Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’autonomie et l’indépendance peuvent se transformer en égoïsme et en licence, l’ambition en cupidité, un désir effréné de réussir à tout prix.» Barack Obama

Région du Sahel : La Croix rouge burkinabè se mobilise pour offrir de l’eau potable et de l’assainissement aux déplacés internes

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 7 mai 2021 à 12h00min
Région du Sahel : La Croix rouge burkinabè se mobilise pour offrir de l’eau potable et de l’assainissement aux déplacés internes

La Croix rouge burkinabè a procédé ce jeudi 6 mai 2021 à Dori au lancement du projet de renforcement de l’accès à l’eau potable et assainissement au profit des personnes déplacées internes. Le projet qui a une durée de quatre ans a été financé par l’Union européenne à plus d’un milliard de franc CFA. Le lancement des activités a connu la présence du gouverneur de la région du Sahel.

Dans la région du Sahel, le nombre de déplacés internes augmente de jour en jour. Cela est dû à l’action du terrorisme, obligeant les habitants des villages touchés à trouver refuges dans les chefs-lieux des communes. L’Etat burkinabè fait un effort pour venir aux secours de ces déplacés en leur offrant des abris et une meilleure condition de vie. En plus de l’Etat, bon nombre d’ONG et le système des Nations-unies accompagnent les actions du gouvernement à trouver un mieux-être à ces personnes déplacées.

Le Conseil national de secours d’urgence et réhabilitation (CONASU) à estime le nombre des déplacés internes au Burkina Faso à 1 147 699 à la date du 31 mars 2021. Plus de 18 000 nouveaux déplacés internes enregistrés suite aux récentes attaques terroristes, selon le conseil des ministres du mercredi 5 mais 2021.

Vu ce nombre croissant, la Croix rouge burkinabè en tant qu’acteur humanitaire se donne l’obligation de venir en aide à ces déplacés internes de la région du Sahel. Cela à travers le lancement du projet de renforcement de l’accès à l’eau potable et assainissement au profit des personnes déplacées internes dans la région du Sahel. Le projet s’étend sur trois provinces de la région notamment celles du Yagha, du Séno et de l’Oudalan. 4877 ménages pauvres et très pauvres soit 34 410 personnes ; sept écoles ; trois Centres de santé et de promotion sociale (CSPS) et acteurs municipaux, les CVD les AUE, les volontaires, les ASBC ainsi que les agents des services techniques étatiques sont les bénéficiaires directs.

Denis Bationo, président Croix rouge burkinabè

A terme, selon Denis Bationo, le président de la Croix rouge burkinabè, c’est l’ensemble de la région du Sahel qui va bénéficier de meilleures conditions de vie. A l’en croire, le projet va permettre la réalisation d’ouvrages d’eau potable : des forages, PMH, AEPS et des latrines. Le projet a une durée de quatre ans. Il a été financé par l’Union européenne d’un montant de 2 000 000 d’euros soit 1 311 914 000 de francs CFA.

M. Bationo estime que par ce projet, la Croix rouge burkinabè entend contribuer à une meilleure prise en charge des personnes déplacées affectées par la crise sécuritaire dans la région du Sahel en limitant les risques de conflits du fait de la forte pression sur les points d’eau et à prévenir les maladies liées au manque d’hygiène.

Colonel-major Salfo Kaboré, gouverneur de la région du Sahel

De l’avis du colonel-major Salfo Kaboré, gouverneur de la région du Sahel, plusieurs déplacés internes sont enregistrés, en l’occurrence ceux de la commune de Seytenga. Leur premier besoin c’est de gagner de l’eau à boire. Il y a une urgence à agir selon le gouverneur, et la région du Sahel a besoin de tout le monde pour s’en sortir. L’action de la Croix rouge burkinabè, en lançant ce projet, est plus que salutaire parce qu’au-delà de des déplacés internes, c’est toute la région du Sahel qui a besoin de cette denrée.

Daoula Bagnon
Correspondant Dori /Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Loi portant délit d’apparence au Burkina : Le CERCOFI fait l’état des lieux de la répression, un seul dossier sur cinq prêt pour jugement
Gouvernance mutualiste : La fédération des mutuelles professionnelles et caisses de solidarité du Burkina renforce les capacités de ses acteurs
Université Nazi Boni : Les étudiants en quête d’un retour aux sources culturelles
Développement du genre : 17 cadres nationaux et internationaux formés en genre par l’Institut supérieur en science de la population (ISSP)
Remboursement des frais du Hadj 2021 : « C’est une question qui se règle entre l’agence et le pèlerin », selon le ministre Clément Sawadogo
Ouagadougou : La Police municipale s’engage dans la lutte contre la vente des boissons frelatées
Développement territorial intégré : Les maires des communes à fort défis sécuritaires du Centre-Nord se concertent
Journées promotionnelles des semences améliorées : La sécurité alimentaire au Burkina Faso, l’enjeu de la 2e édition
Donnons la parole aux enfants : Ils feront notre fierté à l’âge adulte
Burkina Faso : Plus de trois millions d’enfants recevront une supplémentation en vitamine A
Ministère de l’Eau et de l’Assainissement : Le nouveau directeur général de l’AGETEER, Ibrahim Yanogo, a pris fonction
Promotion de la cohésion sociale au Burkina : Le film « recoudre la calebasse » s’y colle à merveille
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés