Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • dimanche 16 mai 2021 à 23h10min
Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

Le ministre de la réconciliation nationale, Zéphirin Diabré, a rencontré à Abidjan, l’ancien président Blaise Compaoré, pour parler entre autres réconciliation nationale. Ce dernier fait l’objet d’un mandat d’arrêt dans le cadre du dossier de l’assassinat de l’ancien président Thomas Sankara et ses compagnons. La famille du père de la révolution burkinabè d’août 1983, par l’entremise de ses avocats estime que le principe de réconciliation est une décision politique dont elle prend acte. Elle tient cependant à rappeler que sa mise en œuvre ne saurait faire obstacle à la manifestation de la vérité sauf à être une prime à l’impunité.

Le 13 avril 2021, la Chambre de Contrôle de l’Instruction a prononcé la mise en accusation et le renvoi devant la juridiction de jugement, de 14 personnes dont MM Blaise COMPAORE, Gilbert DIENDERE et Yacinthe KAFANDO pour l’assassinat du Président Thomas SANKARA et de 12 de ses compagnons. Elle a maintenu les mandats d’arrêts lancés contre MM COMPAORE et KAFANDO restant à ce jour inexécutés.

Cette décision de la Chambre de contrôle est intervenue à la suite de l’ordonnance rendue le 7 octobre 2020 par le Juge d’Instruction militaire clôturant une instruction fouillée et circonstanciée. Il s’agit de l’aboutissement d’une étape cruciale dans le combat pour que justice soit rendue.

La famille de Thomas SANKARA a appris par les médias que le Ministre de la Réconciliation Nationale s’est rendu en Côte d’Ivoire pour rencontrer l’ancien Président du Burkina Faso, M. Blaise COMPAORE, ayant trouvé asile dans ce pays dont il a acquis la nationalité.

Le principe de réconciliation est une décision politique dont la famille prend acte. Elle tient cependant à rappeler que sa mise en œuvre ne saurait faire obstacle à la manifestation de la vérité sauf à être une prime à l’impunité.

C’est pourquoi la famille de Thomas SANKARA et ses conseils espèrent que le Ministre de la Réconciliation Nationale saura convaincre M. COMPAORE de venir répondre des charges pour lesquels il est poursuivi en donnant sa version des faits.

La réconciliation nationale ne saurait se substituer à la justice. Elle doit se faire en toute transparence dans le respect des institutions judiciaires, des droits des victimes, de leurs familles et du peuple burkinabè.

La justice doit toujours demeurer au-dessus de tous arrangements politiques.
Le collectif des avocats de la famille de Thomas SANKARA

Me Olivier BADOLO
Me Ferdinand DJAMMEN NZEPA
Me Ambroise FARAMA
Me Prosper FARAMA,
Me Anta GUISSE
Me Julien LALOGO,
Me Jean-Patrice YAMEOGO

Vos commentaires

  • Le 14 mai à 17:40, par TENGA En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

    VOTRE BOUTIQUE VA FERMER BIENTOT CHER ARTISANT DE LA HAINE J’ESPERE QUE VOUS ALLER CRIER POUR QUE JUSTICE SOIT RENDU AUX VICTIMES DE SANKARA.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 18:08, par caca En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

    N’importe quoi dans le ciel burkinabé. Vous pensez que Thomas Sankara est blanc comme la neige. C’est lui seul qui a une famille et des avocats. La liste de ces avocats existent par le dossier Sankara et chacun veut tirer une dividende. Le rêve est toujours permis dans un retour du refoulé. Que Dieu bénisse son excellence Blaise Compaoré pour la libération du peuple le 15 octobre 1987.

    Répondre à ce message

    • Le 14 mai à 21:41, par Hess En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

      M. Caca, je vous lis...
      Pourquoi sur ces questions vous cessez d’être ce que vous semblez être quand il s’agit d’autres sujets. Je regrette que vous fassiez cela alors que vous êtes capable d’avoir un regard plus lumineux pour plusieurs qui viennent sur ce forum.
      Pourquoi ne pas demander simplement la justice pour tous ? Et pour Sankara et pour ses présumés victimes ? Pourquoi veut-on juger Blaise pour un crime qu’il a toujours nié et non pas pour les crimes qu’il a reconnus publiquement ? L’exécution de Lingani et Zongo entre autres... Vous savez comme moi que la réponse à la première question est très difficile et c’est justement les intellos comme vous qui peuvent y aider par des idées non partisanes et une volonté de tourner le pays vers autre chose. Ce procès relève plus de la symbolique et le pays en a besoin !
      Bien à vous

      Répondre à ce message

      • Le 15 mai à 08:42, par caca En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

        Hess
        Merci pour votre sens élevé et le respect dans le forum. J’avoue que c’est le manque de pondération du journaliste et le groupuscule individus en récupérant le dossier Thomas Sankara qui a conduit les autres comme moi à prendre une position en faveur de Blaise Compaoré. Le dossier est purement politique en rapport l’égocentrisme des partisans du pouvoir. En dehors la jeune génération qui n’a pas connu Thomas Sankara, ma génération était des vrais soutiens de la révolution de 1983. Cependant, il faut admettre la dictature imposée par Thomas Sankara. Inutile de parler les victimes sous Thomas Sankara et la période du Front Populaire.
        Le même Thomas Sankara que les pervers narcissiques veulent faire un messie oublis également les avatars de la révolution. Thomas Sankara n’était pas mieux que Blaise Compaoré. L’un a voulu tuer l’autre et le dernier a été rapide. La famille de Thomas Sankara a su se dépasser après les événements du 15 octobre 1987. je ne comprends pas pourquoi les individus mal intentionnés utilisent cette famille pour leur intérêts égoïstes. La justice n’est pas le seul moyen pour apaiser le cœur de Madame Sankara. Puisque c’est son rêve de première dame qui a été écoutée par les événements du 15 octobre 1987. A un moment donné il faut quitter du déni et reconstruire sa vie. Qu’il fasse leur justice et condamner Blaise Compaoré, il ne sera pas extrader pour être de nouveau humilier. Blaise Compaoré a une famille au Burkina.

        Répondre à ce message

        • Le 15 mai à 18:44, par Armand En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

          Mr CACA reconnaitre que l’insurrection est un plan de Dieu pour juger Blaise. Il ne voulait pas modifier l’article 37 pour vivre en exile. Donc vous ne savez pas que Dieu a jugé votre mentor. Il est en prison a vie entre quatre murs. Pour le voir il faut une autorisation comme a la MACO. SANKARA est mort mais rayonne a travers le monde. Des rues et des écoles au nom de THOMAS SANKARA. Soyez honnête et accepter l’evidence. SANKARA est ommortel. Votre Blaise c’est fini a jamais. Si vous dites que entre Blaise et SANKARA il y a un qui a tiré plus vite. Celui qui a tué repondra de ses actes. Avec DIEU on ne tue pas impunement. La vie appartient au seigneur.

          Répondre à ce message

        • Le 15 mai à 19:09, par Hess En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

          C’est clair. Ce sujet vous met hors de vous et vous rend presque violent ! J’ignore si vous avez un proche qui a été victime de la violence politique. Si tel ne pas le cas, vous avez alors ces fortes émotions du seul fait, selon vous, de l’excès de zèles de ceux qui vénèrent Sankara.
          Imaginez le niveau quel niveau serait vos émotions si vous étiez membre d’une de ces familles endeuillées. Essayez de visualiser votre sentiment si vous lisez quelqu’un qui écrit que votre parent, la veuve, n’a qu’à la boucler car elle ne demande pas justice pour son mari à cause de sa peine pour lui mais juste pour la perte de statut de première dame... Vous pourriez faire un malheur !

          Répondre à ce message

        • Le 15 mai à 22:42, par SOME En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

          Le caca est de retour avec sa merde ! Quand on ne peut reflechir de facon objective devant des evenements il est sage de se taire.
          Tu ne convaincras personne que toi tu fus un soutien a la revolution et que c’est le comportement des sankaristes qui t’a emmené a Blaise : va raconter tes niaiseries a quelqu’un d’autre. Mais pas sur ce forum : c’est une insulte a l’intelligence des lecteurs. Ne t’inquietes pas : la jeune generation connait mieux la revolution sous sankara que toi car sans la connaitre ils ont su acquerir une conscience politique. Nous nous avons vecu la revolution alors on ne te laissera jamais, au grand jamais raconter des conneries comme tu en as l’habitude.

          Si ceux qui soutiennent la cause de la famille sankara sont des pervers narcissique pour toi, je te dirai une chose : etoufe toi dans ta haine de l’autre, mais respecte la douleur des familles ! Tu ne sais meme pas les concepts que tu utilises : c’est quoi un pervers narcissique ? Tu viens sortir des mots a la mode du moent pour suivre le courant tel un bois mort sur la riviere. Mais de coeur tu n’en as point. Il ne t’appartient pas a toi caca de dire a la famille sankara comment vivre et survivre aux massacres du 15 octobre 87, perpetués par ce bourreau que tu defends. Tu te crois dans un western spagetthi ou il faut degainer plus vite son ombre. Mais on comprend que la perspective qui menace ton "heros" poltron t’agace car il n’a jamaais eu les couilles pour affronter les situations : le 15 oct 87 il etait malade, le 30 31 oct 14, il a detalé plus vite q’un lapin, aujourd’hui il tremble comme une feuille morte devant une convocation de justice. personne n’a humilié Blaise, il s’est humilié tout seul. Mais ca tu ne veux pas le voir. C’est ton probleme, mais arrete de venir donner des lecons a la famille sankara et a ceux qui continuent l’ideal de sankara. C’est ton droit d’abhorer ce nom sankara, mais personne n’empeche Blaise de venir dans sa famille au Burkina. Mais contrairement a toi qui poses que "La justice n’est pas le seul moyen pour apaiser le cœur de Madame Sankara", nous pensons et soutenons que seule la justice est et reste le seul moyen qui l’amenera au Burkina, meme cadavre.
          SOME

          Répondre à ce message

          • Le 17 mai à 12:10, par caca En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

            Some, Hess et Armand
            J’espère que la fête de l’Ascension vous a apporté une révélation de plus. Quant à moi caca, Dieu merci j’attends la pentecôte pour parler langues étrangère trempée dans le Saint Esprit. A vous lire sur le dossier Thomas Sankara, vous semblez au-dessus de la mêlée parce que au Burkina seul la famille de ce individu est digne de toutes les éloges. Heureusement qu’il y a eu un 15 octobre 87 pour rendre le peuple Burkina libre. Aujourd’hui, nous opposons nos opinions dans la liberté grâce à son excellence Blaise Compaoré. Caca a un respect pour les opinions de chacun et conserve la sienne. C’est votre choix légitime d’être partisans de Thomas Sankara et moi caca j’ai choisi librement pour compter que son excellence Blaise Compaoré. La participation au forum est libre et c’est lefaso.net de publier. Une fois de plus, je souhaite une bénédiction pour l’homme qui nous a libéré le 15 octobre 87 et pour le reste on s’en fout. Bonne semaine à vous ! votre chèr caca

            Répondre à ce message

            • Le 18 mai à 09:55, par SOME En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

              Ecoute caca, les vautours et les aigles ne volent pas a la meme hauteur. Et il est dit aussi que quand tu vas ton chemin et que tu rencontres une horde de porcs se vautrer dans la boue, vas ton chemin ne descends pas te vautrer avec eux dans la boue car il est de lma nature du porc de se vautrer dansa la boue et de la nature de l’homme de s’elever dans les hauteurs Telle est sa destinee : nul besoin d’attendre une hypoptehique ascension du type jesus christ. Toi tu attends la pentecote nous nous l’avons deja !

              Tu te veux polemiste professionnel creux moi je n’ai pas ce temps a perdre a vec des indivdus de ton engeance. Mais tant que tu viendras deverser ton caca en plein lieu public sous prectexte de liberte d’expression (singuliere facon de concevoir la liberte d’expression !), je te parie que je porterai la contradiction sur la base scientifique objective. Tu te remues tes fausses plumes de paon pour te faire voir parce que vous croyez tenir enfin le bon bout pour le retour de Blaise. Positionne toi afin d’avoir ta gamelle du maitre a son retour. Je crains que tu ne meurs de faim en attaendant cette gamelle...
              SOME

              Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 19:27, par Pascal zoukoudou Zongo En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

    Ce que je sais Sankara n’est plus et ca n’a pas empêché sa famille de vivre et d’etre heureuse.
    Si après tant d’année elle n’a toujours pas tournée la page, je pense que c’est de l’égocentrisme, et une vengeance aveugle.
    Vous utilisez trop le nom du pauvre gars pour vous tapez des sous . L’histoire retiens une très belle image de lui, donc pardon arrêter de salir son nom... Merci

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 19:52, par Ka En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

    "’’’’La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice.’’’’’ Parfaitement d’accords avec la famille de Thomas Sankara. Ce commis planton voyageur nommé ministre de la réconciliation avec son agenda caché, prouve le jour au jour le contenu de son agenda malsain.

    La réconciliation et le rassemblement, ‘’oui," mais pas à n’importe quel prix. L’impunité n’est pas acceptable, et la justice Burkinabé de 2021 ne doit pas se laisser faire, et doit faire part d’un peu plus de sérieux de ce qu’on constate actuellement avec les rencontres des accusés par un ministre qui veut mettre le feu au pays en prenant la place de la justice. Au lieu de favoriser "La réconciliation et le rassemblement", Mr. le ministre de la réconciliation veut rentrer dans le jeu avec une "justice des vainqueurs" partiale et plus ou moins fantaisiste, voire expéditive qui n’a rien à voir avec la réconciliation, qui n’est que mettre de l’huile sur le feu.

    Rencontrer un criminel de la trempe de Blaise Compaoré pour la réconciliation n’a pas de sens. C’était mieux de le proposer qu’il aille faire prévaloir ses compétences de criminel à la CPI qui l’attend avec impatience. L’amnistie en vue de le dédouaner n’y changera rien pour ses crimes odieux.

    Si vraiment Blaise Compaoré avait quelque chose dans son pantalon, cette confirmation pour un jugement équitable par une justice Burkinabé qui cherche sa crédibilité est profitable pour lui : Surtout, que la présomption d’innocence lui garantit qu’en l’absence de démonstration probante par l’état de sa culpabilité, le doute devra nécessairement lui profiter. C’est vrai que le respect de la présomption d’innocence connaît néanmoins certaines exceptions, qui concernent la caractérisation de quelques rares infractions. (Par exemple, dans le cadre d’une affaire de terrorisme ou d’atteinte à la sureté de l’Etat, la présomption d’innocence est limitée, et Blaise Compaoré n’aura pas la peine capitale comme lui, il a infligé cette peine capitale à ses frères d’arme Zongo et Lingani, mais 20 à 30 ans qui est un cadeau par rapport à la peine infligée à Thomas Sankara et ses compagnons.

    Alors, que Mr. le ministre de la réconciliation suit son chemin et laisser la justice faire son travail : Car, La démocratie et l’état de droit vont de pair. Donc l’impunité et la démocratie sont incompatibles. Que Blaise Compaoré prenne la décision de se présenter a son jugement ou pas, tôt ou tard, lui ou ceux qui se sont livrés à des exactions ou à des mises en coupe réglée de leurs pays et pensent s’en tirer à bon compte (par exemple par l’exil doré ou pas) finiront pas être rattrapés et payer pour leurs méfaits.

    La famille de Thomas Sankara a raison de s’inquiéter comme toute la diaspora des actions du ministre de la réconciliation, des actions qui limitent a une seule action ‘’’’’’Blaise Compaoré.’’’’’ C’est là l’épineuse question de la réconciliation qui est de pardonner et d’oublier : Qui est aussi de prendre les familles des victimes pour des idiots. Surtout la constante sous-jacente de la représentativité de cette réconciliation. Qui représente qui, qui parle au nom de qui ? Qui légitime qui ? Le ministre de la réconciliation et son mentor qui représentent-ils en réalité ? Dans ce Faso non réconciliée telles sont les questions étouffées, mais qui s’expriment au besoin par les familles des victimes à ne citer que la famille Thomas Sankara.

    Conclusion : Encore une fois, merci à la famille de Thomas Sankara qui, depuis le 15 Octobre 1987 sont assis sur leur lutte. Et les criminels étaient debout pour la piétiner. Mais quand on est débout et qu’on lutte avec des personnes assises ou couchées, le seul qui prend le risque de tomber, c’est celui qui est débout. Car celui qui est couché ne peut tomber davantage. Le film ne fait que commencer, que sait-on de la fin ? Serait-elle aussi horrible que celle réservée aux milliers d’innocents, et pour qui ? Seul Dieu le sait. Les certitudes du ministre de la réconciliation de sauver le criminel Blaise Compaoré par une réconciliation déguisée peuvent s’écrouler comme un château de carte, d’autant plus que les parrains d’hier sont totalement déçus de leur criminel, et déjà sont à la recherche d’un digne remplaçant, la preuve est la NAFA avec la majorité, il ne manque qu’Ablassé Ouédraogo.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 20:38, par Nabayouga En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

    Que la famille de thomas Sankara soit assurée qu’il y aura un procès et kouassi blaise compaoré et sa bande payeront pour le crime crapuleux qu’ils ont commis. On ne peut pas impunément tué le héros burkinabè et africain qu’est thomas Sankara. Comme je l’ai dit dans un autre post, les burkinabè doivent s’appreter a sotir massivement dans les rue de ouaga pour dire non au déni de justice. Face à une éventuelle forfaiture, les burkinabè doivent être prêts prendre la rue et par la même occasion dire à Roch que s’il ne veut pas la justice , qu’il aille rejoinder son demba (son beau ) a abidjan. Peuple du Burkina ,mobilisé,nous empecherons l’injustice de triompher. Restons mobilisé.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 21:02, par Le musulman En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

    Ironie du sort, c’est le peuple que Blaise Compaoré a libéré qui l’a chassé en plein jour et contraint à trouver refuge dans les jupes de sa belle-famille, à prendre la nationalité de sa belle-famille. Donc le peuple Burkinabè est vraiment ingrat !!! Bien rigolo ! Le.jugement aura lieu coûte que coûte, vaille que vaille car certains disent qu’ils veulent parler et mourrir la conscience tranquille ! Tant qu’on laissera les crimes s’accumuler, il y aura des règlements de compte qui transformera notre pays en jungle. Dans la jungle, même les plus petits peuvent faire très mal au grands par l’effet de surprise !

    Répondre à ce message

    • Le 15 mai à 13:30, par Le Vigilent En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

      Le Musulman,
      Dis-toi que c’est cette même infime partie du peuple queBlaise Compaore a libérée qui a peur de la justice sur le dossier Sankara et sur autres dossiers de crimes de sang commis pour préserver et renforcer le régime de Blaise Compaore. Sinon la grande majorité des burkinabé a subi dans la douleur la terreur que lui a imposée Blaise Compaore. Peut-on libérer un peuple et en même temps « faire de nombreux fils sans qu’il n’y aie rien » ? Ces cette.grande majorité qui a subi dans la douleur le régime de Blaise Compaore qui s’est libérée en en le chassant du pouvoir un certain jour du mois d’octobre 2014.

      Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 21:19, par HUG En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

    Restez serein ,meme si l avocat a rejoint le mpp Il faut la justice d abord.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 23:28, par Don Carlos En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

    Que la famille de l’illustre THOMAS SANKARA se rassure car si en 27 ans de débauche d’énergie BLAISE n’a pas pu empêcher que le dossier SANKARA soit enterré, PERSONNE ne pourra JAMAIS le faire à sa place, tel est le signe des temps. Comprennent qui pourra. Ceux qui s’y essaient aujourd’hui n’ont pas et n’auront jamais le 100ème de la puissance de BLAISE.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 23:40, par jeunedame seret En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

    Cette histoire de réconciliation est juste une politique d’impunité engagée avec diplomatie. Et tant que la France est dans le jeu, BLAISE KOUADIO ne sera pas jugé. Il pourrait même mourir à notre insu. Et la réconciliation n’est qu’une précaution pour nous endormir jusqu’à au désespoir et effacement. Je regrette que ce soit ZEPH qui gère cette ruse. Car il va mourir sale. Pourquoi est-il difficile d’entendre BLAISE de nos médias ? Pourquoi a-t-il besoin de conviction avant de paraître ? Il y a trop d’astuces en politique dures à accepter.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 05:46, par HUG En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

    Out eat passe koro yamyele. Vous nous manquez beaucoup.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 12:34, par Le Vigilent En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

    La grande majorité des burkinabé s’opposera farouchement à tout obstacle, de quelque nature que se soit, à la justice sur le dossier SANKARA. Cette justice est une condition sine qua non pour une véritable Réconciliation dans ce pays. Que ceux qui rêvent d’une quelconque impunité sur l’hôtel d’une fausse Réconciliation arrangée à l’image de la tragi-comédie d’octobre 2001 se le tiennent pour dit. Empêcher qu’une justice véritable se fasse maintenant sur le dossier Sankara c’est aggraver la situation des mis en cause et rendre encore plus complexe la réconciliation entre les burkinabé. Que les adeptes, les théoriciens et autres experts de la « Justice Transitionnelle » se tiennent tranquilles. Le dossier sera jugé selon les règles de l’art.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mai à 12:56, par Lionceau En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

    Je crois qu’il ne faut pas aussi suspendre la réconciliation des Burkinabè au solde des comptes entre Blaise et Sankara. on a comme l’impression que BC continue de nous traumatiser, ou qu’il détient à lui seul l’avenir de ce peuple.

    Les avocats et la famille devront se rendre à l’évidence et accepter qu’ils n’auront jamais cette consolation de voir BC répondre devant un tribunal militaire au Burkina sur l’affaire Sankara.

    Tout comme les familles de Nézien, Somé , Guébré, Tiendrebéogo ...... et aussi plusieurs autres familles de victimes de violences en politiques n’auront pas la consolation de voir les bourreaux de leurs parents répondre devant un tribunal.

    Sankara, à mon avis, a déjà eu la moitié de la justice qu’il mérite et cela à travers la reconnaissance nationale et internationale de la pertinence de ses idéaux.

    L’autre moitié de la justice pour le PF nous incombent désormais : Perpétuer son idéal. Et c’est ça à mon avis qui pèche. Nous n’avons malheureusement pas aujourd’hui pu reprendre le flambeau de Sankara comme il se doit, alors que ce dernier comptait sur les 8 millions d’autres Sankara pour perpétuer son idéale au cas ou il viendrait à disparaitre.

    Je ne sais pas si juger Blaise ravivera cette flamme ? je n’en suis pas si sûr. Ce jugement consacrera la fin d’un feuilleton tragique, une satisfaction morale de la famille d’avoir venger leur parent. Une page de notre histoire définitivement tournée.

    Au final aucune justice réelle pour le PF, en tout cas pas celle qu’il attendait des 8 millions d’autres Sankara qui s’enfoncent de jour en jour dans la corruption, l’affairisme, la bourgeoisie, l’incivisme, l’aliénation culturelle et la dépendance économique.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 11:15, par Ka En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

    Mon honorable Webmaster, je vais essayer d’être modéré pour répondre à celui qui s’adresse à son frère internaute Ka. Merci de votre compréhension, car, ce sont nos différences qui font avancer le pays.

    Non mon frère internaute ’’’’’’’’Yako :’’’’’’’’’’’’ Tous les internautes de ce forum ne succombent pas à l’arnaque qui consiste seulement à faire savoir au peuple Burkinabé qu’ils ont pu faire revenir Blaise Compaoré sur un tapis rouge par des truchements de ceux qui se croient le respecter.

    Tu tires sur moi sans un réel motif, sinon ta furie et haine sont envers une personne qui dénonce la vérité. Ton virement a 90 degré, toi qui avais comme un fond de commerces que la démission de Roch Kaboré m’étonne. Je crois simplement que tu as vu que tes favoris aux élections de 2020 ont échoué, ou d’autres ont rejoint la majorité.

    Mon frère internaute Yako, tu es complètement devenu hystérique et incontrôlable, c’est pathétique à la fin. Calme toi, sinon tu vas te faire un AVC ; d’un et de deux, ce n’est pas avec une telle arrogance de ta part et l’agressivité qui va avec, que tu vas te faire accepter par le MPP après l’avoir traité de tous les mots depuis qu’il est arrivé au pouvoir.

    Si Blaise est un homme de ce nom Compaoré, ou un militaire qui a aimer son pays, il n’a pas besoin de l’appel des politiciens dits des agneaux, mais des serpents qui veulent à travers lui se faire respecter, il devait au nom de son brave père Bila, se présenter devant les juges et plaider sa cause, au lieu de se laisser utiliser pour une réconciliation déguisée : Car, le peuple n’a pas à se réconcilier, mais a besoin d’une justice équitable pour apaiser leurs cœurs.

    J’ai eu beaucoup d’estime pour l’économiste et homme politique Zépherin Diabré, mais dès qu’il a pris la décision de voir les criminels avant les familles des victimes pour la réconciliation, ma déception me dépasse. On ne peut pas aller forcer une personne qui a pris une autre nationalité et se cacher dans les jupes de ses beaux-parents pour éviter la justice.

    Si les acteurs de la réconciliation avaient commencé à aller voir les familles des victimes dont les dossiers pour la justice étaient bloqué par le régime de Blaise Compaoré, a ne citer que ceux de Somé Yorian et autres, puisque tout est commencé par-là, les familles de Norbert Zongo, De Lingani, de Henri Zongo, les familles des militaires du camp de Koudougou décimé par le même Blaise Compaoré puissant ministre de justice du CNR et son partenaire Gilbert Diendéré, recueillir leur souhait, et à la fin dire à Blaise Compaoré de venir à son procès s’il le désire, je traiterai le ministre de la réconciliation avec respect.

    Les internautes hypocrites, n’osent pas aborder franchement la question, même voyant que cette réconciliation sans la justice est une façon de diviser encore peuple, surtout que 98% de la population taxent les acteurs de cette réconciliation d’être contre la justice d’abords. Le bouquet est que tous ceux qui entourent l’acteur principal de cette démarche de la réconciliation jouent à l’Autruche, et le laissent faire.

    C’est pourquoi mon cher frère internaute Yako, ‘’’’’’’que la vérité de Ka qui perce les cœurs mais ne tue pas vous a été dite : Car, dénoncer les choses qui ne vont pas n’est ni une offense ni une atteinte à la sécurité nationale. Bien au contraire, c’est une aide vers la perfection (qui, quoi qu’il en soit, n’est pas de ce monde.

    Conclusion : Tant qu’on sera dans un Faso sans la justice, et non dans un état de droit, où les initiatives individuelles sont dans le seul but de ne pas faire profiter à la collectivité, et seront "récupérées" par des margouillats ou instrumentalisées à des fins politiques partisanes comme ça se passe actuellement, le pays ne pourra pas avancer.

    Et oui, la vérité blesse parfois mon frère Yako, mais il faut savoir la regarder en face plutôt que de faire la stratégie de l’autruche ou toujours imputer nos propres faiblesses a des politiciens aux petits pieds qui en profitent. Devenons des adultes au lieu de gâcher de ce que nous savons à des fins strictement individuelles, partageons les pour faire avancer le pays que nous aimons tous. Sans rancune mon frère internaute.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 11:31, par baraka Alain En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

    Des messages que j’ai lus, trois post ont retenu mon attention

    1° Caca : L’homme qui perd tous ses nerfs lorsqu’il s’agit d’émettre la moindre critique sur l’ancien Président burkinabè. Il est le soutien inconditionnel et aveugle de Blaise Compaoré au point où on se demanderait si finalement ce n’est pas simplement l’expression de l’amour qu’il a pour lui-même puisque vous savez qu’il arrive souvent que le valet accepte de mourir pour le Roi parce que sans le roi il n’existe pas. Mais bon, c’est son droit ! Le seul hic est qu’il se fait souvent passer pour une personne à même de participer à un débat constructif mais dès qu’on évoque Blaise Compaoré, on se rend toute suite compte qu’il essayait juste de paraître

    2°) Hess : Très pondéré avec des propos très responsables, il espérait ramener Caca à la raison. Ce dernier a essayé dans sa première réponse mais c’est plus fort que lui, voyez dans son second post comment il lui a répondu.. Caca est retombé dans ces travers.

    3°) Lionceau
    Je partage très largement votre opinion surtout l’aspect lié à la perpétuation de l’idéal de Sankara et à celui de rendre justice à toutes les victimes des violences en politique. C’est vrai qu’il ne suffit pas de revendiquer la justice pour Sankara, il faut surtout perpétuer son idéal
    Le seul point que je voudrais ajouter est que pour moi tous ces éléments se tiennent et constituent un ensemble indissociable. Rendre justice à Sankara et à toutes les autres victimes des violences en politique au Burkina Faso et donc faire éclater la vérité et toute la lumière. C’est fondamental parce que ça participe de la construction de l’histoire de notre pays et surtout profiter de l’héritage que Sankara nous a légué à travers son attitude pour le bonheur des futures générations

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 13:12, par Mbalè En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

    Le dossier Thomas Sankara est devenu un véritable fonds de commerce pour des avocats, des organisations de défense des droits de l’homme et de la société société civile. Madame Sankara se rend complice de cette situation. Pire, elle n’a jamais exprimé le moindre regret ou apporté le moindre soutien aux femmes comme elle devenues également veuves sous la révolution conduite par son défunt mari. Une de ces femmes, Madame SAWADOGO/OUEDRAOGO (veuve du Commandant Amadou SAWADOGO tué de façon atroce en juillet 1984) a cependant eu le courage de s’exprimer publiquement et de pardonner à Thomas Sankara, dans des termes qui vous arracheront les larmes des yeux. Alors, Mariram Sankara aura t elle un jour ce courage ou préférera t elle continuer de s’acoquiner avec les exploitants du fonds de commerce ?

    Répondre à ce message

    • Le 17 mai à 17:56, par LeBon En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

      Oui. Moi j’aimerais bien savoir qui finance tout ce beau monde ?Tout le monde sais que Sankara lui même est mort pauvre.

      Est-ce la veuve elle même ? avec quels revenus ? Qui sont les réels bras financiers de ce fonds de commerce apparemment très juteux ?

      l’internaute Ka qui semble être un averti de la question pourra nous en dire quelque chose. l’internaute Ka d’où viennent les milliards, qui les gèrent, y a t-il des bilans financiers et moraux comme le faisait les bureaux CDR ou bien c’est Mouta Mouta comme le dirait quelqu’un.

      Si vous n’en savez rien on va s’approcher de Hervé d’Africk ou de Bernard de La Villardière pour voir s’ils peuvent nous aider

      Répondre à ce message

      • Le 17 mai à 21:02, par Ka En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

        Internaute ‘’’’LeBon :’’’’ J’avais décidé de ne plus répondre aux gentils internautes dont se cache un internaute aux multiples pseudos, et pour moi, qui n’est qu’un serpent. Mais comme tu m’interpelle, je te dis que, ’’dès l’assassinat de Thomas Sankara,’’ et que Blaise Compaoré a décidé de faire souffrir son épouse, d’abord la privant de son travail ou une pension de veuvage, vu que son mari est mort d’une mort naturelle, ce sont la belle famille de Thomas qui ont pris en charge Mariam et ses deux enfants jusqu’à une révolutionnaire notoire l’aide à s’installer en France avec ses enfants. Elle est restée pauvre jusqu’à l’heure où je t’écris ces lignes.

        Pourtant, des opportunités étaient à sa portée, mais elle est restée elle-même. Qui paye les conseillers qui demandent que la justice soit dite pour Thomas Sankara ? ’’’’’Personne.’’’’’’ Des femmes et des hommes qui ont épousé les idées et la révolution démocratique et populaire de Thomas Sankara ont décidé de plaider gratuitement pour que la justice soit dite pour le fils de tout un continent.

        Si toi Internaute ’’LeBon’’ et autres se permettent de demander qui paye les frais des conseillers de la famille de Thomas Sankara pour que la justice soit dite, c’est que vous ne suivez pas les actualités.
        Blaise Compaoré et ses complices utiliseront l’argent volé à l’état pour sauver leur peau, mais beaucoup de conseillers se bousculent pour pouvoir plaider gratuitement pour la famille Sankara, afin que justice soit dite. Rappelez-vous que de Ouagadougou à Harlem, le souvenir de Thomas Sankara est intacte : Et l’internationale Sankariste se porte bien, même à 1000% après le 31 Octobre 22014. La pensé de son héro aussi. L’argent pour le défendre n’est pas nécessaire mon internaute ‘’’Lebon.’’’’ 34 ans après son assassinat le 15 Octobre 1987, Thomas Sankara est toujours à l’affiche, 1000 fois plus que son assassin. De pointe noire a Harare, en passant par Kampala, Kigali, Accra, New- York et Genève, on ne compte plus le nombre de gosses qui n’étaient pas nés en 1983 qui ont une pensé pieuse pour Thomas Sankara : Je connais un jeune avocat au Sud de la France qui dit qu’il utilisera tout son savoir du droit pour défendre gratuitement le dossier de Thomas Sankara, comme les promesses des jeunes Kam.

        Internaute ‘’LeBon’’ si tu te permets de me poser cette question, c’est que tu ne connais pas la puissance de l’international Sankaristes, en Côte d’Ivoire, au Sénégal, en Italie, en France, aux Etats Unis, au Canada, cet organisme se porte bien et reste moralement lourd en moral pour défendre gratuitement pour que la justice soit dite pour l’idéologue et le valeureux Thomas Sankara. Ne croyez pas que c’est seulement avec l’argent que la justice sera dite pour Thomas Sankara. Depuis sa mort jusqu’au 31 Octobre 2014, les moyens ont manqué aux compatriotes de Thomas Sankara pour organiser des journées de réflexion pour l’homme, de nos jours les propositions avec des moyens sont proposées, même une statue a été érigée, pour dire que les financiers ne se compte plus. Alors votre question est sans importance, car les conseillers de la famille de Thomas Sankara le font avec un bon cœur. Merci d’avoir pensé au vieux Ka.

        Répondre à ce message

        • Le 18 mai à 11:25, par LeBon En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

          Internaute Ka, avec des avocats aussi engagés, vous voyez maintenant pourquoi ce procès est éminemment politique.

          Ces avocats bon samaritain pourront-ils réellement faire la nuance entre "Avoir la peau de BC tombeur de Sankara et faire jaillir la lumière sur les événements tragiques du 15 octobre" pourront-ils défendre avec la même hargne et gratuitement toutes les victimes de violence politique ? ou ont-ils des victimes privilégiés ?

          C’est cette confusion de genre qui risque de biaiser ce procès, d’aboutir à des vérités partielles ou sciemment parcellaires sources de nouvelles frustrations qui viendront plomber le processus de réconciliation.

          Je suis sûr que tu ne seras pas d’accord avec moi, mais je reste convaincu que la meilleure réconciliation des Burkinabè devrait commencer par :
          - une reconnaissance des victimes par la nation ;
          - l’indemnisation des ayants droits ou des victimes survivants ;
          - Une loi d’amnistie générale ;
          - Une commission vérité chargée de recueillir des témoignages sur les crimes de sang et organiser les demandes de pardon individuelle "de la Nation" aux familles des victimes. Cette commission aura également pour rôle, avec l’aide des historiens de tirer les enseignements à inclure dans les programmes scolaires et à traduire en termes de mémoire collectives dans la vie de la nation.

          Si nous cherchons à juger tous ces crimes avant de nous réconcilier, nous allons juste faire que passer la patate chaude aux générations futures sans oublier qu’il y aura dans cette démarche des laisser pour compte.

          le gouvernement RMCK doit avoir le courage de revoir la copie de sa démarche de réconciliation.

          Justice d’abord aboutira inéluctablement à Injustice encore et à au mieux 50 ans de feuilletons judiciaires. et nous n’avons pas le droit d’imposer à nos enfants de passer leurs vie à essayer de solder nos erreurs.

          Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 16:59, par Ka En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

    ’’’’’’A’’’’’ Mon ami SOME : As-tu vraiment le temps pour répondre a ceux qui se considèrent comme non humain, et n’ont rien à craindre sur terre ? Proverbe 19 v 21 : Les Hommes ont des projets, mais seuls les desseins de DIEU s’accomplissent.

    Quand cet individu du pseudo caca parle de Dieu, C’est vraiment de l’hypocrisie totale, ou était-il le 31 Octobre avec ses prières pour son mentor que Dieu a béni ? Même béni, Blaise Compaoré était obligé de fuir avant le repas de midi le 31 Octobre 2014,

    Venir aujourd’hui sur le forum pour inciter le peuple à avoir plus de la haine contre Blaise Compaoré c’est faire la promotion du désordre qui ne fait pas les affaires de l’introverti aux bords de la Lagune Ebrié.

    Je doute que caca est là pour vénérer ou aider Blaise Compaoré, mais plutôt d’excités de l’action directe ou indirecte de provocateur téléguidé par un groupe dont il est le griot, pour qu’on envoie à la potence le pauvre Blaiso.

    Et comme je ne cesse de le repeter, Tant que les GOR pro-Blaise Compaoré n’auront pas compris qu’ils doivent faire profil bas pour que leur mentor soit jugé équitablement, et que toutes leurs gesticulations sont parfaitement contre-productives, la "mentor" fuira toujours son pays. Surtout que les motivations des juges militaires sont parfaitement claires et devraient donner à réfléchir à tous les illuminés qui gravitent autour et promettent le retour de "l’introverti" sans la justice pour demain. J’encourage les familles des victimes des atrocités de Blaise Compaoré de réfléchir sur les insultes gratuites qui ne s’appuient sur aucun élément factuel et vérifiable de caca, qui sont une occasion en or pour lancer des poursuites judiciaires contre ce prétendu "griot’’ de Blaise Compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mai à 23:05, par Chasseur d’insurrescrocs En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

    C’est dans l’ADN des révolutionnaires de régler leurs différends dans le sang. D’ailleurs, à l’époque de la RDP, c’était la surenchère pour se montrer le plus violent, le plus méchant, le plus mal causeur dans le discours. Et d’après la loi de l’attraction, tout ce qui se conçoit dans l’esprit de l’homme, s’exprime dans les paroles de façon répétitives, ces pensées et paroles ont tendance à se réaliser. Et ce qui est arrivé à thomas sankara qui était champion toutes catégories confondues de la mal cause et de tourner les autres en dérision.
    En réalité, la RDP comportait en elle-même les germes de son auto-destruction : opportunistes sans conviction pour la plupart (Tiens !, demandez à un certain phoulosophe qui tenait des conférences sur thème ; dans ses insinuations, les opportunistes n’étaient du côté où on pense), des désœuvrés qui cherchaient à se faire valoir, etc.
    La violence en politique a été inaugurée sous la RDP et cette RDP ne pouvait se terminer que dans la violence. Thomas sankara s’est certainement retrouvé dans le camp des faibles à certain moment et comme il cristallisait sur sa personne un certain nombre de ressentiments (Chefs traditionnels humiliés, syndicalistes révolutionnaires embastillés, provocation gratuite envers des pays voisins et des pays lointains), sa mort fut vécue par une bonne frange (si ce n’est la majorité) de la population comme une délivrance.
    La mort de tout être humain est à déplorer mais de là qu’un mort puisse prendre en otage l’avenir de tout un pays alors que lui-même a contribué à la mort d’autrui, il faut être burkina bêêêê.....êêêê, pour concevoir.
    Les nécrophages vont nous tuer !!!!!

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 09:23, par LeBon En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

      Oui, les jeunes révolutionnaires étaient loin de s’imaginer que :
      - la violence verbale qu’ils ont institué, du genre "JBO au poteau" lancé par les premiers responsables du CNR
      - Les tracts orduriers qu’ils utilisaient pour saboter l’action gouvernementale des vieux Lamizana et Zerbo,
      - les kalachnikov et PMC qu’ils tenaient et qu’ils ont distribué comme des arachides aux jeunes désœuvrés,
      - les geôles et tortures qu’ils ont légalisés à la DST de Sigué et dans les permanences CDR,
      - Les faux complots et fausses tentatives d’évasion qu’ils ont orchestré pour éliminer des officiers supérieurs et autres potentiels opposants qualifiés pour la circonstance d’ennemis du Peuple, de valets locaux de l’impérialisme ........... RIP Tonton
      ..............
      pourraient un jour se retourner contre eux.

      Résultats des courses, ils se sont eux-mêmes tirés dessus, ils ont inventé des complots entre-eux pour s’entretuer ou s’entre-torturer, ils se sont jeter des tracts orduriers ...... et aujourd’hui encore ils veulent nous embarquer dans leurs règlement de compte.

      Les gars soyons vigilants. Pas comme des CDR, mais des citoyens qui désirent enfin vivre sans violence en politique

      Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 15:41, par SANKSONE En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

    Bravo à l’internaute KA qui essaie tant bien que mal de dissuader certains introvertis qui pensent que tout se résume à leur propre personne. < L’homme est un loup pour l’homme < dixit Hobbes ;comment de prétendus intellectuels osent s’exprimer de la sorte,en insultant et en sabordant l’image de notre héros national,nous sommes tous burkinabé et avons, pour la plupart sur ce forum,connu la révolution et si des gus faisant semblant d’ignorer l’histoire se permettent de s’insulter eux-même" pakafo". En avant pour une réconciliation inclusive qui prendra en compte tous les filles et fils du Faso pour un avenir radieux où il fera mieux vivre dans la concorde et l’unité nationale.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mai à 21:30, par Ka En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

    ’’’’’’A’’’’’’ l’Internaute LeBon tu dis : Ces avocats bon samaritain pourront-ils réellement faire la nuance entre "Avoir la peau de BC tombeur de Sankara et faire jaillir la lumière sur les événements tragiques du 15 octobre" pourront-ils défendre avec la même hargne et gratuitement toutes les victimes de violence politique ? Ou ont-ils des victimes privilégiés ?

    Je suis sûr que tu ne seras pas d’accord avec moi, mais je reste convaincu que la meilleure réconciliation des Burkinabè devrait commencer par :une reconnaissance des victimes par la nation ;
    l’indemnisation des ayants droits ou des victimes survivants ;
    Une loi d’amnistie générale ;

    LeBon : Oui je ne peux adhérer facilement à ton point de vue pour plusieurs raisons. La seule chose qu’on demande à ce procès, c’est qu’il nous apporte la lumière et la vérité pour le vrai vivre ensemble. Si on mettait un trait avec ce qui s’est passé en amnistiant tous les criminels, ou offrir de l’argent sans que personne ne paye ses crimes, dès le lendemain c’est ’’’’’’’’je te fais et il y a arien.’’’’’’’’

    Ces avocats dont tu sous estimes mettrons a terre ceux qui ont accepté l’argent sale pour mettre les assassins à l’abri. Je prends l’exemple des avocats volontaires de l’association des parents de victimes du dictateur Habré qui croupit de nos jours dans une prison à Dakar. Des avocats samaritains qui ont triomphé contre les milliards sales donné à des avocats comme J. Vergés. C’est comme en Gambie, des avocats volontaires se forment derrière les familles des victimes de Yaya Jameh, un homme à abattre immédiatement à cause de ses atrocités contre son propre peuple comme fut Blaise Compaoré et son frère François. Et comme disait un ami internaute, aucune amnistie ne doit être accordée à Blaise Compaoré ou Habré et Yaya Jammeh, car ils sont comme des fourmis, et il ne faut pas les laisser monter dans ton pantalon jusqu’à tes bagages, sans quoi tu vas te trouver à poil. Si on amnistiait Blaise Compaoré, que penserait les familles des victimes ? LeBon, L’argent ne peut pas tout payer, et l’état Burkinabé est le premier à le savoir.

    LeBon, je te confirme qu’il y aura un jugement du dossier Thomas Sankara sans amnistie pour qui que ça soit pour une réconciliation déguisée, car l’histoire en prendra acte, et rendra témoignage pour la future génération. Mais comment convaincre une personne comme toi dont ton problème est que chez nous, lorsqu’on soutient quelqu’un, on refuse de reconnaître qu’il est coupable ? Et je dis à des personnes comme toi qui opte pour l’argent pour tout effacer, ou l’amnistie pour des criminels comme Blaise Compaoré et son frère François, qu’il fallait prier à leur début en 1987 pour qu’ils n’embrassent pas leur carrière de criminels en puissance : Maintenant qu’ils sont dedans jusqu’au cou, qu’ils assument leurs actes posés. C’est aussi ça être un criminel.

    LeBon : Mon plus grand souhait est que le Faso se retrouve avec ses filles et ses fils sans les criminels en puissance pour le pouvoir : Que tout le monde se parlent sans penser qu’il y aura un élément du RSP derrière lui. Surtout qu’on s’entend pour l’intérêt du pays. Pour cela, il faut que ceux qui doivent à la justice règlent leur contentieux et être propre pour rejoindre le peuple pour la soudure totale. Pour que les années à venir à Ziniaré, le peuple regarde Blaise Compaoré et son frère comme tout Burkinabé, il faut qu’ils soient lavés par la justice, pour qu’on les pardonne afin que le peuple du Faso reste un peuple indivisible. C’est la seule solution pour une vraie réconciliation qui est aussi la justice pour toutes et pour tous. Merci de me lire.

    Je profite dire merci à l’internaute ’’’’’ SANKSONE’’’’ en lui disant que Ce qui est dit, est dit : Et Roch Kaboré, Président du Faso l’a confirmé : ’’’’’’’’’’’’’’’’’’La réconciliation nationale, c’est plus de 5000 dossiers, de Burkinabè qui ont été frustrés, traumatisés, des crimes de sang... Ce sont ces dossiers qui nous intéressent à la réconciliation. Je dis et je répète, tout le monde peut rentrer au Burkina Faso. Nous sommes une terre de démocratie. Mais, il y a un ’’mais.’’ Si tu as des problèmes avec la justice, tu devras répondre d’abord ».’’’’’’’’’’’’’ Ce qui caractérise le véritable homme d’état, c’est sa vision à long terme. Son horizon est à plusieurs décennies, 20, 30, 50 ans. Et comme je le confirme, Roch Kaboré n’est pas né de la première pluie. Suivez mon regard,

    Répondre à ce message

  • Le 19 mai à 08:55, par Lepeul En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

    Je voulais juste saluer la lutte, le courage, la dignité de madame SANKARA.
    - L’Exil
    - Le temps, la déception, la lenteur, les mensonges
    - Les menaces
    - Le poids de la culture africaine.
    - La facilité (elle pouvait trouver un autre mari, et tourné la page).

    Franchement si tous les burkinabés avaient cette volonté de d’aller jusqu’au bout de leur action dans la justice et le respect.
    L’Afrique serait un continent prospère.
    C’est une leçon le combat de cette dame.
    Rien que pour ça un procès est la bienvenue.

    Répondre à ce message

    • Le 19 mai à 14:10, par Ka En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

      ’’’’’’’’’’Je voulais juste saluer la lutte, le courage, la dignité de madame SANKARA.’’’’’’’’’’ Merci ’’Lepeul.’’ Je comprends pourquoi mon ami SOME te classe parmi les intellectuels avertis.

      Oui d’autres n’auront jamais le courage de cette femme. Une enquête d’un Journal dont son numéro 1421 du mois de mars 1988 nous explique comment Blaise Compaoré a fait souffrir Mariam Sankara, une veuve pas comme les autres. N’ayant aucun motif pour la faire tomber plus bas, Blaise compaoré a choisi au milieu et une brimade et persécutions, une incroyable histoire d’une valise pleine d’argent qui n’a jamais existé pour faire isoler Mariam Sankara de son chemin d’un pouvoir plein de sang.

      Tout le Burkina après 6 mois de l’assassinat de Thomas et ses compagnons, a compris que l’histoire de cette valise n’était qu’un montage pour affaiblir la veuve afin qu’elle arrête son combat. Car, Thomas Sankara n’osera jamais posséder une valise pleine de l’argent chez lui. Mariam a été éjectée dans son travail, et juridiquement après 6 mois de son assassinat, Thomas Sankara n’est pas mort, puisque la famille n’a jamais déclaré sa mort aux autorités administratives Burkinabé.

      Pour déclarer un parent décédé, il te faut un Certificat de décès, ce que Mariam n’a pas. Elle et quelques veuves du massacre du 15 Octobre 1987 se présentent devant le directeur central des services de santé des forces armées Mr. Alidou Diebré qui la délivre un certificat de décès de mort naturelle de son mari. Munie de ce certificat, Mariam se présente à la mairie pour le faire enregistré et obtenir un certificat administratif, on la fait savoir que la déclaration n’a pas été fait à temps, et Thomas Sankara sera toujours vivant, et son épouse ne peut donc être veuve, c’est aussi simple que ça, et qu’elle ne touchera rien.

      Sans ressource, le peuple Burkinabé a vu Mariam obligé de se réfugier chez ses beaux-parents Joseph et Marguerite Sankara a Paspanga ou toute la tribu Sankara y vie. Pendant ce temps, celui qui venait manger le bon tôt de Mariam avec son mari, se la coule en seigneur et maitre, oubliant Philipe 7 ans et Auguste 5 ans qui n’ont aucun bon repas par jour.

      Oui Internaute ‘’Lepeul,’’ tu as raison de saluer le courage de Mariam. A partir de là, Blaise Compaoré a mis toute la famille au tapis, et Mariam et ses enfants de se débrouiller pour survivre. Heureusement Dieu ne laisse pas les personnes justes. Car, quand Thomas Sankara était PF, Ouagadougou était une ville de pèlerinage pour ceux qui considère que son action était bonne pour le peuple primaire du monde entier, parmi celles et ceux qui ont fait le pèlerinage à Ouagadougou, une révolutionnaire notoire qui n’aimait pas quelques actions de son mari président, et avait une autre vision de gouvernance qui va dans la direction que celle de Thomas Sankara, elle, c’est madame Danielle Mitterrand, et croyez-moi que la solidarité famine est plus forte que celle du masculin, la preuve est que Mariam a pu être bien accueilli en France pour mieux protéger ses enfants contre un introverti criminel sans loi ni foi. La preuve c’est qu’ils étaient quatre pour une révolution démocratique et populaire, et à la fin il ne reste qu’un, ‘’’l’introverti Blaise Compaoré.’’’’ Et si on lui demandait pourquoi il a fini par exécuter son ministre de la défense et celui de l’économie ainsi que des civils par un jugement de cours martiale ? Il répond, ’’’’vous auriez voulu qu’on les juge comment ?’’’’ Et c’est ce criminel que d’autres veulent de l’amnistie pour lui de nos jours ? C’est le monde à l’ envers.

      Lepeul, le courage a un prix : A cause de cette femme dont chaque dimanche à Montpellier, elle fait dire une messe pour le repos de l’âme de son mari, au dixième anniversaire de la mort de son mari Dieu lui a permis de poser une plainte contre les assassins de son mari. Grace aussi à l’appui de l’international Sankaristes toujours vivant et encore plus fort de nos jours. C’est pourquoi le fils de tout un continent est toujours à l’affiche plus que son assassin qui n’est qu’un mort vivant de nos jours.

      Quand les juges militaires ont confirmé qu’il y aura un jugement pour le dossier Thomas Sankara, la flamme s’est encore réveiller a l’internationale Sankariste, et aussi la pensée a son héros.
      Oui le courage paye : Malgré la ruse de l’assassin pour sauver sa peau, avec le grand pardon à l’stade du 4 Août et les larmes de crocodile pour duper son peuple, avec la création d’un collège de sage avec des anciens chefs d’états peureux des éléments du RSP, tous ceux-ci n’ont rien servi, car Dieu ne dort pas. C’est pourquoi en 2021, on n’a vu un passage du nom de Thomas Sankara a Paris, une statue de Thomas a Ouagadougou, et le réveil de l’international Sankaristes en apprenant que le jugement du dossier de Thomas Sankara aura lieu. De pointe Noire a New York et Genève on ne compte plus le nombre des gosses nés après le 15 Octobre 1987 crier le nom de Thomas Sankara et le met à l’affiche.

      Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 11:35, par Ka En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

    ’’’’’A’’’’’’ l’Internaute Lepeul : Je voudrai ajouter ‘’’’le pourquoi’’’’ Mariam a choisi de s’éloigner avec ses enfant, pour que les internautes qui la condamnent en disant pourquoi elle ne vienne pas vivre avec ses enfants au Burkina ?

    Ces internautes doivent savoir que personne, sauf Blaise Compaoré et Gilbert Diendéré qui savent exactement où est le corps de Thomas Sankara. Le 15 Octobre 1987, les proches de Thomas Sankara étaient obligé de cacher les deux enfants de Thomas Sankara, car Blaise et Gilbert ne voulaient pas qu’aucun ADN de Thomas Sankara ne puisse se trouver dans ce bas monde, dont l’élimination de ses enfants était sur toutes les lèvres. Et on savait que les deux sont capables de tout. Mariam la battante, a préféré s’éloigner avec ses enfants. D’ailleurs au début à Montpellier, les enfants étaient bien entourés, à cause de l’odeur de Yacinthe Kafando n’était pas loin. Aujourd’hui Philipe et Auguste doivent leur vie au nom de leur mère battante. Oui l’amour d’une mère a ses enfants n’a pas de limite.

    Répondre à ce message

    • Le 20 mai à 16:13, par Tamba En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

      "Ces internautes doivent savoir que personne, sauf Blaise Compaoré et Gilbert Diendéré qui savent exactement où est le corps de Thomas Sankara"
      Vous aussi ? avec tous ce que l’on sait aujourd’hui vous savez que ça c’est de l’intox.

      "les proches de Thomas Sankara étaient obligé de cacher les deux enfants de Thomas Sankara, car Blaise et Gilbert ne voulaient pas qu’aucun ADN de Thomas Sankara ne puisse se trouver dans ce bas monde, dont l’élimination de ses enfants était sur toutes les lèvres. Et on savait que les deux sont capables de tou"
      ça aussi : Intox.

      Mon cher ami doit être un scénariste de films fictiction

      Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 13:44, par Lepeul En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

    @KA,
    Merci pour toutes ces informations, qui permettent de connaitre mieux le vécu de la famille SANKARA.
    Surtout pour nous qui n’avons pas connu monsieur SANKARA, ou on était très Jeune quand il fut président ( 7 ans pour mon cas à sa mort). Donc je connais ses œuvres qu’ à travers les récits , les vidéos d’archives sur les plateformes comme youtubes.
    Au-delà de sa mort qui est vraiment triste, c’est encore plus triste et dommage que l’Union Africaine n’essaye pas de valoriser d’avantage l’image de Monsieur SANKARA, tant son diagnostic sur le problème de l’Afrique était juste et les actions qu’il a essayées de mettre en place étaient pragmatiques(santé, l’agriculture, l’éducation, la lutte contre la pauvreté, la dignité africaine) etc.....,

    Pourquoi je parle de l’Union Afrique : de valoriser son image, le seul Africain dirigeant noir connu dans le bon sens et respecté dans le monde c’est MANDELA (connu en tant que prisonnier des blancs) et SANKARA,
    Dans un monde ou les jeunes s’identifient aux Héros l’Afrique devrait aussi suivre la tendance.
    Comme les Autres continents, autrement personne ne respectera le noir à travers le monde, et on aura toujours des Lycées et Routes dans nos villes au nom de DE GAULLE, etc.. des villes au nom de BRAZZA.
    c’est ainsi que certains hors de l’Afrique essayent désespérément de dire que les pharaons étaient noirs pourquoi ? parce que si c’est établi, le noir peut, être aussi intelligent et a aussi apporté sa contribution à l’essor de l’humanité, donc peut, être invité à la table de négociation des dirigeants du monde.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 08:04, par Lepeul En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

    @Tamba
    Ce n’est pas ma conception de la vie, Je préfères voir le bon coté de l’humain. Les bonne œuvres. Il faut mettre les choses dans leurs contextes.
    Sankara a eu sans doute à faire des erreurs, d’ailleurs il reconnait.
    Mais au regard de l’histoire aucune nation n’est construite sans faire des mécontents. Sinon tu fais comme le MPP.

    Les Chinois font le malin aujourd’hui : mais MAO a tué 1000000 de chinois (marche ou crève) pour bâtir la Chine.
    Les Européens sans la main de fer de leur ROIS, ne seront pas a ce niveau aujourd’hui.(tous les africains se ruent vers ces pays)
    L’Amérique parait pire en exploitant les esclaves.
    Tu viens me parle de Grèves des fonctionnaires.(Tu connais le nombre de fonctionnaire au Burkina,le pourcentage par rapport au nombre de la population,le budget alloué à l’époque, il y ’a des moments ou il faut que l’effort national passe par tout le monde). Je ne vais pas rentrer dans ce débat. Car beaucoup d’Enfant ont réussi alors que leur parents étaient paysans au village,pour répondre ton exemple égoïste.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 09:30, par Ka En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

    ‘’’’’’’Internaute Tamba :’’’’’’’’ Même si tu arrives sur ce forum avec 50 000 pseudos, tu restes la même personne qui me suive comme une mouche depuis la chute de ton mentor. Souffre, et encore souffre dans ta chaire meurtri cher internaute aux multiples pseudos : Car, la vérité du vieux Ka perce les cœurs, mais ne tue pas. La réforme agraire dont tu veux parler était destinée à toutes et tous les fonctionnaires et les privés tous confondus au moment de la RDP.

    Mon oncle, un très bon enseignant y faisait partie de celles ou ceux qui ont été dégagés, et ont compris qu’il fallait laisser la place pour des nouveaux champions nationaux grâce aux projets des reformes entrepris par la RDP. Comme mon oncle, 90% de la population Burkinabé qui a adhéré à la RDP l’ont compris en organisant à l’époque des séminaires de sensibilisation-information, qui était la seule solution pour faire avancer le pays.

    Et je vais t’éclairer la lanterne : Les jeunes ministres de la RDP comme Toé Fidèle du travail et autres qui ont insisté sur la réforme agraire, étaient en avance de leur temps. Car, ’’ce qui n’avance pas recule.’’ Si aujourd’hui Roch Kaboré avait le courage de dégager les vieux amis et familles autour de lui, et mettre à la place des jeunes comme ‘’Lepeul, ou son fils un cadre, ou les milliers des jeunes doctorants qui peuvent faire mieux que les vieux amis qui tiennent les ministères et les institutions, et qui ne s’occupent que les climatiseurs qui ne marchent pas au lieu d’être sur le terrain, le pays avancera rapidement.

    C’est dans une situation où vit le Burkina de nos jours qu’on devait comme au temps de la RDP faire radicalement une réforme agraire et tout dégagé, pour créer des jeunes champions nationaux grâce aux projets structurants au Faso : [Organiser et améliorer l’accès au financement des PMI-PME] : Organiser des séminaires de sensibilisation-information sur les banques, les fonds d’investissements. Faciliter les échanges avec les banques .Objectif : assurer un rôle d’interface entreprises/banques/investisseurs pour ces jeunes champions d’aller plus vite afin de développer le pays.

    C’est ça aussi pour un président comme Roch Kaboré d’avoir le courage politique de rompre franchement avec ce qui a fait son temps, pour s’autoriser l’exploration d’autres voies au développement d’un pays. Et je pense que toi l’internaute aux multiples pseudos, ou voler les pseudos des autres pour critiquer inutilement, tu as compris pourquoi cette réforme agraire au moment de la RDP.

    Si j’ai pris mon temps à répondre et informer à ‘’’ l’internaute Lepeul’’’ c’est qu’il est intervenu avec un commentaire d’un intellectuel sachant, au lieu de verser dans les polémiques stériles comme toi Tamba.

    Le commentaire de ’’Lepeul’’ est digne d’un véritable intellectuel non alimentaire ou partisan. Et j’espère que Blaise Compaoré et Gilbert Diendéré vont le lire très attentivement, et en faire le bréviaire de leur passé. Toi qui fais partie de ces criminels sans foi, c’est par ton commentaire de copier ma vérité pour montrer ta souffrance, que toutes les lectrices et lecteurs comprendront que tu as bien compris la leçon comme tes mentors de criminels. Car un proverbe populaire dit : ’’’’’lorsque tu manges la main du singe, tu dois te rappeler de tes propres mains qui pourraient être dévorées par d’autres. Ou encore : qui sème le vent récolte la tempête. Apres le démentiellement de votre RSP, vous n’êtes plus rien à présent. Même si toi Tamba tu veux achever les œuvres de tes mentors, on te regarde. Mais, attention, surtout ne massacre pas les pauvres innocents qui n’ont rien à voir avec vos histoires de positionnements de tuer pour le pouvoir : Cette fois-ci, chaque citoyen s’emploiera à enregistrer vos crimes en direct avec les mobiles qui permettront de vous envoyer a la CPI. Encore une fois internaute Tamba, sache que la vérité du vieux Ka perce les cœurs, mais ne tue pas.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 08:24, par caca En réponse à : Visite de Zéphirin Diabré à Blaise Compaoré : La famille de Thomas Sankara redoute que la réconciliation nationale fasse obstacle à la justice

    En ce jour béni de la Pentecôte, je reviens pour écrire et bénir son excellence Blaise Compaoré qui nous a libéré le 15 octobre 1987. Ce jour peut être comparé à la venue du Saint Esprit le jour de la pentecôte. Comme dit l’adage, c’est difficile de faire les omelettes sans que les œufs ne soient cassées.
    Dans le Logion I de l’évangile Saint Thomas, je cite : Il a dit : Celui qui trouvera l’interprétation de ces paroles ne goûtera point la mort.. Ce logion introduit la thèse fondamentale de l’évangile de Thomas : le Royaume de Dieu est là, devant nous, mais nous sommes incapables de le voir. Il faudra faire l’effort de comprendre les paroles de Jésus pour retrouver et réintégrer ce paradis perdu, sans même avoir à attendre la mort physique. Celui qui les comprendra deviendra immortel au sens spirituel, c’est-à-dire qu’il aura réussi à dépasser sa propre personnalité pour entrer en communion avec le Tout éternel : Dieu.
    C’est dire que pendant 27 ans de règne nous avons connu gloire, paix, prospérité, liberté et démocratie. Si on compare le Burkina aujourd’hui à celui il y a en 8 ans, nous pouvons écrire rationnellement que ce pays est à un laps de temps un enfer. La théorie complotisme des politiciens terroristes ont accaparé ce règne de paix pour en faire un cimetière à ciel ouvert. Chaque jour des morts des campagnes et des villes rappellent le talent exceptionnel de l’homme né à Zinairé qui a su transformer ce pays sahélien à un havre de paix.
    Je termine en citant le Logion 3 de l’évangile Saint Thomas : Jésus a dit : Si ceux qui vous guident vous disent : voici, le Royaume est dans le ciel, alors les oiseaux du ciel vous devanceront. S’ils vous disent : il est dans la mer, alors les poissons vous précéderont ; mais le Royaume est au dedans de vous et il est au dehors de vous. Lorsque vous vous connaîtrez, vous serez connus et vous saurez que vous êtes les fils du Père qui est vivant ; mais si vous ne vous connaissez pas, alors vous êtes dans la pauvreté et vous êtes la pauvreté.
    Le Burkina est devenu un havre de pauvreté et dans la pauvreté dont le seigneurs du moment aveuglent le peuple libéré du 15 octobre 1987.
    Que Dieu béni son excellence Blaise Compaoré en ce jour béni de la pentecôte.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : L’opposition maintient sa demande de démission du Premier ministre et du ministre de la défense
Burkina Faso : L’Assemblée nationale forme ses agents de liaison au respect des règles de déontologie administrative
Burkina Faso : Le dialogue politique s’ouvre dans un contexte sécuritaire très difficile
18 juin 1940 : Sankara Zouli et d’autres soldats burkinabè sont morts ce jour-là pour la France
Burkina : Le Cadre de dialogue politique, un sectarisme politique ?
An II de l’Appel de Manéga : C’est aussi "un pas vers la réconciliation", une marche à Ziniaré pour la paix, le 26 juin 2021
Nouvelle-Calédonie : Le Pr Augustin Loada conduit une mission de l’ONU sur la révision des listes électorales
MPP-France : La sous-section de Bordeaux fait peau neuve
Burkina : Le président Roch Kaboré et Jacques Ouédraogo dans l’affaire Pazani, lauréats des Prix Manéga de la Paix 2021
Assemblée nationale : La commission CJEEC réunie à Koudougou pour renforcer les capacités de ses membres
Assemblée Nationale : Les députés membres de la CAGIDH outillés sur les modes d’élection des représentants des exécutifs locaux
Réconciliation nationale : Les capacités des autorités déconcentrées et des points focaux de la région du Centre renforcées
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés