à l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) pense que cette formation est d’une grande importance pour lui au regard des enjeux du moment liés à l’insécurité informatique. « L’intérêt pour nous en venant à cet atelier, est de découvrir de nouvelles tendances en matière de cybersécurité, de voir les nouvelles solutions proposées sur le marché par Palo Alto et E-Service », a indiqué cet ingénieur réseau et sécurité.

Le technicien Abdoulaye Ly explique à ses collègues les dessous des risques informatiques

Même sentiment de satisfaction éprouvé par Ariane Franca, informaticienne au ministère de l’Energie, des Mines et des Carrières. « Ce genre d’atelier nous permet de renforcer nos connaissances dans le domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC) », a-t-elle affirmé. A l’entendre, l’évolution « fulgurante » des TIC recommande aussi une remise à niveau pour permettre d’être au diapason de l’actualité dans ce domaine. C’est tout l’intérêt de la participation d’Ariane Franca, qui précise qu’elle découvre pour la première fois le constructeur Palo Alto.

Ariane Franca dit avoir beaucoup appris au cours de cet atelier

En rappel, E-Service SA a été créée en 2011. C’est une entreprise de services numériques. Elle évolue dans la conception, les supports et la certification. Ses activités sont, entre autres, la réalisation d’infrastructures systèmes et réseaux, de data center, la sécurité et surveillance …

Serge Ika Ki (stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Restriction de l’accès à Facebook : Des organisations de la société civile dénoncent une récurrence des violations des droits numériques au Burkina
Bobo-Dioulasso : Les journalistes invités à s’impliquer dans la campagne nationale d’intensification de la vaccination contre le covid 19
Burkina Faso : Le Balai citoyen dit « non à la dictature sur internet »
Votre journal "Courrier confidentiel" N ° 258 vient de paraître
Promotion des droits des femmes : L’Association des femmes journalistes et communicatrices pour la citoyenneté (AFJ2C) est née
Burkina : Le Conseil supérieur de la communication exhorte les médias à informer sainement les populations
Offre d’emploi : Une rédaction recrute des web-journalistes
Médias : Burkina 24 souffle ses dix bougies
Georges Damien, informaticien : « Il faut qu’on insère l’informatique dans les écoles, même depuis le primaire »
Soutenance/université Aube Nouvelle : Pascal Lonkou Yé se penche sur l’« Influence du community management dans le fonctionnement de Lefaso.net »
Burkina : Un guide du journaliste pour aider au traitement de l’information sur l’éducation, la santé et les infrastructures
TNT/Burkina : Les 8 chaînes ayant fait l’objet de suspension désormais rétablies
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés