Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui n’a pas envie de donner, donne de la main gauche» Proverbe burkinabè

Assises nationales sur l’éducation : La démarche expliquée au président du Conseil supérieur de la communication

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • mardi 11 mai 2021 à 23h00min
Assises nationales sur l’éducation : La démarche expliquée au président du Conseil supérieur de la communication

Le ministre en charge de l’Education nationale, Pr Stanislas Ouaro, était au Conseil supérieur de la communication (CSC), ce mardi 11 mai 2021. Il s’est agi pour Stanislas Ouaro d’aller exposer au président du CSC la démarche entreprise par son département pour mener à bien les assises nationales sur l’éducation.

Ce n’est un secret pour personne. Le système éducatif burkinabè est en crise depuis plusieurs années. Le ministre en charge du département semble avoir pris la mesure des choses. Il a entrepris depuis quelques jours, des consultations tous azimuts en vue de la tenue très bientôt des assises nationales sur l’éducation. Le ministre Stanislas Ouaro est convaincu qu’elles seront la panacée pour refonder définitivement le système éducatif burkinabè. Ce mardi 11 mai 2021, c’était au tour du président du Conseil supérieur de la communication (CSC) de le recevoir pour en discuter.

Le ministre Stanislas Ouaro et ses collaborateurs se sont entretenus avec le CSC sur la démarche d’organisation des assises nationales

« Cette audience que nous a accordée le président du Conseil supérieur de la communication, entouré par ses plus proches collaborateurs, nous a permis de lui exposer la démarche d’organisation des assises nationales de l’éducation que nous envisageons », a-t-il laissé entendre à la fin de leur entrevue.

« Promesse nous a été faite que certains conseillers travailleront sur certains aspects afin de fournir un document complet », a confié le ministre. Stanislas Ouaro a ajouté que le CSC c’est le régulateur en chef de la communication au Burkina Faso. Par conséquent, il y a certains paramètres de leur document qui méritent un apport substantiel de cette institution. « Nous repartons satisfaits de cet entretien », a -t-il terminé.

Le président du CSC, Mathias Tankoano, a pour sa part salué, encouragé et soutenu « fermement » le ministre dans cette démarche. « Cela va permettre à l’ensemble des composantes de notre pays, de réfléchir sur l’avenir de l’éducation. Je pense qu’il était temps pour notre pays d’aborder cette question avec lucidité mais aussi sans passion. Cela fait des années que tout le monde parle de la crise qui mine l’éducation nationale mais nous ne faisons rien », a-t-il fait savoir.
Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Universités africaines de la communication : La responsabilité des acteurs de l’information et de la communication dans un contexte sécuritaire et sanitaire au cœur de la 12e édition
Suspension de l’internet mobile : Une violation des droits à la liberté d’expression et d’information, selon la CNDH
Suspension de l’Internet mobile au Burkina : Une perte économique de plus de 20 milliards de francs CFA selon l’index netblocks
Internet mobile au Burkina : La suspension prorogée de 96h à compter du mercredi 24 novembre 2021
Cybersécurite au Burkina : Des acteurs nationaux renforcent leurs capacités
Suspension de l’internet mobile au Burkina : Les professionnelles des médias dénoncent une atteinte grave à la liberté d’expression
Coupure d’Internet sur mobile au Burkina : Le CFOP s’offusque
Internet au Burkina : Le Gouvernement admet officiellement avoir fait suspendre la connexion sur mobile
Rupture d’internet mobile au Burkina : Des citoyens racontent leur "galère"
Rupture de l’internet mobile : Le Collectif pour un peuple uni compte déposer une plainte contre les fournisseurs mobile
Votre journal Courrier confidentiel N° 253 est disponible chez les revendeurs de journaux
Rupture d’Internet mobile au Burkina : « Situation inédite », la Ligue des consommateurs monte au créneau avec un huissier et des avocats
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés